Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels





télécharger 96.29 Kb.
titreEquipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels
date de publication13.12.2016
taille96.29 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos


Département Sciences économiques, sociales et de gestion

UFR Agriculture comparée et développement agricole



Dominante d’Approfondissement

DEVELOPPEMENT AGRICOLE

EQUIPE ENSEIGNANTE


Hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs.


OBJECTIFS PROFESSIONNELS




1 – MÉTIERS
Cette Dominante d’approfondissement vise à former des agro-économistes du développement capables d'exercer les métiers de chargé d'études ou de recherche et de chargé de réalisation de projets, programmes et politiques de développement agricole et rural, en France ou à l’étranger :


  • les métiers de chargé d'études ou de recherche :


- analyse-diagnostic de la situation et des transformations de l'agriculture d'une région ou d'un pays et de son environnement et identification des difficultés et obstacles au développement

- propositions de projets et de politiques de développement

- formulation de ces projets et politiques et évaluation de leur impact (économique, social, écologique) prévisible …


  • les métiers de chargé de réalisation ou de chef de programme ou de projet, chargé de la mise en oeuvre (gestion, coordination, suivi-évaluation) de tout ou partie d'un projet ou d'une politique de développement agricole et rural.


Mais, au-delà des métiers d'agro-économistes du développement ci-dessus définis, cette Dominante d’approfondissement vise plus largement à former des ingénieurs disposant d'une culture agro-écologique et agro-économique assez large, ainsi que de savoir-faire (méthodes d’observations et d'enquêtes, analyse systémique, prévisions, projections, calcul économique, gestion de projet, analyse d'impact des projets et politiques …) transposables dans bien d'autres domaines d'activité (aménagement, environnement, études économiques, banques, …).
Enfin, de manière à élargir encore les possibilités de choix et de faciliter les évolutions des carrières des diplômés, une place importante est accordée aux méthodes actives (analyses bibliographiques, exposés-débats, stage initial semi-directif, recherche, négociation et réalisation du stage et du mémoire de fin d'étude). Les enseignements optionnels complémentaires et les intervenants extérieurs contribuent aussi à étendre le champ de compétence des jeunes diplômés.


2 – DEBOUCHES

Les métiers d'agro-économistes du développement s'exercent aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement, soit comme consultant, soit comme expert ou comme responsable dans diverses formes d'institutions privées ou publiques, régionales, nationales ou internationales, en particulier :


  • dans les services de développement de différentes institutions professionnelles et publiques (APCA, Chambres d'agriculture, Syndicats agricoles, DRT, DDT, Compagnies Régionales d'Aménagement, Parc régionaux, …), Administrations des collectivités régionales, SIVOM, etc.




  • dans les instituts techniques et les organisations professionnelles de branche ou de filière (ARVALIS,…)




  • dans les instituts de recherche (INRA, IRD, CIRAD, Instituts du GCRAI, …)




  • dans les bureaux d'étude et de réalisation (SOFRECO, PROPARCO, BIPE, ASCA, GERSAR, SOGREAH, BCEOM, BDPA, SCET, CEGOS, IRAM, GRET, …)




  • dans les institutions nationales de coopération ou de financement du développement : Ministères de l'Agriculture, des Affaires Étrangères (Coopération), de l’Environnement, AFD, ACTIM, etc…




  • dans les institutions internationales de coopération et de financement du développement (FAO, FIDA, PAM, PNUD, HCR, UNICEF, CICR, FED, Commission de l’UE, OCDE, Banque mondiale, Banques régionales de développement, …)




  • dans les associations d'aide au développement (AFDI, AFVP, ACF, Action Nord-sud, FERT, AVSF, Solagral, CIDR, GRD, CCL, AgriSud,…).


OBJECTIFS DE FORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA DOMINANTE D’APPROFONDISSEMENT DÉVELOPPEMENT AGRICOLE

1 - FORMATION SCIENTIFIQUE

L'objectif général de cette Dominante d’approfondissement est tout d'abord de développer et de consolider les acquis des titulaires du DAG et des ingénieurs agronomes étrangers dans les deux grandes disciplines de base que sont :
l'agro-écologie comparée des différentes régions du monde
l'économie générale et agricole
S'appuyant sur ces acquis consolidés, l'objectif spécifique de cette Dominante d’approfondissement est d'amener les étudiants à une connaissance approfondie et à la maîtrise :
du concept de système agraire (compréhension, extension) et de ses principaux développements récents
des méthodes d'étude de l'organisation (écologique, économique et sociale) d'un système agraire, de son fonctionnement et de sa dynamique de développement, de crise ou de régression (développement durable).


