Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites





télécharger 48.1 Kb.
titreSynthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites
date de publication03.01.2017
taille48.1 Kb.
typeThèse
e.20-bal.com > économie > Thèse
DEVOIR SES – STRATIFICATION SOCIALE ET INEGALITES – 14.01.2010

Questions préalables
1/ Définir la moyennisation (document 1)

2/ Faites une phrase avec les données soulignées (document 2)

3/ Définissez la mobilité structurelle et indiquez l’évolution contemporaine de la structure sociale (document 3)

4/ Faites une phrase avec les données soulignées (document 3)

5/ Les écarts constatés dans le document 4 relèvent-ils seulement d'inégalités économiques? (document 4)
Synthèse

Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites.
-----------------------------------------------------------------------------------
Document 1 : La moyennisation de la société française

L’augmentation constante du niveau de vie moyen, malgré la crise de l’emploi, a permis à une grande majorité de Français d'accéder à la «société de consommation », à travers la diffusion massive des biens d'équipement du foyer. En 1969, la moitié des foyers ne disposaient pas de machine à laver, un tiers n'avaient pas la télévision et un quart pas de réfrigérateur. En même temps, les paysans et les ouvriers, les deux groupes principaux qui, jusqu'aux années 50, structuraient la société (et donc les modes de consommation), ont vu leur nombre se réduire. C'est à partir de ce double constat que l’on a pu conclure à une « moyennisation » de la société française. Source : Cécile Nathan-Tilloy Alternatives Economiques HS 50 – 4e trimestre 2001.
Document 2 : Un sentiment d’appartenance très largement partagé (en %)




Niveau de revenu mensuel par tête

Avez vous le sentiment d’appartenir aux…

Ensemble

Plus de 1500 €

1001 à 1500 €

500 à 1000 €

Moins de 500 €

Classes aisées

8

17

8

4

7

Classes moyennes

75

81

85

76

64

Classes modestes

16

3

7

19

27

Ne sait pas

1

0

1

1

2

Source : TNS-SOFRES, 2005
Document 3 : Table des destinées des hommes en 2003

PCS du fils

PCS du père

Agri

ACCE

Cadres

PI

Employés

Ouvriers

Total

Agriculteurs

22

6

9

17

9

37

100.0

ACCE

1

21

22

24

9

24

100.0

Cadres

0

6

52

26

6

9

100.0

Prof. intermédiaires

0

8

33

33

19

17

100.0

Employés

0

7

22

28

17

26

100.0

Ouvriers

1

8

10

23

12

46

100.0

Total

4

9

19

24

11

34

100.0

Source : INSEE, Enquête FQP 2003
Document 4 : Part des ménages équipés ou abonnés en 2001, en %




Agriculteurs

ACCE

Cadres

PI

Employés

Ouvriers

Total

Téléviseur

97,2

95,5

90,4

91,9

94,2

97,4

95,1

Ordinateur

29,4

44,3

64,3

51,1

32,3

26,0

29,0

Spectacles

1,0

3,8

9,8

4,8

3,0

1,1

3,1

Bibliothèque /

médiathèque

7,7

7,0

15,7

11,4

8,5

6,1

7,6

Source : Enquête permanente sur le budget des familles (2000-2001), Insee résultats n°29, avril 2004.

CORRECTION DEVOIR SES – STRATIFICATION SOCIALE ET INEGALITES – 14.01.2010

Questions préalables
La principale difficulté de ce devoir tenait à la capacité de jongler entre deux types d’analyses différentes : les analyses en termes de classes sociales (qui reposent sur des différences importantes de nature entre des classes sociales aux intérêts divergents, comme par exemple le prolétariat et la bourgeoisie dans l’analyse marxiste) et les analyses en termes de strates sociales (souvent inspirées de l’analyse wébérienne, dans lesquelles on ne parle pas véritablement de classes, mais plutôt de catégories sociales).

Toute la question de la moyennisation est là : ou on estime qu’il y a un véritable rapprochement entre les différentes catégories sociales (et dans ce cas on parle effectivement d’une grande classe moyenne), ou on estime qu’au contraire il y a une tendance à la polarisation entre des catégories sociales très différentes (est dans ce cas on insistera par exemple sur les différences entre les cadres et les ouvriers, sans toutefois les confondre avec les bourgeois et les prolétaires, dont la définition n’est pas la même et ne renvoie pas à la même période historique).
1/ Définir la moyennisation (2)

La moyennisation est un processus au cours duquel les clivages entre les groupes sociaux s’effacent peu à peu, au profit d’une homogénéisation des niveaux de vie (que l’on remarque à partir des Trente Glorieuses, avec l’accroissement général du pouvoir d’achat et la réduction des inégalités de revenus) et des modes de vie (la plupart des ménages ont accès aux mêmes biens de consommation et les pratiques culturelles se rapprochent de plus en plus).

