Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale.





télécharger 93.04 Kb.
titreRésumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale.
page2/2
date de publication30.09.2017
taille93.04 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > économie > Résumé
1   2

Bibliographie



ASSIDON (Elsa), 2002, « Les nouvelles théories économiques du développement », Cahiers Français n° 310, pp. 18-24.
BOUQUET (Christian), 2004, « Du mauvais usage de la démocratie », Géopolitique Africaine, n° 14, pp. 237-254 http://www.african-geopolitics.org/home_french.htm
BOURGUIGNON (François), 2004, « Le triangle pauvreté-croissance-inégalités », Afrique Contemporaine, n° 211, pp. 29-56.
BRUNET (Roger), 2000, « Des modèles en géographie ? Sens d’une recherche », Bulletin de la Société de Géographie de Liège, n° 2, pp. 21-30.
COLIN (Jean-Philippe), 2005, « Le développement d’un marché foncier ? Une perspective ivoirienne », Afrique Contemporaine, n° 213, pp. 179-196.
COPANS (Jean), 2006, Développement mondial et mutations des sociétés contemporaines, Armand Colin, 128 p.
DARBON (Dominique), 2002, « Démocratie et développement », Cahiers Français, n° 310, pp. 70-76
EASTERLY (William), 2006, The White Man’s Burden, Penguin Press, 436 p.
FEUER (Guy), 2006, “L’OMC et la reduction des inégalités commerciales entre Etats”, Questions Internationales, n° 22, pp. 67-78.
FOUCAULT (Michel), 1994, Dits et écrits, 1954-1988, Gallimard, 833 p.
FRANCOIS (Alain), 2003, « Le concept de développement : la fin d’un mythe », L’Information Géographique n° 4, pp. 323-336.
GOREUX (Louis-M.), 2003, « Le coton en zone franc et les subventions américaines et européennes avant et après Cancun », Afrique Contemporaine, n° 205, pp. 59-70.
GOUSSOT (Michel), 2006, « Mondialisation, pays émergents et pays pauvres : vers une nouvelle géoéconomie ? », Questions Internationales, n° 22, pp. 35-47.
HUGON (Philippe), 2002, « Les politiques éducatives et le développement », Cahiers Français, n°310, pp. 91-99.
HUGON (Philippe) et MICHALET (Charles-Albert), 2005, Les nouvelles régulations de l’économie mondiale, Karthala, 255 p.
LIST (Friedrich), 1841, Système national d’économie politique, Gallimard, 1996
MESTRE (Claire), 2003, « Recouvrement des coûts, accès aux soins et enjeux politiques à Madagascar (Toamasina) », Les pratiques de santé dans un monde globalisé (dir. Isabelle Gobatto), MSHA-Karthala, pp. 109-128.
PNUD, 2006, Human Development Report, Economica, 390 p.
RICARDO (David), 1817, Des principes de l’économie politique et de l’impôt, Otto Zelle, 1966, 584 p.
ROSTOW (Walt Whitman), 1963, Les étapes de la croissance économique, Seuil,
SEN (Amartya), 2004, « La Valeur universelle de la démocratie », Letras Libres (Mexico, Madrid) et Courrier International n° 715, pp. 40-42.
SEVERINO (Jean-Michel) et CHARNOZ (Olivier), 2005, « Les ‘mutations impromptues’. Etat des lieux de l’aide au développement », Afrique Contemporaine, n° 213, pp. 13-133.
SMITH (Adam), 1776, Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations, Economica, 2005.
TREILLET (Stéphanie), 2005, L’économie du développement, de Bandoeng à la mondialisation, Armand Colin, 232 p.

03/01/07


1 Pour le rapport 2005, on remarquera le sous-titre : La coopération internationale à la croisée des chemins. L’aide, le commerce et la sécurité dans un monde marqué par les inégalités.

2 On trouvera une bonne illustration cartographique de ce découpage dans le n° 22 de Questions Internationales (La Documentation française, nov.-déc. 2006), p. 11. Voir également p. 13 l’évolution 1995-2003 de l’IDH.

3 Dont on rappelle qu’il exclut un peu artificiellement les cinq pays d’Afrique du Nord, et le bloc Afrique du Sud-Namibie.

4 On verra au fil du texte et de la réflexion que le « modèle politique » de la démocratie n’est pas forcément compatible avec le développement de l’économie ultra-libérale.

5 F. List définissait cinq stades : l’état sauvage, pastoral, agricole, agricole-manufacturier, et agricole-manufacturier-commercial. Voir à ce sujet http://conte.u-bordeaux4.fr/Enseig/Lic-ecod/docs_pdf/Rostow1.pdf

6 David Ricardo évoquait l’idée d’un avantage comparatif relatif, alors qu’Adam Smith parlait d’avantage comparatif absolu.

7 On rappellera que Keynes avait souhaité la création d’une organisation internationale du commerce à laquelle il aurait assigné d’autres objectifs que ceux définis par le GATT. Lire à ce sujet Susan George, 2007, « Une autre organisation du commerce international était possible », Le Monde Diplomatique n° 634, pp. 20-21.

8 Le « modèle ivoirien » est l’une des meilleures illustrations de ce constat, dont on imagine qu’il a prêté à controverses. Voir néanmoins Contamin (Bernard) et Memel-Fotê (Harris), 1997, Le modèle ivoirien en questions, Karthala, 802 p.

9 A ce sujet, une question mérite d’être posée : pourquoi des pays riches comme la France, qui confient leurs enfants à des instituteurs de niveau bac + 5, admettent-ils apparemment sans état d’âme que les enfants des pays pauvres puissent recevoir une éducation d’un niveau très sensiblement inférieur ?

