Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7





télécharger 117.03 Kb.
titreFiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7
date de publication02.07.2017
taille117.03 Kb.
typeRapport
e.20-bal.com > documents > Rapport


Florence Dubosclard, Professeur au lycée de Haute Auvergne, Saint Flour

Céline Faye, Professeur au lycée Murat, Issoire
Sommaire du fichier 



Préambule du fichier  3

Fiche 1 : L’orientation de l’élève : Elaboration d’une fiche-métier 4

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7

Fiche 3 : L’utilisation des schémas en S.E.S : passer du texte au schéma 9

Fiche 4 : L’utilisation des schémas en S.E.S : passer du schéma au texte 12

Fiche 5 : L’utilisation des schémas heuristiques en S.E.S  14


Préambule du fichier 
Objectif général : Ce fichier d’activités est destiné aux professeurs de SES intervenant en AP de 2nde et de 1ère ES.
≥≥ Il est destiné à être complété par l’ensemble des enseignants au cours de l’année, et éventuellement poursuivi jusqu’au niveau de terminale.

Conformément aux textes officiels, les enseignants de SES sont amenés à intervenir en Accompagnement personnalisé, notamment en 1ère ES.
L’A.P en 1ère ES (source : http://www.education.gouv.fr)

« Selon les besoins et les aspirations des élèves, l’accompagnement personnalisé se donne les objectifs suivants :
- apporter un soutien aux élèves qui rencontrent des difficultés, dans les disciplines comme dans les méthodes,
- permettre aux élèves d’approfondir leurs connaissances,
- donner aux élèves des méthodes qui faciliteront leur transition vers l’enseignement supérieur,
- accompagner le projet d’orientation,
- entreprendre des travaux interdisciplinaires.

L’orientation fait partie intégrante de l’accompagnement personnalisé ».

Exemple de présentation d’une fiche :

2nde ou 1ère ES

Niveau concerné :


Une durée indicative est proposée. Lorsque celle-ci est supérieure à une heure, il faudra privilégier de suivre les mêmes élèves sur plusieurs séances, si l’organisation interne le permet.



Durée :

Il s’agit essentiellement d’objectifs de savoir-faire, conformément aux principes de l’A.P.


Objectifs :


Il s’agit ici de présenter le déroulement de la (ou des) séance(s).

Mise en œuvre :


Fiche 1 : L’orientation de l’élève : Elaboration d’une fiche-métier
Niveau concerné : 2nde ou 1ère

Durée : 2 heures (étapes 1 et 2 = 1 heure ; étape 3 = 1 heure)

Objectifs :

* Aider l’élève à construire son projet d’orientation.

*Utiliser et approfondir les savoirs et savoir faire développés en SES dans le cadre de ce projet d’orientation.

Mise en œuvre : Le travail nécessite la collaboration du professeur documentaliste et du professeur principal de la classe, l’utilisation de l’outil informatique et des revus Onisep (par exemple).


Etape 1 = Déterminer l’état d’avancement du projet d’orientation de l’élève
Distribution d’un questionnaire à compléter par l’élève.

Exemple :
Questionnaire - Où en suis-je de mon orientation ?-
Nom : Classe :

Prénom :

Avez-vous un projet professionnel (métier précis ou secteur d’activité) ? Oui – Non

Si oui, lequel ?

Si non, avez-vous entrepris des démarches d’orientation ? (Rencontre avec le conseiller d’orientation du lycée, visite au CIO, discussion avec un professionnel…

Quelles études envisagez-vous en accord avec votre projet professionnel ?
Etape 2 = Constitution des groupes d’élèves en fonction de leurs projets (études, secteurs ou métiers)

Les groupes sont constitués de deux élèves, l’un ayant un projet défini ou indécis et l’autre n’ayant pas de projet. (NB : on fait l’hypothèse qu’une bonne partie des élèves n’a pas de projet précis en classe de 2nde ou 1ère).

Les élèves par binôme choisissent un secteur d’activité et déterminent une liste de métiers appartenant à ce secteur d’activité.

