Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production





télécharger 27.28 Kb.
titreChap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production
date de publication06.01.2017
taille27.28 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production

I.La combinaison des facteurs de production





    1. Quels sont les objectifs de l’entrepreneur ?


 Le profit

En économie de marché, l’objectif de l’entreprise est de faire des profits ou, plus précisément encore de dégager de son exploitation le niveau maximum de profits.

Le profit, différence entre le chiffre d’affaires dégagé par la vente des biens produits et les coûts supportés, constitue le moteur de l’entreprise, sa raison d’être et son avenir.
 La diminution des coûts

Pour réaliser du profit, l’entreprise peut être amenée à réduire ses coûts de production, à accroître la productivité de ses facteurs ou encore à augmenter son prix de vente.


    1. Comment utiliser les facteurs de production ?


 La combinaison des facteurs de production

Aujourd’hui pour réaliser une production dans une entreprise, le travail seul ne suffit pas, le capital seul demeure inerte ; ils sont dépendants l’un de l’autre, inséparables et complémentaires. Il faut donc associer et coordonner les différents facteurs dans une combinaison productive efficace.
Ainsi combiner des facteurs de production, c’est associer des quantités de facteurs de production pour produire une même quantité de biens ou services.
Différentes combinaisons de facteurs de production permettent de fabriquer la même quantité de biens et de services au sein d’une entreprise.
 Facteurs complémentaires

Deux facteurs sont dits complémentaires lorsque l’utilisation du facteur capital nécessite l’utilisation du facteur travail (et réciproquement). Ils doivent être utilisés de façon conjointe.

Ex : pour produire un service comme le transport, il faut combiner du capital (un avion , un bus, un train) avec du travail (un pilote, un conducteur, un cheminot).
 Facteurs substituables

Deux facteurs sont dits substituables lorsque l’on peut remplacer l’un des facteurs par l’autre pour produire une même quantité de bien.

Ex : des rames de métro automatisées permettent d’économiser du facteur travail.
Pour produire l’entreprise dispose donc de plusieurs combinaisons possibles de facteurs de production du fait du caractère substituable et complémentaire des ces facteurs.
 Les contraintes

Les entreprises ne peuvent pas modifier à leur gré leur combinaison productive. Il existe des contraintes légales, sociales, ou encore environnementales qui réglementent les actes des entreprises.

II.Comment mesurer l’efficacité du système productif ?





    1. La productivité du travail et la productivité du capital


Il est possible de connaître la contribution de chaque facteur de production à la production totale en mesurant la productivité.
 La productivité du travail

Elle se mesure par le rapport entre la production totale (ou valeur ajoutée) et le nombre de travailleurs ayant contribué à cette production. Ce ratio permet d’obtenir la productivité individuelle ou par tête du travail.

Pour mesurer la productivité horaire du travail, il faut rapporter la production totale au nombre d’heures effectuées.
 La productivité capital

Elle se mesure par le rapport entre la production totale (ou valeur ajoutée) et le capital fixe utilisé pour produire.


    1. La notion de gains de productivité


Il y a gains de productivité lorsque la productivité augmente. Pour améliorer la productivité par tête, il suffit :

-soit d’augmenter la production sans augmenter le nombre de travailleurs (ou en l’augmentant dans des proportions moindres).

-soit de baisser le nombre de travailleurs sans baisser la production (ou en la baissant dans une proportion moindre).


    1. les limites de la notion de productivité


 la productivité apparente

En réalité, la productivité d’un facteur particulier dépend de la productivité de l’ensemble des facteurs de production et de la façon dont ces facteurs son combinés. C’est pour cette raison que l’on parle alors de « productivité apparente » du facteur travail ou du facteur capital.
En outre dans certains secteurs, la production (le dénominateur dans la formule de calcul de la productivité) est difficile à mesurer.

Ex : à l’hôpital, la production est-elle le nombre de malades admis ? soignés ? guéris ?


    1. Les effets macroéconomiques des gains de productivité


 Les effets sur le croissance économique

La croissance économique permet de mesurer la croissance des richesses produites dans un pays.

En conséquence, plus la productivité des facteurs de production est élevée dans un pays, plus la croissance économique est forte.
 Les effets sur les revenus

Le salaire est un élément du revenu des ménages. Les gains de productivité donnent à l’entreprise la possibilité d’augmenter les salaires car, plus les richesses produites augmentent, plus la part des richesses qui revient aux salariés peut augmenter.
 Les effets sur l’emploi
En ayant des effets positifs sur la croissance économique, les gains de productivité doivent avoir des effets positifs sur l’emploi : une croissance économique plus forte favorise la consommation au travers des effets sur les revenus, et donc sur l’emploi.

