Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)…





télécharger 33.78 Kb.
titreEt quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)…
date de publication28.11.2019
taille33.78 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos

c:\users\admin\documents\floreal\carte visite\logo_floreal_aout_2013.png

Feuille de Chou

Spécial déménagement bis

Juin 2017




Cher-e-s adhérentes et adhérents,
Pour celles et ceux que leur vie trépidante et passionnante aurait empêché de lire la précédente FDC, nous  vous en renvoyons une presque pareille mais à la fois plus condensée sur certains point et plus précise avec, un complément concernant les investissements et frais divers impliqués par notre déménagement en septembre prochain !... La transparence prend de la place !

Pour mémoire, nos principales raisons sont les suivantes : le local est devenu trop petit pour tous les adhérents que nous sommes ! Il est du coup peu pratique tant pour les salarié-e-s (à qui il complique le travail) que pour celles et ceux qui y font leurs courses. On y attend parfois longuement à la caisse (pas de place pour une deuxième), certains produits en vrac ne peuvent pas y trouver leur place (produits ménagers, vin,…), et les livraisons doivent se faire en plein milieu du magasin (vous ne le savez peut-être pas, mais c’est pour cette raison qu’on ne peut être livrés que 2 fois par semaine et que souvent en fin de semaine, certains produits manquent…). Par ailleurs il ne respecte pas les normes " handicapés".
Il est donc bien temps de partir. Avec une pointe de nostalgie, car nous l’aimons bien, ce local. Mais nous allons essayer de faire que le nouveau soit aussi convivial et sympathique ! Nous ne voulons pas d’un supermarché bio, tout froid et impersonnel. Mais il n’y a pas que l’apparence qui compte : nous voulons continuer à être ce que nous sommes, et même l’approfondir. Donc nous allons développer le vrac. Et puis ce gain de place va nous permettre d’accueillir encore plus de produits locaux. En 2016, plus de 25% de nos achats ont été locaux, mais nous pouvons et souhaitons faire mieux.

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)…

Et nous avons quelques projets encore dans les tiroirs, dont nous vous parlerons bientôt…
Alors où allons-nous ?! Nous partons pour la porte d'à côté... ou presque...Sur le même trottoir, juste en face du lycée… Car nous ne voulions surtout pas déménager en zone commerciale. Pour nous il est important de maintenir de l’activité et de la vie dans les centres de villes et villages… Hélas, déménager, même sur une aussi courte distance, coûte cher et même très cher : il faut aménager le nouveau local en respectant les normes officielles et les normes Biocoop, le réseau dont nous faisons partie. Il nous soutient et nous aide pour obtenir nos emprunts -essentiel pour nous bien sûr- et a aussi quelques exigences de procédures et d’aménagement (il faut redire ici que Biocoop est une coopérative, et que donc ces procédures, ce sont nous – les magasins membres- notamment, qui les avons votées !).
Ces emprunts, 200 000 euros environ (auprès de La Nef, seule banque vraiment éthique du pays plus un complément auprès de l’Airdie, organisme de l’Economie Sociale et Solidaire qui soutient notamment les associations), nous aimerions bien pouvoir les réduire par du financement participatif (crowdfunding en français mondialisé).... Mais ce financement, nous ne le rechercherons pas sur le net (toile, web ou réseau-choisissez votre langue) :

- car les plates-formes de financement prennent 7 à 8% des sommes collectées,

- car 90% des donateurs sont des copains, amis ou relations de ceux qui sollicitent des dons,