Les secteurs d’activités retenus :

  • Secteur social, animation, sport et éducation

  • Santé : médical et paramédical

  • Droit, justice et sécurité

  • Commerce, vente, gestion

  • Sciences et technologies industrielles

  • Art et communication

  • Culture, tourisme, hôtellerie et transports


Au sein de ce secteur d’activité, un métier est choisi, celui-ci faisant l’objet de la fiche métier.


Etape 3 = Elaboration d’une fiche- métier
La fiche-métier pourra suivre ce modèle et pourra être complétée en salle informatique.


Noms et prénoms des membres du groupe :

Classe :

Domaine d’activité :

Une illustration de mon métier

Vous devez choisir deux documents de natures différentes (tableau statistique, photo, graphique, texte…) permettant d’approfondir la connaissance du métier ou du secteur d’activité.
DOCUMENT 1

DOCUMENT 2


*Fonctions :
*Formation:
* Statut :
*Qualités requises 
*Evolution de carrière :
*Salaire débutant :
*Groupe socioprofessionnel et CSP :


J’ai entrepris la démarche suivante pour en connaître plus sur mon métier…






Exemple d’une fiche- métier : Assistante sociale

Noms et prénoms des membres du groupe :

Classe :

Domaine d’activité : secteur social


Une illustration de mon métier…

DOCUMENT 1:



DOCUMENT 2



Quelques métiers en rapport avec ce domaine d’activités :


*Fonctions :
*Formation: niveau bac + 2 : diplôme d'état assistant de service social
* Statut : salarié
*Qualités requises : sens du contact, autonomie, maturité et équilibre personnel.
*Evolution de carrière : L'assistant de service social peut évoluer vers un poste de cadre en suivant des formations préparatoires. Par exemple, diplôme d'État d'ingénierie sociale (DEIS), certificat d'aptitude aux fonctions d'encadrement et de responsabilité d'unité d'intervention sociale (CAFERUIS), certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale (CAFDES)...

Après 4 à 6 ans de services, il peut se présenter aux concours internes de directeur d'établissement social, directeur d'établissement sanitaire et social, conseiller territorial socio-éducatif. Autre possibilité : préparer le DE de médiateur familial.

*Salaire débutant : 1400 euros
*Groupe socioprofessionnel et CSP

groupe 4/ CSP 43 : profession intermédiaire de la santé et du travail social.

J’ai entrepris la démarche suivante pour en connaître plus sur mon métier…

Rencontre avec l'assistante sociale du lycée

Sources de recherches documentaires :

www.onisep.fr, www.alternatives-economiques.fr



Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers
Niveau concerné : 2nde (ou 1ère)

Durée : 1 heure

Objectifs :

*Utiliser et approfondir les savoirs et savoir faire développés en SES dans le cadre du projet d’orientation de l’élève.

Mise en œuvre :

*Cette fiche est la suite de la fiche n°1 : « Elaboration d’une fiche-métier » mais peut-être aussi indépendante de celle-ci.

*Travail de groupe.

1er cas : Les élèves qui ont fait la fiche 1 doivent proposer des questions (et la correction) permettant l’analyse des documents statistiques qu’ils ont choisis dans leur fiche métier.

Ensuite les élèves proposent les documents questionnés à un autre groupe, celui-ci répond aux questions. Puis, les travaux reviennent au groupe concepteur qui assure la correction.


Exemple :


www.onisep.fr
Document 1 :

1/Faire une phrase avec la donnée entourée.

2/ Calculer l’évolution du nombre de professionnels de l’action sociale de 1982 à 2002 à l’aide d’un indicateur de votre choix.
Document 2 :

1/ Quelle est la part en % des professionnels de l’action sociale qui n’ont pas de diplôme en 2002 ?

2/ Calculer la part des professionnels de l’action sociale qui ont un niveau supérieur au bac en 2002.
2ème cas : Les élèves n’ont pas réalisé la fiche-métier n°1 et n’ont pas pu réunir les documents, supports au questionnement. Dans ce cas, c’est à l’enseignant d’apporter les documents, si possible en rapport avec leurs projets d’orientation.

Pour la suite, même consigne que pour le 1er cas.