2 - FORMATION TECHNIQUE

L'objectif de formation technique de cette Dominante d’approfondissement est d'amener les étudiants à maîtriser les savoir-faire suivants :


  • L’analyse-diagnostic de la situation et des transformations en cours de l'agriculture d'une région




  • L’identification, la formulation et l'évaluation de l'impact (économique, social et environnemental) des projets de développement agricole et rural




  • La gestion de projet




  • L’analyse et l'évaluation de l'impact des projets et politiques agricoles sur l'agriculture, l'alimentation et l’environnement.


CONCEPTION PEDAGOGIQUE DE LA FORMATION


  1. L’année universitaire commence par un voyage d’études d’une semaine au cours duquel les étudiants, accompagnés des enseignants, s’efforcent de mener à bien l’analyse-diagnostic d’une situation agricole dans une petite région française. Ce premier apprentissage permet aux étudiants de découvrir la faisabilité d’un tel exercice, mais aussi ses difficultés et ses exigences, ce qui contribue à motiver leur intérêt pour la suite de l’enseignement.




  1. Les cours visent à présenter, au cours d’une période de 5 mois et 1/2 :




  • le cadre de référence théorique et les concepts de la discipline “ agriculture comparée ”.

  • les méthodes qui en résultent pour l’analyse-diagnostic de situations agricoles concrètes et l’identification, la formulation, la mise en œuvre, et l’évaluation de politiques, programmes et projets de développement.

  • les méthodes d’analyse et d’évaluation des effets des politiques économiques et agricoles sur le développement de l’agriculture.




  1. Une grande place est accordée aux travaux personnels (lectures, exposés) et dirigés (calcul et simulation économiques) pour que les étudiants apprennent à perfectionner ultérieurement leur formation dans les différentes matières relatives au développement agricole.




  1. Le stage de fin d’étude du 2ème semestre est l’occasion pour les étudiants de réaliser, en situation professionnelle, un premier travail d’analyse-diagnostic et de formuler des propositions d’intervention (formation par la recherche et professionnalisante).

ORGANISATION DE LA FORMATION




Date de rentrée : vers le 10 septembre

Volume horaire annuel total indicatif par étudiant : 450 heures de cours et TD (premier semestre), auxquels s’ajoutent 800 heures de stage et mémoire final (deuxième semestre).

1). Stage d’initiation à l’analyse-diagnostic : six jours dans une petite région agricole française : 30 étudiants encadrés par 3-4 enseignants.


2). Huit modules obligatoires :


  • Origine et transformations des systèmes agraires (127 heures, 8 ECTS)




  • Politiques et marchés agricoles (60 heures + 12 h TD, 8 ECTS)




  • Analyse-diagnostic des systèmes agraires (60 heures).




  • Ingénierie des projets de développement Agricole : formulation, gestion, évaluation (24 heures + 21 h TD, 8 ECTS)




  • Etudes de marché des produits agricoles et alimentaires (3 ECTS)

 

  • Histoire de la pensée et théorie économique (15 heures).




  • Expériences de développement (intervenants extérieurs) (26 heures)




  • Langue (anglais + deuxième langue au choix) (3 ECTS).


3). Stage de fin d’étude ; rédaction du mémoire et soutenance (30 ECTS).


  • Durée : 6 mois : Période : 15 mars au 15 septembre.




  • Nature : analyse-diagnostic d’une agriculture et propositions de développement dans une région laissée au choix des étudiants ; la majorité des stages se déroulent à l’étranger, au Nord comme au Sud.




  • Types d’entreprise et organisme d’accueil : Institut de recherche et de développement (20%), Bureau d’études et de réalisation et ONG (30%), organisations locales, nationales, internationales de coopération et de financement du développement (50%).




  • Recherche du stage :




  • Par l’étudiant d’abord (durant le premier trimestre) : la recherche et la négociation d’un stage prépare l’étudiant à la recherche d’un emploi.




  • Par l’UFR ensuite (en cas d’échec de la recherche personnelle de l’étudiant) : l’UFR propose au début du second trimestre les possibilités de stage dont elle dispose.




  • Suivi pédagogique du stage : le thème du stage est progressivement défini avec l’appui des enseignants ; le tutorat des étudiants (4 à 5 étudiants par enseignant) permet d’aider les étudiants dans la période de recherche du stage, de répondre à leurs demandes de conseils pendant le stage et surtout de les guider dans la préparation de la synthèse, de la soutenance et du mémoire final. Un quart des étudiants environ peut recevoir la visite d’un enseignant sur leurs lieux de stage.




