Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet





télécharger 217.27 Kb.
titreAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet
page3/7
date de publication06.07.2017
taille217.27 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

Céline

Cliente, marché Tastavin

Je viens au marché car il y a du choix dans les produits, même si je fréquente aussi les grandes surfaces. Ici, je trouve différents commerces : poissonnier, primeurs, fromager etc., tous de qualité, ainsi que du textile et des vêtements.

J’ai mes habitudes et les commerçants sont sympas. C’est convivial. En plus, le marché est complémentaire des commerces du quartier. Pendant que je fais mon marché, ma couette est en train d’être lavée au pressing. C’est très pratique !
INTERVIEW
« Les circuits courts favorisent l’économie locale et la santé. »

Brigitte Roussel-Galiena, adjointe au maire, déléguée aux affaires

économiques, au commerce et à l’artisanat.
Les marchés de Montpellier permettent- ils un soutien à la production locale ?

La politique que nous avons choisi de mener vise à trouver un maximum d’apports dans les circuits courts (productions légumières, fruitières, animales, fromagères etc.), c’est-à-dire des produits régionaux ou du terroir, qui favorisent l’économie locale, les producteurs d’ici, et in fine la santé des consommateurs. Sur le marché qui quitte la place Salengro pour s’installer en ce mois de juin à Plan Cabanes, nous avons par exemple le meilleur boulanger de France, et une offre en produits frais alimentaires de qualité.
Proximité et qualité des produits sont vos priorités ?

Les consommateurs recherchent aujourd’hui dans les halles, sur les marchés et dans leurs commerces de proximité un « cercle vertueux », du producteur à l’assiette, et donc la qualité. C’est ce qui fait qu’un usager vient et revient. Nous avons la chance à Montpellier d’avoir un marché d’intérêt national (MIN) où vendent nos producteurs et où s’approvisionnent les étaliers, qui font le choix de la fraîcheur. Et tous ces commerces apportent aux Montpelliérains des lieux indispensables à la vie de quartier, conviviaux, qui rendent la vie et la ville plus agréables. Il fait bon vivre à Montpellier !

Alex

Agent de la Ville - Placier

Sur les marchés, il y a les commerçants abonnés au trimestre et ceux qui obtiennent une place pour la matinée. Ces derniers sont tirés au sort par le placier à l’aide de jetons de loto. À Montpellier, le prix est fixé en fonction de la superficie de chaque étal. Il est de 1,40 € par mètre carré. Un reçu électronique est délivré à chaque commerçant.


Le nouveau Laissac
L’avant-projet architectural des futures halles Laissac est aujourd’hui finalisé.

Il est le résultat d’une co-production entre les habitants, les commerçants et la Ville.

Le dossier des halles Laissac est un pur exemple de démocratie participative. Pas moins de dix réunions de concertation avec les riverains, les habitants du quartier et les commerçants, ont permis aux Montpelliérains et professionnels de faire entendre leurs voix et de co-produire avec la Ville le projet de réaménagement du marché et de l’espace public attenant. Avec pour objectif de coller au plus près des besoins des usagers du lieu et des habitants du quartier. Ainsi, le 26 avril, Philippe Saurel et l’équipe municipale revenaient dans le quartier présenter l’avant-projet simplifié des halles et le programme d’aménagement lors d’une réunion publique.

Le futur bâtiment, en lieu et place de l’ancien « marché rond », est très fortement inspiré par l’architecture de Baltard. Avec sa structure en métal, son toit en zinc et verre, dotée de brise-soleil mécaniques et de lanterneaux, la future halle Laissac sera très lumineuse. Elle comptera entre 22 à 24 étals tous situés à l’intérieur. Au centre du marché, un espace de dégustation permettra de consommer sur place les produits vendus. Les parois en accordéon pourront s’ouvrir sur l’extérieur. Côté confort climatique, une ventilation naturelle rafraîchira l’espace en été avec l’aide des brise-soleil et l’ouverture des lanterneaux. En hiver, l’architecture laissera entrer le soleil.

À noter, une intervention artistique sur la future halle dans laquelle des artistes travailleront sur les façades vitrées et la coupole.

À l’extérieur, l’espace public sera entièrement réaménagé et végétalisé grâce à la plantation d’arbres. Sept savonniers et un micocoulier feront de l’ombre sur les terrasses de la place.

Coût du projet : 2,1 millions d’euros.


