Proposition correction ec





télécharger 13.27 Kb.
titreProposition correction ec
date de publication13.02.2017
taille13.27 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Proposition correction EC
EC1 :

1) Un bien commun est un produit rival (la consommation par une personne empêche la consommation par une autre personne) mais non excluable (l’accès à ce produit est ouvert à tous). Les biens communs sont devenus des enjeux environnementaux dans le sens où, comme ils sont accessibles à tous, la consommation mondiale de ces biens est très forte générant alors un épuisement des ressources (problème du caractère de rivalité) et la disparition de certains espèces. C’est notamment le cas pour le thon rouge pour lequel il a été proposé la mise en place de quotas limitant les quantités de pêche : cette règlementation corrobore l’idée selon laquelle les biens communs sont devenus des enjeux environnementaux.

2) Le taux de change est le prix des différentes devises entre elles sur le marché des changes. Lorsque le prix d’une devise par rapport aux autres devises s’accroît en parle d’appréciation ou de réévaluation (lorsqu’il baisse on parle de dépréciation ou de dévaluation). Lorsqu’une devise perd de sa valeur (dépréciation) cela baisse le prix des exportations de ce pays et accroît le prix des importations de ce même pays. Cela va se traduire par une hausse du volume des X° et une baisse du volume des M° générant alors un excédent de la balance courante (flux de biens et services) source de croissance (hausse des richesses créées sur ce territoire), de revenus, d’emplois pour ce pays. Toutefois, cet excédent courant s’accompagnera d’une hausse de la demande de monnaie de ce pays (les autres pays, pour payer leurs importations, devront demander cette devise). La hausse de la demande de cette devise engendrera une appréciation de celle-ci (avec les effets inhérents à savoir la hausse du prix des X° et la baisse du prix des M°…).
EC2 :

Le document présenté est une courbe de Lorenz fournie par l’INSEE en 2003 pour les revenus et en 2004 pour le patrimoine. En ordonnées en trouve les % cumulés des revenus et du patrimoine alors qu’en abscisse de trouvent les % cumulés de la population. Ces courbes de Lorenz portent sur la France.

Ce document permet de montrer que les inégalités de patrimoine en France sont plus fortes que celles de revenus : en effet la courbe du patrimoine est plus éloignée de la bissectrice (situation idéale pour laquelle 10% de la pop détient 10% des revenus ou patrimoine, 20% détient 20%...) que celle des revenus.

On peut voir que les 50% de la population française la plus pauvre se partagent 30% des revenus disponibles mais seulement que 3% du patrimoine total alors que les 10% les plus riches se partagent 20% des revenus disponibles et 63% du patrimoine total.
EC3 :

Intro (1 pts), doc (1.5 pts), organisation des idées (1 pts), contenus + argumentation (6 pts), conclu (0.5 pt)

I] La famille influence fortement la position sociale car elle est un déterminant fort de la réussite scolaire des individus.

- Le diplôme est « un passeport pour l’emploi » (Doc 3 : 10% des hommes sortants de formation initiale depuis 1 à 10 ans qui sont sans diplôme et en emploi occupent un emploi de cadre contre 47% de ceux qui sont diplômés du supérieur)

- Toutefois les taux de réussite varient fortement selon les milieux sociaux : les enfants de cadres ont plus de chances de faire des études longues permettant l’accès à des professions à fort niveau hiérarchique (PCS profession intermédiaire ou cadre) alors que les enfants issus de milieux défavorisés ont plus de probabilités de faire des études courtes voire ne pas faire d’étude (les cantonnant alors à des postes à faible responsabilité comme ouvrier/ employés).

Thèses P. Bourdieu et R. Boudon

- Cette idée est corroborée par le Doc 1 : forte rep° sociale chez les enfants de cadres et d’ouvriers : 52% des hommes âgés de 40 à 59 ans dont le père est cadre sont devenus eux-mêmes cadres et 46% des hommes âgés de 40 à 59 ans dont le père est ouvrier sont devenus eux-mêmes ouvriers.
II] La famille influence fortement la position sociale car la structure familiale, le revenu et le réseau social varient selon l’origine sociale

- La structure familiale (famille nucléaire, monoparentale…) ainsi que la taille de la famille (Nombre d’enfants par ménage) ont un impact sur la réussite scolaire et la mobilité sociale : explications (cours)

- Le capital social (Bourdieu avec « les héritiers »)/ Doc 2. Rôle du réseau relationnel dans l’obtention d’un emploi, pour intégrer éventuellement certaines écoles, pour appartenir à des clubs « fermés »…

Doc 2 en relation avec Doc 3 : les enfants de cadres obtiennent plus facilement un emploi de cadre que les enfants d’ouvriers ou d’employés à diplôme égal : 67% des jeunes sortants de formation initiale depuis 1 à 10 ans dont le père est cadre ou profession intermédiaire qui sont diplômés du supérieur et en emploi occupent un emploi de cadre contre 36% pour les jeunes dont le père est employé ou ouvrier.

Proposition correction dissertation BB

Comment peut-on expliquer l’instabilité de la croissance ?
Intro : amorce, définition des termes croissance éco + instabilité ; problématique mettant en évidence les déterminants des fluctuations économiques, annonce claire d’un plan correct.
I] Les fluctuations intrinsèques de la croissance économique : les facteurs endogènes de l’instabilité de la croissance

- Explication des différentes phases des cycles de la croissance : expansion, crise, récession voire dépression, reprise… (doc 1 + doc 3)

- Explications des mécanismes qui relient les phases du cycle : recours aux notions de production, consommations, revenus, investissement, PIB, emplois…

- L’exemple par les faits :

  • Les cycles du crédit (Doc 2) engendrent le cycle de croissance

  • Les cycles longs de l’innovation (Schumpeter) à l’origine des cycles de croissance / Doc 3


II] Des facteurs exogènes à l’origine de l’instabilité de la croissance

- Les chocs de la demande (doc 1 + cours) : choc courts termes (définitions, explications, exemples avec le doc 3 et la « crise des subprimes » qui s’est propagée en récession voire dépression économique). Chute importante de la consommation des ménages en 2008 (alors qu’elle augmentait de 1.7% en 2008, la consommation baisse de près de 2% en 2009. Cet effondrement le de la C° s’est accompagné d’une chute de l’investissement (principe de l’accélérateur) et du PIB.

- Les chocs d’offre (doc 1 + cours) : chocs longs termes (définitions, explications, exemples)

- La mise en place d’éventuelles politiques conjoncturelles contra cycliques (budgétaire ou monétaire) : explications


Structure OBLIGATOIRE des dissert :
Intro

SDL

Partie I

SDL

TRANSITION

SDL

Partie II

SDL

Conclusion

similaire:

Proposition correction ec iconProposition de correction

Proposition correction ec iconProposition de correction

Proposition correction ec iconProposition correction composition de geo du 11/02/2014

Proposition correction ec iconProposition de correction dissertation Nouvelle Calédonie 2015
«sont-elles suffisantes». Est-ce que la mise en place d’une politique de flexibilité du marché du travail par les pouvoirs publics...

Proposition correction ec iconAdresse Responsable de la proposition
...

Proposition correction ec iconEpreuve d’economie – droit proposition de corrigé
«enfermer» par la proposition de corrigé et d'analyser les productions des candidats avec intelligence en n'hésitant pas à valoriser...

Proposition correction ec iconÉLÉments de correction

Proposition correction ec iconCorrection du sujet d’histoire

Proposition correction ec iconCorrection Epreuve 2 Enseignant

Proposition correction ec iconGrille de correction de la Spécialité






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com