Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation





télécharger 108.52 Kb.
titreActeurs, flux, réseaux de la mondialisation
page1/5
date de publication08.01.2017
taille108.52 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5
Dossier documentaire réalisé par

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation

Le Mali, un pays d’immigration

Situation étudiée : le MALI, terre d’immigration

Problématique : l’espace mondial, un espace ouvert à tous ?

En quoi l’immigration au MALI est-elle le symptôme d’un monde inégalitaire ?


Le port de Casa envahi par les clandestins 22 mars 2005 Journal, Jeune Afrique

Huit mois après l’entrée en vigueur du Code international de sûreté des navires et des installations portuaires (ISPS), les ports marocains sont toujours vulnérables notamment en matière de sécurité. Les failles du système sécuritaire dénoncées par les opérateurs du secteur tant nationaux qu’internationaux et auxquelles la mise à niveau des ports maritimes était censée remédier persistent encore. Vendredi 18 mars, à son arrivée au port de Marseille en provenance de Casablanca, le navire porte-conteneurs battant pavillon marocain "Ezzahra" a été victime d’un incident qui a causé d’énormes préjudices à sa propriétaire, la compagnie marocaine "IMTC". En procédant au contrôle normal de l’un des conteneurs, les agents de police du port de Marseille ont été surpris par la découverte de deux clandestins maliens qui s’y étaient infiltrés au port de Casablanca. À l’ouverture du conteneur, les deux ont tenté de s’enfuir. La police marseillaise réussit à arrêter l’un d’entre eux, alors que l’autre s’est échappé après avoir blessé l’un des policiers à l’arme blanche lui causant une blessure qui a nécessité douze points de suture. Pourchassé par la police, il a été arrêté au bout d’une longue poursuite à l’intérieur du port après s’être cassé la jambe en sautant du haut d’un conteneur. Aussitôt arrêté, le clandestin a été admis en urgence dans un hôpital de la ville et la compagnie IMTC a été obligée de payer les frais de son hospitalisation conformément au règlement étant donné qu’il a débarqué d’un bateau lui appartenant. En plus, la compagnie a été contrainte de payer une amende de 6000 euros pour transport d’immigrés clandestins. Ce qui est totalement injuste étant donné que le conteneur en question était dûment plombé avant son chargement à bord d’Ezzahra. Par ailleurs, la marchandise qu’il contenait, à savoir des pommes de terre à destination du marché européen, a été endommagée par les deux clandestins maliens qui s’étaient réfugiés dans l’enceinte du conteneur et ce pendant tout le voyage entre Casablanca et Marseille qui a duré plus de trois jours. Ainsi, l’infiltration de deux clandestins dans un conteneur a causé la perte de la marchandise donc d’énormes préjudices à la société exportatrice, le payement d’une amende et des frais d’hospitalisation de l’un des délinquants par la compagnie de transport maritime. Mais, au-delà des problèmes causés aux deux sociétés, c’est tout le secteur du transport maritime marocain et les exportations marocaines qui sont menacés par la multiplication des incidents de ce genre. Car, des dizaines de cas pareils sont enregistrés chaque jour dans les ports européens et la réputation des transporteurs maritimes marocains en pâtit. Rappelons que, rien qu’au port de Casablanca, entre 30 et 36 navires accostent chaque jour. Et, tous, souffrent de ce problème qui devient l’un de leurs principaux soucis. "La première question que nous posons aux capitaines de nos bateaux quand ils arrivent à destination est celle de savoir s’ils n’ont pas eu de problèmes de ce genre, car c’est devenu une source de stress pour tous les transporteurs", affirme un professionnel du secteur. Qui est donc responsable de cette situation ?

Il faut reconnaître que l’augmentation des effectifs de police en poste dans les ports ne peut pas à lui seul résoudre le problème de la sécurité dans l’enceinte portuaire. En effet, outre les besoins en effectifs, les services de police souffrent d’un manque énorme en moyens matériels. La surveillance d’un port comme celui de Casablanca nécessite impérativement des scanners, des caméras de surveillance reliées à une salle de contrôle, l’amélioration de l’éclairage et le renforcement des murs et des clôtures de protection du port. Des besoins urgents que le ministère de tutelle devrait mettre à la disposition des services de sécurité dans les ports marocains car il s’agit de préserver un secteur vital.


afrique_emigration carte


Le trajet des clandestins africains



Source : RFI Dossier Immigration 2006


1. Les raisons de l’immigration

Pour le migrant, l’immigration peut avoir une ou plusieurs raisons :

  • professionnelle (mission de longue durée à l’étranger) et études ;

  • politique (réfugié politique fuyant les persécutions) ;

  • sécuritaire, notamment en cas de guerre dans le pays d’origine ;

  • économique (habitant de pays pauvres cherchant un meilleur niveau de vie dans les pays riches, éventuellement temporairement) ;

  • personnelle (volonté de s’installer dans un pays par goût, par exemple si l’on se reconnaît dans ses valeurs) ;

  • familiale (rejoindre le conjoint, l’enfant déjà installé).

  • fiscale (l’installation dans un pays offrant un niveau d’imposition moins élevé)

Pour les États, l’immigration peut permettre de faire face à un déficit des naissances ou encore assurer une quantité ou qualité de main-d’œuvre suffisante. Toutefois, l’immigration légale va au-delà des souhaits des pays d’arrivée et de leur capacité d’accueil.

