Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?»





télécharger 18.58 Kb.
titreConférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?»
date de publication13.02.2017
taille18.58 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Conférence « Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ? »

Cynthia Ghorra-Gobin, CNRS, université de Paris 3 Sorbonne Nouvelle

Notions, mots-clés


Villes mondiales, mondialisation, globalization, géopolitique, monde, Royaume-Uni, France, États-Unis, relations internationales.

Inscription dans les programmes


– 4e, Géographie : « Questions sur la mondialisation. Thème 1 : La mondialisation et la diversité culturelle ».

– 1re Bac Pro, Géographie : « Sujet étude 2. Mondialisation et diversité culturelle ».

– 1re STD2A, STL et STI2D, Géographie : « 4. La mondialisation - Question obligatoire - A. La mondialisation, interdépendances et hiérarchisations ».

– Tales L et ES, Géographie : « Thème 2 : Les dynamiques de la mondialisation. La mondialisation en fonctionnement. »

– Tales STMG et ST2S, Géographie : « I - Les territoires dans la mondialisation - Question obligatoire A. Centres d’impulsion et inégale intégration. »

Introduction


Il faut parler d'anglosphère. Le contexte de la réflexion est le dictionnaire critique de la mondialisation.

Il faut prendre en compte le caractère multidimensionnel de la mondialisation avec différentes disciplines.

La notion de planétarisation est la prise de conscience de la planète Terre, la reconnaissance de la finitude de l'environnement.

Cela regroupe les sciences sociales avec le corpus de la langue française et de la langue anglaise.

Le point de départ en français est le terme de mondialisation alors qu'il est de globalisation en anglais.

En France, le terme globalisation est destiné à l'économie, la mondialisation est le résultat d'un processus ancien, reconnaissance d'un territoire monde (M. Lussault, J. Lévy).

La « globalization » est un processus dans les temporalités avec l’émergence d'acteurs globaux associant l'idée de révolution numérique (la dimension technologique est très importante).

Dans la géographie française, la première mondialisation vient de l’enchaînement de multiples étapes, débutant par les grandes découvertes.

Il faut également accommoder l'idée d'identité nationale.

Dans le monde américain, ce terme a une consonance géo-politique, notamment avec J. Friedmann en 1986 qui est le premier à parler de ville mondiale puis ensuite d'un système monde (Olivier Dollfus).

Le politologue Benjamin Barber le met aussi en avant dans son ouvrage Jihad vs Mcworld.

I. De world city vers world system


McWorld représente les acteurs globaux, firmes ou terroristes, avec la reconnaissance des villes (Barber) comme des acteurs locaux mais aussi globaux.

La notion de changement climatique n'est pas importante au niveau de l'échelle nationale ou fédérale américaine, mais elle l'est au niveau local.

Dans le World system (Wallerstein), il y a la notion de centre-périphérie avec intégration progressive de cette périphérie grâce au capitalisme (Braudel et l'économie monde) avec une évolution possible.

Le Global System, c'est la notion de firmes globales et de la ville globale : nous ne sommes plus dans la continuité historique. 1989 est un tournant historique marqué par l'« universalisme » du libéralisme avec un processus de déterritorialisation et re-territorialisation.

Les villes attirent les capitaux et les flux migratoires, désormais la population qui se recompose est susceptible de regroupements identitaires.

En français, ce sont deux termes avec des sens différents.

Interdépendance entre les différentes parties du monde et reconnaissance du rôle du capitalisme dans l'intégration mondiale.

Concept qui se retrouve dans la reterritorialisation.

« Global » a une notion de multidimensionnel avec reconnaissance de la ville comme acteur majeur.

II. World city/Global City

On le date du changement de mode de production avec l'ère du fordisme, la nouvelle Division Internationale du Travail et les flux migratoire du Third au First world.

Le Global se voit avec une logique de reterritorialisation (même pour les territoires ruraux et les petites villes), basé sur une métamorphose du capitalisme, avec une ville duale et multiculturelle.

