Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ?





télécharger 49.78 Kb.
titreLes pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ?
date de publication10.10.2017
taille49.78 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
M
Séance 11 [12/03/07]

Structures et dynamiques politiques dans les pays du Sud

arine Maréchal

Groupe 3
Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ?
Le 20 janvier 1949, dans son discours sur l’état de l’Union, le président des Etats-Unis, Harry Truman utilise pour la première fois le terme de développement pour justifier l’aide aux pays « sous-développés » dans le cadre de la lutte contre le communisme et de la doctrine Truman. Il y déclara être du devoir des pays du Nord capitalistes, qualifiés de « pays développée », de diffuser leurs technologies et assistance aux pays qualifiés de « sous-développés », pour qu’ils se rapprochent du modèle de société développé occidental.

Traditionnellement, le développement était mesuré par la hausse du PNB mais la notion de progrès basé sur la croissance économique a été remise en cause. Aujourd’hui, le PNUD théorise le concept de développement humain qui « englobe tout les aspects de l’existence humain et s’étend aux droits politiques et sociaux aussi bien qu’économiques ». Selon la Banque Mondiale, le développement implique la hausse du revenu national, la baisse de la mortalité infantile, la baisse de l’analphabétisme, l’éradication de la famine et la protection de l’environnement.

Bien que la majeure partie du monde semble aspirer au développement, le terme est critiqué par certains qui le considèrent trop centré sur les sociétés occidentales. Il impliquerait une direction et un mouvement que ces pays doivent suivre et il supposerait une infériorité des pays en voie de développement. Les catégories utilisées lorsqu’il est question de développement sont formalisées par les organismes internationaux tels que le PNUD dirigés par les grandes puissances mondiales. Les classifications sont donc subordonnées aux objectifs et aux concepts de ceux qui les théorisent et peuvent ainsi servir à des fins descriptives (pour donner un aperçu objectif de la situation) ou à des fins normatives (porter l’interlocuteur à agir pour régler une situation). Les classifications distinguent généralement les pays industrialisés, les nouveaux pays industrialisés, les pays émergent, les pays en voie de développement, et les pays les moins avancés, selon des critères de l’Indice de Développement Humain. Les caractéristiques des pays en voie de développement sont un faible niveau de vie et un faible revenu, une faible productivité, un taux de croissance démographique élevé, une agriculture très importante par rapport à l’industrie, une dépendance envers les exportations agricoles et de produits de base, un Etat très prégnant par rapport au secteur privé, une économie informelle étendue et des structures traditionnelles (comme la famille, les ethnies, les religions) encore très établies.

Ainsi, se demander si les pays en voie de développement sont en voie de développement recoupe plusieurs interrogations : quelle est la pertinence de la classification des PVD conceptualisés par l’occident ? Sur quelle(s) voie(s) de développement sont les PVD ? Et quel est ce développement ?

Les voies de développement empruntés par les PVD sont théorisés et dépendantes de l’occident (I.). Le développement n’est cependant pas un modèle universellement transposable ce qui implique une adaptation régionale pour pallier ces limites (II.).



  1. Quelle(s) voie(s) de développement pour les PVD : des pays en voie de « rattrapage »




  1. La notion de pays en voie de développement


>classer les pays selon différentes méthodes et dernière évolution l’IDH


  • La classification de la banque mondiale


-Classifie les pays en 4 catégories selon le RNB par habitant au taux de change courant afin de déterminer s’ils présentent les conditions requises pour bénéficier d’un prêt. (1)

-Classifié en fonction de l’appartenance à l’OCDE

-Quelques pays à revenu élevé sont classifiés par les Nations Unies comme des PVD.

Pays qui ont 1 ou 2 importants secteurs d’exportation et dont partie significative de population peu éduquée et en faible santé.

Par exemple, Koweit, Qatar, Émirat Arabe Unis, etc.

-Certains pays de l’OCDE comme Grèce ou Portugal étaient encore récemment considérés comme en développement.

-Une comparaison plus adéquate est faite à l’aide de la PPA (parité du pouvoir d’achat)

-Vise à tenir compte des différences de coûts de la vie entre pays.

-Nombre d’unités d’une monnaie locale nécessaire pour acheter dans ce pays la même quantité de biens et services qu’avec 1$US


  • La classification du PNUD


-Indicateur de développement humain

-Classe pays sur échelle de 0 (plus bas) à 1 (plus élevé)

-basée sur 3 buts ou aboutissements du développement.

*Longévité : Espérance de vie à la naissance

*Connaissances : taux d’alphabétisation des adultes et nombre d’années moyenne de scolarité

*Niveau de vie : Revenu par habitant réel ajusté pour tenir compte du pouvoir d’achat et l’hypothèse d’utilité marginale décroissante du revenu

-Le PNUD classe les 177 pays en 3 groupes :

Niveau de développement humain faible :

0 - 0,499

Niveau de développement humain moyen :

0,5 – 0,799

Niveau de développement humain élevé :

0,8 – 1,0

-France 0.928

-Cote d’Ivoire : 0.428
>classification des PVD pour politiques de développement théorisées par l’occident.


