Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015





télécharger 25.57 Kb.
titreBulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015
date de publication09.02.2017
taille25.57 Kb.
typeBulletin
e.20-bal.com > économie > Bulletin
BULLETIN DE REINFORMATION DU JEUDI 5 NOVEMBRE 2015

(Extraits)

Grands sujets



Les clandestins n'ont pas fini d'envahir l'Europe



C’est l’objet d’une bataille des chiffres entre différents organismes. Le Haut Conseil de l’ONU pour les réfugiés, le HCR prévoyait que 700 000 personnes traverseraient les frontières illégalement. Les Etats — eux —annonçaient candidement le nombre de réfugiés qu’ils accueilleraient sans parler de l’immigration illégale…
Quel bilan pouvons nous faire de l'immigration massive sur notre continent ?
Le bilan de la situation n'est pas très réjouissant. Depuis 2015, plus de 800 000 entrées illégales ont été dénombrées au sein de l'Union européenne. Tous les mois un nouveau record mensuel est atteint, le dernier étant 218 000 personnes en octobre. Selon Fabrice Legerri, le patron de Fontex, agence européenne de surveillance des frontières, l’Europe doit s’attendre à de prochains mois difficiles. Selon lui, je cite : « Les Etats européens doivent se préparer à l'idée qu'une situation très difficile nous attend dans les prochains mois ». Malheureusement, Fontex n'a pas le pouvoir de rejeter les immigrés en dehors du territoire européen.
Quelles décisions sont prises pour mettre fin à ce flux incessant ?
L'Europe s'obstine encore et toujours à accueillir tout le monde même si elle est obligée d'interner les nouveaux venus dans des camps. Mais les centres d'accueil sur les îles grecques et en Sicile sont un peu submergés. Néanmoins, le patron de Fontex semble s'indigner face au manque de réaction de la part des Etats européens. Il préconise d'enfermer les étrangers en situation irrégulière afin d'organiser leur rapatriement.
Pourquoi la situation ne s’améliore t elle pas ?
Selon Frontex, « il y a plusieurs raisons à cette hausse spectaculaire — une situation dramatique en Syrie, en Erythrée, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo, en Irak, combinée au fait que la Libye est de facto un Etat défaillant où la loi n'est pas appliquée ». Notons que la responsabilité des Etats occidentaux dans la situation politique catastrophique de ces pays n'est pas négligeable. Depuis le début de l'année, en traversant la mer Méditerranée, 3 440 personnes sont mortes ou portées disparues selon le Figaro. La plupart passent la Méditerranée orientale.


L'économie collaborative, dernier stade du capitalisme ?



Il y a quelques jours, le jeune économiste Charles Antoine Schwerer publiait une tribune dénonçant l’absorption de l’économie de partage par l’économie de marché.
Pourriez vous nous dire ce qu’on entend par économie de partage ?
L’économie de partage ou économie collaborative rassemble toutes les initiatives qui permettent aux utilisateurs d’échanger directement des services ou de mutualiser leurs biens, sans passer par des intermédiaires. Son essor est dû à l'utilisation des nouvelles technologies. Elles répondent également au désir de pratiques écologiques et de relations sociales plus conviviales.
Sont elles une alternative à la logique capitaliste du profit ?
Eh bien, c’est ce que tout le monde a cru pendant un moment. Mais Charles Antoine Schwerer annonce que ce temps là est fini, je cite : « L'économie du partage est marchandisée. Loin des idéaux post capitalistes de la collaboration entre pairs, Blablacar, Airbnb et consorts ont créé un nouveau modèle ultra compétitif. Ces plates formes d'économie du partage s'inscrivent ainsi dans la droite ligne de l'histoire du capitalisme ». Fin de citation.
Pourriez vous donner un exemple plus concret ?
Quand le prix du trajet Blablacar baissait auparavant avec le remplissage de la voiture, il est maintenant fixé par passager. Le revenu augmente avec le nombre de voyageurs : adieu la logique initiale de partage des frais, bienvenue dans le profit.
Quels sont les conséquences de cette évolution ?
L’économie de partage n’est plus une économie alternative. Non, elle a été absorbée par l’économie de marché. Et permet dorénavant de monétiser ce qui aurait pu apparaitre comme de simples services !

Quand c’est le particulier qui travaille, ce cadre n’est régi par aucune norme ou obligation sociales : le conducteur de Blablacar ne doit pas faire de pause, le logement Airbnb n’est pas aux normes handicapés… Selon Charles Antoine Schwerer, « Les plates formes numériques réalisent donc le rêve de beaucoup d'entreprises, s'octroyer un choc de simplification et une baisse de charges qui dépassent (largement) toutes les (maigres) tentatives gouvernementales.… Pour compléter ce business modèle ultra compétitif, les plates formes véhiculent (à juste titre) une image de lien social retrouvé ».

