2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie





télécharger 32.21 Kb.
titre2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie
date de publication11.02.2017
taille32.21 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos



2016 – SUJET D’ÉCO/DROIT Pondichéry – Partie Économie

À partir de vos connaissances et de la documentation fournie en annexe :

1.Définissez la croissance économique.

2.Décrivez l'évolution de la dette publique dans les différents États présentés.

3.Déterminez comment les États pourraient réduire la dette publique.

4.Rédigez une argumentation qui permette de répondre à la question suivante :


La réduction de la dette publique peut-elle contribuer à la relance de l'économie ?


Annexes :

Annexe 1 : Taux de croissance du PIB réel.
Annexe 2 : Dette publique brute en % du PIB.
Annexe 3 : Trop de dette [...] tue la croissance.
Annexe 4 : Parfois, dette et croissance vont de pair.
Annexe 5 : Austérité ou relance, comment choisir ?


ANNEXES


Annexe 1 : Taux de croissance du PIB réel


En %

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

Allemagne

0,7

3,7

3,3

1,1

-5,6

4,1

3,7

0,4

0,3

1,6

France

1,6

2,4

2,4

0,2

-2,9

2,0

2,1

0,2

0,7

0,2

Italie

0,9

2,0

1,5

-1,0

-5,5

1,7

0,6

-2,8

-1,7

-0,4

Royaume-Uni

3,0

2,7

2,6

-0,5

-4,2

1,5

2,0

1,2

2,2

2,9


Source : FMI


Annexe 2 : Dette publique brute en % du PIB

Source : Eurostat

Annexe 3 : Trop de dette [...] tue la croissance
Une série de travaux [de recherche] n'a pas permis d'établir de causalité entre niveau de la dette publique et croissance.

Pourtant, les arguments théoriques en faveur d'un tel lien restent pertinents : une dette plus élevée conduit à une plus forte taxation, ce qui décourage le travail et l'innovation, à une réduction de l'investissement public et à un détournement de l'épargne privée, ce qui réduit aussi l'investissement privé. De plus, si le niveau de la dette publique accroît le risque perçu de défaut de l'État, cela peut provoquer une crise de liquidité sur les marchés financiers accompagnée d'une hausse massive des taux d'intérêt dommageable pour la croissance.
Source : L'Économie mondiale 2014, CEP//

Annexe 4 : Parfois, dette et croissance vont de pair

Nous montrons [...] que la relation entre dette publique et croissance n'est pas linéaire. A certains moments, un surcroît de dette publique est associé à moins de croissance, mais à d'autres moments, plus de dette est associé à plus de croissance.

[...] Nous avons montré que les pays qui dépassent un ratio de 115% de dette sur PIS n'ont pas en moyenne un taux de croissance inférieur à ceux qui sont entre 60 et 90%. Ce sont là des résultats établis sur la période 1945-2009. [...] Sur la période 1880-2009, des pays comme la France, l'Italie, le Canada ou le Royaume-Uni ont connu des périodes associant des dettes publiques supérieures à 130% et une croissance soutenue.
Source : Libération, entretien avec A. Parent, Économiste, 6 mai 2015

Annexe 5 : Austérité ou relance, comment choisir ?
Pour diminuer le poids de sa dette par rapport à son PIS, un État peut mener soit une politique d'austérité, soit une politique de relance, en faisant varier ses dépenses et ses impôts.

Pour certains économistes, [...] l'État devrait donc mener une politique de relance, c'est-à­dire augmenter ses dépenses pour augmenter son PIS.

Par exemple : un État paie une entreprise 100 000 € pour construire une école, il creuse donc sa dette de 100 000 €. Sur les revenus versés par l'entreprise à ses salariés ou ses fournisseurs, 20% seront épargnés et 80% seront consommés pour acheter des biens ou des services, soit 80 000 € de dépenses supplémentaires. Sur ces 80 000 € dépensés, 20% seront épargnés et 80% seront dépensés, soit
64 000 € de dépenses supplémentaires dans l'économie.

Ce processus d'épargne et de dépenses va continuer jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de revenus à épargner ou à dépenser. [...]

L'augmentation des dépenses publiques et donc de la dette a entraîné une augmentation des dépenses privées et a conduit à une augmentation encore plus forte du PIS de l'État : sa dette a augmenté moins vite que son revenu.

Pour d'autres économistes, [...] lorsqu'un État augmente ses dépenses, les ménages subissent ou redoutent l'augmentation des impôts. Ils vont donc préférer épargner leur supplément de revenus plutôt que le dépenser. Cet argent ne sera pas réinjecté dans l'économie, et l'augmentation des dépenses publiques conduira à une baisse ou à une augmentation moins forte des dépenses privées : la dette de l'État augmentera alors plus vite que son revenu. L'État devrait donc suivre une politique d'austérité, c'est à dire baisser les dépenses publiques et/ou augmenter les impôts. [...]
Source : Site Dessinemoileco.com

/


similaire:

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2017 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2016 – sujet d’ÉCO/droit métropole – Partie Économie

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2016 – sujet d’ÉCO/droit métropole – Partie Économie

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2016 – sujet d’ÉCO/droit polynésie – Partie Économie

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2016 – sujet d’ÉCO/droit nouvelle-Calédonie – Partie Économie

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2015 – sujet d’ÉCO/droit étranger – Partie Économie

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2017 – sujet d’ÉCO/droit martinique – Partie Économie

2016 – sujet d’ÉCO/droit pondichéry – Partie Économie icon2017 – sujet d’ÉCO/droit polynésie – Partie Économie






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com