Contenu et portée d’une notion en vogue





télécharger 94.53 Kb.
titreContenu et portée d’une notion en vogue
page1/6
date de publication16.11.2017
taille94.53 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6
L’investissement social :

contenu et portée d’une notion en vogue
Julien Damon

Professeur associé à Sciences Po

Conseiller scientifique de l’École Nationale Supérieure de la Sécurité Sociale (En3s)
L’essentiel

La formule « investissement social », soutenue par de nombreux experts, dans des cénacles académiques et administratifs, suscite l’intérêt. L’idée repose sur une intuition classique : mieux vaut prévenir que guérir. Elle a une visée plus ambitieuse : la refonte des systèmes de protection sociale dans un sens plus favorable aux familles, aux femmes actives, aux jeunes et aux enfants. Raisonner en termes d’investissement social présente deux intérêts. Tout d’abord, une telle posture rappelle que, en comptabilité, à toute charge est associée un produit. Il en va ainsi des cotisations sociales et autres prélèvements sociaux. Ensuite, s’inscrire dans une telle orientation pousse à mettre en avant la nécessité de choix et d’arbitrages. La plus grande difficulté amenée par les travaux sur l’investissement social est de s’accorder sur les méthodes et mesures d’évaluation de la « rentabilité » des diverses dépenses sociales. On propose, avec cet article, une présentation et une discussion rapide de l’investissement social, compris autant comme une idée, une théorie et une méthodologie, que comme une rhétorique, une orientation et une stratégie.
Mots-clés : Investissement social * Prévention * Charges sociales * Protection sociale * Etat-providence * Évaluation
« Investissement social » : la formule fait mouche. Mais de quoi parle-t-on ? S’agit-il d’une nation, de territoires ou de populations assaillis par le social ? De nouveaux fonds privés dirigés vers la protection sociale ? D’investissements dits socialement responsables ? L’idée est plus classique. Les dépenses sociales, en tout cas certaines plus que d’autres, sont rentables. Et cette rentabilité, qui n’est pas aisée à mesurer, ne s’évalue pas de manière étroitement financière. En tout cas, aux charges sociales correspondent bien des produits sociaux. Le social, en un mot, peut être profitable ; en particulier quand les dépenses ne se limitent pas à réparer les conséquences des risques sociaux. Investir dans les enfants, favoriser l’emploi des femmes, se former tout au long de la vie : telles sont quelques-unes des préconisations généralement proposées par les tenants de « l’investissement social ». L’ambition est, dans les pays riches, de redéfinir une architecture du système de protection sociale adaptée aux problématiques contemporaines, et, dans les pays en développement, de consolider les bases de systèmes émergents.
Dans les pays riches comme dans les pays pauvres, les dépenses sociales sont, en période de crise, considérées comme des instruments essentiels de l’amortissement social : elles permettent de limiter les conséquences de déflagrations économiques et financières1. Lorsque la crise perdure, dans les pays à haut niveau de protection sociale, de puissantes tensions sur les finances publiques se font jour. Le risque se profile d’un certain désinvestissement social, que celui-ci soit ardemment souhaité ou vivement redouté, avec réduction des dépenses. La perspective de l’investissement social, issue de réflexions universitaires et politiques2, permet de revoir les cartes. Se placer dans une logique d’investissement social, c’est fondamentalement considérer que les dépenses sociales, en tout cas une partie d’entre elles, ont une rentabilité. Le démontrer c’est écarter le risque du désinvestissement social. Une telle démonstration suppose, néanmoins, un travail compliqué de tri et d’évaluation de ce qui est vraiment investissement social, à rebours justement de ce qui ne serait qu’amortissement social.
Le grand intérêt de la logique d’investissement social, est de souligner que la dépense sociale a un rendement et une efficacité. Au sens purement économique la dépense sociale, principalement lorsqu’il s’agit de prestations et de fonctionnement des services et des équipements, n’est jamais véritablement un investissement, dans la mesure où elle ne peut que rarement s’amortir3. Mais en un sens comptable et politique, parler d’investissement social c’est rappeler qu’à une charge est attachée un produit. Raisonner en termes d’investissement social c’est chercher, en période de tensions sur les moyens, à être le plus efficient possible.

  1   2   3   4   5   6

similaire:

Contenu et portée d’une notion en vogue iconRésumé Défini comme l’ensemble des principes indérogeables applicables...
«la notion d’ordre public utilisée par la législateur n’a reçu de définition ni dans la loi, ni même, semble-t-il, dans la doctrine....

Contenu et portée d’une notion en vogue iconRésumé Cette recherche se propose d’étudier les représentations de...

Contenu et portée d’une notion en vogue iconSeance 1 : Introduction au droit des obligations et au droit des contrats
«principes généraux» ou de «principes directeurs» étant absent de l’ancien comme du nouveau Code civil, l’analyse de ce qui n’est...

Contenu et portée d’une notion en vogue iconMastérisation note situation iufm midi-Pyrénées
«bricolage» que d’une organisation concertée portée par un projet collectif et une politique de site

Contenu et portée d’une notion en vogue iconCours de droit administratif (2010-2011)
«la fonction publique». IL convient de définir précisément cette notion de «fonction publique» (A), ainsi qu’une autre notion essentielle,...

Contenu et portée d’une notion en vogue iconGestion de contenu et travail collaboratif L'ecm devient collaboratif...

Contenu et portée d’une notion en vogue iconIntroduction générale
«Métropole» à la portée de tous, par la transmission d’un message porteur d’explications est l’une des motivations principales de...

Contenu et portée d’une notion en vogue iconNotion: N0266 Notion originale: minoría lingüística

Contenu et portée d’une notion en vogue iconUne société supposée laïque sacrifierait-elle le bonheur collectif...
«chantage à l’emploi et à la dette» pour une «autre pratique de la valeur économique» : elle serait à notre portée grâce à un «déjà...

Contenu et portée d’une notion en vogue iconRésumé Une première partie présente trois théories classiques qui...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com