La science économique est l'ensemble des travaux élaborés par les économistes. Ces derniers suivent une méthode propre à l'économie. L'économie est l'analyse de





télécharger 0.55 Mb.
titreLa science économique est l'ensemble des travaux élaborés par les économistes. Ces derniers suivent une méthode propre à l'économie. L'économie est l'analyse de
page5/14
date de publication14.12.2016
taille0.55 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

Les couts de productioN



L'offre ou l'aptitude à offrir dépend d'un grand nombre de paramètres dont le plus important est le coût de production. Il existe une relation inverse entre le coût de production et l'aptitude à offrir. Il existe parallèlement une relation positive entre offre et prix de ventes, la demande étant inversement proportionnelle aux prix. Il y a 4 manières de ranger les différents coûts de production.

A. Le coût direct et le coût d'opportunité.


Le coût direct est composé des dépenses évaluées en terme monétaire et par la production d'une certaine quantité de bien. La valeur d'un équipement est une dépense, c'est un coût direct, de même que la location ou l'achat d'un brevet.

Le coût d'opportunité comporte la notion de sacrifice d'où le revenu perdu ou sacrifié. La valeur d'un équipement exprimé en valeur monétaire aurait pu être utilisée autrement tel un placement en achetant des titres des bons à un certain taux d'intérêt. Il est convenu que le concept d'opportunité soit supérieur au coût direct.

B. Le coût d'acquisition ou de possession et le coût d'usage ou d'utilisation.


Acquérir une ressource comme une machine entraîne deux types de coûts: un spécifique à sa possession: le coût d'achat et le prix de revente. Le coût d'usage quant à lui représente les taxes, aussi pour une voiture c'est l'essence, la vignette, l'assurance...

C. Le coût historique et coût non historique.


Le coût historique est le coût qui une fois supporté ne peut plus être récupéré. Ainsi pour un roman, c'est le temps et les ressources pour l'écriture. En revanche, si on avait utilisé un ordinateur, après l'écriture, ce dernier peut être vendu, c'est un coût non historique.

Les coûts historiques sont aussi appelés coûts d'entrée telle une entrée dans un club sportif. Cependant l'équipement est revendable et récupérable, là c'est un coût de sortie donc non historique.

D. Le coût fixe et le coût variable.


Le coût est dit fixe par rapport à un ou plusieurs paramètres. Un coût peut être fixe par rapport aux quantités produites, à la durée de possession, aussi l'équipement d'une machine, est un coût fixe par rapport aux quantités produites.

Le facteur d'eau est variable en fonction par rapport à la durée de possession. Un coût fixe des quantités et variable de la durée de possession. Aussi une voiture achetée dans le but de transporter des personnes et un coût fixe quant au nombre de personnes transportées et plus la possession dure, plus le coût de posséder augmente. Le coût total est une addition des coûts fixes et variable. Le coût de possession peut varier non pas en fonction des quantités produites mais de la durée de possession.

E. La différence entre coût total, moyen et marginal.


Le coût total est différent du coût total. Le coût global tient compte des différences de coûts, comme un taxi qui nécessite un coût de possession et un coût d'usage. Le coût moyen est ce que coûte en moyenne un objet. C'est le coût total sur le nombre d'unités produites.Le coût marginal est le coût de la énième unité quand on produit n unités. Il correspond à une coût total due à la hausse de la production d'une unité additionnelle.

MACROECONOMIE

Comment mesurer l’activité économique au niveau de national



Le problème est comment passer de la consommation, de l'investissement, du travail d'un ménage, d'un individu, d'une entreprise à un niveau macro-économique c'est à dire national. Toute communauté est composée d'une multitude d'individu et chaque individu exerce une multitude de fonction, une diversité de comportement. Les économistes passent par deux étapes: la typologie qui réduit l'ensemble des individus entre un ensemble d'agent. On simplifie la diversité des opérations en établissant une typologie.

Le concept d'agent économique.

Une analyse des similitudes entre certains agents, nous autorisent à les appeler agents. Un bon critère de classement et de discriminer entre eux en fonction de leur motivation. On regroupe au sein d'un secteur appelé ménage tous les individus qui partagent cette motivation. Il demeure un problème, c'est à dire quels individus qui agissent selon la même motivation peuvent agir indépendamment l'un de l'autre, il faut regrouper l'ensemble des individus qui veulent atteindre la même satisfaction.

