Sens général du thème en terminale S





télécharger 47.95 Kb.
titreSens général du thème en terminale S
date de publication09.02.2017
taille47.95 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos


Géographie

Terminale série S

Mondialisation et dynamiques géographiques des territoires

Thème 3 – Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (17-18 heures)

Questions

Mise en œuvre

L'Amérique : puissance du Nord,

affirmation du Sud

  • Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales.

  • États-Unis-Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales.

L'Afrique : les défis du développement

  • Le Sahara : ressources, conflits

(étude de cas).

  • Le continent africain face

au développement et à la mondialisation.

L'Asie du Sud et de l'Est :

les enjeux de la croissance

  • L’ Asie du Sud et de l'Est : les défis

de la population et de la croissance.

  • Japon - Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.

(BOEN n°8 du 21 février 2013)
  1. Sens général du thème en terminale S


L’objectif de ce thème est de permettre aux élèves de cerner les principales caractéristiques actuelles de trois grandes aires continentales : l’Amérique, l’Afrique, l’Asie du Sud et de l’Est.

Ce thème occupe une place centrale dans le programme de terminale S : plus de la moitié du temps imparti à la géographie lui est consacré. Il est en lien direct avec les deux autres parties du programme. Il permet en effet de réemployer les grilles de lecture géopolitiques, géo-économiques, géoculturelles et géo-environnementales du thème 1 en les appliquant à l’échelle continentale. Son étude permet également d’observer les effets concrets, sur des territoires variés, du processus de mondialisation abordé dans le thème 2.

L’échelle et les espaces envisagés dans ce thème sont les mêmes que ceux du thème 3 du programme des séries ES-L, mais le champ de l’étude est restreint : chaque question ne comprend en effet que deux entrées, et le thème doit être traité en 17 - 18 heures (évaluation comprise).

  1. Problématiques générales du thème

  • Quelles dynamiques géographiques l’Amérique, l’Afrique, l’Asie du Sud et de

L’Est connaissent-elles dans le contexte de la mondialisation?

  • Quelles évolutions spécifiques observe- t-on dans ces aires continentales ?



  1. Articulation des questions avec le thème

Cette problématique est envisagée à travers trois questions : « L'Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud », « L'Afrique : les défis du développement », « L'Asie du Sud et de l'Est : les enjeux de la croissance ».

L’unité du thème tient tout d’abord à la démarche adoptée, commune aux trois questions : étude à l’échelle continentale, approche par une problématique spécifique à l’espace étudié complétée par une analyse à une plus grande échelle (deux pays : Etats-Unis et Brésil d’une part, Japon et Chine d’autre part ; un espace transfrontalier : le Sahara).

Le lien entre les trois questions est aussi assuré par l’utilisation du même bagage notionnel pour l’analyse des différents continents : mondialisation, réseaux, développement, développement durable, Etats, puissance, conflits.

Ces différents éléments sont déclinés en fonction des grands traits propres aux trois espaces continentaux envisagés.

  • L’Amérique est caractérisée par la présence de la seule superpuissance mondiale, les Etats-Unis, et d’un important pays émergent, le Brésil. L’étude du continent américain est donc centrée sur la notion de puissance et de concurrence entre puissances, aux échelles continentale et mondiale.

  • En Afrique, un certain nombre d’espaces sont encore marqués par de lourdes difficultés de développement. Mais les conditions de vie des populations s’améliorent dans une partie des pays africains, en lien avec un essor économique important et la mondialisation. Le développement inégal, le décollage économique et l’ouverture sur le monde, les défis qui restent à relever sont ainsi au cœur de la réflexion menée sur l’Afrique.

  • L’Asie du Sud et de l’Est est, dans le monde, l’aire continentale qui a connu la plus forte augmentation de la production ces dernières décennies. L’angle d’approche concernant l’Asie est donc celui de la croissance économique, mise en relation avec le poids de la population et les rivalités entre puissances régionales, le Japon et la Chine.


  1. Propositions pour la mise en œuvre

1- L’Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud (7- 8 heures)


L’étude porte sur les deux mêmes entrées que pour les classes des séries ES-L : « Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales », « Etats-Unis - Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales ». Mais, en filière scientifique, le professeur dispose de moins de temps pour les traiter : 7 - 8 heures (évaluation comprise). L’approche devra donc être plus synthétique. Les attendus au baccalauréat seront de ce fait plus limités.

On peut consacrer environ 2 heures aux dynamiques d’intégration et aux tensions à l’échelle continentale, 3 heures au rôle mondial et aux dynamiques territoriales des Etats-Unis, 2 heures à l’étude de ces mêmes thématiques pour le Brésil.

Problématiques de la question

- Quelles dynamiques d’intégration sont à l’œuvre sur le continent américain ? Quelles tensions subsistent sur le continent ?

- Quel est le rôle dans le monde des deux puissances américaines, les Etats-Unis et le Brésil ?

- Quelles évolutions connaît aujourd’hui l’organisation territoriale de ces deux puissances ?

