Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ?





télécharger 138.27 Kb.
titreComment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ?
page1/2
date de publication05.06.2019
taille138.27 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2
2nde Thème 1:

Du développement au développement durable


Problématique séquence : : Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ?

Accroche : ? pour vous le dév. ?


  1. Qu'est-ce que le développement ?

A. un sens qui a évolué

B. Définir et mesurer le développement

C. des écarts de développement croissant
II. Les défis du développement durable

A.

B.

C.


  1. Qu’est-ce que le développement ?

A. un sens qui a évolué
Activité 1

  1. PIB : produit intérieur brut : ensemble des richesses produites sur un territoire en un an

  2. /hab. >1,4 M en 2003

  3. Typologie




  • Pays dits « développés »:

    • « dits » :

      • supposerait un ensemble de pays « développés » et d’autres « non développés »: mais développés selon quoi -quel critère? selon qui - quel point de vue?

      • il n’y a pas qu’un seul modèle de développement => or induit un modèle, une voie unique de développement : celle empruntée par les pays du Nord industrialisé.

        • Exode rural => urbanisation => dégage de la main d’ouvre => take-off industriel => tertiarisation de l’économie

        • Or ce processus est entravé depuis les 70’s par le FMI et l’OMC : au nom du dogme libéral (loi de l’offre & dde) , ces institutions font pressions (et interdisent donc à ceux qui dépendent de leurs « aides ») afin que les États n’interviennent pas dans l’économie.

          • Or le modèle de développement des pays du Nord a été marqué par la forte intervention de l’État. Seuls les « dragons », dans les années 70’s, n’ont pas connus ces entraves dans les pays qui étaient identifiés comme le Tiers Monde.

          • L'État rôle => distribution des richesses (impôts) & de développement (éducation, santé



    • La triade :

      • L’Amérique du Nord / le Japon w Asie du SE / l’Europe occidentale

centre d’impulsion et de commandement de l’économie mondiale

      • qq autres pays w/ PIB > 15 000 $ /an/hab : Australie, Israël, E.A.U.




  • des pays intermédiaires : typo.


les typologies peuvent se recoupr : certaines puissances en devenir pê désignés aussi comme PVD


      • les pays /puissances émergentes 

        • définition floue : pays qui se distinguent de leurs ensembles régionaux et qui tendent à devenir une puissance

        • caractéristiques :

          • PIB par habitant inférieur à celui des pays développés mais forte croissance économique

          • => le niveau de vie ainsi que les structures économiques tendent à se rapprocher de ceux des dits pays développés.

        • La liste des pays auxquels s'applique ce terme varie selon les sources et selon les époques.

ex. : de nombreux géographes et économistes contestent l'appellation de « pays émergent » à la Russie et aux pays dits « en transition », qui font partie des pays du Nord.



    • puissances régionales : Les 'E 7 » : les 7 principales 1

      • BRIC : Brésil, Russie, Inde, Chine

      • Mexique, Indonésie Turquie

      • => prévision : ≈ 2030 les PIB des E7 > à ceux du G7

    • puissances régionales 2ndaires:

      • Amérique latine : cône Sud (Argentine / Uruguay / Chili)

      • Afrique : le Maghreb (Tunisie / Algérie / Maroc) & Nigeria l'Égypte, l'Afrique du Sud

      • M-O : l'Arabie Saoudite, l'Iran

      • Asie : Corée du Sud,

      • Russie (en déclin)






    • les P.E.D. : les Pays En voie de Développement

      • dernière des terminologies employées

      • Limite : rassemble des pays et des situations disparates : la nature des régimes ; les modèles de développement ; d’organisations sociales etc.

--------

        • « Tiers Monde(s) » :

          • 1952 / A. Sauvy en référence à Sieyès

          • dans le cadre de la guerre froide :)1. Les pays capitalistes, 2. Les pays communistes et enfin : « Tiers Monde ignorés, exploité, méprisé, comme le tiers état

          • caractéristiques communes : mauvais état sanitaire des pop. (forte mortalité infantile) ; croissance démographique forte ; encadrement socioculturel défaillant (analphabétisme ; chômage massif ; travail des enfants) ; faible développement des villes et de l’industrie ; violence des inégalités

        • « pays sous-développés » :

