Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien





télécharger 64.88 Kb.
titreTourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien
date de publication20.10.2017
taille64.88 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Rosa Cetro - Università di Brescia et Université Paris Est
Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien.
Summary

In this paper, we proceed to a contrastive phraseological analysis of some compound nouns containing the French word tourisme or its Italian equivalent turismo and dealing with health and wellness. The aim of this research is to find which of these compound nouns is the most suitable to describe the tourism sector including thermalism, thalassotherapy and climatotherapy in both languages. After searching for these compound nouns in dictionaries, encyclopaedias, press and on Web pages, we have compared them syntactically and semantically to establish their degree of equivalence. This comparison done, we explain the reasons of our final choices.
Key words: compound nouns, tourism, health, thermalism, French, Italian
Introduction

Le tourisme international a récemment connu d’importants développements dans les secteurs de la santé et de la remise en forme, qui sont considérés comme de nouveaux types de tourisme. La nécessité de les nommer a produit, dans plusieurs langues, de nouveaux noms composés. A titre d’exemples, nous citons well-being tourism pour l’anglais, tourisme de santé pour le français, turismo medical pour l’espagnol, turismo del benessere pour l’italien. Dans cet article, nous focalisons notre attention sur le français et l’italien. Le sujet de notre thèse étant l’étude terminologique du domaine touristique incluant thermalisme, thalassothérapie et climatisme, nous avons mené une recherche pour trouver le nom composé qui pouvait être, d’après nous, le plus adapté à définir ce domaine dans les deux langues. Les étapes de cette recherche ont été : 1) le repérage de ces noms composés dans différents types de sources ; 2) l’analyse comparée de ces noms composés en français et en italien sur les plans syntaxique et 3) sémantique pour établir leur degré d’équivalence, en nous appuyant sur les occurrences repérées dans le corpus.
I. Présentation des sources 

Les sources utilisées pour le repérage de ces noms composés constituent un ensemble assez hétérogène, qui inclut des dictionnaires, des encyclopédies, des corpus de presse en ligne et des pages Web. Pour ce qui concerne les sources lexicographiques et encyclopédiques, la recherche a été limitée à des ouvrages des vingt dernières années. Pour la langue française, nous avons choisi : le TLFi (Trésor de la Langue Française informatisé : http://atilf.atilf.fr/tlf.htm), le Lexis (2009), le Grand Robert de la Langue Française (2001), le Nouveau Littré (2006), le Nouveau Petit Robert (dans les éditions de 1995 et 2009), le Petit Larousse Illustré (1993), le Grand Larousse Universel (1993). Les sources italiennes sont : le Vocabolario della lingua italiana Treccani (1994), La piccola Treccani: dizionario enciclopedico (1997), le DISC (Dizionario Italiano Sabatini Coletti) (1997), le GRADIT : Grande Dizionario Italiano dell’uso (1999), le Grande dizionario della lingua italiana (2002) de S. Battaglia, le Vocabolario della lingua italiana de Devoto et Oli (2004) et le Zingarelli - Vocabolario della lingua italiana (2006).

Pour la presse française, la recherche a été lancée dans la base de données Factiva (www.factiva.com). Factiva regroupe les archives de la plupart des magazines et quotidiens français. Pour les quotidiens italiens, la recherche a été menée directement depuis les sites de ces quotidiens : La Repubblica, Il Giornale, La Stampa, Il Corriere della Sera, L’Unità, Il Sole 24 ore. Depuis ces archives, il est possible d’accéder également aux archives de magazines appartenant aux mêmes groupes éditoriaux, comme par exemple : Il Venerdì, D la Repubblica, Corriere Salute, Tutto Scienze.