Ce processus s’est accompagné d’une perte du sentiment d’appartenance à une classe sociale particulière, au profit d’un sentiment largement partagé d’appartenance à la classe moyenne.

2/ Faites une phrase avec les données soulignées (1,5 pour interprétation correcte + 0,5 pour mise en relation des 2 chiffres)

Le sentiment d’appartenance à une vaste classe moyenne est largement partagé par la plupart des français. En effet, selon l’enquête TNS-SOFRES de 2005, 81 % de ceux dont les revenus sont supérieurs à 1500€ par personne ont le sentiment d’appartenir aux classes moyennes (alors qu’objectivement, ils font partie des 40 % les plus riches de la population française). Dans le même temps, 64% de ceux dont les revenus sont inférieurs à 500€ par personne partagent aussi ce sentiment (alors qu’objectivement, ils font partie des 10 % les plus pauvres de la population française).

3/ Définissez la mobilité structurelle (1) et indiquez l’évolution contemporaine de la structure sociale (1)

La mobilité structurelle est la mobilité sociale (c'est-à-dire le fait pour un individu d’exercer une profession différente de celle de ses parents) qui résulte de la transformation des emplois entre les générations.

Par exemple, la mobilité structurelle au cours des dernières décennies a essentiellement été une mobilité ascendante. En effet, l’évolution contemporaine de la structure sociale se caractérise par la montée de la part des cadres, des professions intermédiaires et des employés et la réduction de la part mais aussi du nombre des ouvriers (ainsi que des agriculteurs et des artisans, commerçants et chefs d’entreprise).

4/ Faites une phrase avec les données soulignées (1,5 pour interprétation correcte + 0,5 pour mise en relation des 2 chiffres)

L’enquête formation et qualification professionnelle réalisée en 2003 par l’INSEE montre que 52 % des fils de cadres sont eux-mêmes devenu cadres, alors que 46% des fils d’ouvriers sont eux-mêmes devenus ouvriers.

Ce sont ainsi les deux PCS pour lesquelles on remarque la plus forte reproduction sociale.

5/ Les écarts constatés dans le document 4 relèvent-ils seulement d'inégalités économiques? (1 pour distinguer ce qui peut relever d’inégalités économiques ou sociales dans le tableau, 1 pour utiliser des chiffres qui illustrent précisément l’argumentation)

L’enquête menée par l’INSEE en 2004 montre qu’il existe des différences en termes de pratiques culturelles entre les PCS.

Certaines de ces différences relèvent sans doute d’inégalités économiques (on constate ainsi que les cadres sont 3 fois plus nombreux que les employés et 9 fois plus nombreux que les ouvriers à assister à des spectacles, et 2 fois plus nombreux que les employés et 3 fois plus que les ouvriers à disposer d’un ordinateur).

Toutefois, ces inégalités ne s’expliquent pas toutes par les différences de revenu (les employés par exemple sont 3 fois plus nombreux que les ouvriers ou les agriculteurs à assister à des spectacles) mais sont aussi bien souvent des inégalités en termes de capital culturel, que l’on peut relativement corréler avec le niveau de qualification (en prenant l’exemple des seuls salariés, on observe que la fréquentation d’une bibliothèque s’élève avec le niveau de qualification : 8,5% pour les employés ; 11,4% pour les professions intermédiaires ; 15,7% pour les cadres).


Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites.
Accroche : Pour Alexis de Tocqueville, les sociétés démocratiques modernes se caractérisent par l’atténuation des différences économiques et sociales entre les groupes sociaux (processus d’égalisation des conditions).

De fait, le développement des droits sociaux des individus au cours du 19e et surtout du 20e siècle a permis de réduire très considérablement les différences qui pouvaient exister entre les deux grandes classes sociales que distinguait Marx : les bourgeois et les prolétaires.

Problématique et annonce du plan : En France, cette atténuation des clivages entre les groupes sociaux s’est considérablement prolongée à partir des Trente Glorieuses. Quels éléments sont à l’origine de cette moyennisation et peut-on encore aujourd’hui parler d’une poursuite de ce processus ?

Après avoir expliqué quels éléments économiques et sociologiques ont été à l’origine de ce processus de moyennisation, nous montrerons que de nouveaux éléments peuvent peut-être permettre aujourd’hui de parler au contraire d’un certain retour des classes sociales.
I. Le processus de moyennisation de la société française

A. Une réalité économique …

C’est surtout à partir de la deuxième moitié du 20e siècle que l’on va parler du processus de moyennisation. En effet, le compromis fordiste, basé sur un partage des gains de productivité en faveur des salaires, permet d’accroître considérablement les revenus de l’ensemble des ménages. Dans le même temps, le développement du système de protection sociale réduit les phénomènes de pauvreté et d’exclusion qui touchent les personnes les plus défavorisées. Le développement du salariat et le plein-emploi permettent à la majeure partie des ménages de bénéficier de ces progrès sociaux au cours des Trente Glorieuses. Cet accroissement des revenus a ainsi « permis à une grande majorité de français d’accéder à la société de consommation » (doc.1).

