Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8





télécharger 414.55 Kb.
titreUn calendrier de travail économe en main d’œuvre 8
page4/12
date de publication18.05.2017
taille414.55 Kb.
typeCalendrier
e.20-bal.com > économie > Calendrier
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

Les pratiques apicoles actuelles



Les miels disponibles dans les marchés du Laos sont principalement des miels de cueillette et des miels issus d’une apiculture de petite échelle.

La cueillette



La collecte de miel des colonies sauvages semble être pratiquée depuis longtemps. Elle consiste à détacher les rayons (cf. encadré 2) de la colonie pour en extraire le miel, les larves d’abeilles, le pollen et la cire.


Qu’est-ce qu’une colonie ?





Une colonie est formée par

plusieurs rayons parallèles sur lesquels on trouve, le miel, le pollen et le couvain (œufs – larves – nymphes)







Dans la colonie existent plusieurs castes d’abeilles à plusieurs stades




Encadré 2 Une colonie d’abeille Apis cerana


Qu’est-ce qu’une colonie ?



une pratique destructive…



Une fois détachés, ces rayons ne peuvent être replacés dans la ruche, en raison de l’absence de supports adéquats. L’apiculteur est généralement amené à récolter la majorité, voire la totalité des rayons.

Le stress provoqué par ce « pillage » entraîne bien souvent le départ des abeilles et de leur reine. Dans ce cas, la colonie est affaiblie.

Si la récolte entraîne la mort de la reine, la colonie orpheline sera condamnée.

Cette pratique conduit donc soit à un affaiblissement des colonies concernées qui sont de ce fait plus sensibles aux attaques de prédateurs et aux aléas climatiques, soit à une disparition de celles-ci et donc de leur potentiel d’essaimage naturel.
A proximité des agglomérations, la pression de cette pratique sur la faune apicole est grande et conduit à une disparition rapide des colonies dans les zones exploitées de la sorte.

…impliquant la présence d’un espace forestier permettant aux essaims de se régénérer



Dans les aires à faible densité de population humaine, les espaces forestiers constituent des habitats favorables au développement des essaims d’abeilles mellifères.

Un équilibre s’établit entre d’une part l’importance de l’essaimage naturel2 et d’autre part la pression exercée par les prédateurs et les cueilleurs de miel.

L’apiculture au Laos



Les couverts forestiers sont également favorables à l’apiculture de petite échelle qui tente à se développer dans plusieurs provinces du Laos.
Ainsi par exemple, dans les provinces d’Oudomxay et de Phongsaly, des agriculteurs disposent de quelques ruches traditionnelles (entre 1 et 20) constituées de troncs d’arbre évidés, puis obturés aux deux extrémités et peuplées par des colonies d’abeilles de l’espèce Apis cerana.


photo 4 Ruches de la province de Phongsaly, constituées par des troncs ou souches d’arbres évidés
Chaque année en fin de saison des pluies, les ruches sont enduites de matières riches en éléments minéraux, attractives pour les abeilles (boues, cendres, excrément de bovins). Ces substances permettent en outre d’obturer les ouvertures.

Les ruches ainsi préparées sont disposées dans les forêts avoisinantes en attendant qu’elles se peuplent.

Une fois peuplées, ces ruches sont déplacées à proximité des habitations. Elles permettront de réaliser une à deux récoltes dans la saison.

Une apiculture sans intrants majeurs



L’une des caractéristiques de ces systèmes apicoles est leur simplicité. Hormis une ruche construite à partir de troncs ou de bûches évidées et le temps de travail consacré par l’apiculteur aux ruches, peu d’intrants sont nécessaires.

Les abeilles indigènes (Apis cerana) ont co-évolué avec leurs parasites et sont donc tolérantes aux acariens et autres parasites rencontrés au Laos. L’absence de traitement chimique indispensable, l’aptitude de ces abeilles à essaimer et la clémence du climat des différentes provinces du Laos sont autant d’éléments qui limitent les risques encourus par les apiculteurs dans l’exercice de leur art.

Dans le pire des cas, si désertion il y a, l’apiculteur a toujours la possibilité de se constituer un nouveau cheptel en un temps très court, en raison de l’importance et de la richesse des couverts forestiers du Laos.

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre



L’étude de systèmes de production intégrant une unité apicole, dans des villages de la province d’Oudomxay, ont permis de calculer les temps de travaux nécessaires à l’activité apicole. Ainsi dans le cas d’un agriculteur du village de Phon Saat, le suivi et l’entretien d’un rucher de 12 ruches occupe un actif pendant 26 jours par an (cf. encadré 3).
Résultat d’enquête auprès d’un agriculteur disposant d’une unité apicole :

L’exploitation est constituée de 2 systèmes rizicoles (6 et 3 ray), d’une unité de tressage des herbes Imperata cylindrica et d’une unité apicole. Concernant le temps de travail, il y a une complémentarité entre les 4 systèmes. Les temps de travail des 2 sous systèmes hors sol (tressage, apiculture) ne sont pas fixes dans l'année et sont disposés dans les périodes de temps creux.


1,5 actifs
Temps de travail disponible

(38 j / mois)




Ces résultats ont été obtenus suite à la réalisation qu’enquêtes menées par M. Bothsakone Inthalantsee en 2003, dans le cadre d’un stage de fin d’étude supervisé par M. Bounpheng Sengngam (Faculté d’agriculture, Campus de Nabong, LAOS, 2003).

Encadré 3 Calendrier de travail d’une exploitation disposant d’une unité apicole de 12 ruches
Dans ce système de production, l’activité apicole ne présente pas de pointe de travail. Seules les périodes Décembre-Janvier et Mars-Avril présentent un léger surcroît de travail pour le placement des ruches dans les couverts forestiers en vue de leur peuplement (environ 8 jours entre novembre et décembre) et l’extraction du miel.

Un tel calendrier de travail permet aux agriculteurs concernés de conserver à l’identique leurs autres systèmes de culture et d’élevage (Faculté d’agriculture, campus de Nabong, LAOS, 2003).

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 iconComme nous l’avons vu, pour produire les entreprises associent le...

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 iconLe travail et l’idéologie nazie, «Arbeit macht frei»
«l’importation» de civils soviétiques comme main d’œuvre. Les difficultés à mener de front une guerre totale fait glisser l’Allemagne...

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 icon1 – actualites sante et securite au travail circulaire n°13 du 9...

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 iconCalendrier de mise en œuvre 6

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 iconLe calendrier de mise en œuvre du plan

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 iconDe la politique de la main-d’œuvre à la politique de l’emploi : cent ans de placement

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 iconDéfinition du concept «Toit par toi»
«main d’œuvre» réalisaient une économie substantielle. Des dizaines de milliers de maisons se sont construites sous cette forme un...

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 iconEconome de flux

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 iconCalendrier et groupes de travail

Un calendrier de travail économe en main d’œuvre 8 iconI les excès dans l’emploi de la main d'oeuvre juvénile amenèrent...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com