Enseignements complémentaires aux enseignements généraux





télécharger 119.46 Kb.
titreEnseignements complémentaires aux enseignements généraux
date de publication20.05.2017
taille119.46 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Baccalauréat Professionnel Microtechniques


Présentation du métier : Le titulaire du baccalauréat professionnel Microtechniques possède les compétences nécessaires pour réaliser la fabrication et /ou l'assemblage d'objets de petites dimensions en tant que maquette ou prototype, participer à des fabrications unitaires ou en très petites séries (prothèses médicales, implants, capteurs et instruments de mesure, petits moteurs, montres et horlogerie, mini robots, appareils de télécommunication, appareils de commande, périphériques d'ordinateurs, électroménager, jouets techniques, armement, photographie, appareillage pour automobile, aviation, navigation...).

Il peut, en outre assurer le développement et l'évolution de ces appareils ainsi que leur étalonnage, leur maintenance ou leur réparation.
Son activité s‘inscrit le plus souvent dans un travail d'équipe dans laquelle la répartition des tâches peut |'amener, sans position hiérarchique formelle, à assumer un rôle de coordination, de prévision, de synthèse des données.
Enseignements complémentaires aux enseignements généraux : Techniques d’usinage ; connaissance des matériaux ; optique ; électronique ; mécanique ; dessin technique ; gestion.
Stages en entreprises : une partie de la formation se déroule en milieu professionnel à |'occasion de plusieurs périodes de stages (22 semaines sur trois ans). Ces périodes permettent à |'élève de voir concrètement les réalités, les contraintes économiques, humaines et techniques de l'entreprise ainsi que d'utiliser des matériels complexes que n'acquièrent pas les établissements scolaires.
Le tissu industriel environnant offre différentes possibilités : fabrication (mécanique, mécanique de haute précision, modèles réduits, matériel électrique) ; maintenance (reprographie, photo numérique, informatique, électroménager) ; automobile (constructeur, centre de recherche); optique lunetterie...
Ces périodes donnent lieu à une évaluation dont la note est prise en compte pour l'examen.

RÈGLEMENT D’EXAMEN

Baccalauréat Professionnel

MICROTECHNIQUES


EPREUVES

COEF

MODE

DUREE

Epreuve E1 : épreuve scientifique

3







Sous épreuve E11 : mathématiques et sciences physiques

2

CCF/écrit

2h

Sous épreuve E12 : travaux pratiques de sciences physiques

1

CCF/pratique

45mn

Epreuve E2 : épreuve de technologie – préparation d’une intervention microtechnique

3

Ponctuel /écrit

2h

Epreuve E3 : épreuve pratique prenant en compte la formation en milieu professionnel

11







Sous épreuve E31 : assemblage et montage de produits microtechniques (évaluation entreprise)

4

CCF/pratique

4h

Sous épreuve E32 : maintenance de produits microtechniques

3

CCF/pratique

3h

Sous épreuve E33 : fabrication microtechnique

2

CCF/pratique

2h

Sous épreuve E34 : gestion

1

CCF/oral

30mn

Sous épreuve E35 : prévention, santé, environnement

1

CCF/écrit

2H

Epreuve E5 : français, histoire, géographie

5







Sous épreuve E51 : français

3

Ponctuel/écrit

2h30

Sous épreuve E52 : histoire, géographie

2

Ponctuel/écrit

2h

Epreuve E6 : éducation artistique – arts appliqués

1

CCF




Epreuve E7 : éducation physique et sportive

1

CCF




Epreuve Facultative (a) : langue vivante




orale

20mn


CCF : Contrôle en Cours de Formation (des évaluations sont faites tout au long de la formation et les notes prises en compte pour l’examen) –
(a) Le candidat choisit une des deux épreuves. Seuls les points au-dessus de 10 de la note obtenue sont pris en compte et rajoutés ou total général. Poursuite d'études possible : BTS CIM (Conception et industrialisation en microtechnique) ou autre BTS suivant projet d’élève


