Présentation générale





télécharger 218.3 Kb.
titrePrésentation générale
page1/11
date de publication06.01.2017
taille218.3 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11
J.E. Stiglitz, Quand le capitalisme perd la tête, 2003
Présentation générale

Chapitre 1 : Expansion-récession : le ver dans le fruit. Fiche réalisée par OUMABADY Radja

Chapitre 2 : Coup de génie ou coup de chance ? Fiche réalisée par Nassim BENCHALEL

Chapitre 3 : La Fed toute puissante. Fiche réalisée par Nikola MILENKOVIC

Chapitre 4 : La Déréglementation tourne au délire. Fiche réalisée par Alyeska GUILLAUD

Chapitre 5 : « Comptabilité : l’imagination au pouvoir ». Fiche réalisée par Marc FROGET

Chapitre 6 : Les banques et la bulle. Fiche réalisée par Nina AURIAC

Chapitre 7 : Les réductions d’impôt nourrissent la frénésie. Fiche réalisée par Clotilde CAVAROC

Chapitre 8 : Vivre dangereusement. Fiche réalisée par Emir BERKANE

Chapitre 9 : Mondialisation : les premières razzias. Fiche réalisée par Julie BEZEJAT

Chapitre 11 : Déboulonnons les mythes. Fiche réalisée par Béryl TROUSSEL

Chapitre 12 : Vers un nouvel idéalisme démocratique : une perspective, des valeurs. Fiche réalisée par Caroline HUET.

Présentation générale



Joseph Eugène Stiglitz est un économiste américain né le 9 février 1943 qui reçut le « Prix Nobel » d'économie en 2001 pour ses travaux sur « l’économie de l’information », avec G. Akerlof et A.M. Spence. Il est un des fondateurs et un des représentants les plus connus du « nouveau keynésianisme ».De 1995 à 1997, il est le conseiller économique principal du président Clinton. Cette expérience au sein du pouvoir exécutif américain lui permet de comprendre quelles ont été les failles du modèle capitaliste. Il a acquis sa notoriété à la suite de ses violentes critiques envers le FMI, qu’il attaque dans La Grande Désillusion paru en 2002, et la Banque Mondiale, critiques émises peu après son départ de la Banque Mondiale en 2000, alors qu’il en était l’économiste en chef.
En 2003, dans « Quand le capitalisme perd la tête », fait le procès du libéralisme sans limites : il retrace l’histoire des « folles années 1990 », essayant d’analyser les erreurs qui ont conduit l’économie américaine (et par là le reste du monde) à l’éclatement de la bulle des nouvelles technologies et à la phase de récession particulièrement violente qui a suivi.

D’un point de vue historique, le capitalisme prend son essor avec la fin de la Guerre Froide, les Etats-Unis deviennent alors la seule superpuissance, le capitalisme triomphe du communisme.

Chapitre 1 : Expansion-récession : le ver dans le fruit


Fiche réalisée par OUMABADY Radja
Dans le 1er chapitre, Stiglitz s’intéresse au cycle d’expansion-récession. Suite à l’ouverture internationale au profit des Etats-Unis, les États-Unis connaissent dans les années 1990 caractérisées de “folles années” des taux de croissance très élevés. Cependant cette période de forte expansion est suivie d’une récession beaucoup plus importante : c’est ce qui caractérise le capitalisme depuis deux siècles.
L’ampleur du bouleversement de la nouvelle économie, basée sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication, serait équivalente à celui de la révolution industrielle d’il y a deux siècles, où l’économie était passée de l’agriculture à l’industrie.
Cependant après une période d’essor les vraies répercussions de la mondialisation au profit des États unis se font sentir peu à peu par des crises alarmantes vers la fin des années 1990 qui se situe à la fois à l’étranger comme les premières en Asie, et à la fois aux États-Unis même surtout celle à Seattle en décembre 1999.
De plus, du fait que les intérêts spéciaux et immédiats l’aient emporté sur l’intérêt général et durable, grâce à des lois fiscales et à la législation limitant les plaintes en matières financières, les inégalités entre les différents pays du monde face aux États unis se sont aggravées ; d’où, la montée croissante de l’anti-américanisme.
Les causes de l’échec du capitalisme dans cette période seraient essentiellement une carence du rôle de l’Etat liée à l’excès de déréglementation. Cependant un nouveau problème se pose : l’Etat lui-même fait-il des échecs ?
C’est pourquoi Stiglitz préconise par sa grande connaissance et son incroyable expérience que l’Etat et le marché bien qu’étant tous deux défaillants, devraient coopérer, se compléter chacun compensant les faiblesses de l’autre et prenant appuis sur ses forces.
Pendant ces folles années 1990 au lieu d’investir en masse dans la bourse, qui fut pour la plupart des investisseurs du gâchis, les agents économiques auraient mieux fait en investissant plus dans les besoins publics vitaux de la société tels que l’éducation, la recherche, les infrastructures…

Mais il ne faut pas oublier que le fanatisme du marché a conduit, les États-Unis à saboter les processus et les principes même de la démocratie.
Néanmoins ce gâchis et cette incompétence de l’Etat ne demeurent pas inévitable puisque Stiglitz nous dit que “ce n’est que par des accords internationaux équitables que nous parviendrons à stabiliser les marchés mondiaux”.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Présentation générale iconPrésentation générale

Présentation générale iconA/Présentation générale

Présentation générale icon1. Présentation générale

Présentation générale iconPresentation generale du cours

Présentation générale iconPrésentation générale du cours

Présentation générale iconPrésentation générale des ingénieurs p. 04

Présentation générale iconPresentation generale 2 partie a choix du materiel 6

Présentation générale iconPrésentation générale du projet Finalités du projet

Présentation générale iconRéunion du 22/01/2013 presentation generale
«habiter la ville» et de répondre à la problématique suivante = comment concilier dans nos grandes métropoles européennes l’urbanisation...

Présentation générale iconPrésentation du dpt
«Orientation et insertion professionnelle des jeunes» géré par la direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com