          • employé par Truman en 1949

------

      • les P.V.D. : les Pays en Voie de Développement

        • employé en 1957 par l’OCDE




      • P.V.D. : rassemble 4/5 de l’Humanité ( dt pays émergents)

        • NPI : les « dragons » : Corée du Sud, Taïwan, Hong-Kong et Singapour

        • ≤‹NPE : les « tigres », Nouveau Pays Exportateur ou pays ateliers : Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Brunei & Vietnam

      • Pays rentiers dépendants des agro carbures, où spécialisation très étroite ds CI  :, toutes l'Amérique centrale, Venezuela, Équateur, Chili, Argentine, Uruguay / Maghreb, Ghana, Nigeria, Cameroun, Gabon, Namibie, Botswana, Kenya, Côte d'Ivoire / Arabie Saoudite, Oman, Émirats Arabes, Koweït/ Unis, Jordanie, Liban, Syrie / Kazakhstan, Ouzbékistan, Turkménistan, Iran




    • P.M.A.

      • Expression employée pour la 1ère fois à la conférence d’Alger (1967)

      • Regroupe les 47 états les plus pauvres


4) Non les critères du PIB ou de croissance ne peuvent être suffisant pour exprimer la notion de développement :

  • Sur doc 1 :

    • non : limite l’idée de développement à celle de croissance

    • aucune prise de la « qualité de vie des populations » (aspects qualitatifs: santé, éducation, etc.)

    • Ne prends pas en compte les inégalités (économiques, sociales et sanitaires) intra-sociétales et notamment la distribution des richesses.

      • Depuis la crise économique des années 70/80’s (chocs pétroliers), les inégalités n’ont cessées de se creuser au sein des diverses sociétés, du « Nord » comme celle dite du « Sud ».

        • Ex. États-Unis : 17% de pauvreté / Amérique Latine : 18%




      • S’explique en partie par :

  • Le contexte :

    • Les pays industrialisés et dits « développés » doivent faire face à un chômage massif qui tend à devenir structurel.

    • L’avènement du libéralisme et du capitalisme comme idéologies dominantes

    • De nouvelles dynamiques spatiales se déploient avec la mondialisation et la pertinence des États pour mesurer et comprendre les niveaux de développement n'est plus tout à fait opérante.


Cf doc. 2

  • Forte disparité au sein des pays dits du Nord & ceux dits du Suds

=> On ne parle plus du « Sud » mais des « Suds » : ces pays ne peuvent plus être indexés dans une même et seule catégorie :

    • 1/X se sont engagés dans des processus de développement rapide et sont aujourd’hui devenus les « périphéries intégrés » au sein de système mondialisé.

      • Ex. : puissances émergentes; les Tigres asiatiques (grâce à l’investissement massif des États dans l’économie => remonte les filières productrices vers l’amont)

    • 1/X stagnent, 1/X régressent dans la hiérarchie des États


NB : note 2 manières d’appréhender la pauvreté au Nord et aux Suds

    • Nord => % < à la moitié du revenu médian de la population (Fce : 60%)

    • Suds : => % vivant avec moins de 2 $ p.j. (seuil de pauvreté)



 Prise en note


  • Le terme de développement apparaît dans le vocabulaire économique au milieu du XIX  pour désigner les transformations sociales et économiques nées des âges industriels.

    • But : Il s’agit alors de mesurer le creusement des écarts dans les richesses et les niveaux de vie des populations à l’échelle du monde qui ne cessent de croître.




    • L’idée de développement recoupe alors l’idée de « croissance économique ».

      • Le PIB p. hab. est alors l'indicateur utilisé

        • ensemble des richesses produites sur le territoire en un an. 2

      • Limites :

        • ne mesure que la croissance économique sur un territoire :

        • ne permet pas d'évaluer la qualité de vie d'une population au sein d'un territoire (dimensions sociales ; culturelles et prise en compte des inégalités intra-sociétales)

        • ne tient pas compte de la distribution de ces richesses au sein de la population

          • Or depuis les années 70’s 80’s les inégalités de la répartition des richesses n’ont cessées de s’accroître à toutes les échelles.




    • mi 1960’s : les géographes s’intéressent au « sous-développement » : cad les territoires dans lesquels la population est, pour une grande part, incapable de satisfaire ses besoins, notamment primaires.

      • Ils s’intéressent à de nouveaux critères : espérance de vie, taux d’alphabétisation, alimentation, la composition de la population active ; taux d’urbanisation etc.