10 Voir dans le n° 22 de Questions Internationales la carte des PMA (Pays les moins avancés) et des PPTE (Pays pauvres très endettés) p. 39.

11 La décision, en 2000, de lancer le vaste chantier des OMD a tempéré cet optimisme.

12 On pourrait également s’interroger sur les concepts de « nation », voire d’ « Etat », et donc d’ « Etat-nation » dans un grand nombre de pays du Sud. Voir à ce sujet sur un exemple précis : Bouquet (Christian), 2005, Géopolitique de la Côte d’Ivoire, Armand Colin, 315 p., notamment p. 157 et p. 197

13 Voir Lima (Stéphanie), 2006, « Quand la frontière devient interface. Le cas des frontières communales au Mali », Regards géopolitiques sur les frontières, L’Harmattan.

14 Celles-ci mériteraient pourtant d’être écoutées, notamment sur le droit des brevets dans le domaine des médicaments, qui exclut des soins dans les pays pauvres des centaines de millions de malades insolvables.

15 Elle est gratuite dans les pays riches, sans doute parce que les bornes-fontaines sont des éléments de décor….

16 Grevé par des charges diverses, notamment par des taxes municipales, le prix de l’eau à la fontaine collective (rapporté au mètre cube) est nettement plus élevé qu’au robinet du particulier.

17 Voir sur le sujet Bouquet (Christian), 2006, « Eau, pauvreté, santé : le cas de Madagascar, Géopolitique Africaine, n° 21, pp. 167-177

18 La construction de la basilique de Yamoussoukro en fut l’une des plus spectaculaires illustrations

19 Voir à ce sujet le petit livre d’Erik Orsenna, Voyage aux pays du coton, et sa recension dans ce numéro des Cahiers.

20 La dette des pays en développement est estimée, dans le même temps, à 2 500 milliards de dollars.

21 C’est l’un des points faibles du projet, dans la mesure où les pays pauvres ne disposent pas d’appareils statistiques suffisamment fiables pour mesurer l’état des lieux et les évolutions. Par ailleurs, diminuer la proportion des pauvres ne correspond pas forcément à la diminution du nombre des pauvres.

22 Par exemple sans inclure l’effacement de la dette, comme le fait régulièrement la France (sans atteindre pour autant la barre souhaitée).

23 On pourra lire sur le sujet un entretien entre Jacques Marseille et Dominique Plihon dans le n° 22 de Questions Internationales, sous le titre « La mondialisation produit-elle des inégalités ou les corrige-t-elle ? », pp. 59-68.

24 Cela pourrait être également un marqueur géopolitique intéressant. On relira à ce sujet Michel Foucault (1994) : « Autrefois, l’Etat pouvait dire : ‘Je vais vous donner un territoire’. […] Aujourd’hui […] ce que l’Etat propose à la population, c’est : ‘Vous serez garantis’. Garantis contre tout ce qui peut être incertitude, accident, dommage, risque. Vous êtes malade ? Vous aurez la Sécurité sociale ! Vous n’avez pas de travail ? Vous aurez une allocation de chômage ! Il y a un raz de marée ? On créera un fonds de solidarité ! »

25 Voir également dans le n° 22 de Questions internationales les cartes de la p. 37.

26 Voir à ce sujet Bouquet (Christian), 2006, « La transgression, modèle économique alternatif pour les pays pauvres », Cafés géographiques, 21/05/06.

http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=872




1   2

similaire:

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconRésumé : Le secteur du vin est ébranlé par deux crises qui se chevauchent...
«durable») et européen (parce que les institutions européennes cherchent à garder leur rôle dans les négociations au sein de l’Organisation...

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconBanque mondiale, Repenser la géographie économique. Rapport 2009...
«bottom billion» exclus du développement, pris comme dans un piège et sans accès aux marchés mondiaux

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconLa France dans la mondialisation (2/2) : Paris, ville mondiale : réalités et défis
«icônes» de la ville-mondiale. Mais dans la compétition féroce que se mènent les villes mondiales entre elles, rester une ville mondiale...

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconLes rapports Nord-Sud dans l’Agenda pour le développement de l’Organisation mondiale du commerce
...

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconRésumé L’environnement monétaire et financier s’est tellement modifié...
«bonne gouvernance». Mais le Fonds est lui-même une institution qui fonctionne selon ses statuts, et ses statuts n’ont guère changé...

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconI. au niveau mondial depuis le 01/01/1995, les échanges internationaux...

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconB/ Le système de Bretton-Woods 1) La conférence de Bretton-Woods (juillet 1944)
«as good as gold» a supplanté la livre sterling. En effet, les États-Unis détiennent les deux tiers du stock d'or mondial

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconHistoire Chapitre 7 – Vers une gouvernance économique mondiale depuis 1975
«société civile mondiale», courant altermondialiste p189 (forum social mondial depuis 1991, 2015 Tunis, objectifs : 2 p. 197), mobilisations...

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconLe modèle français du capitalisme de l’eau dans la compétition européenne...
«modèle français de la gestion déléguée» et un «modèle français de la concession» se sont ainsi constitués au fil des décennies

Résumé : La mondialisation est le recouvrement progressif du monde par le modèle économique libéral. Les institutions de Bretton Woods (Fonds monétaire international et Banque mondiale) et l’Organisation mondiale du Commerce sont les outils de la gouvernance mondiale. iconAu total on y dénombre donc 3,8 milliards d’habitants, soit 55% de...
«monde plein» depuis des siècles, où la densité de population est exceptionnelle, en dehors des jungles d’Asie du Sud-Est et de quelques...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com