PORTES OUVERTES : SAMEDI 18 MARS 2017 : 9H/12H

Baccalauréat Professionnel Réparations des Carrosseries



Présentation du métier : Le titulaire du baccalauréat professionnel carrosserie remet en état la carrosserie et le châssis des véhicules accidentés. Il démonte les parties endommagées, il les redresse et les remodèle pour leur rendre leur forme initiale. Son activité est très codifiée car les véhicules doivent être remis strictement aux normes définies par le constructeur et le carrossier est responsable de la qualité du travail rendu. Il est capable de gérer la réparation d'un véhicule de A à Z, de la rédaction du devis à la peinture du véhicule et sa restitution au client.
A la réception du véhicule : il examine les dommages, détermine les réparations à effectuer, le temps nécessaire et établit le devis. S'i| y a déclaration d'accident, il établit un diagnostic et un devis avec l'expert mandaté par les assurances. Il procède (ou fait procéder) alors à la réparation en démontant

les éléments endommagés de la carrosserie. Pour les petits dégâts il peut remettre en forme à l'aide de l’outillage à main (tas, batte, mai||et...) Pour les dommages plus importants, il remplace la partie déformée par une pièce neuve ou effectue un redressage sur marbre. Il contrôle la conformité aux normes constructeurs en ce qui concerne les formes et dimensions du véhicule, les alignements, les jeux… puis applique les produits de finition et la peinture.

Ce métier est en constante évolution. Le carrossier réparateur doit se tenir au courant des nouveautés techniques : la conception des véhicules change et les matériaux utilisés aussi. Il utilise aussi des techniques modernes : mesure laser, station diagnostic .... De plus, il est amené à déposer, reposer, réinitialiser et remettre en fonctionnement les organes électroniques d'aide à la conduite et de sécurité.

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux : les ensembles carrossés (constitution, châssis, coque...), les organes mécaniques, électriques et électroniques du véhicule, les mécanismes de carrosserie: le verrouillage, les articulations; |`étanchéité et l'anti-corrosion, les matériaux de construction utilisés en carrosserie. La peinture (colorimétrie, préparation des teintes, application). Mécanique théorique: équilibre des corps (statique) et leur mouvement (cinématique), résistance des matériaux. Dessin technique, gestion. Etude de la faisabilité de la réparation: le temps nécessaire et son coût final.

Stages en entreprises : Une partie de la formation se déroule en milieu professionnel (22 semaines sur 3 ans). Cette période permet à |'élève de voir concrètement les réalités, les contraintes économiques, humaines et techniques de l'entreprise; de participer au diagnostic et à l'intervention sur des véhicules très récents. Enfin il utilise des matériels que n'acquièrent pas les établissements scolaires.

Ces périodes donnent lieu à une évaluation dont la note est prise en compte pour |'examen.
REGLEMENT D’EXAMEN
Baccalauréat Professionnel

REPARATION DES CARROSSERIES


EPREUVES

UNITE

COEF

MODE

DUREE

E1 – épreuve scientifique et technique




5







Sous épreuve E11 : analyse d’un système technique

U11

2

CCF/ECRIT

3H

Sous épreuve E12 : mathématiques

U12

1.5

CCF/ECRIT

1H

Sous épreuve E13 : sciences physiques et chimiques

U13

1.5

CCF/PRATIQUE

1H

E2 – épreuve technologique : étude de cas – expertise technique

U2

3

CCF/ECRIT

3H

E3 – épreuve prenant en compte la formation en entreprise




11







Sous épreuve E31 : réalisation d’intervention en entreprise

U31

2

CCF/ORAL

45MN

Sous épreuve E32 : intervention de mesure, contrôle, remise en conformité des carrosseries

U32

4

CCF/PRATIQUE

4 à 6H maxi

Sous épreuve E33 : intervention de mise en conformité sur système mettant en œuvre des énergies

