Premiere partie. Science economique





télécharger 22.39 Kb.
titrePremiere partie. Science economique
date de publication06.12.2019
taille22.39 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
PREMIERE PARTIE. SCIENCE ECONOMIQUE

THEME n°3. MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE

ET INTEGRATION EUROPEENE
CHAPITRE 5. QUELS SONT LES FONDEMENTS DU COMMERCE INTERNATIONAL ET DE L’INSTITUTIONALISATION DE LA PRODUCTION ?
SECTION 1. LE COMMERCE INTERNATIONAL : QUELLES EVOLUTIONS,

QUELS FONDEMENTS ET QUELS ENJEUX ?
I. Le commerce international (mondial)  : d’hier a aujourd’hui
A. Une mise en perspective historique

1) L’évolution du commerce international avant 1945 et ses caractéristiques principales

2) L’évolution du commerce international après 1945 et les caractéristiques principales de celle-ci

3) Des économies de plus en plus ouvertes

a) Le taux d’ouverture du début du 20ème siècle à 2011 : quand les échanges représentent une part croissante dans le PIB

b) Le taux de pénétration des biens et des services 

c) La propension à exporter
B. Le commerce mondial aujourd’hui : réalité et principales caractéristiques
1) La réalité du commerce international en 2010

2) Les principales caractéristiques du commerce international en 2010
a) Un commerce dominé par trois zones géographiques et par un petit nombre de pays

b) Un commerce dominé par les échanges de marchandises et les produits manufacturés

c) Un commerce international marqué par une certaine division internationale du travail

d) Un commerce mondial marqué par la régionalisation des échanges

e) Un commerce mondial marqué par des échanges intra-branches
II. LES DETERMINANTS DES ECHANGES INTERNATIONAUX ET DE LA SPECIALISATION
A. Les approches traditionnelles du commerce international
1) La théorie des avantages absolus d’Adam SMITH (1776)

2) La théorie des avantages comparatifs de David RICARDO (1816)

3) Le théorème HOS (1933)

B. Les approches contemporaines du commerce international
1) Innovation et cycle de vie du produit : l’approche de VERNON (1966)

2) Le rôle de la demande : l’approche de B. Lassudrie-Duchêne (1971)

3) Le rôle des économies d’échelle externes à la firme l’approche d’E. Helpman et P. Krugman

III. LES AVANTAGES ET LES INCONVENIENTS DU COMMERCE INTERNATIONAL
A. Historiquement, le commerce international a été et est une source de croissance et de développement
1) Le commerce international un facteur et un moteur essentiels de croissance et de développement

2) Le miracle des quatre dragons, un premier exemple

3) Les stratégies de deux nouveaux géants asiatiques : La Chine et l’Inde
B. Toutefois, le commerce international et les dotations factorielles semblent parfois être à l’origine des inégalités de croissance et de développement
1) Dans de nombreux pays occidentaux, les contraintes et les inconvénients du commerce international sont réels

a) L’ouverture internationale est source de contraintes et d’inconvénients

b) Faute de compétitivité suffisante l’ouverture internationale peut remettre en cause des productions nationales et ainsi détruire des emplois

2) Il en est de même pour certains pays en développement

a) Quel effet quantité ?

b) Quel effet-prix  ?

c) Logiquement les inégalités se sont creusées entre les PDEM et certains PED
IV. LES POLITIQUES PROTECTIONNISTES : FONDEMENTS, INSTRUMENTS ET LIMITES
A. Les fondements du protectionnisme

1) Qu’est-ce que le protectionnisme ?

2) Les théories partisanes du protectionnisme
B. Les instruments du protectionnisme
C. Les limites du protectionnisme
V. ECHANGES EXTERIEURS ET DYNAMIQUE DES TAUX DE CHANGE
A. Les échanges extérieurs donnent lieu à des échanges de devises lesquels contribuent à faire fluctuer les taux de change des monnaies
1) Echanges extérieurs et échanges de devises sur le marché des changes

2) La balance des paiements des transactions courantes : une approche mondiale

3) Solde de la balance des paiements et variation du taux de change
B. Les variations des taux de change doivent permettre en théorie un retour à l’équilibre de la balance des opérations des transactions courantes

1) Les variations des taux de change doivent conduire à un ré-équilibrage de la balance des opérations courantes

2) … mais ce n’est pas toujours le cas
SECTION 2. LA MONDIALISATION DE LA PRODUCTION : QUELLE AMPLEUR,

QUELS FONDEMENTS, QUELLES CONSEQUENCES ?
I. L’EMERGENCE DES FIRMES MULTINATIONALES : L’EMERGENCE D’UN NOUVEL ACTEUR DANS LA DIT
A. Les IDE, d’hier à aujourd’hui

1) Un phénomène ancien

2) qui a changé progressivement d’intensité

3) et de nature
B. Conséquences et raisons des IDE

1) Les conséquences des IDE : la constitution des Firmes transnationales

2) La prise de contrôle de matières premières, une raison historique

3) La recherche de débouchés extérieurs, une seconde raison à partir des années 1950

4) A la recherche des avantages comparatifs, une troisième raison (à partir des années 70-80)

5) A la recherche de constitution de conglomérats (à partir des années 90)

II. LES CONSEQUENCES DE L’EMERGENCE DES FIRMES TRANSANTIONALES

A. Les conséquences pour les acteurs économiques

1) Les effets positifs de l’existence des FMN pour les pays d’origine et destinataires

2) Les effets négatifs de l’existence des FMN pour les pays d’origine et destinataires
B. L’économie mondiale en mutation

1) La mise en place de la Décomposition Internationale du Processus Productif

2) le développement des échanges intra-firmes
C. La rivalité des économies nationales

1) L’accueil des IDE : un enjeu économique majeur pour les économies nationales

2) La France, un territoire attractif ?




similaire:

Premiere partie. Science economique iconPremiere partie. Science économique

Premiere partie. Science economique iconPremiere partie. Science economique

Premiere partie. Science economique iconPremiere partie. Science economique
«droits à polluer», lesquels sont émis par la puissance publique et attribués aux agents de manière gratuite ou payante et ce en...

Premiere partie. Science economique iconContrôle de ses sur la partie 5 de science économique, 2 heures

Premiere partie. Science economique iconContrôle de ses sur la coordination par le marché (science économique, partie 3) -2 heures1

Premiere partie. Science economique iconPremière partie : Accumulation du capital, organisation du travail et croissance économique

Premiere partie. Science economique iconEssai sur La nature et la signification de la science économique
«L'Économie est la science qui étudie le comportement humain en tant que relation entre les fins et les moyens rares à usages alternatifs»....

Premiere partie. Science economique iconContrôle de ses (regards croisés sur l’entreprise et partie 3 de science économique) – 2 heures
«Focus sur quelques faits et chiffres», Commissariat général au développement durable, octobre 2011

Premiere partie. Science economique iconPremière partie : Accumulation du capital, organisation du travail et croissance économique
«le taux de croissance de la frustration excède largement celui de la production» ( Illich )

Premiere partie. Science economique iconBulletin officiel n° 31 du 27 août 2009
«zéro» ainsi que celui retenu pour la session 2011 en épreuve ponctuelle peuvent aider les formateurs à construire ces évaluations....






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com