Présentation du plan de développement de l'économie sociale et solidaire de Grenoble-Alpes Métropole





télécharger 26.41 Kb.
titrePrésentation du plan de développement de l'économie sociale et solidaire de Grenoble-Alpes Métropole
date de publication08.02.2017
taille26.41 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Présentation du plan de développement de l'économie sociale et solidaire de Grenoble-Alpes Métropole

En 2003, la Métro, dont le rôle est de fédérer les énergies et d’impulser des synergies, a initié un plan de développement de l'économie sociale et solidaire en collaboration avec les acteurs de l'ESS. Celui-ci a permis :

  • la constitution d'un comité de suivi (associant à la fois les acteurs de l'économie sociale et solidaire, les collectivités territoriales, la Caisse des Dépôts et Consignations, le Conseil de développement, la Fondation Schneider Electric et ST Microelectronics),

  • le soutien direct à des initiatives socialement innovantes

  • la réalisation d'équipements structurants – Les hôtels d'activités ARTIS Fontaine (existant depuis 2008) , Echirolles et Grenoble (en cours de réalisation).


Sur la base des conclusions d'une évaluation menée en 2009, la Métro a redéfini les orientations de son plan de développement de l'économie sociale et solidaire.

Par une délibération en date du 3 juillet 2009, le conseil de communauté de la Métro a validé les nouvelles orientations du plan pour la période 2009-2013.
En 2001, la Métro a souhaité confirmer et développer ses interventions en matière d'économie solidaire - insertion - emploi, en cohérence avec les dispositifs existants tels que le programme local pour l'insertion et l'emploi (PLIE), le contrat d'agglomération ou certains thèmes d'actions liés à la politique de la ville.

En 2003, la Métro a initié un plan de développement de l'économie sociale et solidaire qui a permis :

  • la constitution d'une instance de suivi, associant à la fois les acteurs de l'économie sociale et solidaire (coopératives, mutuelles, associations et entreprises solidaires), les communes de l'agglomération, le Conseil général de l'Isère, le Conseil régional Rhône-Alpes, l'Etat, la Caisse des Dépôts et Consignations, le Conseil de développement, la Fondation Schneider Electric et ST Microelectronics,

  • le soutien direct à 62 initiatives socialement innovantes pour un montant global de 1,7M€, dont un tiers environ apporté par la Métro,

  • la réalisation d'un équipement structurant – l'hôtel d'activités ARTIS – et l'appui à la relocalisation du collectif de structures réunies au sein de la Pousada.



« Économie employeuse », les structures de l’ESS représentent près de 12,3% des entreprises employeurs de l’agglomération, 11,9% des établissements, 10% des salariés.

1 366 entreprises (1 288 associations, 61 coopératives, 15 mutuelles et 2 fondation). Ces structures emploient 10% des salariés, soit 19 697 actifs.
D'autre part, les acteurs de l'économie sociale et solidaire partagent, par leurs objectifs et leurs pratiques, les orientations du projet d’agglomération, à savoir :

  • l’attractivité du territoire et le développement économique par la promotion de filières d’activités, le développement de services aux entreprises, la création d’emplois de différents niveaux de qualification,

  • la promotion d’une qualité de vie pour tous par l’intégration des personnes handicapées, l’insertion par l’activité économique, la gestion collective de services, la promotion de l’éco-citoyenneté et l’accueil,

  • le développement durable par la promotion de modes de déplacements alternatifs, la valorisation de l’environnement.


Afin de tirer les enseignements de ces réalisations et de poser les bases de nouvelles orientations pour ce plan de développement, la Métro a initié de janvier à juin 2009 un diagnostic projet en partenariat avec les acteurs locaux et les partenaires associés.
Sur la base des conclusions de cette évaluation, la Métro souhaite redéfinir les orientations de son plan de développement de l'économie sociale et solidaire pour la période 2009-2013 selon les axes suivants :
Le comité de suivi
Les missions du comité :

  • deux sessions par an toujours consacrées à l'analyse consultative de la programmation annuelle et de son évaluation,

  • une session consacrée à des réflexions plus prospectives sur des thématiques à définir annuellement,

  • une session consacrée à la stratégie territoriale de communication sur l'économie sociale et solidaire.

