Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril





télécharger 1.06 Mb.
titreCalendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril
page18/32
date de publication13.12.2016
taille1.06 Mb.
typeCalendrier
e.20-bal.com > économie > Calendrier
1   ...   14   15   16   17   18   19   20   21   ...   32


2. Un référentiel technique intégré aux mesures agri-environnementales à partir de 2007

2.1 Des mesures agri-environnementales de 1999 à 2006 sans vitroplants/jachères-rotations



Après quelques contrats en nombre très limité, les mesures agri-environnementales arrivent réellement en Guadeloupe avec la Loi d’Orientation Agricole de 1999 et les Contrats Territoriaux d’Exploitation (CTE). La première partie « Economique et sociale/emploi » des CTE comporte des aides à l’investissement. Les MAE, aides annuelles à l’hectare pour encourager des pratiques respectueuses de l’environnement, sont alors dans la partie « territoriale et environnementale » des CTE. Un enjeu de redistribution des aides était affiché au niveau national. En Guadeloupe, les discussions au sein des premières Commissions Départementales d’Orientation Agricole (CDOA) traitant des dossiers CTE mettaient en débat la question de l’équité dans la distribution des fonds publics à l’agriculture. La profession bananière s’est rapidement mobilisée pour définir des cahiers des charges de MAE et pour aider au montage de dossiers pour les planteurs de banane (Gimenez, 2003). L’essentiel des contrats CTE signés dans la production bananière comportait une mesure, « soutien à la bananeraie pérenne d’altitude ». Notons qu’il s’agit bien d’encourager le maintien de pratiques existantes. Au-delà du cas des MAE en production bananière, cette question de l’usage des MAE pour encourager des pratiques existantes est posée de façon plus générale au niveau national en France. L’argumentaire de la mesure proposée par le CIRAD (Dorel, 2000a et b) souligne en effet l’intérêt, en terme de maintien de la fertilité des sols et de respect de l’environnement, du système de culture pérenne traditionnel par rapport au système de culture mécanisé à replantation fréquente : réduction des risques d’érosion par une couverture constante du sol ; absence de mécanisation du travail du sol qui favorise le développement d’une macroporosité biologique qui facilite le drainage interne et la pénétration des racines ; faible quantité d’intrants utilisés, notamment de pesticides. Ce système de culture se caractérise par la longévité de la bananeraie, qui n’est jamais replantée intégralement de façon volontaire (mais devra l’être en cas de destruction accidentelle lors d’un cyclone). L’exploitant pratique ainsi le « recourage », c'est-à-dire le remplacement pied par pied des bananiers malades ou âgés. Le « recourage » est réalisé uniquement avec des rejets de Grande Naine (2 fois sur 9 dans les enquêtes de Berger, 2002) ou de Poyo, plus rustique et plus résistante30 que la Grande Naine (7 fois sur 9). Les vitroplants ne sont pas utilisés dans ces systèmes de culture qui restent très traditionnels.
Dans le cadre des CTE, un cahier des charges a été proposé par la recherche (Cirad) dans le but de maintenir ce système de culture traditionnel de bananeraie pérenne extensive non mécanisée. Ce cahier des charges repose sur l’absence de replantation des parcelles, l’absence de mécanisation des opérations culturales, un maintien de la densité de plantation par recourage et une gestion raisonnée de la fertilisation et des traitements phytosanitaires.
La proposition initiale du Cirad (Dorel, 2000) ne traitait que du bassin du Sud Basse-Terre (Saint Claude, Matouba, Gourbeyre, altitude > 400 m). Dans cette zone, un certain équilibre parasitaire semble atteint. Malgré une monoculture ancienne, l’état sanitaire des racines reste satisfaisant, avec faible utilisation d’intrants. La mesure agri-environnementale « Bananeraie pérenne d’altitude » est définie quant-à elle selon un cahier des charges qui reprend les propositions de la recherche. Cependant, son application est élargie en dehors de la zone initiale et notamment en Côte au vent où la maitrise du parasitisme tellurique en bananeraie pérenne est difficile. Ces difficultés techniques expliquent en partie la suppression de cette mesure et l’introduction d’une mesure incitant aux pratiques de jachère dans les exploitations bananières dans les MAE de la programmation suivante (2007-2013).

Des demandes pour l’introduction d’une MAE relative à la rotation canne-banane ont été formulées par la profession agricole mais refusées par l’administration car le manque à gagner de ces pratiques n’est pas démontré.

1   ...   14   15   16   17   18   19   20   21   ...   32

similaire:

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconL’évolution des rythmes de travail entre 1995 et 2001
«Entreprise». Le second s’intéresse à l’impact de la réduction du temps de travail sur les conditions de travail des salariés, dès...

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconLa lettre du ccah #42 mars/avril 2015 Editorial

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconCalendrier Lancement de l’appel à projet : avril 2011

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril icon“ Travail et mondialisation : le choc des cultures ? ” Conférence du jeudi 19 avril 2001

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconCalendrier des dcs session 2014
«admis en dispense du dcg» tels que prévus aux articles n° 49 et 54 du décret n° 2012-432 du 30 mars 2012

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconDocument 1 : L’autorégulation du marché (Bréal, 2005)
«Les motifs de l'intervention publique», Cahiers français n° 313, mars-avril 2003

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconCalendrier Les calendriers hp 2006 sont disponibles dès aujourd'hui...

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconParoles de gueux et «prose de la vie»
Йcrit du 5 fйvrier au 29 mars 1866 et achevй le 15 avril, le drame en quatre actes, en prose

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconCalendrier et groupes de travail

Calendrier Le travail des relecteurs revient entre 15 mars et 5 avril iconJeudi 17 avril : Déplacement à Bordeaux Discours de clôture des rencontres...
«Y’a de l’éco», diffusée sur Public Sénat, présentée par Gilles Leclerc et Françoise Fressoz. Première diffusion Mardi 15 Avril à...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com