  1. Développement et dépendance des PVD


>les voie(s) de développement des PVD assignés par les pays développés d’où dépendance.


  • Les modèles de développement


>trois modèles selon Robert Chapuis
* le modèle socialiste

-années 50-60 : méfiance leaders africains et asiatiques // système libéral assimilé impérialisme et colonialisme

-modèle autocentré :

Développer les capacités de production d’un Etat en utilisant les ressources locales

Privilégier les liaisons économiques internes et marchés intérieurs

Priorité aux industries de bases, « industrialisantes »

Limiter les IDE et réduire échanges extérieur

Place centrale de l’Etat qui contrôle et impulse l’éco par planification, nationalisation, collectivisation et fixation prix

-suivi par une quarantaine de pays : chine, corée, vietnam, …

-abandon de cette voie vers libéralisation et économie de marché
* la voie intermédiaire
-emprunt aux 2 modèles

-politique autocentrée :

Appui prioritaire sur ressources locales et marché national

Création d’industries industrialisante

Limitation des IDE et des importations

Place importante pour Etat : planification, nationalisation, réforme agraire

-apports :

Exportations de certains produits sur marchés internationaux

Diversifier industries pour substitution importations

Capitaux étrangers dans certains domaines

Large secteurs pas sous contrôle de l’Etat

-suivi par Etats continents avec forte ressources naturelles, grand marché intérieur, et poid international

-Inde Indonésie, Brésil, Mexique

-tendance à virer vers le libéralisme éco
*le modèle libéral
-fondé sur l’éco de marché : concurrence entreprise, fixation des prix par rencontre entre O et D

-industrialisation par industries de biens de consommation puis exportation donc trouver un marché international

-attraction d’IDE par le différenciel de salaire

-peu succès car large intervention Etat même si esprit libérale (ex dragons asiatiques : interventionnisme libéral)
>chaque PVD a sa propre voie de dvpt inspirée par les pays développés

Pas unité tiers-monde, PVD

Mais tjrs dépendance // occident.


  • La dépendance des périphéries


-facteurs de transformation : 2 processus dominants

Accession aux techniques complexes et industrialisation

Nouvelle organisation de la vie politique avec indépendance récentes

-dans les PVD autre caractéristique : la dépendance

-moyens de la modernité sont importés sous frome de capitaux, de biens d’équipement, de technique, de mode de consommation, de modèles institutionnels

-dépendance résultant de l’histoire a pu être imputée à la nature même des sociétés

-A Comte envisage capacité de changement et donc de progrès comme une propriété de la seule civilisation occidentale

-Max Weber attribue à la rationalisation propre aux sociétés modernes occidentales le pouvoir de tirer les autres sociétés hors de l’état traditionnel

-conception qui conduit à ignorer

Ce qui aurait pu se développer dans le cadre d’une histoire non soumise aux dépendances

Les incidences de la dépendance au détriment de ceux qui la subissent

>coupure dans le devenir des sociétés dominées.

-Samin Amin parle de « développement inégal »

-pays du sud orientés par influence des pays riches occidentaux selon

La forme de la relation centre/périphérie conceptualisé par Immanuel Wallerstein

La nature des formations précapitalistes des périphéries
>Quel impact de ces politiques de développement et influence de l’occident sur PVD


  1. Quel développement ? diversité des PVD et évolution du concept de développement



  1. Progrès et limites du développement




  • Les progrès impressionnants des 30 dernières années…


-progrès gigantesque depuis 30 ans

-Un enfant né aujourd’hui peut espérer vivre huit année de plus que s’il avait vu le jour il y a 30 ans

-++personne savent lire te écrire : taux d’alphabétisation des adultes est passé de 47% en 1970 à 73% en 1999

-dans les campagnes, la proportion des familles ayant accès à l’eau a été multipliée par 5.

-un nombre plus important de personne bénéficient d’un niveau de vie décent : revenu moyen a doublé entre 1975 et 1998.

-les conditions nécessaires à la concrétisation des libertés a beaucoup évolué depuis 10 ans

+de 100 pays en développement ont mis fin à leur régime militaire ou système de parti unique, élargissant choix politique accessible à la population.

Engagements formels à se conformer aux DDH ont bcp augmentés depuis 1990

-progrès vers l’égalité homme/femme, pérennité de l’environnement.
*Le Brésil
-indépendant en 1822.

-régime difficile au cours de ces dernières années et maintenant sous un régime présidentiel.
- pays immense : 8.5 Mkm² constitué de 23 Etats. Beaucoup de terres restent à conquérir et les ressources sont considérables.
-Grande variété des sols : monde tropical avec des cultures tropicales, tempérées.