Passant aux sites et pages Web, nous avons sélectionné des sites d’organismes officiels (tels que les deux Ministères du Tourisme et les sites de régions françaises et italiennes, ou le site de l’ENIT1) ou de publications spécialisés dans le tourisme (comme la revue française Espaces2), outre le moteur de recherche Google.
II. Méthodes utilisées pour le repérage des noms composés 

Pour repérer ces noms composés nous avons d’abord consulté les sources lexicographiques et encyclopédiques. Ensuite, nous avons lancé la recherche par expression exacte dans les archives de presse en ligne, sur les sites spécialisés dans le tourisme et sur le moteur de recherche Google3. De la totalité des résultats Google, nous n’en avons retenu que les plus pertinents, qui sont fournis par un calcul automatique de Google excluant les pages à contenu similaire. Nous indiquons dans le tableau ci-dessous les noms composés repérés avec le nombre de résultats pertinents de Google produits par la recherche (menée en mai 2010). Nous avons décidé de ne pas ajouter à ces chiffres les résultats des archives de presse, car certaines de ces pages apparaissent déjà dans la recherche Google. Comme la disponibilité des pages Web peut varier si l’on relance la recherche à intervalles réguliers, force est de constater que le nombre de résultats affichés pourrait changer en cas de nouvelle recherche. Il faut donc considérer les résultats suivants comme des résultats approximatifs :

Noms composés français

Noms composés italiens

Tourisme médical (625 résultats)

Turismo del benessere (702 résultats)

Tourisme de santé (566)

Turismo sanitario (604)

Tourisme thermal (542)

Turismo termale (565)

Tourisme de bien-être (243)

Turismo medico (366)

Tourisme sanitaire (196)

Turismo terapeutico (187)

Tourisme thérapeutique (118)

Turismo della salute (163)

Tourisme curatif (13)

Turismo curativo (36)

III. Le cadre théorique de référence : la notion de nom composé 

Avant de passer à la comparaison syntaxique et sémantique des noms composés repérés, nous présentons le cadre théorique auquel nous faisons référence. Nous reprenons la notion de nom composé telle qu’elle a été formulée par Gaston Gross dans son volume Les expressions figées en français (1996)4. Nous en avons choisi des extraits qui nous semblent particulièrement adaptés à résumer la notion de nom composé. Tout d’abord, l’auteur nous dit que « les noms composés ont les mêmes fonctions syntaxiques que les noms simples mais, du point de vue de leur structure interne, ils présentent cette contradiction qu’ils fonctionnent comme une unité, alors qu’ils sont constitués de plusieurs éléments lexicaux, que leur sens soit transparent ou opaque » (1996 : 28). Une autre propriété fondamentale des noms composés, selon Gross, est l’absence de libre actualisation des éléments composants: « A la différence des groupes nominaux libres, dont chaque élément lexical peut recevoir une actualisation (détermination) autonome, les noms composés ont une détermination globale » (1996 : 32). Les exemples suivants pourront aider à mieux illustrer cette citation. Comparons les deux suites Nom Adjectif tourisme développé et tourisme thermal. Si la première accepte l’insertion d’un modifieur adverbial, très dans l’exemple a) et de plus en plus dans l’exemple b), entre le Nom et l’Adjectif, l’insertion de ces mêmes modifieurs n’est pas acceptable pour la séquence tourisme thermal, qui sera donc considérée comme un nom composé.

a) un tourisme très développé

* un tourisme très thermal

b) un tourisme de plus en plus développé

* un tourisme de plus en plus thermal

L’impossibilité de ses éléments composants à être actualisés implique qu’un nom composé est une non-prédication: « Le fait que dans le nom composé aucun élément ne puisse être actualisé montre qu’il n’est pas le siège d’une prédication » (1996 : 33). Nous montrons cette autre caractéristique des noms composés à l’aide des exemples suivants : si la phrase c) est acceptable, il n’en est pas de même pour la phrase d), où région administrative est un nom composé.

c) Une région qui est boisée.

d) * Une région qui est administrative.

G. Gross résume ainsi les caractéristiques des noms composés : « De façon […] générale, il n’y a pas de manipulations syntaxiques entre les différents éléments d’un nom composé » (1996 : 34).
IV. Repérage et emploi de ces noms composés dans les sources