Alors, gare ! On peut se demander si l’on doit sacrifier le goût du gratuit et du don sur l’autel de la simplification ?

Brèves françaises



La ministre de l’Education exclut certains journaux de l’aide à la presse



Et il ne s’agit pas de n’importe quels journaux ! Valeurs actuelles, Rivarol ou encore Minutes sont dans le collimateur. Fleur Pellerin a lancé une réforme pour élargir l’attribution de fonds publics au titre des aides au pluralisme de la presse. Des quotidiens comme L’Humanité, La Croix ou Libération en bénéficie. Ce qui n’est pas le cas de Society, le Monde diplomatique ou encore Charlie Hebdo.

Cette aide a représenté près de 9 millions d’euros en 2014. Alors comment choisir les journaux à financer ? Au détour d’une intervention devant la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale, Fleur Pellerin a indiqué que cette réforme serait « mise en œuvre avec une condition qui est l’absence de condamnation pénale pour incitation à la haine raciale ». Et parmi les journaux condamnés, on retrouve Valeurs actuelles, condamné, en 2014, pour la couverture sur les ROMS : l’overdose, mais aussi Minute et Rivarol. Pour Yves de Kerdrel, je cite : « La liberté d’expression est menacée en France ».


Les homosexuels autorisés à donner leur sang



Le ministre de la Santé a annoncé mercredi que les homosexuels pourront maintenant donner leur sang comme tout le monde. Ceux ci étaient exclus d'une telle démarche depuis 1983 en raison du risque de contamination du VIH. Maintenant, à condition de vivre dans l'abstinence pendant un an, tous les hommes homosexuels auront la libertés de donner leur sang.

Cet accroissement de liberté permettra 37 000 dons supplémentaires. Le président de SOS homophobie se réjoui évidemment de ce nouveau droit acquis. Mais il déplore toutefois que « ce soit assorti d'un ajournement de 12 mois ». Cette décision idéologique du ministre est d'autant plus ridicule que personne n'est concerné par cet élargissement de la loi.


60 millions de dollars : la somme que nous verserons aux victimes américaines de la Shoah



Les Etats Unis reprochent à la France de s'être fait réquisitionner ses trains SNCF pour déporter 76 000 juifs pendant l'occupation.

Nos contribuables vont donc verser 60 millions de dollars d'indemnités aux Etats Unis, qui les redistribueront aux familles de ces déportés.

La France obtient en échange, je cite : « Des garanties de sécurité juridique s'agissant des demandes au titre de la déportation liée à la Shoah ». La SNCF pourra équiper certains Etats américains, qui refusaient jusque là tout accord.

Etabli fin 2014, cet accord est entré en vigueur mardi.


L’ancien maire de Paris en défaut de laïcité ?



Bertrand Delanoë a enfreint la loi de 1905 sur la laïcité à la faveur de l’Institut des cultures d’islam. C’est ce qu’a réussi à prouver un contribuable parisien, Guy Hanon. Il dénonçait la décision du Conseil de Paris qui accordait à l’Institut des cultures d’islam, un bail emphytéotique de 99 ans… pour une salle de prières de 320 m²… Le 26 octobre dernier, la Cour administrative d’appel annulé la décision du Conseil de Paris donnant l’autorisation à Bertrand Delanoë de consentir un bail emphytéotique administratif de 99 ans, à la société des Habous et des lieux saints de l’islam, représentée par la grande mosquée de Paris. La mairie de Paris, alors dirigée par Bertrand Delanoë, prévoyait ainsi de financer indirectement le culte islamique.

Si la justice a donné raison à Guy Hanon, la mairie de Paris elle, ne s’en inquiète pas. La décision ne devrait pas être suivie d’effet…


Droit de vote des étrangers : contradictions au PS



Mardi 3 novembre dernier, Manuel Valls donnait une conférence devant les étudiants de Science Po. Depuis plus d’une heure, le chef du gouvernement, invité par l’école parisienne à plancher sur le thème de la réforme, déroule un discours convenu et sans aspérités.

Le Premier ministre termine en évoquant le vote des étrangers, promesse de 2012 non tenue. A ses yeux, non seulement cette réforme : « ne peut pas se faire » faute d’une « majorité qualifiée », mais elle n’est « plus une priorité, car « le vrai sujet » est de « renouer avec la naturalisation ». Il ne faut pas, selon lui, « courir derrière des totems ». Quelques heures plus tard, Cambadélis, le Premier secrétaire du Parti Socialiste, a néanmoins contredit Valls. Il a assuré mercredi que le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales était « toujours à l'ordre du jour » de son parti, même s'il n'est pas « à l'ordre du jour du gouvernement » d'ici à 2017. « Il faut travailler l'opinion », selon lui.