Orientations pour la mise en œuvre

La fiche d’accompagnement du programme des séries ES-L « L’Amérique : puissance du Nord, affirmation du Sud » éclaire le sens des deux entrées à traiter mais, dans le cadre horaire de la série S, on centrera le propos sur les éléments suivants :

- l’inégal développement et la diversité du continent américain ;

- les tentatives d’intégration du continent américain par les Etats-Unis, les tensions et résistances qu’elles engendrent, le rôle de l’Alena, la volonté de pays latino-américains de s’associer autrement, en particulier au sein du Mercosur ;

- la comparaison du rôle mondial des Etats-Unis, superpuissance planétaire, et du Brésil, puissance émergente ;

- l’organisation territoriale de chacun de ces deux Etats immenses, les principaux ensembles régionaux les constituant et les dynamiques qui les affectent en lien avec la mondialisation qui hiérarchise les territoires.

L’étude des dynamiques territoriales des Etats-Unis et du Brésil donne lieu à la réalisation de deux croquis. Ceux-ci ne doivent pas être envisagés comme une illustration graphique venant dans un deuxième temps après le cours. En effet, afin de gagner du temps et de favoriser la production de traces écrites plus géographiques, il est possible de construire progressivement ces croquis dans le déroulement du cours. Le professeur peut, par exemple, proposer aux élèves des schémas élémentaires au fil de sa démonstration ; leur combinaison conduit alors à la réalisation du croquis. Il peut également faire réaliser, à différents moments de l’étude, des tâches partielles (exemples: sélection d’informations, construction d’une légende ordonnée, choix des figurés) permettant la production progressive du croquis.

Orientations pour le baccalauréat

Les sujets de composition suivants sont envisageables :

- Le continent américain : entre tensions et intégrations régionales.

- Etats-Unis – Brésil : rôle mondial.

- Etats-Unis – Brésil : les dynamiques territoriales.

Deux croquis peuvent être demandés :

- Les dynamiques territoriales des Etats-Unis.

- Les dynamiques territoriales du Brésil.

L’analyse d’un ou deux documents (cartes, textes, images…) peut être demandée à l’examen.

2 – L’Afrique : les défis du développement (5 heures)


Comme en séries ES-L, la question s’organise autour d’une étude de cas « Le Sahara : ressources, conflits » et d’une entrée générale « Le continent africain face au développement et à la mondialisation ».

Compte tenu du volume horaire de la série scientifique, la question doit être traitée en 5 heures environ (évaluation comprise). Les exigences au baccalauréat seront adaptées au temps alloué à l’étude de la question et à celui dont disposeront les élèves pour composer.

On peut consacrer environ 2 heures à l’étude de cas sur le Sahara et 2 - 3 heures à l’entrée générale consacrée au développement et à la mondialisation en Afrique.

Problématiques de la question

  • De quels atouts le Sahara dispose-t-il ? Quelles sont les tensions qui l’affectent ?

  • Quelle est la situation des différents espaces africains vis-à-vis du développement et de l’intégration à la mondialisation ? Y a-t-il un lien entre les disparités de développement et l’inégale intégration à la mondialisation ?

Orientations pour la mise en œuvre

L’étude de cas « Sahara » doit introduire l’étude de l’Afrique.

Les fiches d’accompagnement du programme des séries ES-L (en ligne sur le site Eduscol) « L’Afrique : les défis du développement » et « L’étude de cas en géographie en classe de terminale » donnent des indications pour le traitement de la question et la mise en œuvre de l’étude de cas.
Dans le cadre du volume horaire en série scientifique, on se limitera à l’analyse des éléments suivants :

- l’étude de cas « Sahara » peut être conduite autour de trois axes : un espace de fortes contraintes physiques, mais disposant d’importantes ressources convoitées; un ensemble politiquement fractionné mais parcouru par un nombre croissant de flux de circulation; un espace soumis à de multiples tensions et conflits. Cette étude permet ainsi de montrer que l’Afrique possède des atouts insuffisamment exploités et qu’elle souffre de problèmes politiques qui freinent son développement ;
- la question générale « Le continent africain face au développement et à la mondialisation » peut être abordée autour des trois entrées : un continent qui souffre d’importants problèmes de développement et qui a été longtemps en marge des grands courants de la mondialisation ;  de nouvelles perspectives pour l’Afrique  et des signes de décollage : ouverture sur le monde, croissance économique, attractivité du continent et développement des investissements étrangers, grands chantiers en cours, émergence de certains pays ; mais de nombreux défis à relever : croissance démographique et urbaine, sécurité alimentaires, pauvreté, questions environnementales, inégalités face au développement, divisions politiques et insuffisante intégration continentale…

Orientations pour le baccalauréat

Les sujets de composition suivants sont envisageables :

- Le Sahara : ressources, conflits.

- Le continent africain face au développement et à la mondialisation.

Un croquis peut être demandé :

- Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation

L’analyse d’un ou deux documents (cartes, textes, images…) peut être demandée à l’examen.