Aucun des noms composés listés dans le tableau au paragraphe II n’est inclus dans les dictionnaires de langue français. Seule la forme tourisme thermal est répertoriée dans le Grand Larousse Universel, dictionnaire encyclopédique. De façon générale, la définition de tourisme fournie par les dictionnaires de notre ensemble n’envisage pas la possibilité d’un déplacement pour des raisons de santé5. Contrairement aux sources françaises, parmi les sources lexicographiques et encyclopédiques italiennes, le Vocabolario Treccani et le Dizionario Enciclopedico Treccani incluent dans la définition de turismo la possibilité de se déplacer dans un autre lieu pour se faire soigner. Toutefois, aucune de ces formes n’est enregistrée.
V. Analyse comparée des noms composés dans les deux langues

Sur le plan syntaxique, les formes repérées peuvent être regroupées dans deux catégories, qui sont d’ailleurs les catégories de noms composés les plus fréquentes : 1) la catégorie N de N (Nom de Nom), dont tourisme de santé constitue un exemple ; et 2) la catégorie N Adj (Nom Adjectif), où l’adjectif est morphologiquement relié à un nom par dérivation (Adj-n), comme tourisme sanitaire.

L’organisation syntaxique des séquences N Adj est identique dans les deux langues, comme le montrent, par exemple, les noms composés tourisme thérapeutique/turismo terapeutico.

En revanche, les suites N de N de l’italien se différencient par la présence d’un Ddéf (déterminant défini) entre la préposition di et le deuxième N : tourisme de bien-être/turismo del benessere.

La similarité de la structure syntaxique de ces noms composés dans les deux langues laisserait supposer aussi leur équivalence sur le plan sémantique, qui demande toutefois à être vérifiée. Pour ce faire, nous procéderons à l’analyse comparée de ces séquences : d’abord nous comparerons les noms composés montrant une équivalence sémantique totale, ensuite nous passerons en revue les noms composés partiellement équivalents ou non équivalents. L’équivalence sera établie à partir des exemples tirés des archives de presse ou des pages Web et listés dans des mini tableaux, les exemples français dans les cellules de gauche et les exemples italiens dans les cellules de droite. Lorsque les deux exemples se trouvent sur la même ligne, les noms composés partagent une même acception, tandis que la présence d’une cellule vide est l’indice d’une non-équivalence sémantique entre les deux langues.

Parmi les noms composés qui montrent une équivalence totale, nous avons :

1) tourisme thermal/turismo termale : outre la même structure syntaxique N Adj, ces noms composés partagent aussi la même définition, qui pourrait être la suivante : le fait de se déplacer dans une station thermale dans un but curatif.


«  Les futures infrastructures routières sont vécues comme une aubaine pour développer le tourisme thermal d'Eugénie-les-Bains. » (Sud Ouest, 8/01/2009)


« Il turismo termale, come fenomeno moderno, vede la nascita di importanti stazioni termali e di strutture ricettive ad alto livello. » (http://www.relax.it/turismo_termale.htm)



2) tourisme de bien-être/turismo del benessere : malgré la différence dans la structure syntaxique (N de N contrastant avec N de Ddéf N), ces noms composés ont la même définition : le fait d’effectuer un séjour dans une station thermale ou un centre de thalassothérapie dans un but de détente et de remise en forme.

« Que la Tunisie soit aujourd'hui la première destination méditerranéenne d'un tourisme de bien-être […] n'a donc rien de surprenant.» (Le Figaro, 25/10/2001)

« Accanto verrà realizzato un centro spa con acque termali sotterranee, [...] in modo che il Gottardo venga inserito nei circuiti del turismo del benessere. » (Il Giornale, 11/06/2005)


3) tourisme de santé/turismo della salute, qui représente un cas différent par rapport aux deux précédents, s’agissant d’un nom composé polysémique. En effet, il est utilisé pour désigner deux types de phénomènes, souvent dans une même source journalistique : d’un côté, il est synonyme de tourisme thermal (sens 1), de l’autre il désigne les déplacements à l’étranger pour des soins à moindre coût ou pour éviter les délais d’attente (sens 2). Malgré cette polysémie, l’équivalence est totale.

Sens 1 : « Un rapport sur "l'industrie touristique européenne", publié en mars 2004, insiste ainsi sur […] sur le renforcement du "tourisme de santé" (thalassothérapie, cures thermales etc.). » (Le Monde, 21/08/2005).