  • Mode de validation (30 ECTS) :




  • Synthèse : 15 pages, coefficient 0,25.




  • Soutenance orale : publique, avec débat, en présence de la promotion entrante, et devant un jury composé de 3 enseignants et/ou un professionnel, coefficient 0,25.




  • Mémoire final : coefficient 0,5.



4). Effectifs maximum : 30 étudiants (étudiants AgroParisTech)

PROGRAMME DETAILLE DE LA DOMINANTE D’APPROFONDISSEMENT


MODULE 1
Origines et transformations des systèmes agraires dans le monde.

(126 heures)

Hubert Cochet, Sophie Devienne, Marc Dufumier, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois
Objectif : Montrer comment l’étude théorique de l’évolution et de la différenciation des systèmes agraires et l’analyse concrète de tel ou tel système agraire particulier se conjuguent pour permettre de formuler un diagnostic et des propositions de politiques et projets de développement appropriées.

* La révolution agricole néolithique
* Les systèmes agraires forestiers et la déforestation


  1. La culture sur abattis-brûlis : principes, fonctionnement, et conditions de reproduction

* Les systèmes pastoraux


  1. Les systèmes pastoraux nomades : exemple de la Mongolie

  2. Les systèmes pastoraux en Afrique du Nord


* La série évolutive européenne de l’antiquité à la deuxième révolution agricole.


  1. Le système agraire antique,

  2. La révolution agricole du Moyen Age (2),

  3. La révolution agricole des XVIè et XVIIè siècles aux Pays-Bas,

  4. La révolution agricole des XVII-XVIIIè siècles au Royaume Uni

  5. La révolution agricole en France au XIXè siècle

  6. Le développement de l’agriculture aux Etats-Unis (XVI-XIXè siècles),

  7. Protectionnisme et libre échange à la fin du XIXè siècle,

  8. La révolution agricole contemporaine en France (2).

  9. Les systèmes herbagers du grand ouest français

  10. Les transformations des agricultures de montagne européennes

  11. Enjeux récent des transformations agricoles dans le Bassin Parisien.


* Les transformations anciennes et contemporaines des systèmes agraires en Afrique et dans les Caraïbes.


  1. Transformations contemporaines des systèmes agraires forestiers et économie de plantation en Côte d’Ivoire

  2. Le système agro-pastoral ancien des régions d’altitude de l’Afrique de l’est (Burundi, Rwanda),

  3. Crises et révolutions agricoles au Burundi (2),

  4. Politiques agricoles au Burundi et au Rwanda

  5. Les dynamiques agraires en zone cotonnière soudanienne

  6. Les systèmes agraires des savanes humides 

  7. Le système agraire Séreer : céréaliculture, parc arboré et élevage associé (Sénégal)

  8. Agriculture manuelle en Haïti

  9. Systèmes agraires et rapports fonciers en Ethiopie

  10. Céréaliculture sèche au maghreb



* Les systèmes hydrauliques.


  1. Les systèmes hydrauliques antiques

  2. Les origines de la riziculture asiatique : des essarts aux casiers rizicoles

  3. Le delta du fleuve rouge (2)


* Les révolutions vertes
* L’Agriculture en Himalaya (Bouthan)
* Les transformations anciennes et contemporaines des systèmes agraires en Amérique latine.

  1. La question agraire dans le Mexique colonial et républicain (XVI-XIXè siècles)

  2. La réforme agraire au Mexique

  3. Elevage extensif et fronts pionniers au Mexique

  4. Floriculture intensive dans les Andes équatoriennes

  5. La réforme agraire au Brésil


* Collectivisation et décollectivisation dans l’ancienne Union Soviétique (Russie d’Europe et Ukraine)

* Transactions foncières à grande échelle et agriculture capitaliste
* Conclusion du séminaire
MODULE 2

Politiques et marchés agricoles

(60 heures)

Gilles Bazin, Tancrède Voituriez (CIRAD), Sophie Devienne, Marc Dufumier
Objectifs : Montrer en quoi les évolutions des marchés internationaux et les politiques agricoles nationales et internationales conditionnent concrètement le développement de l’agriculture dans les diverses parties du monde. Comprendre le fonctionnement des marchés agricoles. Analyser les principaux instruments des politiques agricoles dans les pays développés (UE-USA) et en voie de développement.