- car cela demande bien du temps et de l'énergie : bien présenter la demande par un beau texte, des photos, voire une vidéo, suivre ce qui se passe, envoyer des messages sur facebook ou twitter, bref, un travail de Romain et non de bénévole!
En tout cas, disons qu’on n’en voit pas l’intérêt, vu que notre réseau, c’est vous ! Et ceux de vos proches à qui vous parlerez de nous ! Donc, ce financement participatif, nous le sollicitons directement auprès de vous... Il vous suffit d'établir un chèque au nom de Floréal et de le déposer quand vous passerez au magasin où on pourra vous donner de plus amples explications. A partir de 5 €uros, tous les dons, sans limite supérieure, sont bienvenus ! Cela dit, nous sommes bien conscients que pour certains un don de 5 €uros est aussi généreux qu'un don de 100 € ou plus pour d'autres !!! Pour celles et ceux qui connaissent des fins de mois difficiles, nous installerons à la caisse un tronc (comme dans les églises) dédié à St Blinbling (et non Glinglin) où vous pourrez abandonner votre petite monnaie !! (Oui, cela ressemble aux pièces jaunes de madame Chirac et comme nous sommes 1900 adhérents ça peut faire une belle pile au final !). Nous vous remercions chaleureusement d'avance !
Enfin, pour celles et ceux d’entre vous qui ont un peu d’argent qui dort à la banque et qui préfèreraient qu’il soit utile socialement, nous mettons en place un système de prêt (sans intérêts) avec remboursement différé si possible, et remboursement mensualisé échelonné sur 5 ans au moins, si possible aussi. Une reconnaissance de dette sous seing privé vous sera bien sûr établie, qui mettra par écrit toutes ces conditions. Le montant minimum a été fixé à 500 €uros par chèque afin d'éviter d'alourdir la gestion de cette opération ponctuelle.

La possibilité de procéder par virement est également offerte, demandez-nous un RIB.

Un autre gros merci d’avance ! Et voici ci-dessous un petit texte qui en dit plus sur Floréal, pour vos ami-e-s à qui vous aurez la gentillesse de passer ces infos et notre appel.

A bientôt !

Le C.A. de Floréal.


A quoi correspond le coût annoncé de ce déménagement ?
Voici un premier bilan des coûts d'investissement (certains, probables, estimés, inconnus et budgétés), histoire de vous donner un premier aperçu. Un bilan final sera bien sûr réalisé. Et soyez certains que nous veillons à diminuer les frais au maximum, non pas en rognant sur la qualité ou sur l’écologie, mais simplement en supprimant les travaux qui ne sont pas indispensables (ou en faisant nous-mêmes ce que nous pouvons – un premier chantier collectif aura d’ailleurs lieu ce vendredi 30 juin- désolés de ne pas avoir fait suivre l’info dans la feuille de Chou, ce chantier a dû être organisé au dernier moment) :

*Travaux :

-Ouvertures dans le mur de la remise : 3900 € HT (Brest et Fils Bâtiment)
-Chape béton de mise à niveau de la remise : 3400 € HT (Brest et Fils Bâtiment)
-Plafond retard feu dans la remise : 5379 € HT (Brest et Fils Bâtiment)
-Démolition de cloisons dans la salle de vente : environ 1400 € HT (à confirmer) (Scop Bois Terre Paille)
-Plafond retard feu dans salle de vente : attente devis (Scop Bois Terre Paille)
-Plancher + rampe accès handicapés + bardage : attente devis (Scop Bois Terre Paille)
-Mise aux normes électricité : 7 279 € HT (Marco elec)

-Système de chauffage et climatisation (important l’été pour les légumes et fruits) : devis en attente
Total connu des travaux pour le moment : 20 398 € HT (total travaux prévus : 61 920 € HT). Les incertitudes et absences de devis sont liées au fait que le projet d'aménagement interne n'a pas cessé d'être modifié au fil du temps. Ce n'est que depuis peu que l'on commence à être plus sûrs de ce que l'on va faire dans ce nouvel espace.
*Meubles :

-Étagères (par l'ESAT Limoux) :  14 364 € TTC (environ 1050 € récupérables en TVA)
-Fruits et légumes (devis de Julien Boyer, L’Ecopot) : 2564 € HT
-Lessiviel (vrac) : 523.64 € HT
-Pour olives, tomates séchées, etc... : 1084.68 € HT
-Meuble vrac en additionnel : 553,34 € HT
-Têtes de gondoles : récup ?? pas de prix pour le moment.
-Vin : fabriqué à partir de caisses en bois : environ 500 € TTC max.

Total actuel HT approximatif pour les meubles : 18 535 € (22 242 € TTC) sur un budget prévu de 23 575 €.  Il manque le meuble de la deuxième caisse, le comptoir de la première caisse, les têtes de gondole et un meuble pour les livres). On est à peu près dans les clous, si on achète un peu d'occasion.