Sens 1 : « Nelle 12 principali località termali le cure vere e proprie sono diminuite dal 10 al 45 per cento, mentre sono in aumento solo i trattamenti rivolti al benessere psico-fisico, il cosiddetto turismo della salute. » (La Stampa, 17/11/1995).

Sens 2 : «  Cette opération "coup de poing" […] n'affecte pas les autres négoces lucratifs du "tourisme de santé", comme ces cliniques qui promettent de guérir le cancer. » (Le Monde, 3/07/2002)

Sens 2 : « Senza contare gli introiti del turismo della salute : un fenomeno recente, che ha visto migliaia di stranieri arrivare a Cuba, ad esempio, per interventi di chirurgia oculare. » (Il Corriere della Sera, 30/01/2006)


Passons en revue maintenant les noms composés qui ne sont que partiellement équivalents : ils ont tous la même structure syntaxique (N Adj) et sont polysémiques, à l’exception de tourisme sanitaire :

4) tourisme médical/turismo medico : ces noms composés ont deux acceptions en commun : les déplacements vers des pays moins riches pour des soins médicaux (chirurgicaux, dentaires, etc.) à moindre coût (sens 1) ; les trafics d’organes des pays pauvres vers les pays riches (sens 2). Toutefois, turismo medico peut revêtir un sens supplémentaire, et désigner les hospitalisations à l’étranger pour des pratiques interdites dans le pays d’origine, comme les transplantations à base de cellules souches embryonnaires (sens 3). L’équivalence sera donc partielle.

Sens 1 : «  Le boom du tourisme médical a commencé en Thaïlande il y a un peu moins de dix ans. En pleine crise économique, les hôpitaux privés ont trouvé dans les patients étrangers un moyen de survivre.  » (La Croix, 2/07/2008)


Sens 1 : «  [...] Polonia e Ungheria [...] sono diventate una meta fissa del cosiddetto turismo medico, ossia di coloro che fanno un viaggio all' estero per sottoporsi a cure mediche di qualche genere. » (Repubblica, 11/01/2008)

Sens 2 : «  Sans parler des organes entiers - poumon, foie, rein, cœur, pancréas... - dont la pénurie favorise le tourisme médical et les trafics sordides […]. Ces produits et sous-produits s'échangent d'un bout à l'autre de la planète en colis postaux. » (L’Express, 11/12/2008)

Sens 2: « Quindici anni di galera per chi torna da un paese del Terzo mondo con un organo di cui non può provare la provenienza [...]. È questa la proposta-choc di I. Marino, [...] per stroncare il fenomeno del turismo medico illegale. » (L’Espresso, 30/05/2007)




Sens 3 : «  «Quel "sì" rappresentava la speranza per tante persone costrette, come mio padre, a un turismo medico che è abominevole. Lui si era battuto per un uso terapeutico delle cellule embrionali che da noi, forse, sarà accettato tra vent'anni»  » (Corriere della Sera, 25/08/2005)


5) tourisme sanitaire/turismo sanitario : tourisme sanitaire est monosémique et désigne le fait de se déplacer à l’étranger pour des soins médicaux moins chers et/ou pour réduire les temps d’attente. Il peut donc être considéré comme correspondant à la deuxième définition que nous avons donnée pour tourisme de santé. Ce sens est revêtu aussi par turismo sanitario qui, en revanche, est polysémique et peut renvoyer aussi aux hospitalisations dans d’autres régions italiennes ou aux voyages à l’étranger pour la procréation assistée. Cette polysémie empêche donc une équivalence totale.

«  Selon les estimations de l'association turque du tourisme sanitaire, sur les 20 millions d'étrangers venus visiter la Turquie l'an dernier, 200.000 auraient joint vacances et santé. […] Le succès actuel de la Turquie concerne surtout les soins ophtalmologiques. » (La Tribune, 3/04/2006)

Sens 1 : « Per altro, rendendo più abbordabile il conto del dentista, il Consiglio vuole anche scoraggiare il "turismo sanitario" all’estero, in particolar modo in Ungheria e Polonia, dove chi tira a fatica la fine del mese va per risparmiare. » (Il Giornale, 7/02/2009)




Sens 2 : « Il servizio sanitario è spesso così scadente da costituire un rischio per la vita e da incoraggiare, in chi può, un turismo sanitario interregionale. » (Repubblica, 11/08/2009)




