Plantation marais des grands prés





télécharger 17.49 Kb.
titrePlantation marais des grands prés
date de publication28.11.2019
taille17.49 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Plantation marais des grands prés

Sainte-Marie de Ré, commune de l’ile de Ré fait partie du canton de Saint-Martin de Ré et couvre une superficie de 984 ha.

Sainte-Marie de Ré est distante de 5 km du pont qui relie depuis le mois de mai 1988 l’Ile de Ré au continent.

La commune est traversée d’Est en Ouest par la départementale 201 (Rivedoux-Plage – Le Bois Plage) et du Sud au Nord par les départementales 103 (La Noue – La flotte) ainsi que par la 201 E1 (Sainte-Marie – La flotte). Elle est limitrophe des communes de Rivedoux-Plage, La Flotte et le Bois-Plage.

Orientée plein sud, Sainte-Marie de Ré dispose d’une importante façade littorale (6.5 km) et de nombreuses plages de sable et de galets.

La commune s’étend d’Est en Ouest sur 6.5 km et du Nord au Sud sur une distance maximale de 2.5 km. La prépondérance de l’espace agricole dans le paysage confère à la commune une image rurale, le paysage de la commune est caractérisé par la platitude du relief. Le couvert végétal est un mélange de vignes, champs, cultures et espaces boisés.

On peut ainsi sommairement distinguer :

  • Les territoires agricoles dont l’abandon de l’exploitation désormais notable conduit à un enrichissement progressif.

  • Les lisières de forêts en périphérie du territoire communal (secteur des Robertes au Nord-Est, des Turpines et des Peux des Amourettes au Nord-Ouest)

  • La zone artisanale « Les Clémorinants » de 2.5 ha, au Nord du bourg de la Noue, bordée par la RD 103 à l’Est et la RD 201 au Sud.

  • La frange littorale alternant estrans rocheux, massifs dunaires et microfalaises.

  • Les deux bourgs de la Noue et Sainte-Marie implantés à l’appui des meilleurs terres agricoles en retrait de l’océan dont la morphologie urbaine et l’homogénéité architecturale traditionnelle est singulière, les secteurs de constructions plus récentes : en extension des deux bourgs et plus à l’écart en front de mer notamment, à l’extrémité Ouest de la commune depuis les Ensemberts jusqu’aux Grenettes.

Le climat de Sainte-Marie de Ré bénéficie de la situation privilégiée de l’Ile par rapport aux régions environnantes entre Loire et Gironde.

Du fait du Gulf Stream et des vents dominants sud-ouest qui évitent la stagnation des brumes, le climat est doux dès avril jusqu’au début du mois de Novembre. L’ensoleillement est de l’ordre de 2600 h/an et les vents sont fréquents.

  1. LE PROJET

A l’issue de la tempête Xynthia, nous avons traité les « urgences », nettoyé au mieux le littoral pour accueillir, dans les meilleures conditions possibles, les touristes sur notre commune.

Suite à la réhabilitation de la digue par la Communauté de Communes, la commune en partenariat avec les associations environnementales telles que « Ré Nature Environnement », la LPO et l’ONF ont dressé un positionnement précis des arbustes en tenant compte en priorité de leurs besoins climatiques, de leur compatibilité avec la végétation naturelle de l’île et enfin leur intérêt pédagogique.

  1. Les avantages du projet collectif de plantation d’essences locales

  1. Sur le plan de la réhabilitation ou de la création d’habitats naturels avec des essences ad hoc.

Le sentier du littoral est caractérisé par une exposition très forte aux conditions maritimes. C’est pourquoi, le choix des essences est fondamental, l’ONF participe au projet car ils sont gestionnaires d’une partie des espaces de la bande des 100 mètres.





  1. Sur le plan de l’habitat des oiseaux

Des opérations peuvent être organisées conjointement avec la Ligue protectrice des oiseaux en vue d’installer des nichoirs et des tas de pierres « cimentées » avec cavités pérennes afin que le huppé fascié, la chouette chevêche, le faucon crécerelle s’approprient les lieux. Ces opérations pourraient entraîner des visites commentées, sensibiliser les habitants et les touristes sur ce milieu naturel fragile.

  1. Sur le plan de l’exemplarité

La commune de Sainte-Marie-de-Ré porteuse du projet en collaboration avec les associations environnementales servirait d’exemple pour les autres communes.

  1. Sur le plan de la symbolique

La symbolique est forte. Faire planter un arbre par chaque enfant des écoles en compagnie d’une personne du village est une image forte. C’est le prolongement de la vie, faire participer les enfants et les personnes plus ou moins âgées démontrent l’attachement des habitants à leur commune et le respect de l’environnement dans lequel ils vivent. De plus le souvenir de la tempête Xynthia est encore très présent chez les habitants et permettrait de créer un lien social fort entre les habitants.

  1. Sur le plan de la communication

L’implication des habitants du village est essentielle dans la réussite et l’impact d’un tel projet. La commune peut organiser une fête autour du thème de l’arbre, des conférences publiques peuvent être organisées en présence de personnalité comme Alain Bougrain-Dubourg, Monsieur Le Gall vice-Président de Ré Nature Environnement.

  1. Sur le plan écologique

La réussite de ce projet peut fédérer d’autres actions dans le futur telles que la mise en place de ruches, une meilleure gestion des friches, la gestion des marais du canton nord.