*Mobilier froid :

-Système réfrigération
-2 chambres froides
-un frigo remplacé plus un nouveau
-Un congélateur vertical (Tournesol en a peut-être un d'occasion à nous vendre) : ?
Total budget prévu : 23 753 €. Pas de devis encore

*Investissements divers :

-Nouvelle caisse 1 900 € HT
-Nouvelle balance 1 000 € HT
-Bacs vrac : ?
-Enseigne extérieure (3 000 € de prévu dans le plan de financement)
Tout ça était budgété, on est dans les clous.

*Petits frais divers :

-Machine à café, petit évier ; Rangements pour les cartons ; Compost ; Paniers roulants : 100 € TTC
Montants très faibles, pas vraiment d'impact sur le budget.

*Déco et comunication :

-Artiste pour faire le devant ???
-Inauguration  (nourriture et artistes/animateurs) : 1 000 €
Total prévu : 2 500 €

*Frais divers :

-Architecte (Agnès Reuflet ) : elle compte ses heures mais on n'a pas de total pour l'instant : dans le prévisionnel, on avait compté 5 000 € ;
-Socotec (organisme qui fait les tests amiante obligatoires avant travaux + qui contrôle les conditions de travail des ouvriers + qui contrôle la validité des travaux pour les handicapés) : 2 448 €
-Accompagnement Biocoop : 2 500€ HT

Michaël


c:\users\admin\documents\floreal\feuille de chou\coccinelle.jpg



Chèr-e-s ami-e-s de nos adhérent-e-s,
Nous sommes donc une Biocoop associative qui « déménage » !!

Une Biocoop, déjà, qu'est-ce que c'est ?... C'est d'abord un magasin de produits bio sous statut associatif, ce qui permet aux clients d'être aussi adhérents et donc de participer aux décisions stratégiques et de voter en Assemblée Générale. Mais « Biocoop » c'est aussi un réseau de magasins qui forment une grande coopérative nationale. L’ensemble fonctionne de façon démocratique et chaque magasin participe aux décisions du réseau. Ce réseau, créé il y a plus de 30 ans, s’est structuré autour d’une éthique forte :

  • favoriser l’approvisionnement local,

  • développer des filières équitables « nord-sud », mais aussi « nord-nord » (c'est-à-dire soutenir les producteurs de nos régions dans des contrats longs et à des prix d’achat justes, en les encourageant à se regrouper en filières),

  • reconnaître et valoriser des labels non officiels (Nature et Progrès ou Demeter) mais bien plus exigeants, aux plans environnemental ET social.


Ensuite et surtout, notre Biocoop Floréal est associative ! Il ne reste plus que 7 Biocoop associatives en France. C’est donc une structure qui fait du commerce sans but lucratif. Et ça, nous y tenons beaucoup ! Concrètement, ça veut dire que l’argent que nous gagnons, d’une part nous l’utilisons pour payer correctement les salarié-e-s (qui sont, dès que possible, embauchés en CDI), et d’autre part, nous le réinvestissons dans la structure, pour améliorer notre offre ou les conditions de travail. Ici, pas de patron qui s’enrichi sur le dos des producteurs ou des salarié-e-s.
Ensuite, c’est un magasin autogéré au quotidien par une équipe de 5 salarié-e-s (dont une gérante), et épaulée pour tous les gros sujets par un C.A. de bénévoles. Le plus souvent, nous fonctionnons au consensus et ne recourons au vote que rarement, lorsque les points de vue s'obstinent à diverger !... C'est donc un magasin dont la gestion est démocratique et se rapproche de celle des SCOP (sociétés coopératives ouvrières de production). De plus, l’emploi est pour nous une valeur importante et dès que nous pouvons créer un nouveau poste (sachant que nous pourrons le pérenniser), nous le faisons ! 3.6 équivalents temps plein (soit 5 salariés, en temps partiel choisi) sur 76 m2 de surface de vente, c’est un beau score ! Difficile de faire mieux dans un si petit espace !! C'est dire si la clientèle est satisfaite et fidèle !