U33

3

CCF/PRATIQUE

3 à 4H maxi

Sous épreuve E34 : économie, gestion

U34

1

CCF/ORAL

30MN

Sous épreuve E35 : prévention – santé - environnement

U35

1

CCF/ECRIT

2H

E4 – épreuve de langue vivante

U4

2

CCF/ORAL

20MN

(1)

E5 – épreuve de français, histoire, géographie et éducation civique




5







Sous épreuve E51 : français

U51

2.5

Ponctuel/écrit

2H30

Sous épreuve E52 : histoire, géographie, éducation civique

U52

2.5

Ponctuel/écrit

2H

E6 – épreuve arts appliqués et cultures artistiques

U6

1

CCF

1H30

E7 – épreuve d’éducation physique et sportive

U7

1

CCF




Epreuve facultative (2)













Langue vivante

UF1




Ponctuel/oral

20MN

(1)


CCF : Contrôle en Cours de Formation (des évaluations sont faites tout au long de la formation et les notes prises en compte pour l’examen)

  1. dont 5 mn de préparation

  2. (2) la langue vivante choisie au titre de l’épreuve facultative est obligatoirement différente de celle choisie au titre de l’épreuve obligatoire. Les points excédents 10 sont pris en compte pour le calcul de la moyenne générale en vue de l’obtention du diplôme et de l’attribution d’une mention.

Poursuite d’études : BTS A.V.A. (après vente automobile) ou autre BTS suivant projet élève.

PORTES OUVERTES : SAMEDI 18 MARS 2017 : 9H/12H

CAP Maintenance des Véhicules Automobiles

Option : véhicules particuliers


Présentation du métier :

Le titulaire du CAP Maintenance des véhicules participe au diagnostic des dysfonctionnements et assure la maintenance et la réparation de tous les organes mécaniques détériorés, il démonte, contrôle et règle tous les systèmes mécaniques du véhicule, il change ou répare la pièce endommagée. Il intervient sur les différents organes du véhicule : allumage, injection, transmission et systèmes de sécurité.

Il est en contact avec le client mais aussi avec le magasinier qui lui fournit les pièces détachées nécessaires à son intervention. Au final il doit préparer le véhicule à la livraison et rendre compte de l’intervention la hiérarchie de l’entreprise.
Enseignements complémentaires aux enseignements généraux :

Travaux pratiques (démontage, remontage, mesures, contrôle), technologie, dessin technique. A l’issue de la formation, les élèves doivent savoir décoder un ordre de réparation, lire et comprendre une documentation technique : dessin d’ensemble, documents de constructeurs, notices d’utilisation, catalogues de pièces de rechange
Stage en entreprises :

Durant la scolarité, des périodes de formations en entreprise d’une durée de 12 semaines sont réparties sur les 2 années d’études. Celles-ci permettent à l’élève de voir concrètement les réalités, les contraintes économiques, humaines et techniques de l’entreprise ; de participer à l’intervention sur des véhicules très récents. Enfin il utilise des matériels que n’acquièrent pas les établissements scolaires.
Ces périodes donnent lieu à une évaluation dont la note est prise en compte pour l’examen

REGLEMENT D’EXAMEN

Certification d’Aptitude Professionnelle

MAINTENANCE DES VEHICULES AUTOMOBILES



EP1 - Préparation d'une opération de maintenance – P.S.E.


UP1

6+(1)

CCF

PRATIQUE

ECRIT

EP2 –Réalisation d'interventions sur véhicule

(en entreprise)


UP2

7

CCF/PRATIQUE

EG1 – français, histoire, géographie


UG1

3

CCF/ECRIT/

ORAL

EG2 – mathématiques, sciences


UG2

2

CCF/ECRIT

EG3 – éducation physique et sportive


UG3

1

CCF

EG4 –/EF- Langue vivante (a)


UG4 EF




PONCTUEL/ORAL




  1. Y compris P.S.E Prévention, Santé, Environnement – Coefficient 1


CCF : Contrôle en Cours de Formation (des évaluations sont faites tout au long de la formation et les notes prises en compte pour l’examen)
(a)Seuls les points au-dessus de 10 de la note obtenue sont pris en compte et rajoutés au total général.
Poursuite d’études possible : (envisageable uniquement après une excellente scolarité sur les 2 ans)




Baccalauréat Professionnel Maintenance des Véhicules.