  1. Les enjeux des politiques agricoles dans les pays développés 




  1. Pourquoi des politiques agricoles dans les pays développés ?

Les raisons et les modalités de l’intervention publique en agriculture, Les nécessités économiques et politiques de réguler les marchés agricoles et les principaux moyens de régulation. Les autres outils de l’intervention publique en agriculture (cadrage)

  1. Les dynamiques structurelles et productives de l’agriculture française et des agricultures européennes depuis les années 1960.

Production, emploi, structures, productivité, prix, revenus, interprétation des évolutions.

  1. Produire pour un marché.

- L’évolution de la consommation alimentaire des français et les conséquences sur les productions et les filières agricoles. Tendances et perspectives.

- La place de l’agriculture française et européenne dans le monde. Concurrence et compétitivité de l’Union Européenne sur les marchés agro-alimentaires mondiaux. Les biocarburants changent la donne des marchés.



  1. Marchés agricoles et Institutions internationales



Séance 1 : Théorie des marchés appliquée aux produits agricoles

  • Qu’est-ce qu’un marché de concurrence pure et parfaite ?

  • En quoi sert-il de norme dans l’évaluation des politiques et parfois même jusque dans la définition des politiques agricoles ?

  • Qu’est-ce qu’une défaillance de marché, en particulier dans le secteur agricole ?

  • Existe-t-il d’autres justifications de l’intervention publique ?


Séance 2 : Illustration d’une « défaillance de marché », le problème du risque

  • quels sont les problèmes économiques liés aux risques agricoles ?

  • quels politiques et instruments de gestion du risque prix sont disponibles ?

  • quels sont leurs effets comparés ?


Séance 3 : La crise de 2006-2008 et ses suites

  • Qu’a-t-on appris de la crise ?

  • Peut-on parler de l’instabilité des prix comme un « mal public global » ?

  • Pourquoi les termes du débat n’évoluent-ils pas depuis vingt ans ?


Séance 4 : Le lien entre libéralisation du commerce agricole et développement

  • Qu’attendait-on de la libéralisation du commerce agricole à l’OMC dans le cadre du cycle de Doha ?

  • Quels sont les résultats des modèles de simulation ?

  • Que peuvent dire et ne peuvent pas dire ces modèles, que mesurent-ils au juste ?

  • Pourquoi certains économistes exagèrent-ils les gains de l’échange dans le secteur agricole ?

  • Le protectionnisme régional est présenté comme une solution : que vaut-elle ?


Séance 5 : L’OMC, une lecture des grands principes et des grandes règles de l’accord agricole à la lumière de la théorie des marchés

  • Quels sont les grandes règles et principes de l’accord agricole ?

  • Sur quelle théorie du marché reposent-ils ?

  • Pourquoi, à cause de l’agriculture en particulier, un « cycle du développement » est-il si difficile, sinon impossible, à négocier ?


Séance 6 : Comment la théorie économique traite des nouveaux enjeux – biodiversité et environnement ?

  • Agriculture et climat

  • Agriculture et biodiversité



  1. Les politiques agricoles dans les pays développés : Fonctionnement, résultats, enjeux et perspectives





  1. La PAC dans la construction européenne.

Principes fondateurs. Historique. Les principales organisations communes de marché. Le budget de la PAC et son évolution.


  1. Les principaux résultats de la PAC et les effets pervers. Pourquoi des quotas laitiers en 1984 ?

Les causes internes et externes de la réforme de 1992. Principes et résultats de la réforme.


  1. La politique agricole française des structures depuis la loi d’orientation de 1960

Principes, outils, résultats.

La théorie des « trois agricultures » support de l’intervention publique.


  1. Les nouvelles politiques agricoles françaises et européennes : agri-environnement, signes de qualité, loi d’orientation de 1999 et 2006, CTE/CAD…




  1. Les politiques de développement rural européennes et la réforme des fonds structurels en 1988. Principes, outils, résultats.




  1. Le budget de la PAC 2007-2013 et les enjeux de la répartition des soutiens publics à l’agriculture française et européenne entre les productions et les exploitations.




  1. Agriculture et politique agricole aux Pays Bas (Sophie Devienne)




  1. Agriculture et politique agricole aux Etats-Unis au XXème siècle (Sophie Devienne)




  1. La PAC dans son environnement économique et politique.

L’accord du GATT de 1994 et l’enjeu des négociations agricoles à l’OMC (cycle de Doha).

L’élargissement à l’Est : enjeux, problèmes et perspectives.


