P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4





télécharger 122.57 Kb.
titreP. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4
page1/2
date de publication20.05.2017
taille122.57 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2





RENTREE UNIVERSITAIRE DE l’UBS 2016 - 2017

Mardi 6 septembre 2016

DOSSIER DE PRESSE


Sommaire



  1. L’action de l’Université Bretagne Sud se décline autour d’une vision, de valeurs et de missions p.3




  1. Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p.4




  1. Une « prépa » médecine ouvre à Vannes  p.5




  1. Un nouveau Diplôme d’Université « Ingénierie d’Affaires Internationales » p.5




  1. L’ouverture de formations à l’alternance p.6




  • Ouverture de places supplémentaires pour les formations par apprentissage

  • 6 formations s’ouvrent aux contrats de professionnalisation

  • Tous les services publics recrutent désormais des apprentis

  • L'apprentissage, une autre voie pour devenir enseignant




  1. Métiers de l’enseignement : des résultats aux concours parmi les meilleurs de l’Académie p.6




  1. 500 places proposées en mobilité internationale p.7




  1. Un étudiant sur trois pratique une activité sportive p.7




  • Contre la sédentarité, un nouveau programme « sports-santé »

  • Des ateliers chorégraphiques mêlant danse et culture




  1. Les IUT de Bretagne célèbrent leurs 50 ans p.8




  1. La Faculté de Droit fête ses 50 ans p.8




  1. Des investissements en recherche qui se poursuivent p.9




  1. Le soutien à l’entrepreneuriat étudiant p.10




  1. L’année de césure est mise en place p.10




  1. Une année universitaire marquée par l’engagement p.11




  1. Une rentrée « remarquable » p.11




  1. La culture pour les étudiants et les personnels p.12




  1. Le prochain grand rendez-vous : la fête de la science p.12




  1. Les chiffres-clés p.14

L’action de l’Université Bretagne Sud se décline autour d’une mission, d’une vision, de valeurs et ce qui nous caractérise


En 2015-2016, un travail important de construction de l’identité de marque de l’université a été réalisé. Celui-ci a débouché sur un véritable dispositif de communication avec la mise en place d’un socle de marque, un logo refondu et la construction d’une véritable marque « UBS » dont le nom a évolué de « Université de Bretagne Sud » à « Université Bretagne Sud ».

Cette démarche a permis de construire un socle identitaire : mission, vision, valeurs, point de différenciation permettant de mieux affirmer l’identité de l’université. Ce portrait conduit l’action politique portée par l’établissement.
Notre mission en tant qu’établissement public d’enseignement supérieur

C’est de de participer au service public de l’enseignement supérieur et de la recherche, en assurant la formation initiale et continue, l’accueil et l’orientation des étudiants, le suivi de leur insertion professionnelle, le développement et la valorisation de la recherche fondamentale et appliquée, la diffusion de la culture scientifique et technique ainsi que la coopération internationale.
Notre vision, ce à quoi nous aspirons

Etre une université plurielle, entreprenante et citoyenne.
Nos valeurs, ce à quoi nous nous engageons


  • Détermination.

  • Proximité.

  • Progrès.

  • Qualité.

  • Responsabilité.

  • Esprit d’entreprise.


Ce qui nous définit et nous distingue des autres : l’UBS en 4 mots
Le lien

Ce qui distingue l’Université Bretagne Sud, c’est sa taille humaine. On lui reconnait ainsi la simplicité des relations entre les étudiants et le personnel ainsi que sa proximité avec les partenaires économiques, culturels, associatifs et politiques. C’est dans cet esprit de convivialité que l’Université accueille et accompagne ses membres.
La performance

A l’Université Bretagne Sud, l’idée de performance est davantage associée à celle de compétence. C’est tout un ensemble de services et de méthodes pédagogiques nouvelles qui sont développées au bénéfice de l’étudiant : boitiers de vote interactifs, contrôle continu, pratique théâtrale, simulation d’entretiens, stages dès la première année…

Le sens du collectif

Le goût du collectif et du « faire ensemble » est attesté dans tous les domaines de l’Université. L’entraide et le travail collaboratif entre les étudiants est privilégié. Nous construisions de véritables «collectifs apprenants», à taille humaine, avec des élèves encadrés par des équipes cohérentes où les enseignants travaillent ensemble.
L’audace

Si la création de nombreuses universités remonte à plusieurs siècles, l’UBS a, elle, été fondée en 1995. Et il fallait être audacieux pour créer à ce moment une 4ème université en Bretagne. Cette histoire marque indéfectiblement l’esprit d’audace et de jeunesse qui anime aujourd’hui l’établissement. En 20 ans, la capacité de l’UBS à « oser » a permis la réalisation de grands projets.

Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs
Si les inscriptions ne sont pas encore terminées, les dernières tendances laissent apparaître une rentrée marquée par une augmentation des effectifs. Au total, l’Université compte ainsi 9 250 étudiants inscrits, soit une progression de 15, 5 % d’étudiants présents sur les campus sur les cinq dernières années (hors Instituts « numerus clausus », cette augmentation avoisine les 21 %).
Les effectifs se répartissent ainsi : 2 250 à la Faculté Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales ; 2 230 à la Faculté de Droit, Sciences Economiques et Gestion ; 2 240 à la Faculté Sciences et Sciences de l’Ingénieur ; 1 250 à l’IUT Vannes ; 800 à l’IUT Lorient-Pontivy ; 300 à l’Ecole d’Ingénieurs ENSIBS et 180 doctorants.
L’une des priorités pour 2017, en lien avec la nouvelle offre de formation, est le renforcement de l’accompagnement et du développement de la diversification des méthodes d’apprentissage : numérique, enseignements à distance, formation continue, des contrats d’apprentissage et des contrats de professionnalisation. L’année sera également marquée par l’évolution de la carte des formations.

La création d’un fond d’amorçage triennal, en innovation pédagogique pour accompagner les facultés, école et instituts de l’UBS.

Les actions dans le domaine de la recherche continueront d’être soutenues avec le plan pluriannuel d’investissement démarré en 2015.Interrompu en 2016, il sera à nouveau ouvert en 2017 (environ 300 000 €) autour de la cyberdéfense, de l’efficacité énergétique des bâtiments, de la problématique du littoral et des algues et des relations entre « identités et sociétés ».

En terme de politique immobilière, 2017 sera orienté sur les études nécessaires à l’adaptation des bâtiments afin de pouvoir répondre aux déplacements des personnes à mobilité réduite. Des travaux dans les bibliothèques seront conduits afin d’améliorer les conditions d’accès aux publics. Sans oublier la création d’un City Stade sur le Campus de Vannes, une terrasse d’extérieur à la Faculté des Sciences à Lorient et l’ouverture d’une Salle de répétition de musique à l’IUT de Lorient. L’Université va également bénéficier de l’extension du restaurant universitaire à Vannes, soit 150 m2 supplémentaires. L’IUT de Vannes ouvrira pour sa part un Fablab  en informatique : un lieu de création, d'apprentissage et de partage pour les étudiants en informatique et les entreprises.
L’UBS poursuit le développement de ses actions culturelles et sportives et les ouvrent à l’ensemble de la communauté universitaire, étudiants et personnels. Objectif : favoriser la mixité et la rencontre des différents publics autour de temps forts. 2016 – 2017 sera d’ailleurs organisée autour du thème de l’engagement.
L’Université Bretagne Sud ouvrira ses portes le samedi 4 février 2017 de 9 h à 17 h pour permettre aux lycées et leurs familles de découvrir les campus, de s’informer sur les formations proposées, de rencontrer les enseignants et enseignants-chercheurs et de visiter les laboratoires de recherche.