PORTES OUVERTES : SAMEDI 18 MARS 2017 : 9H/12H

CAP Réparation des carrosseries



Présentation du métier:

Le titulaire du CAP carrosserie à pour activité d'accueillir et d'orienter le client, il doit ensuite préparer son intervention sur le véhicule accidenté. Lors de son travail il démonte les parties endommagées puis les remet en forme, ensuite il assemble les éléments par vissage, soudage, rivetage ou collage. Il remplace les pièces irrécupérables. Il peut être amené à contrôler les structures du véhicule (marbre). C’est une activité très codifiée car les voitures doivent être remises aux normes du constructeur et le carrossier est responsable de la qualité du travail rendu. Il contrôle les formes du véhicule, les alignements, les jeux. Il est également capable de réaliser la mise en peinture. Lorsque ces opérations sont terminées il doit alors préparer le véhicule à la livraison et rendre compte de l'intervention à la hiérarchie de l'entreprise.
Enseignements complémentaires aux enseignements généraux :

Travaux pratiques (démontage, remise en forme, remontage, mesures, peinture, contrôles), technologie de la carrosserie. Sont abordées également les différentes parties mécaniques d'un véhicule et leur emplacement, ou encore l'équipement: électrique et électronique de sécurité et d'aide à la conduite.

Les élèves étudient les matériaux utilisés en carrosserie et leurs propriétés : métaux et matériaux composites. A l'issue de la formation ils savent aussi décoder un ordre de réparation, lire et comprendre une documentation technique : dessins d'ensemble, documents de constructeurs, notices d'utilisation, catalogues de pièces de rechange.

Stages en entreprises :

Durant la scolarité des périodes de formation en entreprise d'une durée totale de 12 semaines sont réparties sur les 2 années d'études. Celles-ci permettent à l'élève de voir concrètement les réalités, les contraintes économiques, humaines et techniques de l'entreprise ; de participer à l'intervention sur des véhicules très récents. Enfin il utilise des matériels que n'acquièrent pas les établissements scolaires.

Ces périodes donnent lieu à une évaluation dont la note est prise en compte pour l'examen.

REGLEMENT D’EXAMEN

Certification d’Aptitude Professionnelle

REPARATION DES CARROSSERIES


EP1 – analyse d’une situation professionnelle


UP1

4

CCF/ECRIT

EP2 – réalisation d’interventions de réparation des carrosseries sur un véhicule (évaluation au lycée et en entreprise)


UP2

13 (1)

CCF/PRATIQUE

EG1 – français, histoire, géographie


UG1

3

CCF/ECRIT/ORAL

EG2 – mathématiques, sciences


UG2

2

CCF/ECRIT

EG3 – éducation physique et sportive


UG3

1

CCF




  1. Y compris P.S.E Prévention, Santé, Environnement – Coefficient 1

CCF : Contrôle en Cours de Formation (des évaluations sont faites tout au long de la formation et les notes prises en compte pour l’examen)
(a) Seuls les points au-dessus de 10 de la note obtenue sont pris en compte et rajoutés au total général.

Poursuite d’études possible : (envisageable uniquement après une excellente scolarité sur les 2 ans)




Baccalauréat professionnel Réparation des carrosseries.

PORTES OUVERTES : SAMEDI 18 MARS 2017 : 9H/12H


CAP Peinture en carrosserie (en alternance)



Présentation du métier :

Le titulaire du CAP Peinture en carrosserie est, un ouvrier qui intervient dans tout type d'entreprise de réparation des carrosseries de véhicules automobiles. Le cœur de l'activité est la préparation des surfaces et la mise en peinture des éléments dans le respect des règles d'hygiène et de sécurité. Il travaille en complémentarité avec le carrossier qui, lui prend en charge le véhicule pour toutes les interventions de restructuration et redressage.