  1. La révision de la PAC en 2003: découplage et conditionnalité des aides. Premières conséquences. Les résultats du « bilan de santé » de la PAC en 2008 et les perspectives après 2013.




  1. Quelles perspectives pour les agricultures européennes dans le contexte mondial ?




  1. Les politiques agricoles dans les pays en développement :




  1. Les difficultés de la protection des marchés intérieurs.

Vers de nouveaux marchés communs régionaux ?

  1. Les programmes de stabilisation des prix sur les marchés intérieurs et les programmes de crédits et aides aux investissements

  2. Réformes agraires


MODULE 3
Analyse-diagnostic des systèmes agraires

(60 heures)

Hubert Cochet et Sophie Devienne

Objectif : Apprendre aux étudiants à analyser des situations agricoles concrètes, identifier les problèmes auxquels sont confrontés les agriculteurs et les autres catégories d’agents économiques et proposer d’éventuelles interventions pour tenter de les résoudre et d’en atténuer les effets.


  1. Stage d’initiation :


Initiation à l’analyse-diagnostic dans une petite région agricole française

II- Enseignement (cours et TD) :





  • Objectifs et principes généraux de l’analyse-diagnostic

  • Lecture de paysage : Cours et TD sur diapositives

  • Enquêtes historiques et reconstitution des systèmes agraires

  • Zonage et identification des systèmes de production

  • Histoire et identification des systèmes de production

  • Système de culture, système d’élevage et système de production : concept, méthode d’analyse et exemples

  • Reproduction de la fertilité au niveau de la parcelle : Bilans minéral et organique

  • Alimentation des troupeaux : Bilans fourragers

  • Caractérisation des systèmes de production agricole à l’échelle de l’exploitation : Assolements, rotations, intégration agriculture-élevage, etc.

  • Performances économiques des systèmes de production

  • Modélisation des résultats économiques des systèmes de production

  • Le concept de système agraire

  • Le diagnostic en termes de système agraire et la prise en compte de la concurrence internationale et des politiques agricoles

  • La formulation de projets de développement agricole


Cet enseignement s’appuiera largement sur les acquis du voyage régional de début d’année et sur la présentation de cas concrets

III- Préparation au stage de fin d’études 


MODULE 4
Ingénierie des projets de développement Agricole : formulation, gestion, évaluation

(24 heures + 24 h TD)

Olivier Ducourtieux, Hubert Cochet, Nadège Garambois

Objectifs : Former les étudiants aux méthodes de formulation, de gestion et d’évaluation des projets de développement agricole.



  1. Introduction générale sur les projets de développement agricole




  • Le concept de projet

  • Les différents types de projets

  • Le cycle des projets



  1. Gestion de projet



- Les projets, des outils de développement parmi d'autres

Notion de projet, les projets dans le panel des interventions publiques, le cycle du projet, le cadre logique, des limites de l'approche projet
- La mise en œuvre d'un projet : entre compromis et efficacité

Logistique, gestion financière, ressources humaines, gestion du temps
- Le suivi et l'évaluation comme outils de pilotage du projet

Le suivi des actions et l'évaluation concomitante des effets du projet pour un pilotage réactif



  1. Evaluation des projets de développement agricole




  • L’évaluation financière du point de vue des exploitants agricoles et des entreprises privées (Cours et TD) :

  • Prévisions de recettes et dépenses

- Le flux financier net et le bénéfice du projet

  • L’actualisation

  • Le taux de rentabilité interne et les autres critères de choix des projets




  • L’évaluation économique du point de vue de la collectivité (Cours et TD)

  • Objectifs des évaluations ex-ante et ex-post

  • Effets directs, indirects, induits et environnementaux

  • Quantification des effets en termes physiques

  • Quantification des effets en termes monétaires par la méthode des prix de référence

  • Quantification en termes monétaires par la méthode des effets

  • La difficile évaluation des effets environnementaux

  • Le taux de rentabilité interne économique : calcul et signification

  • Les critères de choix de projets


MODULE 5


Etudes de marché des produits agricoles et alimentaires

(21 heures)
Nadége Garambois

7 TD
Elaboration et exposé (par groupe) d’un dossier portant sur l’étude d’un marché international agricole
MODULE 6

Histoire de la pensée et théories économiques


(15 heures)

Aurélie Trouvé, Hubert Cochet

Objectifs : Montrer en quoi la lecture critique des principaux théoriciens de l’économie et l’analyse de la place et du rôle accordés par ces auteurs au secteur agricole des sociétés permet d’éclairer et d’interpréter certains aspects des politiques agricoles mise en place aujourd’hui dans différentes partie du Monde.
3 séances sont consacrées aux auteurs suivants
François Quesnay
Adam Smith
Jean Baptiste Say
David Ricardo
Karl Marx
John Maynard. Keynes
Léon Walras
Alfred MARSHALL