Il y a deux critères: maximiser la satisfaction et la communauté de décision. Le ménage est l'unité comptable! Ils achètent ce qu'ils aiment, les entreprises ne vendent pas ce qu'elles aiment mais elles ont un critère de profit. Ainsi au sein d'une entreprise, on va regrouper tous les individus qui maximisent le profit et ceux qui ont des décisions communes.

Le gouvernement est neutre, ce sont les individus qui expriment leurs préférences. Le marché politique offre des opportunités de profit au terme objectif, la nature des ressources. Pour un ménage, le revenu représente le salaire, pour un gouvernement, c'est l'impôt.

Enfin le dernier agent n'est pas différent selon ses motivations ou ressources mais selon sa localisation géographique: une entreprise dans le reste du monde. Lorsque les agents nationaux vont discriminer entre différentes entreprises, lorsque l'on voudrait évaluer la richesse de la nation, on va soustraire celle qui ne sont pas nationales.

Les opérations

On peut classer les opérations en trois catégories: le bien et service, la répartition, le financement.

Sur le bien et service.

Il crée et distribue les différentes marchandises, les biens et choses désirables mais n'ont pas de valeur monétaire tel l'air, avec d'un côté, les ressources et de l'autre les emplois. Ce sont deux ressources qui sont la production et les impôts. Du côté de l'emploi, la consommation est finale. Toute opération peut être financé par ce que l'on produit et ce que l'on importe. Les biens servent comme moyen pour produire des biens de consommation finals. Ce que l'on a produit plus ce que l'on a importé sert à la consommation, c'est la part que l'on met de côté: l'important est la production doivent corresponde à la consommation finale et intermédiaire, la variation des stocks et l'exportation.

Sur la répartition.

Ce sont les impôts, les salaires, les dividendes, une partie est distribuée en faveur des salariés, une parti pour les syndicats et une autre pour le gouvernement.

Sur le financement.

C'est la répartition et la circulation des moyens financiers nécessaires au paiement.

La notion de circulation: le concept des plu économique.

Depuis le Docteur Kesny, les économistes ont tendance à assimiler le circuit économique à une organisation dans laquelle circule des flux. Il est intéressant d'observer le déplacement des flux. Est-ce que les différents agents économiques sont reliés entre eux par le passage de plus, les biens et services par rapport aux revenus? Lorsqu'un ménage achète à une entreprise un flux, il achète le deuxième en même temps.

Le circuit économique.

Il est fondé sur deux principes: marchandises et revenus et l'égalité entre emploi et ressource. On va rapprocher tout ce dont les motivations sont identiques. Tout flux de revenu est annulé par un flux de marchandise. Dans ce type de circuit, il est fermé car il n'y a pas de reste du monde, nous devons avoir l'identité suivante: production correspond à consommation.

On ne peut consommer que ce qu'on a produit et tout ce qu'on a produit est consommé. La valeur de ce que l'on consomme doit être égale au revenu, si tout est consommé, on épargne pas. La consommation correspond au revenu qui correspond à la production.

Dans les ménages en général, le salaire est supérieur au consommateur, le reste est laissé soit à l'épargne ou soit à l'impôt. Le revenu et les transferts doivent être équivalent à la consommation, l'épargne et l'impôt.

L'importance des ressources de l'agent gouvernement.

Si l’activité du gouvernement est faible, on peut faire abstraction dans la construction du circuit économique. Cependant, l’observation indique que ce gouvernement a un poids de plus en plus important. A la fin 15e siècle, on estimait la part de l’état a environ 3 ou 4 % de l’activité nationale. Maintenant, la part est de 50% si on est optimiste ou 65 % si on est pessimiste.

Cette croissance a proliféré au début du 20e siècle et plus particulièrement après les années 30 avec les guerres et la crise économique. Lorsqu’il y a une menace sur les agents économiques, c’est à dire un conflit entre nation, la demande pour une intervention gouvernementale augmente. L’état intervient fortement au niveau de la défense, une perturbation de relation économique. Quand il y a une guerre ou une crise économique, le volume d’une intervention ne revient jamais à son niveau initial.