  • Une place arborée : six savonniers et un micocoulier

  • Une ventilation naturelle grâce aux lanterneaux et brise-soleil

  • Une intervention artistique sur les vitrages et la coupole

  • Des parois en accordéon pour ouvrir le marché sur l’extérieur

  • À l’intérieur, la coupole fera l’objet d’une intervention artistique.

  • 22 à 24 étals, dont certains s’ouvrent sur l’extérieur

  • 6 entrées pour fluidifier les déplacements des clients

  • Des terrasses


Les prochaines étapes

2016

Juin, juillet, août : démolition

Été : obtention du permis de construire et lancement du dossier de consultation sur l’intervention artistique.

2017

Fin janvier : jury pour la consultation artistique

1er trimestre : démarrage de la construction de la nouvelle halle.

2018

1er trimestre : démarrage des travaux des espaces publics

Dernier trimestre : fin des travaux.

Plus d’infos sur montpellier.fr
TOUJOURS OUVERTS

• Durant les travaux, les commerces de la place Laissac restent ouverts : droguerie Genin, Chaussures Agret, Carrefour City, La Maison de la volaille, Pressing Laissac, Traiteur Rose d’Asie, Boulangerie Durandet, Fleurs Chavet. (Tramway - lignes 3 et 4 arrêt : Observatoire).

• Les étaliers de l’ancienne halle retrouvent leurs clients à l’angle de la place Saint- Denis et du Cours Gambetta.

15 commerces sont installés à l’intérieur et à l’extérieur de l’ancien cinéma Diagonal entièrement réaménagé par la Ville.
ACTION PUBLIQUE LA VILLE AVANCE
Pour assurer la tranquillité publique, la brigade de nuit, composée de deux équipes de 12 policiers municipaux, opère de 20h à 4h du matin.

Sécurité renforcée pendant la saison estivale
La police municipale a étendu sa présence dans le centre-ville, pour faire face à un afflux touristique important, lié aux événements festifs qui s’y déroulent cet été.
« Les opérations des patrouilles mobiles de la police municipale sont intensifiées d’avril à septembre, en lien avec la police nationale. »

Marie-Hélène

Santarelli, adjointe au maire déléguée à la sécurité
Comme chaque année, le maire met en œuvre ses pouvoirs de police par deux arrêtés municipaux, afin de prévenir et organiser une meilleure sécurité des espaces publics. Ces arrêtés s’accompagnent d’une plus grande présence de la police municipale et d’un partenariat avec la police nationale.

Les mesures, destinées à assurer la tranquillité publique, le bon ordre, l’hygiène et la salubrité, sont déclinées dans un arrêté municipal, dont la publication a été avancée d’un mois cette année. Elles s’appliquent depuis le 15 avril et jusqu’au 30 septembre, dans un périmètre délimité par les rues et places de quatre secteurs : Centre-Écusson-Beaux-Arts ; Antigone-Sémalen-Juvénal ; Richter- Jacques-Cœur et Clemenceau. Les dispositions visent, principalement, à empêcher le regroupement de personnes entraînant des occupations abusives et prolongées des rues, la consommation d’alcool en dehors des lieux autorisés, ainsi que le rassemblement de plus de quatre chiens, même tenus en laisse, en stationnement prolongé sur la voie publique.

En cohérence avec les horaires des débits de boisson, un deuxième arrêté municipal impose la fermeture, de 2h à 6h du matin, des établissements de restauration rapide et de vente à emporter de denrées alimentaires et de boissons. Ces mesures s’appliquent depuis le 2 mai, jusqu’au 15 octobre, et concerne les périmètres de quatre secteurs : Grand Centre (Écusson-Plan cabanes-Salengro- Gare) ; Antigone-Don Bosco-Juvénal ; Richter-Jacques-Cœur ; Celleneuve et Près d’Arènes.

Pour assurer cette gestion adaptée des espaces publics, la police municipale a étendu sa présence, avec une amplitude horaire des patrouilles fixes et mobiles, de 7h du matin à 4h le lendemain, du lundi au samedi.

Elle agit sous l’autorité opérationnelle du Centre opérationnel de commandement (COC), en lien avec le Centre de supervision urbaine (CSU) et en relation directe, et en complémentarité, avec la police nationale.

Police municipale : 04 67 34 59 25 (de 7h à 4h, jusqu’au 30 septembre) ou Police nationale : 17 (24h sur 24).