Sens 3 : « Non costringete le vostre elettrici a fare turismo sanitario per la procreazione assistita. » (La Stampa, 16 /05/2004)


6) tourisme thérapeutique/turismo terapeutico : malgré leur faible nombre d’occurrences, tourisme thérapeutique et turismo terapeutico renvoient à des pratiques disparates. La définition de tourisme thérapeutique dépend des sources (soit presse, soit sites et blogs). Dans la presse, il peut renvoyer : 1) aux cures psychologiques (presse, sens 1) ; 2) aux hospitalisations à l’étranger pour des raisons économiques ou de disponibilité de soins (presse, sens 2). En ce qui concerne les attestations de sites et blogs, on remarque que tourisme thérapeutique peut correspondre à tourisme thermal (sites et blogs, sens 1). Ce changement de sens selon les sources semble ne pas concerner turismo terapeutico, qui a deux acceptions : 1) les transplantations à base de cellules souches (presse, sens 1) ; 2) le tourisme thermal (sites et blogs, sens 2). L’équivalence des deux noms composés ne pourra être que partielle.

Presse, sens 1 : « Du coup, le commerce du tourisme thérapeutique est devenu prospère et varié : psychanalyse freudienne, thérapies familiales, gestalt-thérapie, programmation neuro-linguistique (PNL), au supermarché du psychisme, il n'y a que l'embarras du moi. » (L’Express, 20/08/2003)




Presse, sens 2 : « Sous le terme de tourisme thérapeutique, les experts regroupent les personnes qui se rendent dans des pays étrangers pour bénéficier de soins ou de traitements pour des raisons économiques ou de disponibilité médicale. » (Les Echos, 15/12/2005).

Presse, sens 1 : « Dunque sul piano del dibattito mondiale l'opzione di utilizzare cellule staminali non dice nulla. [...] Quando le nuove ricerche daranno i primi risultati, comincerà il turismo terapeutico. » (La Stampa, 27 /08/2000)




Presse, sens 2 : « In tempi più recenti con lo sviluppo del turismo terapeutico e con il crescente interesse alla cultura del benessere le Terme di Acqui hanno iniziato un processo di rinnovamento in grado di rispondere alle moderne e rinnovate esigenze della clientela.  » (La Stampa, 25/10/2009)




Sites et blogs, sens 1 : «Alimentato da una antiscientifica campagna mediatica mondiale [...] a favore dell’impiego di staminali adulte, il “turismo terapeutico” per il trattamento di gravi malattie mediante il “miracoloso” trapianto di cellule è un fenomeno che non conosce confini.  » (http://www.terranews.it/news/2009/12/vere-malattie-false-guarigioni-la-truffa-delle-staminali-adulte)

Sites et blogs, sens 1 : « Le tourisme thérapeutique. Au XIXe siècle, prédomine un discours médical et hygiéniste qui contribue à légitimer auprès des rentiers […] saisons d’hiver en Méditerranée, thermalisme, bains de mer. » (http://gallica.bnf.fr/dossiers/html/dossiers/VoyagesEnFrance/themes/Tourisme4.htm)


Sites et blogs, sens 2 : «  Tale forma di turismo terapeutico si è affermato in Liguria quando ormai era stata superata la teoria medica che i bagni di mare dessero tanto più beneficio quanto più la temperatura dell’acqua fosse fredda. » (http://www.sociologia.unimib.it/v2/DATA/Insegnamenti/2_2224/materiale/riuso%20strutture%20turismo%20sociale.pdf)

Nous présentons maintenant un cas de non-équivalence sémantique :

7) tourisme curatif/turismo curativo. Même structure syntaxique (N Adj), mais définition différente: si tourisme curatif désigne les séjours au contact de la nature pour se soigner et/ou se ressourcer, turismo curativo est synonyme de tourisme thermal. Nous avons remarqué que dans l’espace francophone méditerranéen tourisme curatif renvoie au thermalisme. Les deux noms composés ne sont cependant pas équivalents.