Son activité consiste, au sein de l'équipe de réparation, à : - préparer l'intervention sur le véhicule ;

- réparer les éléments en matériaux composites détériorés ; - préparer la teinte et la mise en peinture du véhicule ; - réaliser la mise en peinture du véhicule ; - préparer le véhicule à la livraison.
L'action du titulaire du CAP Peinture en carrosserie est organisée et réalisée dans le cadre d'une démarche de réparation, de maintenance et de service. Elle implique un comportement visant des objectifs de qualité :

- dans la relation avec la hiérarchie et les experts ; - dans le travail d'équipe ; - dans les relations avec les clients et utilisateurs, en interne comme en externe.

L'activité du titulaire du CAP Peinture en carrosserie s'exerce dans un environnement qui implique un respect scrupuleux des règles de prévention des risques professionnels en matière d'ergonomie, d'hygiène, de sécurité et de protection de l'environnement.

Dans le cadre de son parcours professionnel, le titulaire du CAP peinture en carrosserie pourra assumer des responsabilités qui le conduiront à exercer en tant que chef d'équipe ou responsable d'une unité. Les compétences acquises et reconnues par la validation des acquis de l'expérience pourront lui permettre d'accéder à des responsabilités de niveau supérieur.
Préparation du diplôme :

La préparation du CAP peinture en carrosserie s'effectue en 1 an, par l'alternance, après obtention d'un diplôme de niveau V (CAP ou BEP) ou IV (baccalauréat professionnel) du domaine de la Carrosserie.

REGLEMENT D’EXAMEN
Certification d’Aptitude Professionnelle

PEINTURE EN CARROSSERIE



EPREUVES

UNITE

COEF

MODE

DUREE

UNITES PROFESSIONNELLES

EP1 – analyse d’une situation professionnelle


UP1

4

CCF/ECRIT

2H

EP2 – réalisation d’interventions de peinture sur véhicule


UP2

13 (1)

CCF/PRATIQUE

9H maxi

(2)

UNITES GENERALES

(obtenues l’année précédente par rapport au profil du candidat)



  1. Dont 1 pour la VSP

  2. Dont 1 heure pour la VSP

CCF = Contrôle en cours de formation

PORTES OUVERTES : SAMEDI 18 MARS 2017 : 9H/12H

Baccalauréat Professionnel Maintenance de Véhicules Automobiles

Option: Voitures particulières



Présentation du métier : Le titulaire du Bac Professionnel Maintenance de véhicules automobile est avant tout un technicien capable d'intervenir sur des systèmes complexes (diagnostic et interventions). Il associe également une dimension de service à son activité, tant dans la relation qu'il établit avec le client que dans le respect des normes de qualité associées à ses interventions. Il se caractérise par une capacité d'adaptation aux évolutions tant techniques qu'organisationnelles.

Sa formation doit lui permettre d'occuper des fonctions à composantes techniques et de service (technicien sur systèmes de haute technologie, dépannage simple...).

Il doit être apte (à s'insérer dans les entreprises de maintenance de la branche, quelles qu'en soient les dimensions et les caractéristiques.
Suivant ses capacités et aptitudes, il pourra occuper, à moyen ou à long terme, des emplois de haute technicité (expert diagnosticien en électronique) ou à forte dimension service (réceptionnaire par exemple).
Il réalise le diagnostic et l'intervention sur un véhicule, en prenant acte des enjeux économiques et commerciaux de l'entreprise, ainsi que de l'après-vente. Il est ainsi capable de réaliser : un diagnostic d'un haut niveau de technicité, l'intervention sur le véhicule mais aussi l'accueil du client, la rédaction d'un devis, d'une facture, la restitution du véhicule au client avec l'explication des travaux, la proposition d'un service ou de produits complémentaires et l'encaissement.
Enseignements complémentaires aux enseignements généraux : Technologie de l'automobile, techniques de réparation, conduite de diagnostic, électricité, électronique ; mécanique, dessin technique ; gestion, relations clientèle.
Stages en entreprises : Une partie de la formation se déroule en milieu professionnel (22 semaines sur trois ans). Cette période permet à l'élève de voir concrètement les réalités, les contraintes économiques, humaines et techniques de l'entreprise ; de participer au diagnostic et à l'intervention sur des systèmes complexes appartenant à des véhicules très récents. Enfin il utilise des matériels que n'acquièrent pas les établissements scolaires.

