Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril





télécharger 1.06 Mb.
titreCalendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril
page19/32
date de publication13.12.2016
taille1.06 Mb.
typeCalendrier
e.20-bal.com > économie > Calendrier
1   ...   15   16   17   18   19   20   21   22   ...   32

2.2 Le cahier des charges de la MAE « jachère naturelle/vitroplants » à partir de 2007, issu des travaux de recherche



A partir de 2007, une MAE « jachère sanitaire naturelle de lutte contre les nématodes suivie d’une plantation de vitroplants de banane »31 est introduite dans le Programme de Développement Rural (PDR) de Guadeloupe. Des appuis à la plantation de vitroplants et aux jachères existaient auparavant au sein du Docup.
L’argumentaire de cette mesure PHYTO1 est décrit dans le PDR Guadeloupe. Les enjeux et objectifs mettent au premier plan l’objectif de limiter les traitements chimiques par l’introduction de pratiques culturales (jachères) permettant de limiter l’infestation par les nématodes. Les engagements comprennent la mise en jachère de la surface engagée au bout de 5 ans, par mise en jachère successive et annuelle des parcelles engagées. La culture, les repousses de la culture et des plantes hôtes de nématodes doivent être détruites, mais le mode de destruction n’est pas précisé. Des vitroplants garantis indemnes de nématodes par le Cirad doivent être utilisés pour la replantation. La durée de jachère est d’un minimum d’un an mais peut être allongée ou raccourcie en fonction des résultats des tests d’infestation en nématodes. Les traitements nématicides sont interdits durant les deux premières années. Une aide de 658€/ha est attribuée.

Un pic de souscription de cette mesure est observé en 2009, année où elle est la première mesure contractualisée pour un montant total de 2 millions d’€ sur une enveloppe totale des MAE en 2009 de 3,6 millions d’€.
Une seconde mesure « Jachère sanitaire semée de lutte contre les nématodes, avec implantation d’une plante de service non-hôte de nématodes suivie d’une plantation de vitroplants de banane » (PHYTO2) est également incluse dans le PDR Guadeloupe. L’objectif de résoudre le problème d’infestation par les nématodes est également mis en avant. La couverture de la jachère par des plantes non hôtes de nématodes permet de favoriser non seulement l’assainissement du sol, mais aussi de limiter l’érosion et de favoriser la fertilité des sols. Parmi les plantes sélectionnées pour leur capacité à réduire la multiplication des nématodes phytoparasites, les Crotalaires apparaissent comme un genre particulièrement intéressant pour effectuer un assainissement nématologique du sol en phase d’interculture en raison de leurs effets bénéfiques sur la fertilité des sols liés notamment à leur aptitude à fixer l’azote atmosphérique (Dorel et al., 2011).

Très peu de contrats sont signés avec cette mesure PHYTO2 en raison du caractère contraignant et non habituel pour des planteurs de banane d’un semi d’une plante de couverture sur la jachère.

2.3 Le cahier des charges de la MAE au regard des pratiques antérieures de jachère dans les exploitations.



Le passage des pratiques de « jachère conjoncturelle » et de « jachère rotation » antérieures aux dispositifs incitatifs aux pratiques de jachères/vitroplants implique des modifications que le tableau 1 permet de suivre : la jachère « raisonnée » permet une meilleure maîtrise du parasitisme tellurique et en conséquence une réduction de l’usage de nématicides. Cependant l’application d’herbicides est augmentée et le transfert de fertilité par pâturage est supprimé.
Tableau 1 : Caractéristiques techniques, fonctions et effets de différents modes de conduite des jachères





Jachère conjoncturelle

Jachère rotation

Jachère raisonnée

Mise en place

Abandon progressif de la bananeraie

Cyclonage des bananiers et élimination des repousses

Piquage des bananiers au glyphosate

Composition

Repousses de bananiers nombreuses
Jachère spontanée

Repousses de bananiers peu nombreuses

Jachère spontanée

Couverture morte

Fonctions

Effets induits attendus

Ajustement production

Repos du sol


Augmentation des rendements en banane

Repos du sol

Assainissement du sol


Augmentation des rendements en banane

Economie de traitements phytosanitaire

Assainissement du sol

Décompaction des sols

Correction des carences minérales
Augmentation des rendements en banane

Economie de traitements phytosanitaires

Durée

Indéterminée (10 mois à 3 ans – 18 mois en moyenne)