Une « prépa » médecine ouvre à Vannes
Après Lorient en 2015, une prépa médecine ouvre cette année à Vannes.
« L’idée est de proposer aux jeunes, dont le projet est de s'inscrire en fac de médecine à la rentrée suivante, un avant-goût de ce que sera l'année de médecine. C'est un moyen pour eux et leur famille de voir s'ils sont faits pour ces études, et si ça n'est pas le cas, de revoir leur projet » explique Frédéric BEDEL, Doyen de la Faculté des Sciences. Accessible aux lycéens en terminale S, il propose un volume horaire de 90 heures de formation, soit 40 séances hebdomadaires de 1 h 30 pendant les périodes scolaires à partir du mois d’octobre et deux stages de 15 heures durant les congés scolaires de la Toussaint et de février. Cinquante places sont disponibles. Une sélection est organisée par l'université. Le coût d'inscription est de 596 €. Un coût inférieur est proposé aux boursiers en fonction de leur échelon.
Les dossiers de candidature sont à déposer avant le 14 septembre pour accéder à la prépa de Vannes et Lorient.
Un nouveau Diplôme d’Université « Ingénierie d’Affaires Internationales »
La formation « Ingénierie d’Affaires Internationales » de l’école d’Ingénieurs ENSIBS s’adresse à des ingénieurs qui ont déjà acquis une ou plusieurs années d’expérience professionnelle dans leur spécialité au sein d’une entreprise résolument ouverte à l’international.
Elle est également accessible à des ingénieurs diplômés et à des titulaires d’un master en sciences (toutes spécialités) qui entrent sur le marché du travail. Durant sa période de formation, chaque ingénieur prendra en charge, dans son entreprise, un projet d’affaire internationale. Chaque projet fera l’objet d’un accompagnement spécifique, assuré conjointement par un tuteur Entreprise et un tuteur ENSIBS. Le principe :


  • Alternance sur un an, d’octobre à septembre, une semaine à l’ENSIBS, trois semaines en entreprise.

  • 450 heures de formation.

  • Accompagnement individuel par un tuteur de l’équipe pédagogique.


La formation est validée par un diplôme d’Université « Ingénierie d’Affaires Internationales » délivré par l’Université Bretagne Sud.

L’ouverture de formations à l’alternance
L'alternance consiste à associer l’enseignement théorique réalisé dans un établissement de formation à l'acquisition de savoir-faire en entreprise. Deux types de contrat existent : le contrat de professionnalisation, le contrat d'apprentissage. Au total, l’Université propose 30 formations par alternance.
Ouverture de places supplémentaires pour les formations par apprentissage
Pour répondre aux besoins des entreprises, deux formations de l’Université élargissement leur capacité d’accueil. La formation de l’Ecole d’ingénieurs ENSIBS en « Cyberdéfense » en apprentissage passe de 25 à 50 places. Le DUT « Hygiène Sécurité Environnement » par apprentissage pourra désormais accueillir 26 étudiants, contre 18 actuellement.
6 formations s’ouvrent aux contrats de professionnalisation



  • Deux Licences Professionnelles de l’IUT Lorient sont proposées en contrat de professionnalisation ou reprises d’études financées : « Industrialisation & Maintenance des Systèmes Automatisés » et « Santé-Sécurité et Environnement ».




  • L’Ecole ENSIBS ouvre deux de ses diplômes d’ingénieurs en contrats de professionnalisation : « Informatique de confiance » et « Génie Industriel ». Une vingtaine de places sont proposées.




  • A I’IUT de Vannes, la Licence Professionnelle « Statistique et Informatique pour la Santé » s’ouvre aux contrats de professionnalisation.




  • La Licence Professionnelle « Développement des Produits Cosmétiques et de Santé » délivré par la Faculté Sciences et Sciences de l’Ingénieur à Vannes est proposée en contrat de professionnalisation.


Tous les services publics recrutent désormais des apprentis
La Fonction publique d’Etat et Territoriale recrute des apprentis dans différents secteurs professionnels. (6 000 apprentis à compter de septembre 2016 pour l’Etat) Pour répondre à ces besoins, la deuxième année du DUT « Hygiène Sécurité Environnement » ouvre un nouveau module d’enseignement spécial « Métiers de la territoriale » de 30 h afin de préparer ses étudiants aux spécificités des métiers du secteur public.
L'apprentissage, une autre voie pour devenir enseignant

D’ores et déjà, une dizaine d’étudiants de l’UBS ont retenu le nouveau dispositif « Etudiant Apprenti Professeur (EAP) » mis en place par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Il s'adresse aux étudiants qui envisagent de devenir professeur de lettres, d'anglais au collège ou au lycée. Tout en poursuivant un cursus en L2 ou L3 à l’université (qui tient compte du statut d'étudiant apprenti), l'apprenti professeur assure deux demi-journées par semaine dans une classe en présence d’un enseignant tuteur.

« L'Etudiant Apprenti Professeur » signe un contrat d'apprentissage avec le rectorat dont il dépend et perçoit un salaire. Plus de 1 100 postes apprentis professeurs seront recrutés en 2016-2017.