Fiche 3 : L’utilisation des schémas en S.E.S : passer du texte au schéma

Niveau concerné : 1ère

Durée : 1 heure

Objectifs :

*Comprendre l’intérêt d’un schéma en SES.

*Savoir transformer les informations principales d’un texte en schéma simplifié.

Mise en œuvre : La séance se déroule dans un premier temps sous forme de cours dialogué pour saisir les intérêts et les utilisations possibles des schémas. Ensuite, une série d’exercices est proposée pour la mise en application.

Sensibilisation : Qu’est ce que schématiser ?

Brainstorming sur les schémas.

*Le brainstorming doit déboucher sur une définition d’un schéma proposée par les élèves.

Un schéma c’est une « figure donnant une représentation simplifiée et fonctionnelle d’un objet, d’un processus », (Source, dictionnaire ROBERT)

« Représentation d’un processus ou d’une notion réduite aux traits essentiels ».

*Pourquoi schématiser ?

  • Pour énumérer, classifier

  • Montrer une relation de cause- conséquence (expliquer un phénomène ou déduire)

  • Faire le lien entre différentes notions.

  • Structurer sa pensée.


*Un schéma pour classifier : exemple de la population française

En France, en 2008, la population totale s’élevait à 62.1 millions d’individus. Parmi eux, on comptait 28 millions d’actifs dont 2.1 millions de chômeurs (au sens du BIT) constituant la population active inoccupée et 25.9 millions d’actifs occupés. La catégorie des inactifs, qui représentait 34.1 millions de personnes, est constituée essentiellement de jeunes de moins de quinze ans et de retraités de plus de 60. Le reste est composé d’étudiants de plus de quinze ans et de personnes aux foyers.

Source : Texte rédigé à partir des données de l’Insee, enquêtes Emploi du 1er au 4ème trimestre 2008 (France métropolitaine)

A partir du texte ci-dessus, faites un schéma qui montre comment se décompose la population française.




*Un schéma pour montrer les relations de causes à effets :

Exemple 1 : Les conséquences du baby boom.

Faites un schéma d’implication qui montre la relation entre le baby-boom, l’augmentation du niveau de l’emploi, le développement des infrastructures, l’augmentation de la population totale et l’augmentation de la demande de logements.
Baby boom => hausse population totale => hausse demande de logement => hausse infrastructures => hausse demande adressée aux entreprises => hausse du niveau de l’emploi.


Exemple 2 : le circuit économique

Le circuit économique est un élément de compréhension des relations qui existent entre les agents. Toute modification d’une des variables du circuit provoque un ensemble de conséquences sur toutes les autres variables, provoquant des réactions en chaîne.

Prenons l’exemple d’une augmentation de la consommation des ménages. Cette augmentation entraîne une hausse de la demande aux entreprises. Celles-ci décident alors de produire plus, c'est-à-dire d’accroître l’offre de biens et de services. Elles ont donc besoin, si elles n’ont ni stock d’avance, ni machines inutilisées, d’investir et d’embaucher. Le chômage va baisser, la masse des revenus distribués va augmenter, favorisant ainsi la consommation…et le mécanisme décrit peut se poursuivre.

A quelque endroit du circuit où l’on se place, toute modification entraînera une vague de conséquences que l’on pourra suivre d’élément en élément. Il faut toutefois garder présent à l’esprit les hypothèses de départ, à savoir dans notre exemple, la pleine utilisation des capacités de production.

Source : J. Bouchoux, manuel Bréal, 2000
Consigne = Construire un schéma permettant de représenter les différents relations présentées dans le texte.
Correction





Fiche 4 : L’utilisation des schémas en S.E.S : passer du schéma au texte
Niveau concerné : 1ère

Durée : 1 heure

Objectifs :

*Comprendre un schéma.

*Savoir transformer les informations d’un schéma en texte.

Mise en œuvre : Cette fiche est la suite de la fiche n°4, mais peut aussi être indépendante de celle-ci.