2 autres séances sont consacrées aux auteurs suivants:
Alexander Chayanov
Karl Kautsky
Robert Malthus
Ester Boserup

MODULE 7


Expériences concrètes de développement


(36 heures)
Intervenants extérieurs

Objectif : Ce séminaire se présente sous la forme de conférences-débats avec des intervenants extérieurs portant sur leur expérience dans le développement.
Il s’agit, d’une part, de présenter aux étudiants le rôle de quelques grandes institutions de développement (Banque Mondiale, AFD, ONUDI…) et quelques cas concrets d’interventions publiques ou d’organisations non gouvernementales destinées à infléchir le développement dans diverses régions du monde. D’autre part, les étudiants verront aborder quelques grandes problématiques touchant au développement tels que, par exemple, la dette, l’aide d’urgence, les questions environnementales…
Ce séminaire est aussi l’occasion pour les étudiants de rencontrer des experts des différentes institutions habituellement engagées dans le développement.
La liste des interventions présentées ci-dessous peut varier d’une année à l’autre selon la disponibilité des personnalités invitées.


  • AMICHI Hichem et BOUARFA Sami, IRSTEA : « irrigation et foncier : enjeux et conflits en Algérie »




  • KARSENTY Alain : »Enrayer la déforestation grâce aux mécanismes REDD (« déforestation évitée »)




  • DOLIGEZ François, Institut de Recherche et d’ Application des Méthodes de Développement (IRAM) : “ Micro-finance et développement ”.




  • CHALMIN Philippe, et professeur à l’université de Paris-Dauphine : “ Les marchés mondiaux des matières premières ”




  • WEBER Jacques., CIRAD : “ La marchandisation des ressources renouvelables :”.




  • POCHON M. , agriculteur : “ Agriculture plus économe et développement durable ”.




  • HANRAHAN Charles, Directeur de la bibliothèque du Congrès Américain : “ La politique américaine vis à vis de l’OMC et de la PAC ”.




  • MICHEL Franck, Chambre d’Agriculture des Deux Sèvres : Innovations et nouvelles filières de commercialisation.




  • MAZOYER Marcel, Professeur émérite AgroParisTech : “ Un demi siècle de développement agricole inégal et crise de l’économie paysanne : pour une autre politique agricole ”.




  • MERLET Michel, Agro-économiste, spécialiste des questions foncières : les approches de la question foncière




  • POUX Xavier (ASCA) : Agriculture et Environnement




  • HERAUDEAU Christophe (CCFD) Le partenariat comme modalité d’accompagnement des transformations sociales et écologiques au CCFD-Terres solidaires

similaire:

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels iconDépartement de l’évaluation scientifique
«equipe» son cv, un résumé du projet de l’équipe et la liste de publications correspondant à son équipe 9

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels iconDesmoulins Gilles 2c nicod Pierre-Olivier 2B
«Pong» à nos jours beaucoup de choses ont évolués. A travers ce dossier nous verront les grands concepts du jeu vidéo, puis le cheminement...

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels iconNote 2 Communiquer avec l’équipe, les autres professionnels, les services, les partenaires

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels iconUn travail commun autour du scénario pédagogique est recommandé,...
«intervenants», «organisation horaire», «objectifs», «démarches», «pistes de travail» ci-dessous doit être prise en compte

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels icon2- les objectifs pédagogiques, les débouchés professionnels

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels iconConsidérations économiques sur le maintien de la paix Nadège Alfred-Sheehan

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels iconL3 sciences économiques Enseignante : s brana

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels iconSophie mignon née perez née le 02-02-1971 Mariée – un enfant iut...
«création et reprise d’entreprise» (iut nîmes). J’assure également l’animation de jeux d’entreprise en comptabilité et assure aussi...

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels icon«Un courant panislamiste en Bosnie-Herzégovine», in : Gilles Kepel (dir.)
«Un courant panislamiste en Bosnie-Herzégovine», in : Gilles Kepel (dir.), Exils et royaumes : les appartenances au monde arabo-musulman...

Equipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne, Olivier Ducourtieux, Nadège Garambois, Marc Dufumier, Aurélie Trouvé, Tancrède Voituriez + intervenants extérieurs. Objectifs professionnels iconHubert Bonin






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com