"Nous définissons une relation d'agence comme un contrat par lequel une (ou plusieurs) personne (le principal) engage une autre personne (l'agent) pour exécuter en son nom une tâche quelconque qui implique une délégation d'un certain pouvoir de décision à l'agent"





télécharger 12.51 Kb.
titre"Nous définissons une relation d'agence comme un contrat par lequel une (ou plusieurs) personne (le principal) engage une autre personne (l'agent) pour exécuter en son nom une tâche quelconque qui implique une délégation d'un certain pouvoir de décision à l'agent"
date de publication07.01.2017
taille12.51 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
G

eorges Akerlof (1940- )



I) Biographie
Georges Akerlof est né le 17 juin 1940 dans le Connecticut. Il a obtenu un doctorat au MIT en 1966, il enseigne depuis lors à université de Berkeley. Il a conduit des activités de recherche à la FED.

Il a reçu le prix Nobel d’économie en 2001 pour ses travaux sur l’asymétrie d’information
University of California, Berkeley
Department of Economics
549 Evans Hall #3880
Berkeley, CA 94720-3880

Tel No. (510) 642-5387


E-mail Address:


akerlof@econ.berkeley.edu

II) La principale théorie
La théorie de l'agence constitue aujourd'hui le cadre d'analyse dominant des formes d'organisations économiques, et plus particulièrement de la firme, proposé par les développements néoclassiques récents.

La définition la plus classique d'une relation d'agence est donnée par Jensen et Meckling, dans un article de 1976 : "Nous définissons une relation d'agence comme un contrat par lequel une (ou plusieurs) personne (le principal) engage une autre personne (l'agent) pour exécuter en son nom une tâche quelconque qui implique une délégation d'un certain pouvoir de décision à l'agent". Cette relation recouvre en fait "toute relation entre deux individus telle que la situation de l'un dépende d'une action de l'autre" : l'individu qui agit est l'agent, la partie affectée est le principal.

Les problèmes qu'étudie la théorie de l'agence n'apparaissent cependant que dans la mesure où les intérêts des deux parties peuvent diverger, et surtout où il y a information imparfaite et asymétrie d'information entre les parties.

     Dans les années soixante-dix, un article d'Akerlof sur les voitures d'occasion analyse la dynamique de sous-information d'une des parties d'un contrat ("The market for lemons: quality uncertainety and the market mechanism"). 
     Le vendeur connaît l'état des voitures, mais l'acheteur non. Il peut ne pas y avoir de transaction, alors que les deux parties y auraient eu intérêt. Ce type d'asymétrie d'information trouve un développement au sein de la théorie de l'agence, dans les rapports entre mandataires et mandants.

      Le phénomène de l'anti-sélection, reposant sur une asymétrie d'information,  se concrétise, dans le domaine des assurances. On arrive à des situations de blocages, ou encore d'anti-sélection (sélection adverse) : en effet, dans le cas assureur-assuré, il se peut que le premier sélectionne l'individu le plus risqué pour signer un contrat, car l'assuré potentiel peut avoir retenu de l'information sur son passé de conducteur. En fait, ce sont les individus  les plus "à risque" qui ont tendance à se sur-assurer, ce qui est défavorable à l'assureur, à qui il manque des éléments d'information. Une partie de la théorie des contrats se propose de déterminer les types de contrats qui permettront aux deux parties d'avoir accès à l'information.
     L'anti-sélection est source d'inefficience, car elle empêche que se nouent des relations mutuellement bénéfiques.     
     Cette "défaillance de marché" est un élément de plus dont disposent les théoriciens néoclassiques pour expliciter les raisons pour lesquelles  l'équilibre  général  et  auto-régulateur  est  parfois  rompu. 
      Cette nouvelle approche admet une certaine réhabilitation du rôle de l'Etat, dont  l'intervention devient source d'efficience.

III) Principaux ouvrages

The market for lemons: quality uncertainety and the market mechanism, Quarterly Journal of Economics, août 1970

The Macroeconomics of Low Inflation, Brookings Papers on Economic Activity, 1996

Wages and Capital Theory, University of Berkeley, 1966 (voir la théorie en entier: Wages and Capital Theory )

IV) Citations

« A cause de l’asymétrie d’information sur la compétence d’un expert, des coûts supplémentaires sont causés par le manque de confiance associé aux expertises. Ce qui souligne les problèmes dus à une action opportuniste anticipée, appelée le risque moral. »

« Les vendeurs connaissent habituellement d’avantage la qualité d’un produit que les acheteurs, ce qui peut être facteur d’effets importants sur les transactions. »

similaire:

\"Nous définissons une relation d\1 la qualification du contrat de travail : le lien de subordination juridique
«c’est une convention pour laquelle une personne s’engage à mettre son activité à la disposition d’un autre, sous la subordination...

\"Nous définissons une relation d\Bibliographie : bonneau thierry, Droit bancaire, éd Montchrestien, 2005
«Constitue une opération de crédit tout acte par lequel une personne agissant à titre onéreux met ou promet de mettre des fonds à...

\"Nous définissons une relation d\ÉConomie d’entreprise et management des organisations : quelles différences ?
«une entreprise est toute unité légale, personne physique ou personne morale qui jouissant d’une autonomie de décision, produit des...

\"Nous définissons une relation d\II. Les évolutions du droit français des obligations
«alors que le contrat proposé par un pro relatif à l’offre de rencontre en vue de la réalisation d’une union stable comme ayant une...

\"Nous définissons une relation d\La personne
«mot» désigne ici une présence (quelqu’un) et une absence : «Tiens, IL n’y a personne !» Cette indication, présence ou absence de...

\"Nous définissons une relation d\Evaluation économique des Produits de Santé
«capital humain»pertes de salaire liées à une maladie ou à une utilisation d’une thérapie. Mais la valeur d’une personne est assimilée...

\"Nous définissons une relation d\Cnam-dut 1 management & controle de gestion
«Pour une action quelconque l'agent ne doit recevoir d'ordre que d'un seul chef»

\"Nous définissons une relation d\Comment expliquer les droits patrimoniaux reconnus à une personne juridique ?
«père de famille», d'où le «patri (pater)-moine». IL s'agit là d'une conception très restrictive et purement objective du patrimoine...

\"Nous définissons une relation d\1 Nom de l'organisme et/ou de la personne qui propose une candidature en qualité de cet

\"Nous définissons une relation d\Contenu et portée d’une notion en vogue
«rentabilité» des diverses dépenses sociales. On propose, avec cet article, une présentation et une discussion rapide de l’investissement...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com