Etape 1 : Décrire un schéma

Schéma proposé :


Revenus du capital

Revenus du travail


Revenus mixtes







Impôts directs, cotisations sociales


Prestations sociales


Revenus primaires

+

-




REVENU DISPONIBLE




Epargne


Consommation


Présentez, sous forme d’un texte rédigé, les informations proposées par ce schéma.
Correction :

Le revenu disponible est le revenu qui reste à la disposition des ménages après avoir reçu les revenus primaires (composés des revenus du travail, du capital et mixtes) et les prestations sociales et payé les impôts et cotisations sociales (prélèvements obligatoires).

Une partie du revenu disponible est destinée à la consommation, l’autre sera épargnée.

Etape 2 : Expliquer un schéma
Bien souvent, quand on est en présence d’un schéma qui montre une relation entre deux ou plusieurs phénomènes, il va falloir l’expliquer, et non pas seulement le décrire, ce qui revient à faire de la paraphrase.

Pour éviter cela, il faut bien veiller à expliquer toutes les flèches (et ne pas se contenter de dire « cela entraîne cela », il faut dire pourquoi)
Consigne : À partir des deux exemples proposés, expliquer les mécanismes sous-jacents en remplissant les bulles.


  • Exemple 1



Taux d’intérêt Investissement





  • Exemple 2 






Fiche 5 : L’utilisation des schémas heuristiques en S.E.S 
Niveau concerné : 1ères

Durée : 2 heures

Objectifs :

*Comprendre ce qu’est un schéma heuristique et son intérêt.

*Construire un schéma heuristique à partir d’un sujet ou d’une notion.

*Proposer un outil utilisable dans tous les enseignements, y compris en TPE, dans l’objectif de se préparer aux épreuves du baccalauréat.

Mise en œuvre :

La séance se déroule en 3 étapes.

1/ Sensibilisation sous forme de cours dialogué (les élèves peuvent éventuellement disposer d’un dictionnaire)

2/ Application simple : Par groupe de 2, les élèves réalisent un schéma heuristique permettant de se présenter.

3/ Application approfondie : Réaliser un schéma heuristique à partir de la notion d’entreprise.
Etape 1 : Qu’est-ce qu’un schéma heuristique ?

Larousse : «Méthode heuristique : Qui consiste ou qui tend à trouver », du grec « Euriskein : trouver ».

Comment fabriquer une carte mentale ou schéma heuristique ?

http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/cartes_m/images/c_theor0.jpg
Cette étape peut être l’occasion de mettre en évidence les intérêts de ce type de schéma.


Etape 2 : Un schéma heuristique pour se présenter
Les élèves sont réunis par binômes. Chacun se présente à l’autre. A partir des informations notées, les élèves doivent construire une carte heuristique de leur camarade. Le travail se termine par une confrontation des cartes.
Comment construire ce schéma ?

- Pistes possibles pour construire le schéma



http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/cartes_m/images/c_theor0.jpg

Etape 3 : Utilisation d’un schéma heuristique pour comprendre une notion
Consigne : Prenons la notion d’ « entreprise ».

1) Par groupe de 2 ou 4, les élèves élaborent un schéma heuristique à partir de la notion d’entreprise (piste possible : les élèves peuvent commencer par un brainstorming sur la notion, puis vont organiser les différents éléments dans un schéma).

2) L’enseignant distribue un dossier documentaire sur la notion d’entreprise (éventuellement propose une séance de recherche documentaire). Après lecture du dossier, les élèves doivent reprendre le schéma constitué pour le compléter.
3) Mise en commun et bilan : On peut proposer aux élèves de réaliser ce schéma sur un panneau ou une feuille A3 afin d’exposer les différents travaux de groupe et les comparer puis constater aucun travail proposé ne se ressemble.



  • Faire un schéma à partir de la notion d’entreprise

Consigne : Après lecture des documents suivants, compléter (ou transformer) le premier schéma réalisé.