-Grandes richesses minière : le Brésil possède la plus grande réserve de fer du monde.
-La population nombreuse (+150 Mhab) et diverse (creuset : indiens).

-L'accroissement rapide.
- la population est jeune.
-L'héritage colonial est encore visible (chercheurs d'or, grandes plantations).

-L'industrialisation a été tardive et arrive aujourd'hui à produire des biens pour l'exportation.

-Le décollage de l'économie s'est opéré au milieu du 20ème siècle.

-Le revenu national multiplié par 3 en 20 ans.

-La production atteint le 10ème rang mondial.
-La balance commerciale est excédentaire.
- un des premiers pays agricoles du monde (production d'engrais, de semences, de matériel, révolution verte).
-L'industrie florissante (25% de la population active) et de nombreuses industries se classent parmi les 1ères mondiales : construction navale, extraction de bauxite.
* La Côte-d'Ivoire

-a connu un développement particulier :
- industrialisation rapide, présence de grands multinationales (Renault)
- amélioration des infrastructures (réseau, énergie)
- valorisation des productions locales (îlots de coton, industrie légère)
-Entre 1960 et 1980, la croissance et le développement ont augmenté.

> Mais limites…


  • …masquent de considérables écarts dans les rythmes de progression et les niveaux atteints par les régions et les catégories de populations


*Le Brésil

-Malheureusement, la croissance au prix d'une dette considérable :

-ce pays dépend des grandes puissances.

-dettes résultent de projets grandioses (barrage d'Itaipu).
- les cultures sont souvent pour l'exportation.

-nombreuses inégalités sociales demeurent : 2/3 de la population vit dans la pauvreté et la misère. -Les gens pauvres s'en vont vers la ville : l'exode rural important et bidonvilles.
- grandes inégalités régionales
* La Côte-d'Ivoire

-Mais les progrès restent limités et le pays demeure pauvre.

-La mortalité infantile élevée.

-La scolarisation insuffisante.
-La dépendance économique et culturelle s'accroît.
-L'effondrement du cours du café ou du cacao peut avoir des conséquences dramatiques : le pays producteur ne fixe pas les prix.
-Des projets grandioses ont eu des coûts considérables.
-De plus, depuis la chute du président Houphouët-Boigny, la Côte-d'Ivoire connaît des problèmes.
-Développement dépend des différents facteurs qui peuvent paralyser le dvpt

Critères géopolitique et géostratégiques: conflit armée ou guerre, pressions internationales, dépendance //politique des gouvernements (cote d’ivoire)

Dettes

Inégalités régionales et sociales

Non utilisation des fruits de la CE pour le dvpt

-les quatre tiers mondes

*L’Amérique latine un pied dans le dvpt :

Éco la plus développée des 1/3 mondes

Niveau de vie le plus élevé

Vers normes démographique occidentales

Ensembles régionaux peu contrasté

*le monde arabo musulmans 

Pays en voie d’industrialisation : pétrole

Niveau de vie inférieur à l’Amérique latine

Croissance démographique non maitrisée

Unité culturelle mais division politique : rôle de l’Islam

*l’Asie : un tiers monde bien parti

Niveau de vie encore faible

Transition démographique avancée

Croissance éco accélérée

Inégalité régionales

*l’Afrique : un tiers monde mal parti

Croissance démographique la plus forte des 1/3 mondes

Economie la plus attardée

Niveau de vie le plus faible

Continent disloqué

>les 10 dernières années ont connu de graves reculs et inversion de tendance car dvpt pas un chgt régulier


  1. Vers quel développement ?


>évolution de la définition du concept de développement, on demande aux PVD d’atteindre un objectif en évolution, pas très logique.


  • Du développement économique au développement humain


-l’économiste Walt Withman Rostow tente de définir les « étapes de la CE3

-distingue 5 phases

La société traditionnelle

Les conditions préalables

Le démarrage

Les progrès vers la maturité

L’ère de la consommation de mase

-tt les pays passent par ces 5 phases

-Robert Dahl établit lien entre la CE et le dvpt politique

-élévation du PNB et élévation du système politique du pays

>dvpt subordonné à la croissance

-depuis 1990’ et le rapport du PNUD : dvpt désigné comme humain pour dépasser la simple référence au dvpt éco

-dvpt humain calculé par l’IDH

-objectif : bien matériel, social et culturel des individus et des sociétés

-atteindre un minimum vital au niveau des droits humains : la liberté, la nourriture, l’habillement, le logement, l’énergie, la santé, l’éducation, la culture…

> Modèle de dvpt qui a de nombreuses limites



  • Le développement durable


-apparition des limites du modèle de dvpt

-dvpt déséquilibré

-au détriment des ressources naturelles renouvelables du monde

-exploitation accélérée des ressources non renouvelables

-insuffisance de la participation de chacun aux choix de dvpt

-d’où mise en œuvre concept de dvpt durable

-« répondre aux besoins aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures de satisfaire les leurs. »

-double solidarité : horizontale à l’égard des plus démunis et verticale entre les générations.