Les avis du comité de suivi devront permettre de mettre en œuvre les orientations du plan de manière partenariale, chaque partenaire restant décisionnaire de sa volonté de soutenir financièrement les initiatives retenues.
La composition du comité, sous la présidence de la Métro, est modifiée comme suit :

  • un collège acteurs de l'économie sociale et solidaire : 2 représentants des coopératives, 2 représentants des mutuelles et 8 représentants des associations et des entreprises solidaires,

  • un collège communes : l'ensemble des communes volontaires de l'agglomération seront associées aux travaux du comité,

  • un collège partenaires publics : État, Conseil général et Conseil régional,

  • un collège acteurs ressources associant le Conseil de développement, la Caisse des Dépôts et Consignations et des entreprises, fondations, institutions ou centres de recherche désireux de s'associer à la démarche.


Les orientations du plan
Axe 1 – connaître et faire connaître l'économie sociale et solidaire

Les projets seront retenus dans le cadre de la stratégie de communication arrêtée par le comité de suivi et en s'articulant avec les autres initiatives prises pour mieux faire connaître ce secteur comme le site Alpesolidaires et le mois de l'économie sociale et solidaire organisé nationalement.

Un travail d'observation de l'évolution de l'emploi et des activités des structures de l'économie sociale et solidaire de l'agglomération sera poursuivi en s'appuyant notamment sur les données désormais disponibles à l'INSEE. Aussi, il a été décidé d'adosser un volet prospectif à ce plan et dans ce cadre un partenariat a été formalisé avec l'ESEAC – IEP de Grenoble (fiche observatoire jointe).
Axe 2 – doter l'économie sociale et solidaire d'outils de développement

Les outils suivants seront prioritairement soutenus :

  • les outils d'accompagnement économique et de financement : soutien au dispositif d'accompagnement des structures existantes pour redéfinir leur projet économique, dotation et animation de fonds permettant de financer le développement en lien avec les dispositifs ou structures existantes et soutien aux initiatives permettant de renforcer la collecte de l'épargne solidaire,

  • les outils immobiliers : analyse de l'opportunité de réalisation d'un second hôtel d'activités type ARTIS et finalisation de l'implantation de la Pousada dans le quartier Mistral à Grenoble,

  • l'entreprenariat solidaire : intégrer dans les dispositifs d'aide à la création d'entreprises une offre compète de services à l'encontre des entrepreneurs solidaires (modalités de repérage, d'accueil, d'accompagnement, de financement et de suivi).


Axe 3 – soutenir des projets structurants d'intérêt communautaire

L'objectif sur cette période sera de soutenir des projets structurants en lien avec les compétences de la Métro. Plusieurs thématiques ont pu être identifiées :

  • traitement des déchets : consolidation d'une offre de ressourcerie / recyclerie,

  • habitat : soutien à l'émergence d'expérimentations sur l'habitat coopératif ou groupé,

  • filière agricole : soutien au développement et à la consolidation de circuits courts de consommation (AMAP, points de vente directe...),

  • services aux personnes : soutien au développement de cette filière et à la qualité des emplois induits,

  • commande publique ou privée durable : soutien aux démarches facilitant la passation de commandes publiques ou privées durables et à l'identification des fournisseurs potentiels,

  • économie : valorisation des initiatives de consommation citoyenne et, plus généralement, d'organisation des échanges économiques à caractère solidaire (monnaie SOL),



  • insertion par l'activité économique : soutien à la professionnalisation collective des opérateurs de l'insertion par l'activité économique.