Métiers de l’enseignement : des résultats aux concours parmi les meilleurs de l’Académie
Le concours de professeur des écoles est l’un des plus difficiles et en la matière l’université se distingue et affiche de bons résultats d’admission en 2016, au-dessus de la moyenne académique avec 36 % de réussite.
Pour le CAPES Anglais, 77 % de réussite

  • candidats présents à l'admissibilité : 13

  • candidats admissibles : 11

  • candidats admis : 10

  • admis / présents à l'admissibilité : 77 %



Pour le CAPES Histoire-Géographie, 47 % de réussite

  • candidats présents à l'admissibilité : 19

  • candidats admissibles : 15

  • candidats admis : 9

  • admis / présents à l'admissibilité : 47 %



500 places proposées en mobilité internationale

Près de 500 places sont proposées aux étudiants de l’UBS pour une mobilité d’études dans le cadre du programme Erasmus et des accords bilatéraux notamment avec l’Indonésie, la Malaisie, le Canada et le Mexique. L’Université propose également 10 doubles diplômes, par exemple les Masters « Ingénierie des ressources côtières (IGREC) », « Comptabilité et Finances » et « Marketing et Vente ». Parmi les formations proposées à l’Université, 6 imposent une mobilité internationale obligatoire dans le cadre d’un parcours. En 2015-2016, tous les étudiants réalisant une première mobilité ont été financés.

Une centaine de nouveaux étudiants internationaux sont accueillis sur les campus de l’Université dans le cadre d’échanges inter-universités. Ils proviennent du Brésil, du Canada, d’Italie, de Lituanie, République tchèque, Slovaquie…Au total, les campus rassemblent près de 400 étudiants étrangers.

Parmi les nouveautés de cette rentrée : la mise en place d’un programme d’échange culturel et linguistique, appelé « Tandem ». Il met en relation des étudiants internationaux de l'UBS avec des étudiants, personnels de l'UBS ou toute personne intéressée par un échange. C'est une façon originale de partager sa culture, son mode de vie et de découvrir une  langue étrangère. La manière dont se déroule le tandem dépend de ce que chacun décide. Par exemple, le tandem peut se retrouver dans un café, dans un parc ou chez soi, selon son propre rythme. Cette formule permet ainsi à l'étudiant étranger durant la durée de son séjour de bénéficier d'une forme de "famille d'accueil". C’est gratuit et ouvert à tout le monde. Le Service des Affaires Internationales de l'UBS constituera les tandems pour une rencontre  le 15 septembre lors de la journée Welcome Deiz.

1 étudiant sur 3 pratique une activité sportive
Cette année encore, le nombre d’inscrits aux activités sportives augmente. 32 % des étudiants de l’Université sont inscrits à une activité sportive contre 20% au niveau national. L’UBS accueille aussi cette année une vingtaine de sportifs de haut niveau en rugby, badminton…
Pour encourager cette pratique, l’Université propose plus de 40 activités sportives et d’expression aux étudiants et personnels. De l'escrime en passant par la voile ou la self-défense, toutes les activités sont ouvertes en journée et soirée. Avant toute inscription définitive, il est possible de tester le premier mois l'atelier de son choix. Les inscriptions pour les personnels sont ouvertes jusqu'au 12 septembre.
Contre la sédentarité, un nouveau programme « sports-santé »
Suite aux journées de la forme en 2015, l’UBS prolonge son action en faveur d’un dispositif dédié aux « sports-santé ». L’objectif est de permettre à des non sportifs de se mettre au sport en douceur. A partir d’un bilan sportif personnalisé, il est proposé aux participants les activités adaptées. De la souplesse aux exercices de cardio, en passant par le renforcement musculaire et la perte de poids…le principe est de favoriser l’activité physique pour aller mieux sur le plan de la santé. Les activités sont ouvertes aux personnels et étudiants, entre 12 h 15 et 13 h 15, une fois par semaine, sur Vannes et Lorient. 20 places sont proposées sur chaque campus.

Des ateliers chorégraphiques mêlant danse et culture à Vannes

Ces nouveaux ateliers chorégraphiques visent avant tout la création et la recherche par l’expression corporelle et la danse contemporaine. L’idée est d’utiliser le sport pour créer de l’émotion chez le spectateur.