NB : le dossier documentaire est assez restrictif, il ne vise pas à présenter tous les aspects de la notion.
Document 1

La production est la création de biens et de services destinés à satisfaire des besoins individuels ou collectifs. Cependant, pour qu’une production soit considérée comme créatrice de richesses, elle doit être le résultat d’un travail rémunéré et déclaré. […]La production s’effectue au sein d’unités de production dont le rôle et les objectifs sont différents. Les entreprises ont pour vocation la production marchande de biens et de services. Leur objectif est le profit. […] Les administrations publiques se distinguent des entreprises dans la mesure où elles produisent des services non marchands. […].

Source : Manuel Nathan seconde, 2011

Document 2 : La notion d'entreprise recouvre une grande diversité de situations

L'entreprise se distingue à la fois d'une administration (qui peut être publique ou privée), laquelle produit des services non marchands, et d'une association, laquelle poursuit des buts non lucratifs. […]

Les entreprises diffèrent selon la nature publique ou privée de leurs capitaux.

Lorsque le capital d'une entreprise est détenu majoritairement ou intégralement par l’Etat il s'agit d'une entreprise publique (à l'image en France de la SNCF). A l’inverse, les capitaux d'une entreprise peuvent être entièrement privés. Certaines occupent une position intermédiaire, du point de vue de la propriété du capital: elles associent en effet capitaux privés et capitaux publics; on parle dans ce cas d'entreprise mixte. Le statut public ou privé d'une entreprise n'est pas intangible et peut évoluer au cour s du temps:

- Une entreprise privée peut se transformer en entreprise publique, suite à une opération de nationalisation. C'est ainsi qu'en 1981-1982 le gouvernement Mauroy a procédé à une importante vague de nationalisations […]

- Une entreprise publique peut évoluer vers un statut d'entreprise privée ou mixte, au travers d'une opération de privatisation. Dans le cas français, on a pu assister par exemple en 1986-1987 à un mouvement de privatisation

. Les entreprises individuelles doivent être distinguées des sociétés. Dans le cas d'une entreprise individuelle, une même personne assure la direction de l'entreprise, l'apport des capitaux (donc la propriété de l'entreprise) et l'activité productive. Qui plus est, il n'y a pas de séparation entre le patrimoine privé du chef d'entreprise et son patrimoine professionnel. […] Dans le cas d’une société, le capital est réparti entre plusieurs individus. […] D’un point de vue juridique, deux types de sociétés de capitaux sont généralement distingués : la SARL (société à responsabilité limitée) : elle peut être créée par deux associés seulement (une cinquantaine au maximum) et nécessite un faible capital social minimum. Chaque associé réalise un apport en capital et reçoit en contrepartie des parts sociales.

La SA (Société Anonyme) rassemble plusieurs actionnaires (au moins sept) et le capital social, divisé en actions, suppose un montant minimum assez élevé. Chaque actionnaire reçoit une partie du bénéfice appelé dividende et participe à la gestion de la SA lors des assemblées générales des actionnaires.
Source : E. Combe, Précis d’économie, PUF, coll. Major, 2005

Document 3 : Pour produire, une entreprise a besoin d’un ensemble d’éléments que l’on appelle les facteurs de production.   On classe ces derniers en [2] catégories :

Le facteur travail : il désigne l'ensemble des heures de travail effectuées par les personnes qui travaillent dans l'entreprise, salariées ou non (pour désigner l'ensemble du personnel, on parle de ressources humaines).

Le facteur capital (appelé aussi capital fixe) : il s'agit des biens ou services qui peuvent être utilisés lors de plusieurs cycles de production car ils ne sont pas détruits au cours d'un de ces cycles.
Source : www.brises.org
Document 4

L’entreprise, pour produire, combine donc des facteurs de production de manière à  ce que cela lui coûte le moins cher possible. Mais comment mesure-t-on ce que l'entreprise produit ?[…]

Chiffre d'affaires = prix de vente x quantités vendues

Peut-on donc dire que le chiffre d’affaires correspond aux véritables richesses créées par l'entreprise ? Non, le chiffre d’affaires ne reflète pas réellement la valeur de ce qui a été produit dans l'entreprise. Pour quelles raisons ?

  • D'abord, tout ce qu'a produit l'entreprise n'a pas été vendu : il faudrait tenir compte de l'évolution des stocks pour obtenir la valeur de la production.