  1. Sur le plan économique et social

Ce projet permettrait de dynamiser l’économie locale en faisant participer des entreprises locales ainsi que des entreprises de réinsertion telles que « la Verdinière ».

Monsieur LEGALL, vice-président de Ré Nature Environnement, après avoir pris contact avec Madame C.BROCHARD, chargée du Service des Paysages et habitats durables à la Région Poitou-Charentes, préconise cette liste d’espèces susceptible d’être plantée.

  1. Liste des espèces préconisée par Ré Nature Environnement pour le secteur des Grands Prés.

Sur l’Ile de Ré et en particulier sur la zone de bord de mer, les conditions climatiques sont totalement différentes en relation avec les effets du vent et surtout des embruns salés. C’est pourquoi la liste ci-dessous a été retenue pour la plantation de la haie afin que les végétaux résistent aux attaques climatiques.

  1. Le frêne commun

Cette essence qui peut atteindre une dizaine de mètres de haut en bord de mer, aime les sols compacts conservant une certaine fraîcheur et humidité. Elle convient donc pour les parties basses des abords sud des marais juste au-dessus de la rupture de pente des sols.

  1. Le saule blanc

Osier autrefois très utilisé pour les vanneries et les ligatures, ces espèces peuvent être plantées de part et d’autre du marais en bordure des cheminements. La conduite selon les formes possibles permettrait de disposer d’outils pédagogiques lors des excursions qui pourraient être organisées sur le site au cours des années à venir.

  1. Le pin d’Alep

Cette espèce est connue pour sa très bonne résistance aux attaques des chenilles processionnaires du Pin. Sur la zone concernée, elle pourrait être introduite en arrière des parkings ainsi que sur la partie sableuse des digues reconstruites entre les Grands Prés et la Thalasso.

  1. Le laurier noble

Cette espèce est très résistante face aux embruns.

  1. Le tamaris de France

Cette espèce est emblématique de l’Ile et patrimoniale, en particulier dans les paysages des marais. Présents déjà sur le site, des nouveaux plants pourraient être plantés.

  1. Le Lyciet commun

Cette Solanacée méditerranéenne est naturellement implantée dans les plus hautes parties de l’estran et supporte très bien les sols pauvres et rocheux. La digue des Grands Prés portait l’une des plus belles populations rhétaises avant Xynthia.

  1. L’argousier

Arbrisseau épineux, cette haie serait dissuasive pour toutes tentatives de descente directe de la promenade vers les marais sans pour autant couper la vision vers les paysages des marais. La densité des branchages favorise les peuplements de petits passereaux où ils peuvent nicher et trouver de la nourriture.

  1. La clématite brûlante

Elle permet de consolider le sol et facilite la colonisation naturelle de plantes herbacées.

  1. L’Erable de Montpellier

Cet arbre reste relativement petit (<10m), mais présente souvent une importante ramification dès sa base, ce qui lui donne un port en bouquet.

  1. Le saule cendré

Un bel exemple était présent à l’entrée du site avant de subir les éléments climatiques dus à la tempête Xynthia.

  1. L’aubépine

Présente sur le secteur, permettrait de compléter les pieds existants.

  1. L’arroche marine

Cette plante fait partie des paysages littoraux. Utilisée pour les haies mais aussi pour stabiliser les terrains de bord de mer, cette espèce est la mieux adaptée aux conditions locales.

  1. Le prunelier

Cette espèce est très importante pour la conservation de la biodiversité car elle apporte des abris à de nombreuses espèces animales (oiseaux, insectes) et leur apporte une nourriture abondante toute l’année.

similaire:

Plantation marais des grands prés iconLa race bovine Rouge des Prés a 100 ans
«La Rouge des prés – Maine-Anjou, une terre, une race, un produit» Editions France Agricole (2005)

Plantation marais des grands prés iconDocumentation classee sur les tourbieres (fevrier 2014), en complément du livre
«Le monde des tourbières et des marais», par O. Manneville, V. Vergne, O. Villepoux et le Groupe d’Etudes des Tourbières, delachaux...

Plantation marais des grands prés iconCours théoriques de sensibilisation 5  Travaux pratiques de plantation...

Plantation marais des grands prés iconEssaires. Compétence 5 – La culture humaniste
«commerce triangulaire» et de l’économie de plantation dans les colonies européennes en Amérique. La culture des produits coloniaux...

Plantation marais des grands prés iconRésumé : Dans le cadre des actions d’aménagement de la rue de Wattignies,...
«Commission végétalisation et propreté» (qui prend la suite de la Commission Plantation) est l’occasion d’un rappel des actions passées...

Plantation marais des grands prés iconEtats-Unis/Economie/Crise
«big 3», les trois grands, pour les trois grands constructeurs de voitures aux Etats-Unis : Ford, Chrystler et General Motors

Plantation marais des grands prés iconRésumé : Un phénomène de «marchés-routiers»
«marchés-routiers» se développe aux différents barrages dressés par les forces de sécurité et de contrôle sur les grands axes de...

Plantation marais des grands prés iconContrat de plan État-Région de Basse-Normandie
«l'autorité de gestion» des politiques et des fonds européens rapproche au plus près des besoins des territoires la décision politique...

Plantation marais des grands prés iconAu nom du conseil d’administration du Medef 44 et des 1700 entreprises...

Plantation marais des grands prés iconLa Communauté des Etats d'Afrique de l'Est (cea) est une des seules...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com