      • 2 interprétations du « sous-développement » parmi eux

        • la 1ère dérive de son étymologie : Exprime l’action d’un déroulement, d’un déploiement, que les pays « sous-développés » ne sont qu’en « retard » de développement

=> idée que ces transformations économiques et sociales vont se « répandre », se « déployer» à la surface de la terre :


          • ID que le développement est un processus linéaire composé de plusieurs étapes : les situations des pays sont présentées comme des étapes vers une

croissance économique qui se concrétiseraient par une amélioration générale des conditions de vie de la population


        • la 2nde : le sous-développement est la conséquence d’un système d’exploitation d’une périphérie (le « Tiers monde ») par un centre (les pays riches, développés, colonisateurs).

Cf. Samir Amin

          • => le sous-développement est alors la conséquence de la domination coloniale et de l’exploitation des directe richesses (colonie) ou indirecte (insertion dominée / dégradation des termes de l’échange)

cf. Y Lacoste 1965 géographie du sous-développement : « le sous développement est l’incapacité de la croissance (économique) à faire face aux besoins, eux même croissant, des populations ».
B. Définir et mesurer le développement



  • Quels indicateurs géographiques peut-on alors utiliser ?

  • Trouver une définition de développement




  • Activité 2

  1. l’indice de Gini permet de calculer les inégalités de revenus au sein d’une société.

    1. / richesse du Décile les plus riche / décile les moins riche

  2. l’IDH est un indice censé mesurer le développement et le bien être social d’un pays.

-> Cf définition

  1. classement par ordre décroissant/ IDH

    1. Triade

    2. reste de l'Europe (PECO + Russie + CEI) / Amérique latine / P-O

    3. Asie occidentale /Asie orientale

    4. Asie du sud

    5. Afrique

 Prise en note


  • Tr. Comme le développement ne peut être restreint à la seule croissance économique, il a été nécessaire de créer de nouveaux indicateurs




    • IDH : Indice de développement humain ( from Pnud ; créé en 1990)  :

      • Indicateur censé mesurer le développement et le bien être social d’un pays.

      • Varie entre 1 (excellent) à 0 (exécrable)

      • 1/3 : PIB/hab en ppa.

        • La richesse

      • 1/3 : esp. de vie à la naissance

        • permet d’appréhender la satisfaction des besoins primaires (accès aux denrées alimentaires, implique logement salubre et encadrement médical satisfaisant)

      • 2/9 : tx d’alphabétisation des adultes

      • + 1/9 : tx de scolarisation (1-2-sup.)

        • permet d’appréhender le savoir et donc la capacité pour les individus de participer à la vie de la cité 

      • => IDH :

        • +: aspect qualitatif de vie sont pris en compte

        • limites :

          • comme tout les indices, reflète un jugement de valeurs dans la sélection et la pondération (w l'équilibre entre) des critères 

            • ex. équivaut à dire que X années de vie gagnée à une correspondance exprimée en terme de PIB.

          • ne prends pas en compte les inégalités au sein d’un même état

          • ne prends pas en compte les libertés publiques : un développement sans démocratie et libertés politiques ne peut être réel.



      • Tendance : 10 last years : l’IDH a   ds ts les PED à l’exception de l’Afq sub-saharienne

        • => montre un éclatement du 1/3 monde en X Suds

        • s'explique aussi en 1/X par le poids démographique de la Chine



    • maxima :

      • 0 ,96 : Norv

      • 0,95 : Islande, Australie,

      • 0,94 : Can., Suède, lux

    • Minima :

      • 0,28 : Niger ; 0,29 : Sierra Léone

      • 0, 3 : Burkina ; Mali ;Tchad





  • indice de GINI : indice qui mesure les inégalité dans la distribution de revenu dans une société donnée.

      • varie de 0 (égalité parfaite : revenu identique pour tous) à 1 inégalité absolu : certains non rien, d'autres tous)

NB : sur doc 0->100 ; base du calcul la plus fréquente : par décile.


    • moyenne mond. des inégalité sociale selon indice de GINI : 40 (PNUD 2005)

      • minima : Namibie : 70 (…) Brésil : 59

      • Fce & Inde  : 32

      • minima :< 25 : Danemark, Japon, Suède, Belg.

