Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste





télécharger 121.78 Kb.
titreLe marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste
page1/5
date de publication14.02.2017
taille121.78 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5
Jérôme Maucourant

UMR 5206 Triangle (CNRS – ENS LSH / U.Lyon-2 / IEP Lyon ; Université de Lyon, Lyon, France)

ISH, 14, Avenue Berthelot - 60007 Lyon

http://triangle.ens-lsh.fr/article.php3?id_article=232


Le marché, une institution entre économie et histoire1




Introduction - plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste-



La notion de marché a été et demeure au cœur de nombreux débats importants dans toutes les sciences sociales. Notre propos est de montrer comment les travaux de Karl Polanyi et les interprétations récentes qui en sont faites peuvent contribuer utilement à ces débats. La problématique de Polanyi nous semble être la suivante : comprendre comment s’institutionnalisent les processus de marché, qui ne sont aucunement des entités émergeant spontanément d’un déterminisme économique, l’histoire économique et l’histoire des idées sur l’économie pouvant, par surcroît, permettre de comprendre en quoi l’économie est politiquement et socialement constituée. Il est toutefois exact que le nom de Polanyi est souvent cité mais, malheureusement, peu lu en réalité, ne serait-ce qu’à cause d’un problème de langue ou de disponibilité. A cet égard, la parution d’une anthologie de textes de Polanyi, pourra combler une lacune2. Ce recueil, pour une part inspiré de celui que réalisa Dalton en 1968, comporte des traductions de textes écrits en anglais et allemand, restés trop souvent inédits ou devenus indisponibles, comme Polanyi (1957), voire même jamais traduits, comme Polanyi (1947) et (1963). Ce livre contribuera à faire connaître le socialisme de Polanyi, grâce, notamment, à l’édition de ses écrits des années 1930, ce qui permettra de discuter le bien fondé de certaines interprétations admises d’un auteur qui a, pourtant, toujours pris au sérieux la question de la souveraineté et la pensée de Marx. Bref, Polanyi fut un socialiste, que cela plaise ou non, dont l’œuvre n’est pas soluble dans cette expression contemporaine de la « troisième voie », c’est-à-dire le « social-libéralisme »3.

Nous inscrivant dans une démarche pluridisciplinaire, qui ne peut considérer comme évident un certain nombre de développements propres à chaque discipline, nous exposerons à grands traits, dans une première partie, assurément trop brève, quelques figures du marché selon la théorie économique, afin d’en montrer l’incomplétude, en dépit des progrès analytiques qui ont marqué la fin du siècle dernier. Puis, dans une deuxième partie, nous montrerons comment cette théorie économique peut s’enrichir de considérations aussi historiques que sociologiques permettant d’intégrer la dimension institutionnelle des formes de l’échange marchand. De façon à ne pas tomber dans les « boucles herméneutiques » qui font que l’économiste ne s’intéresse qu’aux thèses d’historiens déjà acquis à son paradigme, nous discuterons des propositions d’historiens hostiles aux thèses polanyiennes. Il ne s’agit pas de soutenir que notre problématique peut se résumer à ce débat, si nécessaire, entre critiques des thèses polanyiennes et défenseurs du legs de Polanyi à la science sociale, mais de rappeler le rôle décisif de la recherche historienne pour la construction de concepts pertinents pour l’analyse institutionnaliste, c’est-à-dire pour la socioéconomie.

La troisième et dernière partie, par quelques exemples, suggère l’utilité de l’histoire de la pensée économique pour nos considérations d’histoire des faits économiques4, car les idéalités participent à la production du monde autant qu’elles le reflètent. Par ailleurs, il est nécessaire garder une bonne distance vis-à-vis des outils spontanés de la théorisation car, eux-mêmes, sont marqués par une histoire faite de contingences et de nécessités. L’existence de déterminations économiques bien réelles ne doit pas toutefois occulter, en effet, la part décisive du rôle de l’imaginaire social et du politique.

  1   2   3   4   5

similaire:

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconLe G20, une institution récente promise à un bel avenir
«relations entre l’Etat et le marché». A partir des questions suivantes, vous rédigerez un pré-rapport qui servira de base de travail...

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconDe l’Economie politique internationale au travail politique mondial
«dimension internationale» de l’économie, et notamment de son changement, cette communication proposera les fondements d’une ontologie...

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconQuatre mesures du téléphone. L’invention d’une gestion téléphonique
«trafic» s’opère à travers quatre «configurations de mesure» : une «économie de la ligne», une «économie de l’opératrice», une «économie...

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconUne transition économique inattendue : vers le «cupidalisme» ?
«lutte entre deux régulateurs», typique d’une économie en transition. Quelques mesures d’urgence de politique économique pour endiguer...

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconUne économie moribonde Une économie en perte de vite
«ouverte». (-3000 av. Jc – 5ème siècle) L’économie se traduisait par le commerce développé autour de la méditerranée. Le haut Moyen...

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconUne économie moribonde Une économie en perte de vite
«ouverte». (-3000 av. Jc – 5ème siècle) L’économie se traduisait par le commerce développé autour de la méditerranée. Le haut Moyen...

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconL’approche économique du fonctionnement de la société
«l’économie est l’étude de la façon dont les sociétés utilisent des ressources pour produire des biens ayant une valeur et les répartir...

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconRésumé : La mise en place d'une procédure monétaire incitative dans...

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconEconomie / fmi / Egypte
«consensus de Washington» ouverture des frontières, libéralisation du marché intérieur, stricte politique d’équilibre budgétaire...

Le marché, une institution entre économie et histoire1 Introduction plaidoyer pour une économie politique institutionnaliste iconMme pages
«introduction à la géographie du Maghreb-Machrek». Nous disposons d’une quarantaine d’heures pour traiter le sujet. C’est somme toute...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com