A partir de la fin du mois de mars, cet atelier donnera à voir sa production (rencontres scolaires, universitaires, site de l’UBS, « mouvement T » avec les scènes du Golfe…) dans différents lieux et avec différents publics.
Parallèlement à ce travail d’atelier pratique et afin de participer à l’acquisition d’une culture humaniste, l’histoire de la danse contemporaine sera abordée avec différents supports : cours théoriques, vidéos et films, rencontres d’artistes, visite du grand théâtre et spectacles de danse.

Tous les participants investis dans ce projet danse auront accès à une sélection de différents spectacles au Théâtre Anne de Bretagne (TAB) ou à la Lucarne.
L’atelier chorégraphique se déroule dans un lieu dédié à la création artistique au studio 8 à Vannes, le mardi soir de 20h à 22h. Il s’ouvre à la fois aux étudiants et aux personnels de l’UBS, danseurs ou non danseurs. La seule condition est d’être dans un état d’esprit d’ouverture et de découverte.
Jusqu’à la Toussaint, les séances d’essai sont ouvertes et gratuites afin de favoriser l’entrée de chacun dans le processus de création. A partir de ce travail, les participants se détermineront pour s’inscrire dans la durée et la continuité. Au total, 15 places sont proposées.

Les IUT de Bretagne célèbrent leurs 50 ans

Une manifestation commune aux 8 IUT de Bretagne aura lieu le jeudi 29 septembre 2016 à Rennes.

Elle rassemblera la communauté « iutienne », les différents acteurs du monde universitaire et professionnel autour de témoignages d’anciens diplômés qui seront présents pour livrer leurs expertises. Près de 400 personnes sont attendues au Diapason à Rennes. Le programme a été défini autour de la valorisation du territoire, des savoir-faire et des savoir-être des IUT de Bretagne et de leurs diplômés. Rennes n’a pas été choisi par hasard. En effet, l’IUT de Rennes est le tout premier IUT breton né en 1966.
La Faculté de Droit fête ses 50 ans


Du 26 au 30 septembre 2016, la Faculté Droit, Sciences Economiques & Gestion fête les 50 ans du Droit. Durant 5 jours, il est proposé au grand public d’assister aux débats, film, joutes oratoires...organisés dans le cadre de ces festivités. Au programme :


  • Lundi 26 septembre : lancement concours de plaidoiries et des joutes oratoires.

  • Mardi 27 septembre : projection du film de « Catherine d’Azincourt », un procès criminel suivi d’un débat animé par des enseignants-chercheurs de l’UBS.

  • Mercredi 28 septembre : réalisation des photos des nouvelles promotions d’étudiants 2017 selon le dress code « 1966 ».

  • Jeudi 29 septembre : grand « Gala » des étudiants de Droit.

Le vendredi 30 septembre, anciens et nouveaux étudiants, élus, personnalités institutionnelles, personnels de l’UBS se retrouveront autour d’une matinée rétrospective à 10 h.
Des investissements en recherche qui se poursuivent
Dans le cadre du Plan État-Région (CPER 2015-2020), 9 projets de recherche de l’université ont obtenu un appui financier pour un montant total de 3,8 M€. En 2016, 6 d’entre eux seront conduits à hauteur d’1 M€, dont des travaux relevant de la recherche autour de l’aide à la personne (appartement domotisé, robot humanoïde…) ou de la cybersécurité.


Les investissements dans les équipements de recherche vont reprendre en 2017 après une première vague en 2015 ou 270 000 € avaient été investis autour de plusieurs projets tels que la création d’un laboratoire d’imagerie numérique, l’eye-tracking physio, la domotisation du living lab, l’instrumentation littorale...
L’université a mis en place depuis 2015 un Fonds d’amorçage pour soutenir la recherche et l’innovation en investissant sur trois ans, 954 000 € dans 4 projets. Ils portent sur la cyberdéfense, l'efficacité énergétique dans le bâtiment et l’industrie, les algues et le littoral, les usages et sociétés.
L'année 2017 est la dernière année de ces projets qui ont permis le recrutement de post-doctorants et de stagiaires experts.


  • Cyberdéfense : dans ce programme de recherche et d’innovation à hauteur de 273 000 € sur 3 ans, 5 laboratoires interviennent autour du centre commun de gestion de crise cybernétique et une trentaine de chercheurs sont impliqués. Leurs travaux se déclinent en 6 axes de recherche allant de la méthodologie de gestion de crise aux facteurs humains dans l’organisation de la cellule de crise.