Ces périodes donnent lieu à une évaluation dont la note est prise en compte pour l'examen.
REGLEMENT D’EXAMEN
Baccalauréat Professionnel

MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES


EPREUVES

UNITE

COEF

MODE

DUREE

E1 – épreuve scientifique et technique




3







Sous épreuve E11 : mathématiques

U11

1.5

CCF/ECRIT

1H30

Sous épreuve E12 : sciences physiques et chimiques

U12

1.5

CCF/ECRIT

1H30

E2 – analyse préparatoire à une intervention

U2

3

CCF/ECRIT ET PRATIQUE

3H

E3 – épreuve du domaine professionnel




12







Sous épreuve E31 – réalisation d’intervention sur véhicule

U31

4

CCF/MILIEU PROFESSIONNEL




Sous-épreuve E32 : Communication technique : Diagnostic sur système mécanique


U32

3

CCRF/0RAL

30MN

Sous épreuve E33 : Diagnostic d'un système piloté


U33

3

CCF/PRATIQUE

3H00

Sous épreuve E34 : économie, gestion

U34

1

CCF/ORAL

30MN

Sous épreuve E35 : prévention – santé - environnement

U35

1

CCF/ORAL




E4 – épreuve de langue vivante

U4

2

CCF/ORAL

20MN

(1)

E5 – épreuve de français, histoire, géographie et éducation civique




5







Sous épreuve E51 : français

U51

2.5

CCF/ECRIT




Sous épreuve E52 : histoire, géographie, éducation civique

U52

2.5

CCF/ECRIT




E6 – épreuve arts appliqués et cultures artistiques

U6

1

CCF

1H30

E7 – épreuve d’éducation physique et sportive

U7

1

CCF




Epreuve facultative (*) Langue vivante

UF1

1

oral

20MN

(1)

(*) la langue vivante choisie au titre de l’épreuve facultative est obligatoirement différente de celle choisie au titre de l’épreuve obligatoire. Les points excédents 10 sont pris en compte pour le calcul de la moyenne générale en vue de l’obtention du diplôme et de l’attribution d’une mention.

Poursuite d’études possible : BTS AVA (Après-Vente Automobile) ou autre BTS suivant projet élève.





PORTES OUVERTES : SAMEDI 18 MARS 2017 : 9H/12H

JANVIER 2017


similaire:

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconConsultation sur les projets de programme de la série stmg
«droit à l'erreur», inscrit dans les objectifs de la réforme du lycée sera favorisé par un meilleur équilibre horaire entre «enseignements...

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconLa note de contrôle continu est établie sur 10
...

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconLes enseignements communs aux 3 séries : environ 60 du total de l’horaire

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconEnseignements proposés dans le cadre du diplôme et du prédoctorat de l’ens
«Théorie et analyse du droit», co-habilité par l’ens, Paris X et l’ehess. Ces deux Masters relèvent de la spécialité droit du diplôme...

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconBulletin officiel > 2012 > n° 4 du 26 janvier 2012 > Enseignements...
«Vente (prospection-négociation-suivi de clientèle)» : création et modalités de préparation et de délivrance

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconLe calendrier de la rénovation
«atonie pédagogique» liée aux enseignements non renouvelés, à l’absence de modalités pédagogiques innovantes et à la faible reconnaissance...

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconLe calendrier de la rénovation
«atonie pédagogique» liée aux enseignements non renouvelés, à l’absence de modalités pédagogiques innovantes et à la faible reconnaissance...

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconEnseignements adaptes

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconEnseignements academiques du departement

Enseignements complémentaires aux enseignements généraux iconProgramme des enseignements p. 9






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com