  • Ensuite, et c'est plus important, utiliser le chiffre d’affaires (ou la valeur de production) pour évaluer les richesses produites par une entreprise qui produit des pulls conduirait à considérer que c'est cette dernière qui a produit les pelotes de laine. Or, ce n'est pas le cas : si la laine fait évidemment partie intégrante du pull (elle est vendue au consommateur avec le pull !), l’entreprise ne l'a pas fabriquée elle-même, elle l'a achetée à une autre entreprise. Il faut donc déduire du chiffre d’affaires (ou valeur de la production) de l’entreprise le montant de toutes les consommations intermédiaires qu'elle a utilisées (ici les pelotes de laine). On calcule ainsi la valeur ajoutée l'entreprise.

La valeur ajoutée

La valeur ajoutée désigne donc la valeur que l’entreprise ajoute aux consommations intermédiaires en combinant le facteur « travail » et le facteur « capital ».

Valeur ajoutée = Valeur de la production – valeur des consommations intermédiaires (avec valeur de la production = quantités produites x prix de vente)

Source : www.brises.org


Document 5


Secteur d’activité

Nombre de salariés

Total

Au 1er janvier 2009

0

1 à 9

10 à 49

50 à 499

500 et +

Industries manufacturières et extractives

126 458

107 701

38 844

12 014

677

285 694

Construction

240 726

178 687

31 265

3 577

49

454 304

Commerce, transports, hébergement et restauration

643 679

479 359

88 932

14 480

412

1 226 682

Activités financières et d’assurance

91 386

63 286

10 089

1837

155

166 753

Enseignement, santé humaine et action sociale

353 072

65 051

9 378

2663

33

430 197

Champ : activités marchandes hors agriculture, France.

Source : INSEE, Répertoire des entreprises et des établissements ( REE)- sirene.


  • Au final, les élèves doivent comprendre les intérêts et les limites des schémas heuristiques, comme par exemple :

  1. Limites :

*Ne pas trop complexifier le schéma au risque de perdre de vue la notion principale.

*La maîtrise de la notion ne se limite pas à l’association avec d’autres notions.

*Ne pas utiliser tous les éléments du schéma pour faire un sujet de bac, mais être capable de prendre l’essentiel, en évitant le hors-sujet.
2) Intérêts :

*Une méthode qui permet de ne pas rester complètement « sec » sur un sujet (de bac par exemple).

*Une méthode qui permet de mettre en lien les différents chapitres d’une matière, faire le lien entre les différents niveaux (2nde, 1ère, terminale), ou même entre les différentes matières (HG/SES/philosophie…).

Proposition de correction







similaire:

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconDécouvrir des métiers peu connus fiche éLÈve objectif

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconBulletin officiel
«parcours Avenir». Ce parcours doit permettre à chaque élève de comprendre le monde économique et professionnel, de connaître la...

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconParcours Avenir
«parcours Avenir». Ce parcours doit permettre à chaque élève de comprendre le monde économique et professionnel, de connaître la...

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconParcours avenir
«parcours Avenir». Ce parcours doit permettre à chaque élève de comprendre le monde économique et professionnel, de connaître la...

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconRapport du groupe français 25 03 2011
«exploitation», on comprendra classiquement au moins l’un quelconque des actes d’exploitation suivants

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconProfesseur chargé du suivi de l’élève : Mise en place d’un tutorat – professeur
«tuteurs» volontaires pour mettre en œuvre des actions de tutorat auprès de l’élève en vue de l’aider à se construire pour une orientation...

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconL’orientation dans le cadre de l’accompagnement personnalisé
«Mieux orienter» avec une orientation plus progressive, plus ouverte et plus juste

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconAuteur Christine brunel académie de lyon fiche 2 Fiche ÉlÈve
«L’énergie la moins chère et la plus écologique est celle qu’on ne dépense pas.»

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconOrientation : construire un annuaire personnalise des metiers et des formations

Fiche 2 : L’orientation de l’élève : Exploitation de documents en rapport avec des métiers 7 iconLa formation aux métiers de l’orientation de niveau Master






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com