  • Littoralg : dans ce programme de recherche et d’innovation concernant l’algue rouge, 6 laboratoires sont impliqués sur ce projet de 260 000 € sur 3 ans ainsi qu’une vingtaine de chercheurs.




  • IDENSO : dans ce programme de recherche et d’innovation sur 3 ans d’un montant de 124 000 €, 7 laboratoires sont impliqués sur ce projet. Celui-ci a pour objet les relations entre « identités et sociétés ». Leurs travaux se déclinent en 3 axes de recherche : Marginalités, Communautés et Territoires.




  • Efficacité énergétique dans le bâtiment et l’industrie : à hauteur de de 297 000 € sur 3 ans, 3 laboratoires interviennent dans ce projet dédié aux économies d’énergies dans deux domaines principaux : le bâtiment et l’industrie.

Les 14 et 15 novembre, près de 40 nouveaux  doctorants vont évoluer dès la rentrée au sein des 13 laboratoires de l’Université Bretagne Sud.  Une vingtaine de CIFRE (Conventions entreprises – université) vont se poursuivre avec, à titre d’exemples, les sociétés suivantes : DCNS, ARCELORMITTAL, Areva, Coriolis, Segula, CAPEB, Conseil Général 22, Thales, Renault, MGDIS, ERDF, NKE...
A compter de janvier 2017, le laboratoire IREA (Institut de Recherche sur les Entreprises et les Administrations) se scinde en 2 laboratoires et devient : le LEGO en Economie-Gestion et le Lab-LEX en droit privé-public.

Le soutien à l’entrepreneuriat étudiant
La « View Up » installée à L’ENSIBS est une association professionnelle type loi 1901 à but non lucratif mais à vocation économique. Elle vient d’obtenir sa labellisation « Pépinière Junior Entreprise ». La Pépinière bénéficie d’un statut particulier par rapport aux associations étudiantes. Présidée par Anthony FOMBONNE, élève-ingénieur à l’Ecole d’ingénieurs ENSIBS, elle fonctionne comme une société de conseils et propose aux entreprises et institutions des prestations réalisées par des étudiants. Contact : viewup.ensibs@gmail.com

Des opérations et dispositifs dédiés animeront l’année universitaire :


  • L’opération « Les Entrepreneuriales » est un parcours pédagogique « Learning by doing » pour apprendre à créer sa boîte en étant étudiant.




  • « 24 h pour Entreprendre »  est un programme pour apprendre à créer son entreprise en un temps record et en action. En deux jours, les étudiants montent un projet.




  • Le programme « Start’Up Week-End » se tiendra pour la première fois en Morbihan, à Vannes. Objectif : le temps d’un week-end, créer une startup en équipe et convaincre un jury de professionnel.
  1   2

similaire:

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconLe système productif actuel, les grandes tendances

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconContexte : les grandes tendances à l’œuvre depuis une décennie (1999-2008)
«L’avenir de la bibliothèque ? Proposer tous les formats sur tous les supports.»

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconLa partie préliminaire exposant les grandes tendances de la délinquance

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconDéfinition: L'inflation se définit comme la hausse généralisée et...

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconGrecau imt onera
«grandes tendances locales» pour l’aire urbaine toulousaine à l’échelle du siècle

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconLa croissance et l’emploi, c’est nous !
«sacrifiés» pour protester contre l’augmentation continue des prélèvements sur les entreprises de proximité. La pétition pour sauver...

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconCorrection Management
«macro-environnement». IL s’agit de facteurs globaux qui ont un impact sur l’organisation. Le modèle pestel permet de déterminer...

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconChristine polge, domiciliée aux Moutiers en Cinglais, propriétaire...
«puits à carbone» pouvant contribuer à diminuer le taux de gaz carbonique de l’atmosphère terrestre, taux en dangereuse augmentation...

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconDynamiques géographiques des grandes aires continentales : l’Asie...
«puissances» ne sont plus seulement issues de la «Triade». Cette ambition de rayonnement géopolitique mondial se traduit par une...

P. 3 Les grandes tendances de cette rentrée : une augmentation continue des effectifs p. 4 iconLa mégalopole japonaise
«région métropolitaine» et les Anglais «conurbation». Cette Mégalopolis est d’une autre échelle… [par la ] concentration d’hommes,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com