Bertil Ohlin(1899-1979)





télécharger 12.01 Kb.
titreBertil Ohlin(1899-1979)
date de publication11.10.2017
taille12.01 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos


Bertil Ohlin(1899-1979)

I)Biographie

Né en Suède en 1899, élève d'une précocité exceptionnelle, Bertil Ohlin étudie les mathématiques, l'économie et les statistiques à l'Université de Lund puis à l'Université de Stockholm, en Suède. En 1920, il rejoint en tant qu'assistant le Conseil économique, organisme placé sous la tutelle du ministre des Finances suédois qui réunit neuf des économistes les plus réputés du pays. Après un bref passage à Grenoble et quelques années passées à Cambridge puis à Harvard, il retrouve la Scandinavie et se fait élire en 1925 à la chaire d'économie de l'Université de Copenhague. En 1931, il succède à son ancien mentor Heckscher à l'Ecole de commerce de Stockholm. Figure de proue de "l'École de Stockholm", Ohlin peut être considéré comme un précurseur de Keynes.

A la fin de la guerre, Bertil Ohlin se lance dans une carrière politique : brièvement ministre entre 1944 et 1945, il préside jusqu'en 1967 aux destinées du Parti Libéral. En outre, il siège au Parlement suédois jusqu'en 1970.

Il a obtenu le prix Nobel d’économie en 1977, pour sa contribution décisive à la théorie du commerce international et des mouvements internationaux de capitaux.

II) La principale théorie

Théorème d'HOS

Après la théorie Ricardienne des "coûts comparatifs", la deuxième grande théorie du commerce international est publiée en 1941 dans un article de Review of economic studies, "protection and real wages". D'abord avancée par Eli Hecksher en 1919, formulée par Bertil Ohlin en 1933 ( interregional and international trade, Harvard University Press, Cambridge), le "théorème d'HOS" est formulé définitivement par Paul Samuelson (et W.Stolper) en 1941.

Cette théorie abandonne l'idée que les différences, au niveau des caractéristiques intrinsèques des pays, soient à l'origine des échanges internationaux. Elle suppose que tous les pays ont accès aux mêmes techniques, et leurs différences se situent au niveau des "dotations en facteurs de production", c'est-à-dire la terre, le travail, le capital.

Ainsi, un pays abondamment doté en main-d'oeuvre, mais disposant d'équipements restreints, aura-t-il tendance à utiliser des techniques intensives en travail, et inversement. L'échange international est alors un moyen de pallier ces "raretés relatives" en facteurs de production. Pour que cette substitution du capital au travail (ou vice versa) s'arrête avant que toute différence ne disparaisse entre les pays, le modèle HOS postule la "fixité" des facteurs de production.

La théorie des prix accompagnant ce théorème reprend les hypothèses néo-classique de la concurrence pure et parfaite. L'existence d'échanges sans limite entre les pays doit conduire à une égalisation du prix des biens, des taux de salaire et d'intérêt. Or, en ce qui concerne l'égalité des rémunérations entre les pays, la prédiction du "théorème d'HOS" est largement démentie par les faits.

De plus, le modèle souffre de la vision trop schématique des échanges entre pays. Ainsi, W.Léontief en 1954, infirme-t-il de façon frappante les prévisions du modèle, en utilisant les données statistiques des Etats-Unis . Ceux-ci, relativement mieux dotés en capital qu'en travail, sont plutôt exportateurs de biens riches en travail, ce qui contredit le théorème d'HOS. Léontief propose que ce "paradoxe" puisse être levé, si on avance que le travail américain, en raison d'une meilleure formation, "vaut" en moyenne trois fois plus que celui des autres pays.

III) Les principaux ouvrages

The equilibrium rate of exchange, 1921

Theory of trade, 1924

Equilibrium in international trade, 1928

The course and phases of the world economic depression, 1931

Protection and non-competing groups, 1931

Interregional and international trade, 1933

The problem of employment stabilization, 1943

IV) Citations

«  L ‘échange international est un échange de facteurs abondants contre des facteurs rares. Un pays exporte des biens dont la production exige une grande quantité du facteur qu’il possède en abondance. »

« L'Australie échangera de la laine et du blé contre des produits manufacturés car les premiers produits requièrent de grandes quantités de terre d'une certaine qualité, tandis que les produits manufacturés exigent de grandes quantités de travail et certains dons de la nature, tels que des mines de charbon et de fer, qui sont très rares en Australie. Ainsi certaines quantités de terres sont échangées contre du travail et d'autres quantités de terres. »

similaire:

Bertil Ohlin(1899-1979) iconFiche technique
«théorème hos», du nom de ses trois auteurs. En effet, Samuelson ne fait que compléter une théorie déjà avancée par le suédois Eli...

Bertil Ohlin(1899-1979) icon1899 Paris, France Création de la société Renault Frères à Boulogne...

Bertil Ohlin(1899-1979) iconRené Passet Extrait de L’économique et le vivant, Paris, Payot, 1979,...

Bertil Ohlin(1899-1979) iconLe Royaume-Uni à l’épreuve de la crise, 1970-1979
«l’homme malade de l’Europe» à recourir au Fonds monétaire international. Mais si les

Bertil Ohlin(1899-1979) iconLes lois des 17 janvier 1975, 31 décembre 1979 et 4 juillet 2001...

Bertil Ohlin(1899-1979) iconSociété Auxiliaire de Participation et de Gestion
«Chapelle» en 1978, le rapport «Malherbe» en 1979. Ils contenaient une analyse fouillée de la profession mais n’avançaient que des...

Bertil Ohlin(1899-1979) iconTd n°8 : les conditions au deversement
«Economie générale», ouvrez le sous-dossier «Croissance – productivité» et choisissez le tableau «Productivité horaire apparente...

Bertil Ohlin(1899-1979) iconMonique Zerner, La croisade albigeoise, Paris, Gallimard, 1979, 248 p
«le Monde se couvre d’un blanc manteau d’églises» qui permet d’aborder les comportements du chrétien (construction de monuments gigantesques...

Bertil Ohlin(1899-1979) iconBibliographie du Maghreb antique et médiéval
«La ferme Romanette, Aïn Benia, Aïn bent Soltane: fortins ou fermes fortifiées», xiith Intern. Congr of Roman Frontier Studies, Stirling,...

Bertil Ohlin(1899-1979) iconLes mutations des sociétés
«Trente glorieuses» est devenu depuis les «Chocs pétroliers» (1973-1974 et 1979) un moment presque obligé dans la carrière des Français...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com