35 ans du jumelage
Montpellier et Chengdu ont renouvelé leur accord de coopération. Signé en 1981, le jumelage entre les deux villes était le premier jumelage franco-chinois.
« Le jumelage a généré un volume d’affaires qui a atteint 5 millions d’euros pour la technologie et 1 million pour la filière viticole. »

Chantal Marion, conseillère municipale déléguée aux relations internationales liées

à l’économie
Ils ne se connaissaient pas encore. Le 3 mai, Philippe Saurel a rencontré le nouveau maire de Chegdu, Liangzhi TANG, venu avec une délégation célébrer les 35 ans de jumelage entre nos deux villes. Cela a été l’occasion de renouveler la coopération dans le domaine de la santé, notamment. C’est ainsi qu’il a été décidé de créer à Chengdu deux instituts de recherche sur l’endocrinologie et sur les maladies du vieillissement, en partenariat avec le CHU de Montpellier, la Ville, et le Bureau de la Santé de Chengdu. En 2016, un nouvel axe sera développé sur le tourisme.

La capitale de la province du Sichuan compte 14 millions d’habitants. C’est un des grands centres industriels chinois avec 42 universités, 230 instituts de recherche, 440 000 chercheurs et 6 000 grandes entreprises et une croissance économique de 10 % par an. Les deux villes coopèrent depuis plus de 35 ans dans le domaine économique (œnologie, innovation, tourisme, numérique), éducatif, santé, sportif et culturel.

Le jumelage a notamment permis la création, en 2014, de la 1re édition du Fise World China-Chengdu. La délégation chinoise a d’ailleurs profité de sa présence pour assister aux compétitions du Fise qui se déroulaient à ce moment-là sur les berges du Lez et d’y inaugurer le stand « Panda » de la ville de Chengdu. Auparavant, elle avait visité le groupe scolaire Chengdu à Port-Marianne où l’on y apprend le chinois et où certaines disciplines sont enseignées dans cette langue. 62 élèves seront accueillis dans cette section internationale à la rentrée 2016.

L’architecte montpelliérain de l’école, André Ariotti, s’est vu confier il y a quatre ans la réalisation d’une école à Chengdu. Dénommé Montpellier, l’établissement s’étend sur 27 000 m² et compte 36 classes, 40 salles annexes, une cantine de 1 800 places, une cour, un jardin paysager. Mais aussi un gymnase de 1 000 m², une piste d’athlétisme et un parking souterrain.

Décisions du Conseil municipal
Le 28 avril, les membres du Conseil municipal ont adopté plusieurs mesures.
• Distinctions

Quatre sportifs montpelliérains qualifiés pour les JO de Rio ont été honorés. Les nageuses Coralie Balmy, Fanny Deberghes, Margaux Fabre et le boxeur Loïc Gouget ont reçu la médaille de la Ville.

• Vidéo-surveillance

35 caméras supplémentaires seront installées cette année.

17 seront déployées sur les entrées de la ville et les axes majeurs de circulation : avenues de Palavas, Toulouse, Clemenceau, Mendès-France, Justice de Castelnau, boulevard de Strasbourg. Certaines surveilleront des équipements publics : Altrad Stadium, Odysseum, zoo de Lunaret, lycée Mermoz, collège Las-Cazes, groupe scolaire des Cévennes. D’autres seront installées en centre-ville : Écusson et Antigone.

• Jumelage

La ville de Palerme en Italie devient la 9e ville jumelée avec Montpellier. Palerme, capitale régionale de la Sicile, forte d’une population de 655 000 habitants, et de plus d’un million en comptant sa métropole, possède de fortes similitudes avec Montpellier et sa métropole, notamment en termes de superficie et de patrimoine. Ce Pacte de jumelage liera les deux villes autour de différentes thématiques qui auront notamment pour objectif de développer les coopérations économiques, touristiques, culturelles et universitaires. Il a une durée de validité de dix ans renouvelable. Le maire de Palerme, Leoluca Orlando viendra à Montpellier signer la convention de jumelage.

• Petite enfance

La future crèche de la rue Boussinesq (Arceaux), sera gérée en délégation de service public (DSP). Elle proposera 89 places d’accueil collectif et 12 places d’accueil familial, avec une amplitude d’horaires d’ouverture élargie (de 6h à 20h).

Une nouvelle adjointe

La conseillère municipale Caroline Navarre devient la 22e adjointe au maire. Une décision qui fait suite à la démission de son poste d’adjoint de Bernard Travier. Âgée de 49 ans, cette chef d’entreprise, docteur en pharmacie, prend en charge les délégations Prévention santé et Droits des femmes. « Cette nouvelle fonction va me donner davantage de latitude pour mettre la santé en valeur, au bénéfice de tous les Montpelliérains ». Également conseillère métropolitaine à la Prévention santé, sous la délégation « Développement économique » pilotée par Chantal Marion, Caroline Navarre œuvre à la promotion de la santé et à la visibilité européenne des entre- prises de ce secteur.