Aujourd’hui, les flux de migrations sont orientés aussi bien des pays en développement vers les pays développés que d’un pays développé vers un autre. Les plus forts taux de population immigrée se retrouvent dans les pays du Golfe Persique  : 90 % aux Émirats arabes unis, -50  % en Suisse, 150 % au Koweït.


Un périple risqué, jeune Afrique, octobre 2006


texte 2 mali bon



La mondialisation des migrations du travail source : Nathan technique, H/G Bac pro 3 ans, 2009

2. Politique d’immigration et données statistiques

D’après le rapport du Secrétaire général des Nations unies sur les migrations internationales et le développement, remis en 2006, le monde compterait près de 200 millions de migrants. Un tiers environ s’est rendu d’un pays en développement vers un autre et un autre tiers d’un pays en développement vers un pays développé.

L’immigration clandestine concerne les habitants de pays pauvres cherchant un meilleur niveau de vie dans les pays plus riches et grand delta de démographie, ou des immigrants politiques non reconnus.
L’immigration clandestine se fait donc illégalement : les clandestins prennent fréquemment des risques important pouvant mettre leur propre vie en péril afin de rejoindre des pays présentant des conditions de vie qu’ils espèrent meilleures. Ils n’hésitent donc pas à tout abandonner pour tenter l’aventure souvent «  aidés  » dans cette entreprise par des passeurs peu honnête leur faisant payer un prix exorbitant pour leur fournir les moyens de franchir les obstacles naturels (mers, montagne, fleuve, etc.) ou humains (poste frontière) dans des conditions de sécurité extrêmement précaires.

3. Les flux d’immigration clandestine en Europe


  • Vers l’Espagne, les passages se font par le détroit de Gibraltar depuis les côtes marocaines entre Larache et Hoceima et les côtes algériennes, à Oran. Pour les îles Canaries les bateaux partent depuis les côtes du Sahara occidental, entre Tarfaya et Dakhla, de la Mauritanie, à Nouadhibou, du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée Conakry. Ceuta et Melilla, deux villes espagnoles au Maroc, sont deux autres points d’entrées pour l’Europe, même si leurs frontières sont fermées avec des doubles grillages de six mètres de hauteur.

  • Les routes pour l’Italie partent de la Tunisie et surtout de la Libye, entre Zuwarah et Misratah, se dirigeant vers l’île de Lampedusa et la Sicile. Dernièrement les migrants commencent à partir aussi depuis Annaba, en Algérie, vers l’île de Sardaigne.

  • Pour la Grèce les migrants clandestins passe par la Turquie et embarquent à partir des côtes turques autour de Izmir, vers les petites îles grecques de Samos, Lesvos, Hios et Rhodes. Un autre passage est constitué par le confin entre Turquie et Grèce. Sur l’autoroute pour Alexandroupolis et Orestias, chaque année des milliers de migrants entrent en Europe cachés à l’intérieur des camions en direction de la Grèce. Une fois à Athènes les migrants rejoignent Patras pour embarquer vers l’Italie, sur les ferries se dirigeant vers Ancône, Brindisi et Venise.

Chaque année des centaines de jeunes migrants meurent le long de ces routes, victimes des naufrages comme du désert. En fait pour rejoindre la Méditerranée, les migrants sub-sahariens traversent d’abord le désert du Sahara pour rentrer soit en Libye, soit en Algérie.



texte 1 mali bon


Situation économique du MALI, courrier international, octobre 2006


texte 3 mali bon 2


Pourquoi les maliens choisissent l’Europe ? RFI dossier immigration 2007


texte 3 mali bon 3


Un espoir, mais quel espoir ?, courrier international, 2006


texte 3 mali bon


BAMAKO ; le passeport malien, un sésame recherché, le Monde, 2006


texte 3 mali bon 4


  1   2   3   4   5

similaire:

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconActeurs, flux, réseaux de la mondialisation

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconG éohistoire de l’ouverture
«Sujet étude 1 : Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation. Sujet étude 3 : Pôles et aires de puissance. La Chine littorale»

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconL e tourisme et les loisirs pour comprendre la société urbaine chinoise contemporaine
Sujet étude 1 : Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation. Sujet étude 3 : Pôles et aires de puissance. La Chine littorale

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconMondialisation, fonctionnement et territoires : acteurs, flux, débats

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconNotions, mots-clés Mondialisation, pays industrialisés, conquête,...
«Thème Les dynamiques de la mondialisation. La mondialisation en fonctionnement: Processus, acteurs, débats. Thème 3 : Dynamiques...

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconSéance 2 : un monde de flux et de réseaux Feuille 1

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconI. Mobilités, flux et réseaux : quelle différence ?
«Le Groupe-Présentation» puis explorez les différents services proposés par l’entreprise

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconRmt sont des réseaux d’acteurs

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconQu’est-ce qui fait de ces plus riches des émergents des acteurs de...
«Les pays émergents, acteurs de la mondialisation» est un extrait de l’article d’Axelle degans, «Ces pays émergents qui font basculer...

Acteurs, flux, réseaux de la mondialisation iconComposition 2 La mondialisation en fonctionnement : processus, acteurs






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com