3 – L’Asie du Sud et de l’Est : les enjeux de la croissance (5 heures)


Le libellé est restreint par rapport au programme des séries ES-L : la question ne comprend pas d’étude de cas. Seules deux entrées doivent être traitées : « L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance », « Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales ». Celles-ci doivent être abordées en 5 heures environ (évaluation comprise).

On peut donc consacrer 2 - 3 heures à chacune des deux entrées.
Problématiques de la question

  • Quelles relations existe-t-il entre démographie, croissance économique et développement dans l’espace le plus peuplé du monde ?

  • Quelles sont les formes de concurrence et les complémentarités entre le Japon et la Chine en Asie du Sud et de l’Est ?

  • Quelles sont les ambitions mondiales de ces deux puissances ?


Orientations pour la mise en œuvre

La fiche d’accompagnement du programme des séries ES-L « L’Asie du Sud et de l’Est : les enjeux de la croissance » (en ligne sur le site Eduscol) propose une mise en perspective des deux entrées de la question.

Dans le cadre du volume horaire de la série scientifique, on centrera l’étude sur  les éléments suivants :

- le poids démographique exceptionnel de l’Asie du Sud et de l’Est en l’envisageant à la fois comme une potentialité et un frein pour le développement ;

- les effets de la croissance économique sur les territoires et le développement ;

- la concurrence et les tensions entre Japon et Chine en Asie mais aussi leur interdépendance économique ;

- la volonté d’affirmation des deux Etats à l’échelle mondiale.

Orientations pour le baccalauréat

Les sujets de composition suivants sont envisageables :

- L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance.

- Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales.

Il ne sera pas demandé de croquis sur cette question à l’examen.

L’analyse d’un ou deux documents (cartes, textes, images…) peut être demandée à l’examen.

III- Pièges à éviter dans la mise en œuvre


  • Dévier des problématiques dédiées à chaque continent alors que le volume horaire attribué à leur étude ne le permet pas.

  • Ne pas traiter les problématiques associées à chaque continent alors que c’est sur la réponse à ces problématiques que les élèves seront évalués à l’examen ; a fortiori, tenter une étude classique tendant à l’exhaustivité de l’étude de chaque continent.

  • Donner une image figée ou uniforme de chaque continent alors que les territoires qui les composent sont très divers et connaissent d’importantes mutations.

IV- Pour aller plus loin


  • Des ouvrages sur l’organisation globale de la planète peuvent permettre de cerner les grandes caractéristiques de chaque aire continentale au sein de l’espace mondial.

- M. Foucher, Les nouveaux (dés)équilibres mondiaux, La Documentation photographique, n° 8072, 2009.

- T. Snégaroff, dir., Atlas mondial, Ellipses, 2010.

  • Certaines publications proposent une approche synthétique à l’échelle continentale.

- M.-F. Prévôt-Schapira - S. Velut, L’Amérique latine, les défis de l’émergence, La Documentation photographique, n° 8089, 2012.

- S. Brunel, L’Afrique dans la mondialisation, La Documentation photographique, n° 8048, 2009.

MEN / DGESCO - IGEN mars 2014

http://eduscol.education.fr


similaire:

Sens général du thème en terminale S iconLe programme de terminale tourne autour d’un thème central

Sens général du thème en terminale S iconCe texte est la présentation que Jane Burbank et Frederick Cooper ont faite de leur ouvrage
«État» dans un sens général – faisant référence à l’institutionnalisation du pouvoir – pour permettre une discussion comparative...

Sens général du thème en terminale S iconProgrammes 2008 / Cycles des approfondissements
«activités» doit être compris ici au sens général d’occupations individuelles. Le tourisme s’est développé grâce à la réunion de...

Sens général du thème en terminale S iconProgramme de terminale, enseignement obligatoire
«la situation des personnes qui possèdent un niveau de formation supérieur à celui normalement requis pour l’emploi qu’elles occupent»...

Sens général du thème en terminale S iconPlan theme 1 semaine du 6 février : Epsitemologie
...

Sens général du thème en terminale S iconListe des fournitures rentree scolaire 2017-2018 1ère bac pro melec/Terminale...

Sens général du thème en terminale S iconLe programme économique du Front National est trop souvent comparé...
«ouvrier raciste»? L'est-il au même sens qu'un aristocrate qui vote lui aussi fn ?

Sens général du thème en terminale S icon1 Le thème de la responsabilité dans les politiques européennes de la science
«sauce technocratique» creux vide de sens. Le deuxième style de critique est que cela est de la poudre aux yeux pour masquer les...

Sens général du thème en terminale S iconSommaire
«emplois d’avenir» en ce sens. En contrepartie, le Conseil général aide toutes les associations qui souhaitent embaucher ces jeunes....

Sens général du thème en terminale S iconPage L’Hôte du trimestre 3 Le Général de division garrigou-grandchamp articles d'intérêt général






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com