En dehors de cela, ce qui nous importe aussi, dans l'activité commerciale, ce sont les produits locaux et le vrac, comme dans toute Biocoop qui se respecte, mais même davantage que dans bien des Biocoop. Et cela, nous voulons le développer encore. Ce nouveau local nous le permettra.
Déménager dans une surface de près de 240m2 (réserve comprise) nous permettra d'améliorer la qualité de nos services, d'offrir plus de place aux producteurs et aux artisans locaux, de vendre en vrac vin, lessive et autres produits d'entretien, de créer un espace de convivialité où seront proposés des ateliers, des dégustations, bref, de développer des liens et pas seulement nos ventes qui, cela dit, sont quand même primordiales pour notre survie. Comme nous disposerons d'une terrasse, nous projetons de la réserver pour une offre de petite restauration (sandwiches, en-cas, salades et glaces) avec l’espoir de convertir au bio nos nouveaux voisins, les lycéens !... 
Mais donc, déménager coûte cher et même très cher !!!! Le budget de l’ensemble de l’opération est de 200 000€. Il faut mettre le nouveau magasin aux normes (Oh! là! Là!...Normes "handicapés", normes électriques, normes de sécurité incendie,...). ll faut aussi un beau mobilier, à la fois pratique, gai, fabriqué sur mesure et autant que faire se peut, de façon éthique. C'est pourquoi nous avons choisi de le faire fabriquer en partie par l'ESAT de Limoux (anciennement CAT = Centre d'aide par le travail), malgré le surcoût induit : nous marquons ainsi notre volonté de soutien à l'économie locale et à l'emploi social.
Pour financer tout cela, nous allons donc devoir emprunter. Nous aimerions toutefois réduire au maximum le montant des emprunts. C'est pourquoi nous vous demandons à vous aussi, les ami-e-s de nos adhérents, de bien vouloir nous soutenir et nous faire un don... Tout don est le bienvenu à partir de 5 euros et vous vaudra notre infinie reconnaissance ! Vous pouvez envoyer un chèque à l'ordre de FLOREAL à l'adresse suivante : Biocoop Floréal 41 avenue Fabre d'Eglantine 11300 Limoux, ou effectuer un virement sur notre compte (demandez-nous un RIB) ou encore profiter de l’occasion pour venir nous rencontrer et nous soutenir aussi par votre présence !

Le C.A. et les salarié-e-s de Floréal vous remercient d'avance !!!!










NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE - page /

similaire:

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconC'est en 2001 que Sophie Houdart vint nous trouver à l'agence et...
«les 10 années perdues». L'économie japonaise n'était vraiment pas au mieux de sa forme. La plupart des projets entrepris par l'agence...

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconEsquisse d’une théorie de la monnaie chez Lacan
Nous ne nous efforçons pas vers quelque objet, nous ne le voulons, ne le poursuivons, ni ne le désirons pas parce que nous jugeons...

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconRéforme territoriale : les départements rentrent par la fenêtre
«Nous allons conserver 90 à 95 de nos compétences. Si tant est que nous soyons assez malins pour rentrer par la fenêtre quand nous...

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconRapport de pers 2
«coup de pouce» dans notre démarche pour trouver un interlocuteur au sein de l’entreprise, au moment où nous connaissions de réels...

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconMarie Clément, Jean-Luc Bertini, Laurent Roux et Sébastien Omont
«ils ne vont pas nous faire ça». Et ce «nous» veut dire «ceux d’autrefois», mes camarades. Une part de moi ne tient pas à ce que...

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconGéographie de l’homophobie
«Il y a longtemps qu’on sait que le rôle de la philosophie n’est pas de découvrir ce qui est caché, ( ) mais de faire apparaître...

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconNous avons choisi de présenter la Corse parce que nous ne l’avons...

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconSi je devais formuler un vœu, un seul, ce serait le suivant
«Nous ne résoudrons rien, disait-il, si nous ne retrouvons pas le goût de l’aventure et du risque»

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconRecherche sur la nature et les causes de la richesse des nations
«Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du boulanger ou du marchand de bière que nous attendons notre dîner, mais bien du soin...

Et quand nous n’achetons pas local, nous essayons de trouver les produits les moins lointains et les plus éthiques possible. Pas de levure de bière chinoise chez nous par exemple, ni rien qui a voyagé par avion (ça c’est un des engagements du réseau Biocoop)… iconHomélie pour la messe en l’honneur
«Seigneur, n’y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ?», Jésus ne donne pas de réponse théorique, mais un conseil ferme : «Efforcez-vous...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com