    --------------

    • (…) constat : depuis la mondialisation (70, 80's)

      • / ligne Nord/Sud

        • P.S. :la M° a dynamisée la croissance du Sud tt en générant des iné≠

        • P.N. : croissance des iné≠ (malgré transfert sociaux redistributifs)

        • internationalisation du marché du travail  favorise W qualifié et met en cce croissance les bas salaires



DÉVELOPPEMENT

  • Capacité d'une société à satisfaire ses besoins propres : les sociétés produisent des richesses, organisent leurs partages, et améliorent le niveau de vie des populations.

  • 3 composantes ;

    • une composante économique : une hausse de la moyenne des revenus des habitants et une distribution égalitaire des richesses

    • un volet sociétal : la croissance économique doit profiter à la majorité (/totalité) d’une population afin de satisfaire les besoins  globaux de la société :(accès à l’eau, l’électricité, santé et éducation). La satisfaction de ses besoins se traduit notamment par une augmentation de la moyenne de l’espérance de vie de cette population.

    • Un volet démocratique : il n’existe pas développement sans libertés politiques et donc démocratie (pluralisme, élection libre, liberté des droits de l’homme, d’expression etc).



    1. Des écarts de développement croissants


Activité 3

Cf doc. 1

  1. En 60 ans la population mondiale a été multiple par 2,8 (soit une croissance de 284%)

    1. Aux Nords :

        • La croissance de population a été faible

          • 1950 : (33 x 2420) / 100 =798,6 millions d’habitants

          • 2010 : 1 M17 hab

        • les pays capitalistes occidentaux ne représentent que 7% de la croissance mondiale ; pays de l'ex boc soviétique : 3%

        • le poids relatif de la population du Nord dans la population mondiale a baissé de 16 points




    1. Aux Sud(s)

        • La croissance de population a été très forte

          • 1950 : 1M621 hab

          • 2010 : 5 M 718 hab

        • croissance / continents :

          • Asie : + 60 %

          • Afq : +15%

          • Amérique latine : 10 ù

          • ex-bloc soviétique (PECO + CEI + Russie) : 3%

        • poids relatifs dans la population mondiale : +16 point ( x 3,5 en 60 ans)


  1. La croissance démographique intègre la problématique du développement :

    1. PIB/hab : l’ensemble des richesses produites est rapporté à la population.

    2. Un fort taux de fécondité est souvent associé au sous développement

→ induit le non travail des femmes, un taux de scolarité faible, une forte mortalité infantile -et donc faible encadrement sanitaire- et une situation économique précaire  => nécessité de garantir au foyer le renouvellement d'une force de travail)

    1. La répartition de la population n’affecte pas tous les espaces & territoires de la même manière et se concentre en certains lieux :

50 % de l'humanité vit sur 3% des terres émergées (Dolfus)

60 % de la pop mond. vit en Asie (pop majoritairement rurales)

50 % de l’humanité est affecté par la littoralisation (attraction des hommes et des activités vers les littoraux (seuil de 60 km)

→ - ≈ 50% de l’humanité vit dans une ville (& 1/3 de l'humanité vit ds un bidonville)

  1. & 4) Évolution de la production mondiale ;

        • En 60 ans le PIB mondial : x 20

          • Nord(s) :

            • Valeur relative : - 11 points dans la part de la production mondiale

            • Valeur absolue : PIB x ≈ 4

    (pction mondiale -> 1950 : 2490M $ / 2010 : 43200 M$)

    les pays kistes occidentaux := 52% de l'économie mondiale



          • Sud(s) :

            • Valeur relative ; + 11 pts /pction mondiale

            • Valeur absolu : PIB x ≈ 33

    (pction mondiale -> 1950 : 510 M $ / 2010 : 16 800 M$)

    l'Asie : 1/3 de l'éco mondiale (croissance en % depuis 1950's)

    Afq + Am latine : 12% (stagne depuis 1950 sf le Brésil)

    ex- bloc soviétique : 4% (régressent)

  1. A l’échelle mondiale les inégalités ont augmentés : (calculs à refaire)







Calcul a revoir

PIB (en M de $)

Pop(en M d'hab)

PIB /hab/an ($)

Nord(s)













1950

2490

0. 8

3112,5




2010

43200

1,17

36 923 dollar/hab/an


Sud(s)













1950

510

1,62

314,81




2010

1680

5,72

293,71


5) ligne N/S :

  • pertinente qu'en partie :

  • comme toute frontière est conventionnelle ; regroupe des territoires disparates

  • gomme les inégalités à des échelles plus fines (disparités intra régionale et intra nationales au sein de ces 2 ensembles).

