Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes





télécharger 1.16 Mb.
titreRecherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes
page5/93
date de publication10.10.2017
taille1.16 Mb.
typeRecherche
e.20-bal.com > économie > Recherche
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   93

La solidarité


La raison d’être de ce groupe réside dans les rencontres hebdomadaires, qui créent du lien social. Les autres activités sont directement des actions de solidarité ou ont pour but de réunir des fonds en vue d’organiser des sorties.

Comme nous l’avons vu à propos de l’organisation de la participation, l’absence de structuration du groupe a des conséquences négatives sur le principe de mutualisation. En effet, l’absence de procédures claires pour l’attribution des sommes prises en charge par le groupe à l’occasion des sorties crée de nombreuses tensions, ce qui oblige les professionnels à faire beaucoup de médiation.

On peut donc dire que l’absence de structuration nuit autant à l’activité du groupe qu’à son « fonctionnement solidaire » : celui-ci constitue le fondement de ses activités (produire de la richesse collectivement pour la dépenser collectivement), mais, n’étant pas organisé, il devient contre-productif.

Le groupe organise aussi des actions de solidarité en tant que telles. Une fois par an environ, à l’occasion par exemple de catastrophes naturelles, il organise des repas dont le bénéfice va aux associations d’aide aux victimes. Le groupe a ainsi organisé en 2001 un couscous pour deux cents personnes, qui a rapporté 6000 F (914 euros) pour aider les victimes des inondations en Algérie. Les femmes participent aussi à des actions comme le Téléthon, pour lequel elles préparent des lumignons.

En dehors des réunions hebdomadaires, les femmes les plus impliquées se rencontrent les unes chez les autres.

La vie démocratique

Les participantes


Le groupe est exclusivement féminin ; les seuls hommes acceptés sont des professionnels. Il regroupe des femmes qui ont entre 25 et 60 ans, mais qui forment deux « groupes » : les jeunes et les anciennes. Ces deux sous-groupes sont en « conflit générationnel » et les participantes ne suivent pas les mêmes activités, sauf pour les événements importants (repas, fêtes). Les plus jeunes participent spontanément, alors que les plus âgées « attendent qu’on les invite ».

Le groupe a un taux de renouvellement important, à cause des déménagements, de la reprise d’une activité professionnelle ou de la pression communautaire. Environ cinq participantes, qui constituent le noyau du groupe, sont présentes depuis le début, et certaines nouvelles arrivantes, mal à l’aise avec ce noyau, ne reviennent pas.

En termes de catégories socioprofessionnelles, le groupe est assez mixte. On y trouve des personnes en difficulté (trois femmes touchent le RMI) et d’autres dans des situations plus « confortables ». Notamment parce qu’elles ont lieu l’après-midi, les activités ne regroupent que des femmes qui ne travaillent pas.

Du point de vue ethnique, les femmes accueillies sont de différentes nationalités. Si la grande majorité (80%) sont d’origine maghrébine, on trouve également des Françaises et des femmes d’autres nationalités. Les femmes d’origine maghrébine qui participent au groupe sont pour la plupart de la deuxième génération, toutes parlent français couramment. Les femmes turques qui participaient l’année dernière ont cessé de venir du fait de la « pression communautaire »5 : une des caractéristiques importantes de la communauté turque est qu’elle milite fortement pour un islam assez radical, ce qui génère des provocations. Ainsi, les femmes turques ont tenu des propos insultants à l’égard des autres participantes musulmanes sur leurs tenues vestimentaires. Cette attitude a eu un double effet :

- une réaction de l’animatrice de la CSF, qui, choquée, a profité du débat sur la charte dont devait se doter le groupe pour susciter une discussion de fond avec les participantes sur les valeurs du groupe, notamment la tolérance, qui a été inscrite dans la charte ;

- le refus des femmes d’origine maghrébine de servir du vin dans les « repas de professionnels », car les femmes turques n’en servaient pas dans les repas qu’elles organisaient.

Toutes les femmes du groupe n’étant pas de mêmes conditions sociales, l’impact émancipateur du groupe sur les femmes est différent selon les communautés ethniques. C’est principalement pour les femmes de la communauté turque que le groupe a pu jouer un rôle émancipateur important. Les changements sont surtout constatés par rapport à la prise de parole en public et au fait que les femmes osent s’adresser directement aux élus (hommes).

La vie démocratique du groupe


Ce groupe informel n’a évidemment pas de statuts, mais il possède une charte, adoptée lors de l’ouverture du compte chèque à la Poste. Cette charte a été l’occasion d’un travail de questionnement durant trois mardis successifs. Ce document, relativement succinct, comporte cinq articles :

- le premier définit l’intitulé du groupe et sa composition,

- le deuxième, ses bases philosophiques (ouverture et tolérance),

- le troisième, sa domiciliation,

- le quatrième, l’absence d’adhésion,

- et le cinquième, les objectifs prioritaires du groupe (créer des liens, échanges, activités…).

Curieusement, le groupe, dont le nombre de participantes est naturellement instable, a une pratique du vote relativement fréquente. Les participantes décident de cette façon de la plupart des activités, et ont ainsi élu la trésorière. Celles qui votent sont bien évidemment celles qui sont présentes, mais une fois qu’une action est décidée toutes les femmes peuvent y participer.

Les participantes ne font pas de publicité sur leur action. Les gens en ont connaissance de bouche à oreille, ou bien par les assistantes sociales ou les structures sociales du quartier.

Citons pour conclure l’animatrice de la CSF : « Le fonctionnement n’est pas raisonnable. C’est ambigu… Quand il y a un cadre, c’est plus facile à gérer ».

En résumé

Ce groupe est constitué de femmes qui se réunissent pour discuter, mais qui ne semblent pas prêtes à avoir des activités organisées. Cela se traduit par une faible identité du groupe, que peuvent bousculer des éléments imprévus ou l’arrivée de nouvelles participantes.

Du point de vue démocratique, ce groupe a une pratique du vote originale et révélatrice. Cette pratique peut sembler très égalitaire, car basée sur la règle démocratique de base « un individu = une voix ». Cependant, c’est une démocratie fragile car le groupe est particulièrement instable.

De plus, le fait de recourir au vote de façon aussi régulière met en évidence la difficulté de réunir les femmes sur un objectif durable.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   93

similaire:

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes iconL’épargne solidaire pour les entrepreneurs de Rhône-Alpes
«Initiative remarquable» le réseau a choisi de distinguer 100 entreprises en France dont 15 de la région Rhône-Alpes

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes iconProcédure à suivre pour l’obtention de la subvention accordée par...
«Mappy» ou «Viamichelin» du lieu de départ (adresse de l’entreprise) au lieu de destination

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes iconEn quoi le projet de lgv lyon-turin est-il un amenagement majeur pour la region rhone-alpes ?

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes iconLa Région Rhône-Alpes

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes icon«Les banques rhône-alpines aux xixe et xxe siècles», in Yves Lequin...

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes iconConseil Régional de la région Rhône-Alpes

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes icon«Cellule d’Achat Public et d’Information Juridique Région Rhône-Alpes»

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes icon1. Commissions administratives Composition
Manche Est / Mer du Nord – Préfecture de région – Délégations de signature Préfecture de région; cete normandie-Centre; Rectorat;...

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes iconVille de France, est la préfecture du Var et une préfecture maritime,...
«vont et viennent». A contrario, une masse importante de population de l’aire toulonnaise est «déversée» chaque matin par différents...

Recherche réalisée pour la Préfecture de Région Rhône-Alpes iconPour le conseil regional rhone-alpes






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com