Les transformations du système productif ont également participé à cette moyennisation dans la mesure où les paysans (pauvres pour la plupart) ont vu leur nombre se réduire considérablement. La part des ouvriers a également baissé à partir des années 60, laissant davantage de place à des catégories sociales intermédiaires (une partie des employés, les professions intermédiaires, une partie des cadres, des artisans et commerçants) (question 3)

B. … et sociale

Cette moyennisation économique s’observe également en matière sociale. Ainsi, on a observé au cours des Trente Glorieuses une massification ainsi qu’une démocratisation scolaire. Cette démocratisation scolaire a contribué à accroître la mobilité sociale des individus (question 3) et à homogénéiser les comportements culturels.

Ces transformations ont contribué à faire disparaître des sentiments d’appartenance à une classe particulière. Aujourd’hui, 64 % des ménages français des plus pauvres ont ainsi le sentiment d’appartenir aux classes moyennes, tout comme 81 % des ménages plus favorisés (question 2)
Transition : Ce processus de moyennisation, observé à la fois dans sa dimension économique et sociale, paraît cependant montrer des signes d’essoufflement aujourd’hui.



II. Un processus qui s’essouffle ?

A. Des inégalités économiques durables

Si les inégalités se sont réduites, elles n’en restent pas moins importantes. En particulier, si les inégalités de revenus restent relativement modérées, les inégalités de patrimoine semblent s’accroître de nouveau, sous l’effet conjugué d’une part de l’accroissement du prix des valeurs mobilières et immobilières pour les ménages les plus aisés et d’autre part du développement du chômage et de la précarité, surtout pour les personnes les moins qualifiées.

Ces inégalités économiques vont de pair avec des inégalités sociales qui paraissent relativement durables.

B. Des inégalités sociales qui se développent

En effet, atténuation des différences ne signifie nullement égalité des conditions : par exemple, il existe relativement peu de mixité sociale en matière de logement et les quartiers populaires sont souvent situés en périphérie, parfois stigmatisés, ce qui explique en partie de très fort taux de chômage, avec un accès plus difficile aux meilleurs services de santé, aux meilleures écoles, aux pratiques culturelles valorisées… Par exemple, en 2001, les cadres étaient neuf fois plus nombreux que les ouvriers à avoir assisté un spectacle (question 5).

Plus encore, ces inégalités paraissent durables. Sans pour autant parler de la résurgence de véritables classes sociales, on remarque ainsi qu’il existe une reproduction sociale relativement forte, en particulier en ce qui concerne les cadres d’une part et les ouvriers d’autre part (question 4).
Bilan : La société française contemporaine se caractérise donc par des oppositions moins tranchées entre milieux sociaux, mais ce nivellement résulte sans doute plus de la déstabilisation des identités populaires que d’une véritable homogénéisation des niveaux et des modes de vie. Au contraire, il semble demeurer un clivage fort entre les catégories populaires (il existe une forte homogamie entre les ouvriers et les employés) et les autres.

Ouverture : Ce clivage ne se traduit certes plus par une conscience collective facilement identifiable. Mais si l’on en juge, par les sondages, la relative sympathie que reçoivent de nombreux mouvements de grève, les préoccupations des salariés les plus fragiles semblent converger.

similaire:

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites iconSynthèse : a partir des différents documents présentés, vous montrerez...
«Une demande croissante d'ordre public mais un désir accru de liberté privée», Le Monde, 24. 04. 09

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites iconExercice – Analyse de documents d’Histoire
«une économie monde multipolaire». Vous montrerez également quelles peuvent être les limites de la mondialisation des économies

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites iconExercice – Analyse de documents d’Histoire
«une économie monde multipolaire». Vous montrerez également quelles peuvent être les limites de la mondialisation des économies

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites iconExercice – Analyse de documents d’Histoire
«une économie monde multipolaire». Vous montrerez également quelles peuvent être les limites de la mondialisation des économies

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites iconExercice a – Analyse d’un document d’Histoire
...

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites iconSituation : L’outre-mer et la puissance française
«dans un paragraphe de 20 lignes, vous montrerez comment l’outre-mer est important pour la puissance française»

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites iconVous présenterez le document puis montrerez comment IL permet d’expliquer...
«La dévalorisation des services relationnels dans les pratiques et les conventions dominantes», L'Homme et la société, n°163-164,...

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites iconCe document de travail a pour sources principales
«après vous, j’vous en prie», «j’vous en pire», «passez donc les…» «’près vous…». Avec le temps, j’ai pris l’habitude de m’apercevoir...

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites iconC’est l’évolution de la société française en premier lieu. Evolution...

Synthèse Après avoir mis en évidence le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites icon1 Après avoir caractérisé la stratégie définie par M. Leduc pour...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com