Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l'expérimentation de laboratoire en économie fait parfois l'objet de critiques qui peuvent aller jusqu'à remettre en cause la pertinence de l'outil.





télécharger 141.58 Kb.
titreRésumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l'expérimentation de laboratoire en économie fait parfois l'objet de critiques qui peuvent aller jusqu'à remettre en cause la pertinence de l'outil.
page1/7
date de publication11.02.2017
taille141.58 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > économie > Résumé
  1   2   3   4   5   6   7

Expérimentation de laboratoire et économie :

Contre quelques idées reçues et faux problèmes



Nathalie Etchart-Vincent

CNRS, CIRED (CNRS/EHESS) *



Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l'expérimentation de laboratoire en économie fait parfois l'objet de critiques qui peuvent aller jusqu'à remettre en cause la pertinence de l'outil. Sans prétendre à l'exhaustivité, nous revenons sur ceux de ces arguments qui revêtent selon nous un caractère discutable (parce qu'ils nous semblent selon les cas témoigner soit d'une tentation stratégique face à des résultats expérimentaux considérés comme gênants, soit d'une vision erronée des finalités et potentialités de la démarche, soit encore d'une lecture partielle de la réalité économique elle-même) afin de montrer que leur validité est au mieux locale et partielle. Nous en profitons pour rappeler les finalités de la méthode expérimentale, circonscrire son domaine d'application (i.e. ses potentialités et limites) et indiquer quelques précautions d'utilisation.

Mots clefs : expérimentation de laboratoire en économie, anomalies, réalisme, contrôle, marché, apprentissage, incitations monétaires

JEL : B41, C90, C91
Abstract: Despite its increasing use and legitimacy, experimental methodology in economics has been subject to some criticism, an extreme version of which concludes to its irrelevance to its object. With no claim to exhaustiveness, the paper presents and discusses some arguments that we consider to be questionable – because they are suspected to hide either a strategic temptation when facing unpleasant experimental results or a fallacious view of experimental goals and potentialities or even an inadequate approach of economic reality itself – and shows that they are at best locally or partially valid. This allows us to remind the reader of the purposes of the experimental method, of its potentialities and limits as well as of some necessary precautions to adopt.

Keywords: experimental method in economics, anomalies, realism, control, market, learning, monetary incentives

JEL: B41, C90, C91

L'économie est l'une des rares sciences à disposer à la fois du terrain et du laboratoire pour mener ses investigations empiriques (Plott, 1991)1. L'expérimentation en laboratoire est une méthodologie fondée sur la reconstitution in vitro d'une situation économique simplifiée dont les variables sont contrôlées par l'expérimentateur2, ce qui d'une part permet l'interprétation la plus univoque possible des résultats et d'autre part assure la reproductibilité du protocole. Notons que ce qui caractérise le "laboratoire" est moins une localisation géographique qu'une démarche et une méthodologie (avec une référence implicite au laboratoire des sciences dites expérimentales)3.

L'objet d'une expérience de laboratoire est d'étudier le comportement économique des individus face à un stimulus particulier. Le comportement étudié peut concerner des décisions individuelles (dans des contextes de risque ou d'incertitude notamment) ou interindividuelles, que l'interaction soit alors directe (négociation, coopération, coordination) ou indirecte (participation au financement d'un bien public). Le grand avantage de la méthode est qu'elle permet de collecter un grand nombre de données dûment contrôlées et à faible coût4.

L'expérimentation en laboratoire s'est largement développée depuis 25 ans et elle a gagné une certaine légitimité (Smith, 1994), confirmée par l'attribution du Prix Nobel d'économie 2002 à Vernon Smith5. Le succès de l'outil doit beaucoup à l'étendue de ses possibilités. En effet, l'expérimentation contribue aux trois activités, essentielles en économie, que sont l'évaluation du pouvoir descriptif des modèles (dont elle permet de tester empiriquement les prédictions), l’investigation des comportements économiques en général et, enfin, la mise en œuvre de recommandations prescriptives à l’usage des décideurs publics (Roth, 1988).

Malgré ces évidentes potentialités et le fait qu'elle soit, au cours des dernières années, devenue un outil d'analyse "à la mode", nous avons pu constater dans le cadre de notre pratique – dans la littérature comme dans les échanges avec des non-spécialistes – que l'expérimentation continuait à faire l'objet de critiques plus ou moins sévères, allant de la remise en cause des protocoles adoptés à celle, plus radicale, de la pertinence de la démarche expérimentale elle-même lorsqu'il s'agit de l'appliquer à l'économie. S'il est selon nous légitime de discuter la pertinence scientifique de l'outil expérimental et l'intérêt des résultats obtenus, les critiques les plus fréquemment avancées nous paraissent cependant reposer sur des bases fragiles qui les rendent fallacieuses et/ou excessives. En effet, ces arguments nous semblent dissimuler soit une tentation stratégique (dans la mesure où le discrédit de la méthode expérimentale ou de sa pratique entraîne celui des résultats expérimentaux, bienvenu lorsque ces résultats sont considérés comme gênants6), soit une approche épistémologiquement discutable de l'expérimentation et de ses finalités (la méthode est alors disqualifiée pour son incapacité à atteindre des objectifs … qui ne sont en réalité pas les siens), soit encore une vision partielle de la réalité économique et du marché (de sa capacité à influencer et réguler les comportements et à offrir certains stimuli notamment)7. Or l'existence de prémisses fragiles (arrière-pensées stratégiques et/ou position épistémologique discutable), si elle ne suffit pas à discréditer les arguments eux-mêmes, fait qu'il est parfois difficile de faire la part des choses entre les difficultés réelles de la méthode expérimentale appliquée à l'économie et celles qui sont de l'ordre de l'idée préconçue ou du fantasme.