Indéterminée (10 mois à 3 ans – 18 mois en moyenne)

12 mois

Maîtrise du Parasitisme

-

+

++

Fertilité

Transfert de fertilité par pâturage

Transfert de fertilité par pâturage

Amendements minéraux et organiques

Epandages d’herbicides sur la jachère

1 à 2 désherbages avant plantation

2 désherbages avant plantation

1 destruction bananeraie
4 destructions repousses
2 désherbages jusqu'à la plantation

Passages

en nématicide

économisés

0

1 à 4 passages

1 à 4 passages

Source : Bonin & Cattan, 2006.
La méthode de calcul du montant de l’aide attribuée pour la souscription de la MAE jachère naturelle/vitroplants inclut dans les pertes les coûts de destruction de la culture, d’extraction des repousses et de contrôle des adventices ainsi que le manque à gagner lié à l’absence de production pendant la jachère d’une part ; les gains liés à l’économie de deux traitements nématicides d’autre part.
Remarquons que la méthode de calcul du coût de ce changement de pratique ne prend pas en compte trois éléments qui impactent sur la profitabilité de la technique considérée.
En premier lieu, les gains liés à l’augmentation des rendements en banane obtenue après jachère : ces gains en rendements d’après nos données d’enquête et calculs (Bonin & Cattan, 2006), associés à l’économie en traitements nématicides, compensent les coûts de mise en place et d’entretien de la jachère et le manque à gagner lié à la période en jachère (le gain peut atteindre 1000€/ha/an). Cependant une prise de risque existe : le gain en rendement peut être compromis par une attaque parasitaire ou un cyclone.
En second lieu, le coût lié aux superficies mises en jachère est conséquent, dans un contexte où les investissements fixes dans le capital d’exploitation peuvent être importants (hangar..) et où l’amortissement de cet investissement implique un volume minimal de production au niveau de l’exploitation (Temple et al 2008).
Enfin, le cout lié à la période de transition : cette période implique des formations de la main d’œuvre, une adaptation des modes d’organisation du travail dans l’exploitation (Temple et al. 2010a) pour ceux qui ont des salariés permanents.
L’innovation n’est par ailleurs accessible que pour ceux qui ont suffisamment de revenu et de trésorerie pour faire face pendant la période de non production (Bonin & Cattan, 2006).
1   ...   15   16   17   18   19   20   21   22   ...   32

similaire:

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconL’évolution des rythmes de travail entre 1995 et 2001
«Entreprise». Le second s’intéresse à l’impact de la réduction du temps de travail sur les conditions de travail des salariés, dès...

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconLa lettre du ccah #42 mars/avril 2015 Editorial

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconCalendrier Lancement de l’appel à projet : avril 2011

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril icon“ Travail et mondialisation : le choc des cultures ? ” Conférence du jeudi 19 avril 2001

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconCalendrier des dcs session 2014
«admis en dispense du dcg» tels que prévus aux articles n° 49 et 54 du décret n° 2012-432 du 30 mars 2012

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconDocument 1 : L’autorégulation du marché (Bréal, 2005)
«Les motifs de l'intervention publique», Cahiers français n° 313, mars-avril 2003

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconCalendrier Les calendriers hp 2006 sont disponibles dès aujourd'hui...

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconParoles de gueux et «prose de la vie»
Йcrit du 5 fйvrier au 29 mars 1866 et achevй le 15 avril, le drame en quatre actes, en prose

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconCalendrier et groupes de travail

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconJeudi 17 avril : Déplacement à Bordeaux Discours de clôture des rencontres...
«Y’a de l’éco», diffusée sur Public Sénat, présentée par Gilles Leclerc et Françoise Fressoz. Première diffusion Mardi 15 Avril à...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com