- nouveau défi pour la coopération entre le Nord et le Sud

-Les pays du Sud considèrent, à juste titre, que les pays du Nord s’intéressent au maintien en valeur de ressources naturelles à un moment où ces ressources sont moins importantes pour leur propre croissance économique.

- malentendu plus grand sur des questions telles que les émissions de gaz carbonique ou la diminution de la couche d’ozone. Ces phénomènes qui résultent de la croissance dans les pays industrialisés.

-deux conditions :

Traitement différencié des industries du Nord et du Sud en matière de normes d’environnement, de façon à ne pas défavoriser la croissance économique du Tiers Monde.

Aide technique et financière pour faire face à trois menaces sur environnement

L’alimentation en eau potable et l’assainissement 

La pollution de l’air dans les grandes villes.

La dégradation des sols.

> On demande aux PVD d’atteindre un dvpt en évolution au gré des prises de conscience de l’occident et de leurs inquiétudes.

>Il est donc difficile de dire que les pays en voie de développement sont en voie de dvpt car cette notion évolue.

Conclusion :
Il ressort de cette analyse qu’il n’existe pas de modèle en matière de développement valable pour toutes les régions, quel que soient leur taille et leur niveau de revenu. Les pays en voie de développement doivent nécessairement adapter les enseignements tirés des sciences sociales et des comparaisons internationales. Les échecs en la matière ont souvent pour origine l’inadaptation des politiques suivies aux réalités culturelles et humaines des régions considérées. On peut affirmer, de ce point de vue, que l’aide technique et financière des pays riches n’a pas été à la hauteur des enjeux. Elle a trop souvent favorisé l’imitation des modèles occidentaux plus que la mise en œuvre de recherches ou d’expériences, correspondant aux besoins fondamentaux des pays pauvres. L’indépendance du Tiers Monde, conquise dans les textes, n’a pas encore forcément pénétré les esprits, et dire que les PVD sont en voie de développement signifie qu’ils se rapprochent du modèle occidental, qu’ils plutôt sont en voie de « rattraper leur retard ».

Par ailleurs, ce développement engendre des différences au sein du tiers monde, tout les PVD ne sont pas au même stade dans la voie du développement. Pour l’ensemble de l’Asie, et à l’exception des régions ravagées par les conflits armés, les bases du développement construites dans les années cinquante et soixante ont résisté aux chocs conjoncturels des années soixante-dix et quatre-vingt. Le bilan est plus contrasté en Amérique latine, l’ensemble de ce continent est confronté à la juxtaposition de l’extrême pauvreté et de l’extrême richesse. Pour l’Afrique, le bilan des trente dernières années est dans l’ensemble négatif. Les espoirs nés de l’indépendance n’ont pas été confirmés, et les années quatre-vingt peuvent être considérées, de ce point de vue, comme une décennie perdue.

similaire:

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? iconDes risques accrus menacent la reprise
«La faiblesse de la croissance et l'incertitude dans les pays avancés touchent les pays émergents et les pays en développement par...

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? iconChapitre I -l’organisation générale des échanges internationaux....
«Quatorze points» de Wilson*. En 1945, ils y parviendront, parce qu’ils sont plus hégémoniques, et parce que les autres pays sont...

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? iconRésumé : L’économie de la connaissance est aujourd’hui envisagée...
«dépassement» des idéologies marqué par l’extension du capitalisme des pays développés et se réduit à un déterminisme technologique...

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? iconI définition de la notion de puissance et classification du monde...
«intermédiaires», l’échelle de classification reste difficile à établir. Certains pays sont en voie de développement, d’autres encore...

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? iconG10 : un etat et un espace en recomposition : la russie
«ancien régime» disparaissent, le chômage et la misère se développent. L’image ainsi véhiculée par les médias est celle d’un pays...

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? icon gif-sur-yvette  Voie Intl.  Voie Fr

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? iconBillet Troisième voie ou voie du tiers ?

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? iconÀ la croisée des chemins : l’universalisme à l’épreuve de la diversité
«déclassements» construits dans et par le discours de ces institutions, quels accommodements se mettent en place pour éviter le risque...

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? iconChapitre 13 Les pays en développement : théories du développement,...

Les pays en voie de développement sont-ils en voie de développement ? iconRésumé Les années 80 ont été marquées par l'émergence de la finance...
«secteur informel». Mais l’analyse de ces pratiques ne viendra qu’avec l’enquête menée au Niger par l’usaid et l’Université d’Etat...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com