« Dans cette optique, on voit se développer un tourisme curatif qui propose d’envoyer les populations touchées par ces maux se régénérer au contact des éléments naturels. » (www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=SOC_077_0005)







« A proposito di terme : ingenti incentivi statali incoraggiano in particolare lo sviluppo del turismo curativo, con l'ammodernamento delle strutture termali già esistenti [...] e con la costruzione di nuove. » (http://www.lagazzettaweb.it/Pages/rub_viag/2002/turismo/r_tur_02-02.html)

Nous avons repéré assez fréquemment deux autres couples de noms composés. L’un, partiellement équivalent, a une structure syntaxique N de N avec une extension en et de N :

8) tourisme de santé et de bien-être/turismo della salute e del benessere. Le nom composé français est monosémique et désigne le thermalisme, la thalassothérapie et le climatisme. Le nom composé italien comporte deux acceptions, pouvant désigner, outre le tourisme thermal, aussi les hospitalisations à l’étranger.

Sens 1 : « Tourisme de santé et de bien-être. Poids du thermalisme dans l’économie touristique. » (titre d’un dossier de presse du Ministère français du Tourisme : http://www.tourisme.equipement.gouv.fr/fr/navd/dossiers/taz/att00002082/tourisme_sante_bien_etre07.pdf)


Sens 1: « Wellness Tourism [...] ospiterà wellness hotel, alberghi termali e destination spa, che alimentano l’offerta del turismo della salute e del benessere in un segmento di mercato in costante ascesa. » (http://www.informazione.it/c/9D1FA814-C71A-459A-AC1D-D5505EE7CDF0/Viaggio-al-centro-del-benessere-BENe-svela-tutti-i-colori-del-wellness)




Sens 2 : « Turismo della Salute e del Benessere : Diamo voce ad una odontoiatria per tutti, in Italia!! Perché recarsi nei paesi extracomunitari con tutti i rischi che questo comporta? Noi ti offriamo servizi a prezzi inferiori e con la sicurezza di strutture, materiali e personale italiani. » (http://www.pansepol.it/PDF/Turismo_salute2008.pdf)


L’autre, totalement équivalent, a une structure N Adj avec une extension en et de N :

9) tourisme thermal et de bien-être/turismo termale e del benessere : les deux renvoient au thermalisme, à la thalassothérapie et au climatisme.

« Le tourisme thermal et de bien-être est un secteur très porteur au Portugal. » (site de la revue Espaces : http://www.revue-espaces.com/librairie/6962/le-tourisme-thermal-bien-etre-portugal.html)

« Le potenzialità del turismo termale e del benessere nelle regioni montane e la risposta strategica dell’Austria. » (http://www.trentinosalute.net/UploadDocs/1581_006.pdf)

VI. Conclusions

Après cette phase comparative, la résolution de la problématique : choisir le nom composé désignant, en français et en italien, le domaine touristique qui inclut thermalisme, thalassothérapie et climatisme. Pour ce faire, nous nous sommes appuyée sur deux critères : 1) la monosémie et 2) l’autorité des sources consultées.

Pour le français, notre choix porte sur tourisme de santé et de bien-être, dont la structure syntaxique est N de N plus une extension en et de N. Ce nom composé satisfait la condition de monosémie et est attesté sur le site du Ministère français du Tourisme, ainsi que sur d’autres sites d’organismes officiels et dans la revue Espaces. Pour l’italien, nous retenons turismo termale e del benessere, dont la structure syntaxique est N Adj plus une extension en et de Ddéf N. Monosémique, il est attesté dans la presse, sur le site de l’ENIT et sur de nombreux sites de régions italiennes ou d’organismes officiels.

Nous expliquons pourquoi nous avons exclu tous les autres noms composés. Pour la langue française, nous n’avons retenu ni tourisme thermal ni tourisme de bien-être, malgré leur monosémie : ils seraient peut-être insuffisants à la définition du domaine concerné. Ces mêmes raisons nous amènent à exclure aussi leurs équivalents italiens turismo termale e turismo del benessere. Tourisme thermal et de bien-être, bien que monosémique, est très rare et ne peut pas être retenu. Nous sommes obligée de rejeter tourisme curatif, tourisme médical, tourisme sanitaire et tourisme thérapeutique car leur définition ne recouvre pas notre domaine d’intérêt.