Il y a 3 méthodes : mesurer les revenus de l’état puis les comparer dans le temps, mesurer par les recettes des dépenses de l’état avec la création des emprunts ou une hausse des impôts ou enfin un degré d’intervention de la législation.

Le reste du monde

Le poids du reste du monde comme celui du gouvernement, augmente en temps de paix et de stabilité économique. Le poids du reste du monde peut être mesurer en 3 tendances : la mondialisation des productions, des échanges et des finances.

Au niveau des échanges, la taille des marchés ouverts aux entreprises croit, c’est l’exemple de l’industrie belge ! En effet, la Belgique est un pays de 8 millions d’habitants qui nécessitent 2 millions de voitures qui durent en moyenne 5 an. On considère qu’il faut 400.000 voitures par an, le pays n’a donc aucun intérêt à développer une économie d’échelle. La mondialisation des échanges répond à cet impératif de pousser les marchés internationaux exigus. Cette tendance réduit les coûts de production et les biens de consommation car les produits vont vers les consommateurs.

Au niveau de la production, elle se fonde sur des distorsions entre coût et facteur de production. Il y a une différence entre coût salarial, coût des capitaux et coût de l’environnement. L’argent et fongible, pas le travail.

Au niveau des finances, cela concerne l’horizon plus large de finances ouvert aux entreprises via le marché national des capitaux. On estime, il y a 4 siècles que moins de 1/10e des ressources nationales concernaient les échanges entre marchés internationaux, aujourd’hui, la proportion atteint 50%.

La mesure de la richesse nationale: le P.N.B.

Le P.N.B. constitue une mesure relativement correcte de la richesse nationale créée au cours d’un exercice nationale comptable d’une année civile. Le PNB peut être calculé par 3 méthodes rivales. La première consiste à mesurer la richesse provenant des entreprises, on peut dire que tout ce qui a été crée peut être mesuré, la seconde consiste à mesurer les dépenses de consommation et la dernière mesure les revenus des facteurs de production. Tout le revenu est destiné à être consommer dès maintenant ou au plus tard grâce à l’épargne.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

La science économique est l\Résumé : L’œuvre de Maurice Allais est abondante et protéiforme....
Contributions pionnières à la théorie des marchés et de l’utilisation efficace des ressources ces travaux qu’il obtient, 40 ans plus...

La science économique est l\Section 1 / L'Économie politique est-elle une science et, ou doctrine
«Selon les choix méthodologique que l'on fait en analyse économique», ne signifie pas que les préférences soient des préférences...

La science économique est l\Les travaux d’approches d’économie domestique
«art de bien conduire une maison», le sens d’aujourd’hui est apparu au 18ème et désigne «l’art de bien disposer les différentes parties...

La science économique est l\Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations,...
«économie» provient du grec et désigne les règles d’organisation de la maison (oïkos). En 1615, Montchrestien définit l’économie...

La science économique est l\Définition de la science économique
«La richesse des Nations» 1776 est toujours vivante et active; ainsi, l’ancienne économie et la Nouvelle économie vivent côte à côte...

La science économique est l\Ronald coase
«prix Nobel» d'économie en 1991, IL fait partie des économistes qui ont fait naître l'économie des institutions et les théoriciens...

La science économique est l\«L’économie, c’est l’art de faire au mieux avec ce dont on dispose»
«L’économie est, non pas une discipline achevée, mais une science elle-même toujours en voie de développement»

La science économique est l\Les ambitions du traité de Maastricht ont-elles été accomplies ?
«méthode Monnet» devenue plus largement la «méthode communautaire». Elle est théorisée par la déclaration de Robert Schuman du 9...

La science économique est l\Essai sur La nature et la signification de la science économique
«L'Économie est la science qui étudie le comportement humain en tant que relation entre les fins et les moyens rares à usages alternatifs»....

La science économique est l\Le développement durable vu par les économistes : durabilité faible ou durabilité forte ?
«Économie» de la semaine 2 du mooc «Environnement et développement durable». Ce n’est donc pas un cours écrit au sens propre du terme;...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com