Crise économique / Finances





télécharger 7.09 Kb.
titreCrise économique / Finances
date de publication22.05.2017
taille7.09 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Crise économique / Finances

Les effets de la tempête boursière sur les marchés africains
(MFI / 30.08.11) Quel a été l’impact de la crise boursière sur les places financières africaines ? Si les trois plus grandes bourses africaines - Johannesburg, Nairobi et Le Caire - ont connu une forte baisse à la mi-août, à Kigali, Accra ou Abidjan, l'impact a été faible. 
En Afrique, on redoute surtout l'effet de la panique qui agite les Bourses européennes, américaines et asiatique sur l'économie réelle. Sur les vingt-trois bourses recensées sur le continent, le contrecoup de la dégringolade des marchés internationaux a été diversement ressenti. Principale victime : la Johannesburg Stock Exchange (JSE), la bourse sud-africaine qui rassemble plus des deux tiers des opérations en Afrique. La JSE a enregistré, au plus fort de la crise, une chute de 6 % avant de se reprendre.

Cette baisse s’inscrit dans la foulée de la chute des principales places boursières mondiales, explique Cyrille Nkontchou, directeur général de Liquid Africa, une société de courtage basée en Afrique du Sud : « La JSE, qui est la plus importante bourse du continent africain en raison de sa taille et de son niveau de développement, a été très affectée par la tempête boursière. C’est, en effet, une place très dynamique connectée à toutes les grandes places financières internationales ». Outre la JSE, la Nairobi Stock Exchange, la plus ancienne bourse d’Afrique de l’Est, ainsi que la bourse du Caire, ont également observé un mouvement baissier en écho à ce qui se passait sur les marchés internationaux.
Un marché à risque ?
Mais l’impact sur les places de Kigali, Accra ou Abidjan a été très faible. Sur ces marchés, les investissements se font sur une perspective de deux ou trois ans.

Ce que redoutent les spécialistes, ce sont plutôt les conséquences sur l’économie réelle, alors que se profile une récession mondiale. « La plupart des économies africaines sont exportatrices, notamment de matières premières », indique Jean-Luc Bédié, directeur général de Hudson&Co, une société boursière en Côte d'Ivoire. Et d’ajouter : « Si on enregistre une baisse de la consommation en Europe, aux Etats-Unis et dans les pays développés, cela aura des conséquences sur les pays africains ».

Les titres ou obligations disponibles sur les marchés africains pourront-ils attirer un jour des investisseurs lassés de l'instabilité des grandes places occidentales ou asiatiques ? C'est l'espoir pour le moment déçu des professionnels du secteur. Comme l’explique Cyrille Nkontchou, « en période de crise boursière, les investisseurs s’orientent vers des valeurs refuges comme l’or ou le franc suisse et se désintéressent des actifs des pays émergents et africains. Un jour, peut-être, le continent attirera des investisseurs lassés de la volatilité de Wall Street, Paris, Londres ou Tokyo ».

A titre d'exemple, l'obligation d'Etat émise par Accra sur le Ghana Stock Exchange est rémunérée à un taux de 14 % par an. Des rétributions que l'on ne voit plus guère dans l'hémisphère nord. Et pourtant, le marché africain reste aux yeux de beaucoup un marché à risque, avec de nombreux handicaps. La faiblesse du volume des transactions, la taxation élevée des opérations boursières et le manque d’infrastructures sont autant de freins au développement de ce secteur. Mais c’est surtout toute une culture boursière que l’Afrique doit désormais acquérir.
Frédéric Garat

similaire:

Crise économique / Finances iconRésumé Dans un contexte de crise des finances publiques, la France...
«évaluation de la performance» pour amortir les effets d’une crise complexe. Sous le signe de la «modernisation de l’Etat», une nouvelle...

Crise économique / Finances iconEconomie / Finances / Crise de la dette

Crise économique / Finances icon3e histoire (4)
«Années folles» À L’effroyable crise économique et sociale de la «grande dépression» (1929-1939) qui porte les nazis au pouvoir (1933)....

Crise économique / Finances icon1). Puis, IL examine comment la crise financière globale suivie d’une...
«mondialisateurs», même s’ils retournent vers plus d’interventionnisme pour gérer la crise, continueront à être mis en concurrence...

Crise économique / Finances iconIntroduction- economie politique ou science économique ?
«La pensée économique à l’épreuve de la crise de 2008», pp. 465-492 dans J. P. Potier dir., Les marmites de l’histoire mélanges en...

Crise économique / Finances iconLa crise économique de 1846-1848

Crise économique / Finances iconAdresse personnelle
«Quelle réponse éthique à la crise économique et sociétale : Modèle mutualiste et coopératif et/ou modèle actionnarial», colloque...

Crise économique / Finances iconFluctuations économiques, crise économique, désinflation, croissance potentielle, dépression

Crise économique / Finances iconL’Espagne face à la crise économique : pays d’émigration ou d’immigration ? Leila delezenne

Crise économique / Finances iconChine-Amérique : comment la crise fait basculer la puissance économique mondiale






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com