Pour la langue italienne, nous excluons pour des raisons de polysémie turismo della salute e del benessere, turismo medico, turismo sanitario et turismo terapeutico.Turismo curativo est rejeté pour la rareté de fréquence dont il est attesté, bien qu’il ait le thermalisme comme seul renvoi.

Pour résumer, notre domaine d’intérêt s’appellera tourisme de santé et de bien-être en français, mais turismo termale e del benessere en italien.
Références

AA.VV., Grand Larousse Universel, vol. 15, Paris, Larousse, 1993.

AA.VV., La Piccola Treccani: dizionario enciclopedico, vol. XII, Roma, Istituto della Enciclopedia Italiana fondata da Giovanni Treccani, 2005.

Battaglia S., Grande dizionario della lingua italiana, vol. XXI, Torino, UTET, 2002.

Blum C. (dir.), Le Nouveau Littré 2006, Paris, Garnier, 2006.

De Mauro T., Grande dizionario italiano dell’uso, vol. VI, Torino, UTET, 1999.

Devoto G., Oli G., Dizionario della lingua italiana, a cura di Serianni L. e Trifone M., Firenze, Le Monnier, 2004.

Dubois J. (dir.), Le Lexis : dictionnaire érudit de la langue française, Paris, Larousse, 2009.

Gross G., Les expressions figées en français, Paris, Ophrys, 1996.

Maubourget P. (dir.), Le Petit Larousse Illustré, Paris, Larousse, 1993.

Rey A. (dir.), Le Grand Robert de la Langue Française, Paris, Dictionnaires Le Robert, 2001.

Rey A., Rey-Debove J. (dir.), Le Nouveau Petit Robert, Paris, Dictionnaires Le Robert, (1995, 2009).

Sabatini F., Coletti V., Disc. Dizionario Italiano Sabatini Coletti, Firenze, Giunti, 1997.

Zingarelli N., Vocabolario della lingua italiana, Bologna, Zanichelli, 2006.

1 Ente Nazionale Italiano del Turismo (l’Organisme national italien du tourisme) : www.enit.it.

2 Revue en ligne : www.revue-espaces.com.

3 Des critères de restriction pour la langue et le pays ont été sélectionnés.

4 G. Gross, Les expressions figées en français, Paris, Ophrys, 1996.

5 Comme nous le fait remarquer Alberto Bramati que nous remercions, plus le nom composé montre une corrélation à la notion de santé (comme par exemple tourisme médical et tourisme sanitaire), plus on s'éloigne de la définition de tourisme telle qu'on la retrouve dans les dictionnaires: le fait de voyager, de parcourir par son plaisir un lieu autre que celui où l'on vit habituellement. Nous envisageons vérifier cette hypothèse ultérieurement.



similaire:

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconCorps, santé, bien-être et sécurité

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconRapport version 2
«Notes méthodologiques d’analyse de texte académique en sciences économiques et de gestion», dans laquelle on retrouvera quelques...

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconExpressions latines en français

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconTheme n°1 – Le système productif français theme n°2 – L’évolution...
«la place du tourisme dans le système productif français» : le tourisme devient alors le ‘fil rouge’ vous permettant de balayer toutes...

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconEconomie de la sante
«état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement à l’absence de maladie ou d’infirmité»

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconLégitimité du questionnement économique en santé publique ?
«la santé n’a pas de prix» et que c’est un bien supérieur. On pourrait augmenter le prix de l’offre en santé, la demande ne baisserait...

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconAdresse mail de la section
«Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d’action pour améliorer la santé ou le bien être social...

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconPrésentation des parties signataires
«Bien dans mes baskets, bien dans ma tête» par la pratique de la boxe française qui se révèle être un vecteur intéressant pour l’amélioration...

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconAnalyse du référencement web dans le secteur du tourisme Analyse...
«hébergement» représente beaucoup de requêtes. Cependant, IL a plusieurs significations selon les domaines que l’on recherche

Tourisme, santé et bien-être : analyse en phraséologie contrastive de quelques expressions du français et de l’italien iconBénéfices et risques des technologies numériques appliquées à la...
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com