Cycles longs, cycles courts et déterminants





télécharger 13.54 Kb.
titreCycles longs, cycles courts et déterminants
date de publication20.10.2017
taille13.54 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos

Elisabeth Rosa


Conférence d’économie de Monsieur Stevant
Cycles longs, cycles courts et déterminants.
Le concept de cycle apparaît dans les années 1860 dans la pensée économique à la suite de plusieurs « événements » : la démonstration marxienne de la nécessité des crises dans le capitalisme et l’observation de la récurrence de périodes de crise dans l’histoire.

cycle :décrit une catégorie de fluctuations de l’activité économique. Il consiste en une phase de croissance simultanée de nombreux secteurs d’activité, période suivie d’une phase de récession similaire puis d’une reprise . Le retournement de conjoncture entre la croissance et la récession constitue une crise. Les cycles peuvent avoir des causes endogènes ( facteurs internes au capitalisme ) ou des causes exogènes (ex : chocs pétroliers etc.), ils peuvent être d'une durée variable selon la nature des causes qui les génèrent.
Production


Crise






Reprise


Temps



A -La genèse des cycles classiques : la théorie marxienne.
Crise : moment du cycle économique qui exprime la contradiction fondamentale du mode de production capitaliste, à savoir que la production est motivée par le profit et non par la satisfaction des besoins et que la maximisation du profit sape les opportunités d’investissement et est incompatible avec la maximisation du bien-être collectif.
B-Les cycles « classiques » ou cycles courts
Les cycles Juglar, dits« cycles d’affaire »et les cycles Kitchin :


Juglar

Phase d’essor : confiance dans l’avenir → octroi de crédits par les banques, inflation, ↑ de la production en volume. Crise : les dépenses ne sont plus réglées sur le revenu, mais sur l’augmentation artificielle du cours des valeurs, la crise ( chute brutale de la confiance ) ═ sanction d’une situation économique malsaine. Crise boursière et faillites. Crise et dépression ═ un bien pour le système économique. Dépression :déflation et contraction de la production. Reprise : quand les « mauvais éléments » ont disparu de l’économie, les agents économiques ( amnésiques) recommencent la course au profit. ( théorie qui a un côté moral : crise ═ bien).
Kitchin

Croissance : les entreprises constituent des stocks → impact positif sur l’économie. Récession : les entreprises ralentissent la production et ↓ leurs stocks → L’économie ralentit .
C-Les cycles longs


Kondratieff

Phase A (essor) : hausse des prix et faibles taux d’intérêts

Phase B (récession) : baisse des prix et taux d’intérêts très élevés.

La phase B renferme les conditions de la phase A.

Ces longs cycles ne sont pas spécifiques à un pays et affectent l’ensemble des secteurs d’activité .

Schumpeter

Prospérité : Innovation grâce aux entrepreneurs et diffusion par grappes de ces innovations. Croissance soutenue. ↑ constante des prix. Récession : arrêt de l’investissement et création de nouvelles firmes. Faillite des vieilles firmes qui ne se sont pas adaptées. Dépression : L’innovation est totalement diffusée. Les surprofits (réalisés par les innovateurs) cessent. Donc arrêt de la prise de risques par l’innovation. Reprise : retour à la confiance par la gestation de nouvelles innovations qui se diffusent à nouveau pendant la phase I.
Notons que tous ces cycles peuvent se combiner. Ainsi, selon Schumpeter : un cycle Kondratiev comprend six cycles Juglar qui englobent chacun trois cycles Kitchin. En période de croissance longue se succèdent un certain nombre de cycles plus courts dans lesquels les périodes d’essor sont plus longues que les périodes de dépression et inversement en période de dépression.
D- L’analyse keynésienne des cycles : les modèles de Goodwin et Minsky.
Pour Keynes, les fluctuations à court terme sont le résultat de la dynamique de l’investisse-ment, de la répartition, ou de l’offre de crédit.


Goodwin 

Croissance : ↑ investissements, ↓ chômage donc ↑ salaires et ↓ des profits. A un moment donné, les profits sont trop bas donc l’investissement ↓ et Dépression : la croissance ralentit, le chômage ↑, les salaires réels ↓, les profits ↑ et Croissance : reprise de l’investissement.




Minsky


Croissance : endettement des agents économiques jusqu’au moment où ils ne peuvent plus rembourser. Dépression : ↓ de l’investissement productif jusqu’à la restauration d’une situation financière saine. (prise en compte l’aspect psychologique des agents économiques : un événement externe provoque 1↓ de confiance dans les valeurs et 1 course à la liquidité).

similaire:

Cycles longs, cycles courts et déterminants iconLes cycles longs depuis le debut du XIX

Cycles longs, cycles courts et déterminants iconC’est l’économiste J. A. Schumpetr qui dans «Business cycles», (Les...
Désigne le point de retournement à la baisse de l’activité économique; au sens large, IL désigne l’ensemble de la période au cours...

Cycles longs, cycles courts et déterminants icon1. Les cycles longs
«nouvelles technologies» est parfois comparé au développement de la société de consommation dans les années 1960

Cycles longs, cycles courts et déterminants iconA. La nature des fluctuations économiques Comment repérer les cycles ?
«Les cycles ne sont pas comme les amygdales, que l’on peut traiter séparément, mais ils sont comme les battements du cœur, l’essence...

Cycles longs, cycles courts et déterminants iconEntretiens Enseignants Entreprises 2014 : La croissance en question(s)
«grande modération» : la croissance économique est stable, les prix sont stables sans forte variabilité des taux d’intérêt, sans...

Cycles longs, cycles courts et déterminants iconCrise agricole et crise industrielle : analyse et interprétation
«taches solaires», je vous renvoie à la fiche d’Estelle. La première analyse des cycles généraux de l’économie est donc fondée sur...

Cycles longs, cycles courts et déterminants iconCycles 3 et 4 Mathématiques Ressources transversales

Cycles longs, cycles courts et déterminants iconLes cycles économiques et leurs interprétations dans le capitalisme libéral

Cycles longs, cycles courts et déterminants iconMatériels Les cycles Modes opératoires Doc fabricants Organisation

Cycles longs, cycles courts et déterminants iconEx : 2 conseils de cycles, 1 conseil de maîtres, un par trimestre...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com