Notre objectif ici est précisément de mettre à plat les enjeux du débat dans un objectif pédagogique, ce qui nous conduira notamment à discuter 'sur le fond' la pertinence des arguments suspectés de masquer une tentation stratégique, à relativiser le pouvoir régulateur du marché en pratique, à rappeler ce que sont les finalités de l'expérimentation ainsi que les potentialités et limites intrinsèques de la démarche8 et enfin à évoquer incidemment quelques précautions méthodologiques de bon sens. Notons cependant que notre démarche ne prétend pas à l'exhaustivité : il ne s'agit pas d'épuiser un débat épistémologique aux ramifications multiples et complexes9, mais plutôt de contrer quelques idées reçues et 'faux' problèmes, d'autant plus dangereux qu'ils semblent coller au sens commun et à l'intuition.

Les arguments discutés dans cet article s'articulent autour de quatre points. Les trois premiers partent de la référence au marché et plus généralement au monde réel, l'idée sous-jacente (mais, comme nous le verrons, discutable) étant que pour être efficace et crédible, l'expérimentation de laboratoire doit être capable de décrire les comportements tels qu'ils se manifestent dans la vie économique réelle et de rendre compte du fonctionnement du marché – ce qu'elle ne parviendrait pas à faire (ou du moins pas suffisamment). Ainsi, l'expérimentation de laboratoire serait par nature incapable de rendre compte des capacités compensatrice (l'agrégation des comportements gommant les spécificités individuelles) et régulatrice (via un mécanisme de sélection naturelle) du marché (1er argument). Par ailleurs, elle ne parviendrait pas à reproduire les stimuli (incitations financières et possibilités d'apprentissage) présents dans la vie économique (2ème argument) et pâtirait du caractère artificiel de ses protocoles, lié à la singularité des sujets habituellement choisis (des étudiants) et au degré de stylisation des situations mises en scène (3ème argument).

Le dernier pôle de critiques concerne les éventuelles difficultés liées à l'utilisation de la méthode expérimentale en sciences humaines et sociales (SHS), dans la mesure où, contrairement à ceux des sciences dures, les objets expérimentaux sont aussi des sujets – intelligents, sociaux, en interaction avec autrui et avec leur environnement. On évoquera ici les problèmes liés à l'interaction sujet/expérimentateur, à l'instabilité des préférences des sujets et à la mise en œuvre du contrôle. Si ces difficultés peuvent effectivement se poser et affecter la qualité des données, l'expérimentateur dispose cependant d'outils pour les contrôler ou limiter leurs conséquences.

La discussion s'articule autour des axes de critique détaillés ci-dessus. Les travaux expérimentaux sur lesquels elle s'appuie sont majoritairement issus du domaine de la décision individuelle dans le risque, sans perte de généralité cependant compte tenu des thèmes développés. Par ailleurs, pour ne pas alourdir inutilement le corps du texte et permettre plusieurs niveaux de lecture, de nombreux exemples et précisions sont donnés en note de bas de page. Le papier est organisé comme suit. Nous commençons par discuter la critique selon laquelle l'expérimentation serait incapable de reproduire le fonctionnement du marché (section 1). Puis nous nous intéressons à la thèse selon laquelle le laboratoire n'offrirait pas suffisamment de stimuli (section 2), avant de discuter la critique d'artificialité des protocoles (section 3). La section 4 revient sur les spécificités de la méthode expérimentale en SHS et la section 5 conclut.

  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\Résumé : Las Vegas propose un environnement hyperréel et réenchanté...
«passage à l’acte» ne peuvent s’expliquer que par une analyse complexe, faisant appel à divers champs de recherche : d’où la pertinence...

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\Résumé : La comptabilisation du capital humain a fait l’objet de...

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\Résumé : L’objet de cet article est de définir un outil analytique...

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\Résumé IL y a un paradoxe du design. IL a conquis sa légitimité sociale...
«Le Design. Essais sur des théories et des pratiques». Institut Français de la Mode. Editions du Regard Paris

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\Réunion plénière du 30 juin
«Culture et démocratie participative» qui s’est développée et élargie comme lieu de réflexion avait proposé que le cld soit un laboratoire...

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\Author: Marie bridonneau e-mail
«sponsors» peuvent aller jusqu’à acheter des voitures ou assurer, en effet, la construction d’un hôtel. D’autres visiteurs fortunés...

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\1. 1 Le projet stratégique de la fehap
«économie sociale et solidaire» n’a fait que tardivement l’objet d’une reconnaissance formalisée, grâce à la loi sur l’économie sociale...

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\Relever les Défis de l'innovation sociale
«plus» pour eux. Ils sont plus à l'aise sur l'outil après, ne serait-ce que pour aller à Pôle emploi ou cetaera seuls. Ils ont plus...

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\Technologie : agregation, C’est presque fait ?
«des écoles» de collège enseignant indifféremment svt, Sc. Phy technologie jusqu’à épuisement des «stocks» des professeurs en place,...

Résumé : En dépit de son utilisation et de sa légitimité croissantes, l\Depuis le mercantilisme, la question du rôle de l'Etat dans l'économie...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com