Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ?





télécharger 12.67 Kb.
titreQuestion 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ?
date de publication13.02.2017
taille12.67 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ?
Intro : Le secteur bancaire est tenu d’une obligation de sécurité forte et spécifique. La maintien d’un niveau de sécurité suffisant est assuré par le contrôle des autorités de tutelles. Ces contrôles peuvent être effectué à priori ou bien à postériori.

Il est indispensable d’effectuer une tutelle sur les banques, leur rôle dans l’économie est primordiale : Financement de l’économie par l’intermédiation bancaire

Recyclage de l’épargne

Assurer et garantir le fonctionnement des systèmes de paiements. Il existe deux organe de tutelle qui effectue un contrôle a priori : AMF et le CECEI maintenant à l’ACP (acam, cb, cea et cecei)

  1. Les missions et compétences de l’AMF et du CECEI




  1. l’AMF


Autorité publique indépendante dotée de la personnalité morale, crée en 08/2003.

    • L'Autorité des marchés financiers exerce quatre types de responsabilités :

  • réglementer ;

  • autoriser ;

  • surveiller ;

  • sanctionner.

    • Ses compétences portent sur :

  • Les opérations et l'information financière: L'Autorité des marchés financiers réglemente les opérations financières et l'information diffusée par les sociétés cotées.

  • Les produits d'épargne collective: l'Autorité des marchés financiers autorise la création de SICAV et de FCP. Elle vérifie notamment l'information figurant dans le prospectus simplifié de chaque produit qui doit être remis au client avant d'investir.

  • Les marchés et leurs infrastructures : L'AMF définit les principes d'organisation et de fonctionnement que doivent respecter les entreprises de marché, (comme Euronext Paris qui organise les transactions sur les marchés des actions, des obligations et des produits dérivés).

  • Les prestataires ou professionnelle (établissements de crédit autorisés à fournir des services d'investissement, entreprises d'investissement, sociétés de gestion, conseillers en investissements financiers, démarcheurs , etc.) : L'AMF fixe les règles de bonne conduite et les obligations que doivent respecter les professionnels autorisés à fournir des services d'investissement. Elle agrée les sociétés de gestion. Elle surveille aussi les démracheurs.

  1. le CECEI

Le CECEI comprend 4 membres de droit et 8 mebres nommés

    • Ses compétences :

      • Donner, modifier ou retirer les habilitations d’exercice aux établissement de crédit et aux entreprises d’investissement.

      • Etablir à jour la liste de EC et eds préstataires des service d’I

      • Communiquer cette litse à la BCE et recevoir en les info de même nature pour les communiqués à l’AMF




  1. les Objectifs du contrôle a priori




    • Contrôler l’arrivée de nouveaux acteurs sur un marché au cœur de l’économie :




    • les EC et EI sont soumis à des règles stricte et doivent être contrôlé : ratio Bâle II ….

    • Par sécurité sur un secteur au cœur de notre économie : le financement, les acteurs doivent être de qualité




    • Le listing pour une vision globale du marché financier français et européen




    • Renforcer l'efficacité et la visibilité de la régulation de la place financière française : càd le Bon fonctionnement des marchés pour un financement et une économie efficace. L’AMF s’impose à toute introduction en bourse, pour




    • Protéger le consommateur : protection de l'épargne investie dans les instruments financiers,




    • Libre circulation de l’information : l'information des investisseurs est primordiale pour répondre concrètement à ces besoins que l’investisseur ne soit pas lésé par le manque d’information. L’information FINANCIERE doit être disponible et à la portée de tous.



    • Objectif du contrôle à priori : dissuader certaines mesures ou même certaines action des organismes financier (information mensongère…), le pouvoir de sanction par le contrôle à priori fait peur au banque du : par l’aspect financier et la dégradation de l’image.


Conclusion : la contrôle à priori est donc essentiel pour assurer un équilibre au sein du monde bancaire. L’expression mieux vaut prévenir que guérir prend tous son sens aujourd’hui. Pour ne pas être submergé de contrôle à postériori, le contrôle à priori doit être la plus efficace possible.

L’est-t-il aujourd’hui compte tenu des événements passé ? S’est-il renforcé ?

similaire:

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? iconSujet 1 : Le secteur bancaire est tenu à une obligation de sécurité...

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? icon20 Pourquoi et comment est-il indispensable d’exercer une tutelle...

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? iconQuestion 4 : en quoi les activités bancaire et financière sont elle...

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? iconLes crises financières sont-elles inévitables ?
Lors d’une crise bancaire, majeure, en général, un pays s’aperçoit qu’un vaste pan de son secteur bancaire est devenu insolvable...

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? iconEnquete relative au deploiement du controle interne budgetaire et...
«Oui» (quelle que soit la modalité) à la question 3, aller à la question a sinon passer à la question 4

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? iconNom : ali prénom : Mohamed Abdou e-Mail
«Quels sont les facteurs internes et externes susceptibles d’impacter négativement la qualité du contrôle interne bancaire ?»

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? iconRésumé : Que s’est-il publié depuis dix ans en contrôle de gestion...
«Finance Contrôle Stratégie» (fcs) et «Comptabilité Contrôle Audit» (cca). À côté d’autres supports publiant aussi des recherches...

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? iconChap 4 : les transformations du secteur bancaire

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? iconRésumé : Quels sont les facteurs qui favorisent ou au contraire freinent...

Question 3 : Les autorités de tutelle du secteur bancaire sont chargées de missions de contrôle à priori. En quoi consistent ces contrôles ? iconBibliographie : Ouvrages a priori intéressant sur la question






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com