  • Mais mise en valeur d'inégalités flagrantes à l'échelle mondiale.






 Prise en note (from cf. Carroué)
→ éch. Mondiale : Des inégalités qui ne cessent de croître à l'échelle planétaire :


  • au XX s. le PIB mondial p.hab. à été multiplié par 5

    • Mais les écarts entre PD & PVD est passé de 1-> 10 à 1-> 80

    • inégalités :

      • 20% de la pop mondiale concentrent 80% des richesses mondiales

        • 3% de la pop. mondiale cumulent 70% des richesses mondiales

      • 20% de la pop. Mondiale ne disposent que de 1% du PIB mondial

        • 40% pop. Mondial ≈ 5% du R mondial

        • ½ de l'humanité vit avec < 2$/j ; 20% avec <1 $ p.j..

  • Aucun objectif que s'est fixé la communauté internationale quant au développement n'a été atteint :

    • SIDA :

      • 9/10 des 40 m de contaminés habitent dans 1 PVD Afq subsaharienne)

      • 2% des malades disposent de la trithérapie : les 2/3 e à 1 P.D.

      • Lutte à l'OMC de l'Afq du Sud & du Brésil pour faire reconnaître leurs droits à utiliser des génériques (cout : 30)




    • Faim : 2009 : (rapport FAO 14/10/2009)

      • 1 M d'habitants des PVD souffre de malnutrition (dt ¾ de paysans)

      • 30 m ds les PD (obésité)

      • alors que la production mondiale est suffisante


malnutrition désigne un état pathologique causé par la déficience ou l'excès d’un ou plusieurs nutriments. (/qualité de l'alimentation)



    • le W :

      • BIT : 1/3 de la population active est au chômage ou sous-employée

        • PD :

          • refonte libérale des normes du travail

          • partage de la VA au détriment des salariés

          • explosion des « travailleurs précaires » (/statut) & des « salariés pauvres » (/ incapacité à subvenir à ces besoins : personnes travaillant, cumulant parfois plusieurs emplois, mais dont le salaire ne permet de subvenir au besoin du foyer)

        • PVD :

          • 250 millions d'enfants travailleurs (150 en Asie ; 80 en Afrique)

  1   2

similaire:

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconDeveloppement durable
«De l'écodéveloppement au développement durable» de la semaine 1 du mooc «Environnement et développement durable». Ce n’est donc...

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconDeveloppement durable
«De l'écodéveloppement au développement durable» de la semaine 1 du mooc «Environnement et développement durable». Ce n’est donc...

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconBibliographie page 10
«notre avenir à tous» qui définit le concept du développement Durable comme : «Le développement durable est un développement qui...

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconLa difficile mise en place du Parc Amazonien Guyanais reflète-t-elle...
«Le parc amazonien, un projet de territoire pour un développement durable» a donné lieu à une confrontation entre deux approches...

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconLa difficile mise en place du Parc Amazonien Guyanais reflète-t-elle...
«Le parc amazonien, un projet de territoire pour un développement durable» a donné lieu à une confrontation entre deux approches...

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconLe courant de la régulation, un apport ancien mais caché à l’économie du développement ?
«développement», celle de 2001 comprenait deux communications (sur 40), celle de 2003 sept (sur 65)

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconRésolution du Parlement européen du 29 septembre 2011 sur l'élaboration...
«l'économie verte dans le cadre du développement durable et de l'élimination de la pauvreté» et «le cadre institutionnel du développement...

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconSommaire
«Développement Durable»; la seconde est celle d’Hervé Piault qui nous a présenté l’éco-construction et plus exactement la construction...

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconCadre de référence : du développement durable à l’éco-responsabilité
«Sommet de la Terre» qui s’est tenu à Rio de Janeiro en 1992, la France s’engage, aux côtés de 182 autres pays, à promouvoir le développement...

Comment est-on passé de la problématique du développement à celle de développement durable ? iconEntreprises et développement durable
«soft law», saisir les opportunités du développement durable en France et à l’international






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com