Questionnaire rétro-prospectif





télécharger 97.32 Kb.
titreQuestionnaire rétro-prospectif
page1/7
date de publication07.02.2017
taille97.32 Kb.
typeQuestionnaire
e.20-bal.com > économie > Questionnaire
  1   2   3   4   5   6   7




Séminaire des 30 et 31 janvier 2008

Questionnaire rétro-prospectif
sur les mutations de l’environnement des entreprises, le management et l’offre de l’Apm

1985-2020
Synthèse

RÉTROSPECTIVE
  1. Au cours des vingt dernières années, quels ont été, selon vous, les principaux changements et les inerties qui ont influencés ou caractérisés l’environnement des entreprises ?

Les principaux changements


  • L’accélération de la circulation des hommes, des capitaux, des marchandises et des idées : délocalisation, généralisation d’Internet, etc.

  • L’accélération des innovations (en nombre et en vitesse d’adoption)

  • La vitesse ; accélération de tous les phénomènes ; la vitesse du progrès qui accélère le vieillissement des produits et des services

  • La globalisation : chute du Mur, élargissement de l’UE, Chine, Inde… avec les ouvertures de nouveaux marchée et l’arrivée de nouveaux compétiteurs avec d’autres compétences distinctives

  • L’ouverture des frontières et des échanges dans un monde plat ; la mondialisation, de l’économie, de la concurrence ; la globalisation financière

  • L’ouverture quasi-totale (grâce à l’action du WTO) et la globalisation des échanges

  • La mondialisation et l’avènement de la Chine et les délocalisations

  • Le développement du capitalisme financier

  • Le ralentissement de la croissance

  • La politique macroéconomique qui a représenté une contrainte plus importante que jamais, avec une négation implicite des mécanismes de marché

  • La libéralisation et la multiplication des « media » ; le rôle des medias dans la vie sociale

  • Le rôle de la Communauté Européenne dans la vie économique et sociale

  • L’Europe devenu le territoire national

  • Le marché commun, puis le passage à l’euro

  • L'émergence de l'Asie ; l’émergence de l'Europe élargie à l'Est ; les USA sont toujours là ; la chute du mur de Berlin ; la fin d’une suprématie économique des pays européens

  • Les NTIC (virtualisation, rapidité, ubiquité) ; les révolutions technologiques avec leur accélération et le recul des limites auxquelles elles conduisent ; Minitel ; Internet (canal de distribution et d'information, l’information est devenue la matière première de l’entreprise) ; la miniaturisation ; l’intelligence artificielle ; les nanotechnologies

  • La maîtrise des processus techniques

  • La « virtualisation » des activités

  • Le renouveau spirituel

  • La prise de conscience de l’écologie/développement durable/ éthique ; l'affirmation de la nécessité d'un développement durable ; l’émergence de la préoccupation environnementale et son cortège de réglementation

  • L'émergence de la « société de connaissance »

  • Le coût de l’énergie ; le pétrole durablement cher

  • Le vieillissement de la population

  • La financiarisation de l'économie

  • L'évolution des rapports de force entre pouvoir économique et pouvoir politique

  • La volatilité accrue des emplois, des revenus, des activités et des structures

  • Nouvelle génération d’hommes politiques en France et dans le monde

  • La perte de confiance du politique

  • Massification de la population étudiante frustrée avec de nombreux « laissés pour compte » sans diplôme, au détriment de la formation professionnelle à tous les niveaux (fin 5ème, fin 3ème, apprentissage, etc.)

  • Individualisme et changement de culture : il y a des droits mais peu de devoirs… dans la tête des gens

  • Système de valeurs des jeunes et notamment la place du travail dans la réalisation personnelle

  • La rupture entre les générations : les heureux retraités de la croissance face aux jeunes de la précarité

  • La perte de crédibilité du pouvoir politique et des institutions

  • La disparition des cadres structurants (service militaire, école, etc.)

  • La fin du communisme et l’apparition d’idéologies de substitution (altermondialistes, écologistes …)

  • Développement du bénévolat et de l’humanitaire

  • La fuite des cerveaux à l’étranger

  • La victoire du libéralisme économique ; l’avènement de la loi du marché (pensée très, voire ultralibérale)

  • Les nouvelles frontières entre public et privé

  • L’hyper-concurrence due à une offre supérieure à la demande, même pour des produits récents (ex tél mobile)

  • L’arrivée des femmes en nombre dans les cercles du pouvoir (politique, CEO…)

  • La victoire du client

  • La société de consommation qui devient alter-consommation et plus exigeante

  • Le positionnement épistémologique des scientifiques qui quittent le positivisme pour aller du côté du constructivisme et de l’interprétationisme

  • La visibilité sur le marché des pays à bas coûts de main-d’œuvre

  • Une économie sans inflation, liée à une baisse (relative et souvent absolue) du coût des matières premières… jusqu’à il y a peu de temps

  • La victoire incontestée (car sans alternative crédible) et la domination du système capitaliste

  • Le poids de + en + dominant de la finance (avec tous ses errements, spéculation en particulier) et des marchés sur le jeu économique

  • Une croissance moyenne/faible du PIB/PNB, relativement à la période des 30 Glorieuses et à certaines autres zones géographiques ou pays (y compris proches comme l’Angleterre)

  • L’accroissement très significatif du nombre de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur

  • La revalorisation de l’image du créateur-chef d’entreprise

  • Un marché du travail avec une offre structurellement excédentaire et inadaptée à la demande

  • Les 35 heures qui ont donné lieu à une autre représentation à la notion du travail et qui ont aussi « speedé » les gens sur leur lieu de travail : moins de temps pour la relation, le besoin d’être efficace en permanence

  • L’obligation collective de consommer et d’exister en tant que consommateur, qui fait que le citoyen et l’humain se trouvent éloignés de leur quête et de leur mission fondamentale

  • La monnaie : changement des parités

  • L’augmentation des dépenses de santé en global et dans la consommation des ménages

  • La tertiarisation de l’économie

  • La baisse du coût des transports, leur massification et accélération qui a aboli les distances

  • L’urbanisation quasiment complète de la société
  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Questionnaire rétro-prospectif iconComment utiliser le tableau de bord prospectif ?
«prospectif». Dans cette optique, le tableau de bord prospectif servait surtout à mesurer la performance. IL était essentiellement...

Questionnaire rétro-prospectif iconSommaire dans l’actu un regard dans le rétro Département – Métropole...

Questionnaire rétro-prospectif iconLes centres de sante, une géographie rétro prospective
«J’ai la conviction que les centres de santé sont l’une des réponses. Mon objectif est de déployer les actions confortant la place...

Questionnaire rétro-prospectif iconQuestionnaire

Questionnaire rétro-prospectif iconQuestionnaire

Questionnaire rétro-prospectif iconQuestionnaire général 38

Questionnaire rétro-prospectif iconQuestionnaire final 14

Questionnaire rétro-prospectif iconQuestionnaire objet

Questionnaire rétro-prospectif iconQuestionnaire reseau

Questionnaire rétro-prospectif iconQuestionnaire qqoqcp






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com