La place Albert 1er fait peau neuve

Le réaménagement de la place Albert 1er est terminé. Elle a été inaugurée le 11 mai par le maire Philippe Saurel, entouré d’Isabelle Gianiel, déléguée aux transports et à la mobilité à la Métropole, d’Abdi El Kandoussi, président de TaM et de Philippe Nucho, secrétaire général adjoint de la préfecture de l’Hérault. Pour unifier l’espace, la place piétonne a été entièrement habillée en dalles de pierre de Pompignan. Cet aménagement volontairement simple et épuré maintient l’identité de la place, en conservant les monuments et les deux platanes centenaires. La nuit, les façades de la Maison des Chœurs et de l’École de médecine sont désormais illuminées. L’ensemble de ce réaménagement représente un investissement de 2 millions d’euros. La place est désormais un maillon important de la boucle complète de la ligne 4 du tramway et une jonction capitale entre le boulevard Henri IV, le boulevard Pasteur, la rue Auguste-Broussonnet et le quai des Tanneurs.
Plan local de déplacements

Une nouvelle aire piétonne

À compter, du 1er juillet, la Ville crée une nouvelle aire piétonne, baptisée Broussonnet-Henri IV-Vialleton. Elle sera effective en même temps que la mise en circulation des rames de la ligne 4 de tramway. Elle est délimitée notamment par la rue Auguste Broussonnet, le boulevard Henri IV, la rue du Faubourg-Saint-Jaumes, la place d’Aviler, le boulevard du professeur Louis- Vialleton, la rue de l’école de Médecine…

« Les riverains pourront circuler sur certaines parties des voies du tramway ouvertes à la mixité d’usage. Cette aire piétonne permettra notamment un déplacement plus serein des personnes à mobilité réduite, de même qu’un accès plus rapide des véhicules de secours », explique Philippe Saurel maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole. L’accès à l’aire piétonne est interdite, sauf au service de secours, de police, aux services publics, aux professionnels médicaux, aux taxis, aux artisans, riverains avec ou sans garage… Les points d’entrée sont gérés par totems avec délivrance de tickets et les sorties par détection sur boucle magnétique. Les autorisations de circuler dans l’aire piétonne sont accordées par la mairie de Montpellier.
Pour tout renseignement et obtenir un badge d’accès, contactez : la direction de la réglementation et de la tranquillité publique. Guichet de l’aire piétonne.

19, rue Durand, de 8h à 17h du lundi au vendredi.

04 34 88 76 90. airepietonne@ville-montpellier.fr
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet iconBibliographie : G. Dupuis, Gudeon et Patrice Chrétien
«La police municipale a pour objet d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques»): la tranquillité publique...

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet iconTerre d’élection de l’intervention publique dans ses fonctions régaliennes...

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet iconLa territorialisation à l’épreuve des grands espaces : quel usage...
«tester» l’exportabilité de la littérature française sur l’action publique territoriale, que de participer pleinement à la discussion...

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet iconFin mai, la première partie du projet de loi de décentralisation...
«décentralisation et de réforme de l’action publique» présenté en conseil des ministres entérine de fait un redécoupage du territoire...

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet icon2. Articles dans des revues à comite de lecture et chapitres d’ouvrages de recherche
«Pour une approche agonistique des débats de politique publique. Le cheminement des controverses dans la globalisation néolibérale»,...

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet iconCompte-rendu de la reunion publique d’information des riverains

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet iconEn principe un clic sur un arrêt ou un texte vous permet d’accéder directement à son contenu sur
«fonction publique», on entend parfois l’ensemble des personnes qui participent à l’action publique ou administrative. Dans ce sens,...

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet iconLe statut de la fonction publique ne sera plus garanti à l’avenir aux nouveaux entrants
«celui qui rentrera dans la fonction publique n’aura pas forcément l’emploi à vie»

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet iconRapport annuel 2011
La mission du Fonds ? La mise en œuvre d’une politique publique de promotion d’insertion professionnelle et de maintien dans l’emploi...

Action publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains à la une le tour de france, les 13 et 14 juillet iconRapport annuel 2011
«La mission du Fonds ? La mise en oeuvre d’une politique publique de promotion d’insertion professionnelle et de maintien dans l’emploi...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com