Cependant, si la productivité augmente, les entreprises peuvent conserver le même niveau de production en diminuant l’emploi.

III.Comment mesurer la richesse créée par les entreprises ?



 La mesure de la richesse créée par l’entreprise

Ainsi, pour déterminer le montant de la production réellement dû à une entreprisse, il faut déduire de son chiffre d’affaires les produits fournis par d’autres entreprises (ses fournisseurs) ; obtient alors ce que l’on nomme la valeur ajoutée.
Valeur ajoutée = valeur de la production réalisée – montant des consommations intermédiaires
 La mesure de la richesse créée par la nation

Pour définir les richesses produites sur un territoire donné, il suffit alors de faire la somme des valeurs ajoutée produites par les différents agents économiques résidents pour obtenir un agrégat spécifique appelé Produit Intérieur Brut (PIB).

Il comprend une partie marchande et une partie non marchande (production des administrations publiques).

Un agrégat est une donnée mesurant une partie de l’activité économique d’une nation, ici l’activité de production.


Valeur de la production

Valeur des consommations intermédiaires




Valeur ajoutée

Produit intérieur brut


L’importance du PIB s’apprécie au travers des trois finalités qu’il remplit :

-il mesure les performances de l’économie nationale à travers une activité de première importance, la production ;

-il permet d’effectuer des comparaisons dans le temps et dans l’espace, avec d’autres époques et d’autres pays.

-il constitue un indicateur de base pour l’élaboration des politiques économiques.
 Les limites du PIB

La mesure de la richesse par le PIB fait l’objet de plusieurs lacunes :

-de nombreuses activités économiques ne sont pas comptabilisées au sein du PIB, comme les activités non rémunérées : le jardinage, le bricolage, le travail des femmes au foyer, le travail des bénévoles au sein d’associations à but non lucratif ;

-l’économie souterraine n’est pas prise en compte car elle est effectuée en marge de la législation fiscale et sociale : travail au noir, trafics divers…

-la comptabilité nationale enregistre comme richesse des éléments qui constituent en fait des coûts pour l’économie. Ainsi les opérations pour lutter contre les dégradations subies par l’environnement augmentent le produit national (frais engagés pour lutter contre la pollution, le bruit, les maladies professionnelles), ou bien les accidents de la route augmentent la richesse par la réparation des dommages matériels et corporels.
 Les remèdes au PIB

L’indicateur de développement humain


Il prend en compte le taux d’alphabétisation des adultes, l’espérance de vie et le revenu national par habitant pondéré par le coût de la vie.

C’est le programme des nations unies pour le développement (PNUD) qui a créé cet indicateur de progrès socio-économique ;

L’idh résulte d’une moyenne de ces trois critères.

Cet indicateur permet de mesurer la répartition équitable des richesse produites et l’amélioration des conditions de vie.

L’indicateur de bien-être 


Les économistes James Tobin et William Nordhaus ont tenté de créer cet indicateur en retranchant du produit national toutes les dépenses non créatrices de bien-être.



Economie – Partie II – Chap 4 Page

similaire:

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production iconChap 1 : Les facteurs de production I. Les principaux facteurs de production

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production icon1Définition et mesure de la production 1Définitions
La production est une activité socialement organisée qui consiste à créer des biens et des services s’échangeant sur le marché et/ou...

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production iconLa mesure de la production

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production iconE conomie d’entreprise bts banque 1
«acte par lequel un ou des décideurs opèrent un choix entre plusieurs options permettant d’apporter une solution satisfaisante à...

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production iconBibliographie choisie
«one best way» aux théories de la décision complexe; modélisation de la gouvernance dans le cadre de la production normative

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production iconRésumé Ce texte reflète l’expérience de la mesure de débit acquise...
«singulières». En ce qui concerne la mesure de débit, cela pose le problème des longueurs droites amont et aval ainsi que, pour certains...

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production iconNote n°3 De la fonction de production aux fonctions de coûts Soit...
«quantité de travail» et k la «quantité de capital», toutes ces variables étant exprimées en unités physiques

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production iconAdresse de correspondance
«développement et production d’œuvres d’animation». Un soutien spécifique à la production d’un pilote préfigurant une série de fiction...

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production iconChapitre 1 : Les facteurs de production La combinaison des facteurs de production
«biens utilisés pour la production». on distingue de ce point de vue le capital fixe (les machines, les équipements) et le capital...

Chap 4 : La décision de production de l’entreprise et la mesure de la production iconAinsi, l'entreprise, en tant que telle, ne peut avoir de patrimoine,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com