J. Friedmann évoque les mutations du capitalisme dans le système monde ; De même la hiérarchie de villes globales (Saskia Sassen, « global city ») avec un rôle majeur de commandement. La global city n'a plus de notion centre-périphérie, elle intègre la révolution numérique et parle d'acteurs globaux transnationaux.

Ville globale

Ville mondiale

rôle commandement

reconnue à l'échelle mondiale

dématérialisation économique (financial district)

centre et patrimoine culturel et historique

reconnaissance de dynamique de reterritorialisation

classe créative

III. Territoire monde vers monde mondialisé

En France, on associe souvent monde et mondialisation. On se situe dans une continuité historique, « faire monde » avec la notion d'identité, le basculement du monde, car il n'y a plus de centralité pour l'Europe du xxie siècle, avec la reconnaissance d'un monde post-colonial.

Les Américains ne sont pas dans une logique historique, donc pas d'association entre globalization et world (pas de worldalization) mais ils parlent de globalized world. Si les Américains utilisent la notion de world c'est pour world politics, c'est-à-dire pour relations internationales avec des acteurs globaux (États, ONG)

Conclusion


Il existe un contraste entre la vision anglo-américaine et la nôtre.

Globalization est un terme inédit s'appuyant sur la révolution numérique, avec des acteurs globaux et une interdépendance entre des lieux et des liens transnationaux.

L'idée de territoire-monde tente de donner une image cohérente du monde.

La reterritorialisation : dans le monde anglo-américain, on parle de ville et de métropole, deux entités. La métropole est composée de la ville centre avec des banlieues résidentielles.

Puis apparaît la notion de edge city : il n'y a plus de concentration spatiale des emplois dans la ville centre, mais diffusion et création d'emplois dans les banlieues autrefois résidentielles. Les habitants de banlieues vont donc plus loin avec des déplacements autant dans les grandes que petites villes.

Cela engendre une dynamique spatiale.

En savoir plus : www.diploweb.com/Comment-les-Anglo-Americains.html


Compte rendu réalisé par Damien Boulonnais, académie de Reims.

FIG 2014 – C. GHORRA-GOBIN – « Comment les anglo-américains voient-ils le monde ? »

similaire:

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconParmi les immigrants, L es Afro-Américains étaient les seuls à n’avoir...
«indentured servant» et, au bout de sept années de travail gratuit, ils deviennent libres et peuvent se faire une nouvelle vie au...

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconRésumé : Pourquoi et comment un certain nombre de juristes américains...
«défini» la théorie financière effectivement mise en pratique par les financiers

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconRésumé : Pourquoi et comment un certain nombre de juristes américains...
«défini» la théorie financière effectivement mise en pratique par les financiers

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconComment s’organise le système économique mondial et comment les grands...
«société civile» (Organisations Non Gouvernementales, ong, penseurs, groupes de pression…) s’imposent de plus en plus pour faire...

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconComment s’organise le système économique mondial et comment les grands...
«société civile» (Organisations Non Gouvernementales, ong, penseurs, groupes de pression…) s’imposent de plus en plus pour faire...

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconTheme 1 : Introductif – Chapitre 1 cles de lecture d’un monde complexe
«Nord/sud» ? Comment les auteurs ont-ils tenté de dépasser cette contradiction ?

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconOn m’a demandé d’intervenir sur «Comment se jouent les rapports entre...
«Comment se jouent les rapports entre universités et Etat dans les pays de tradition anglo-saxonne où plusieurs réseaux d'enseignement...

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconAtelier recherche productions
«enseigner» et évaluer une attitude ? Dans quels cadres les professeurs cherchent-ils à développer les attitudes, comment les évaluent-ils...

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconHistoire : Les Européens et le monde (xvie-xviiie siècle)
«européano-centriste» de l'époque : comment «l'autre» est vu; comment ceux qui sont «découverts» ont vu les «découvreurs» (voir La...

Conférence «Comment les Anglo-Américains voient-ils le monde ?» iconLa Région Normandie, le Département de la Manche et les Iles anglo-normandes...
«Des partenariats concrets existent avec Jersey et Guernesey. Cette visite est l’occasion d’élargir nos échanges qu’ils soient économiques,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com