Sur ces projets, la Métro mobilisera des conventions pluriannuelles d'objectifs avec les opérateurs identifiés. Ces conventions seront réalisées sur la base d'un modèle économique permettant la pérennisation de l'action.
Axe 4 – soutenir l'émergence de l'innovation sociale

Permettre à des porteurs de projets d'expérimenter de nouvelles formes d'organisation économique et d'identifier des pistes de pérennisation par le biais d'un appel à projets annuel (Montant de l'aide attribuée de 2 000 à 15 000 €).
Une évaluation de l'impact environnemental de l'ensemble de ces projets sera menée afin d'être comptabilisé dans le cadre du Plan climat de l'agglomération grenobloise.
La réalisation de ce plan s'appuiera :

  • sur une action interne aux services de la Métro,

  • sur des propositions d’actions formulées par des groupements d’acteurs de l’économie sociale et solidaire éventuellement en association avec des collectivités locales et des entreprises. Ces propositions seront soumises à l’examen du conseil communautaire pour définir le niveau d’engagement de la Métro sur chaque opération.

  • sur un partenariat avec les membres du comité de suivi et notamment le Conseil régional au travers à la fois de son contrat sectoriel dédié à l'économie sociale et solidaire et du contrat de développement durable Rhône-Alpes.



Objectifs :

A travers l'appui à l'innovation socio-économique, la Métro poursuit plusieurs objectifs:
Soutenir le développement économique par la création d'emploi pour tous et pour tous les niveaux de qualification et la cohésion sociale et territoriale
Renforcer l’attractivité et la solidarité du territoire métropolitain en développant l'offre de service notamment aux structures et aux habitants
Accroître la performance du service public dans l'environnement, les déplacements, le traitement des déchets etc,...(réseau des ressourceries)

Promouvoir la diversité du tissu économique afin de diversifier l'entrepreneuriat et éviter la délocalisation des activités
Sur la base du plan de développement de l'économie sociale et solidaire et de ses 3 axes, les projets sont proposés par les porteurs et font l'objet d'une analyse au sein du comité de suivi qui se réunit 4 fois pour an pour rendre un avis sur les projets.

similaire:

Présentation du plan de développement de l\Elaboration du plan local d’urbanisme intercommunal de Grenoble-Alpes...

Présentation du plan de développement de l\2016 – sujet d’ÉCO/droit métropole septembre – Partie Économie
«Quelle est l'économie qui a du sens, qui crée des emplois non délocalisables ? C'est l'économie sociale et solidaire», s'est félicitée...

Présentation du plan de développement de l\Les Rencontres du Mont-Blanc – Forum International des Dirigeants...
«L’économie sociale et solidaire : secteur clé pour un développement urbain durable»

Présentation du plan de développement de l\07 68 05 75 39 Permis b mail: 147 Boulevard de Charonne 75011 Formations
«Stratégie d’autoconsommation et impacts sur les tarifications réseaux» au sein du laboratoire gael (Laboratoire d’Economie Appliquée...

Présentation du plan de développement de l\Appel à manifestation d'intérêt sur l'Economie Sociale et Solidaire...

Présentation du plan de développement de l\L’économie sociale et solidaire Jérôme blanc maître de Conférences – Université Lumière Lyon 2
«L’économie sociale et solidaire» de la semaine 5 du mooc «Environnement et Développement durable». Ce n’est donc pas un cours écrit...

Présentation du plan de développement de l\L’économie sociale et solidaire Jérôme blanc maître de Conférences – Université Lumière Lyon 2
«L’économie sociale et solidaire» de la semaine 5 du mooc «Environnement et Développement durable». Ce n’est donc pas un cours écrit...

Présentation du plan de développement de l\Economie sociale et solidaire et économie populaire : quelles pratiques...
«Les fondements de L’Economie Sociale et Solidaire (E. S. S.) : quelle opportunité pour l’éducateur spécialisé ?»

Présentation du plan de développement de l\1 Quels sont les objectifs de l’action «Financement de l’Economie...

Présentation du plan de développement de l\L’agence pour le developpement regional de l’economie sociale et solidaire






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com