Brèves internationales



La Grande Bretagne souhaite imposer ses conditions pour l’Union européenne



Le ministre des Finances britannique, George Osborne, était en visite à Berlin mardi. Mi décembre aura en effet lieu un conseil à Bruxelles réunissant les 28 membres sur l’adoption ou non de ces réformes. En fonction des résultats, Londres donnera la date du référendum prévu sur l’appartenance du Royaume Uni à l’UE.

C’est pourquoi Londres tente de convaincre l’Union européenne de ses réformes. Le Royaume Uni veut notamment entériner son statut de membre « à part » de l'Union européenne et obtenir la garantie de ne pas être marginalisé face à une intégration croissante de la zone euro.

George Osborne a notamment répété, ce mardi, que le droit à une monnaie nationale devait être ancré dans les traités européens, condition pour rester dans l'UE.

Pour Bruxelles, ces tractations s'annoncent difficiles avec une puissance financière, politique et militaire qui est, de facto, le troisième pilier de l'union depuis quarante deux ans.


Israël présente sa demande d'aide militaire aux Etats Unis, pour un montant avoisinant les 5 milliards de dollars annuels



Jusqu’à 2017, c'est 3,1 milliards de dollars de dépenses annuelles en armement qui étaient alloués par les Etats Unis à Israël, sous forme d'aides financières et d'équipement militaire de pointe.

Pour maintenir, je cite : « La suprématie qualitative » d'Israël pour les prochaines années, leurs exigences militaires pour les années à venir ont été exposées par les Israéliens au ministère de la Défense américain.

Ces discussions se poursuivront la semaine prochaine entre le président Obama et le Premier ministre Netanyahu.


Halte aux Américains moralisateurs !



L’affaire Volkswagen est loin d’être terminée… Alors que tous les jours, de nouveaux détails se font jour sur ce qu’on a appelé « la tricherie » de Volkswagen, il faut replacer ce conflit au sein d’une guerre économique sans merci. Les risques encourus par Volkswagen sur son marché américain sont considérables en terme d'amendes et de poursuites — potentiellement plusieurs milliards de dollars.

Rappelons néanmoins que General Motors, le mastodonte de Detroit a été renfloué par le Trésor américain, en 2010, n'a écopé que d'une amende de 900 millions de dollars pour avoir sciemment dissimulé des informations concernant un défaut mécanique lié à… 124 morts et 275 blessés !

De plus, les Américains vilipendent Volkswagen pour ses émissions polluantes (les voitures européennes pollueraient !) alors qu’ils sont les plus friands de 4x4. Pour les Etats Unis, la sauvegarde du climat, c’est deux poids, deux mesures.

La bonne nouvelle du jour



Tintin a la cote !



Une double planche du « Sceptre d’Ottokar », un album des aventures de Tintin par Hergé, a été adjugée près de 1,6 million d’euros samedi à Paris. Selon la maison aux enchères, c’est, je cite : « Un record mondial pour une double planche originale de l’artiste ». La planche a donc atteint le boucle de son estimation haute. Elle appartenait à la collection de BD du belge Jean Arnold Schoofs, qui possède l’une des plus importantes collections de BD au monde.

Derrière Hergé, ceux les planches d’Edgar Jacobs créateur de Blake et Mortimer et André Franquin créateur de Gaston, qui ont été les plus disputées.

similaire:

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconBulletin de reinformation du mardi 26 novembre 2013
«Relations économiques avec la Russie». En riposte, l'opposition pro européenne a appelé ses militants à maintenir la pression jusqu'au...

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconBulletin de reinformation du jeudi 10 novembre 2016
«swing states». Ensuite, les Républicains conservent les deux chambres législatives. Donald Trump aura donc toute l’assise institutionnelle...

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconBulletin de reinformation du mercredi 9 novembre 2016
«mariages» entre personnes de même sexe. Divers collectifs résistants seront présents, de «Vigilance hallal» à «Pas de migrants en...

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconBulletin de reinformation du mardi 20 janvier 2015
...

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconLe programme d’Histoire-Géographie a été publié au Bulletin Officiel du 26 novembre 2015

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconCommuniqué de presse – Novembre 2015
«Les stratégies sur le marché de l’épargne», à partir de 2 950 € ht 160 pages –Novembre 2015

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconBulletin de reinformation du vendredi 17 juin 2016

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconBulletin de reinformation du mardi 22 avril 2014

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconBulletin de reinformation du mercredi 22 juin 2016

Bulletin de reinformation du jeudi 5 novembre 2015 iconBulletin de reinformation du mardi 9 avril 2013






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com