Le Monde arabe face au défi de l’eau





télécharger 0.94 Mb.
titreLe Monde arabe face au défi de l’eau
page1/26
date de publication20.05.2017
taille0.94 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   26
Le Monde arabe
face au défi de l’eau


Enjeux et Conflits

Georges MUTIN

Professeur honoraire de géographie

Institut d’Etudes Politiques de Lyon

2009

Sommaire

    Chapître I  : Une ressource rare....trop souvent gaspillée

    Chapître II  : L'Égypte et le bassin nilotique

    Chapître III : Le Tigre et l'Euphrate de la discorde

    Chapître IV : Inégal partage dans le bassin du Jourdain

    Chapître V : L’eau, la ville et les champs au Maghreb et ailleurs

Introduction

L’eau est devenue ces dernières années un sujet de préoccupation à l’échelle planétaire. Cette ressource indispensable et irremplaçable est particulièrement mal répartie. Sur la carte des disponibilités mondiales l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient apparaissent comme la zone la plus menacée. Un constat s’impose d’emblée : 4,3% de la population mondiale ne dispose que de 0,67% des ressources en eau douce renouvelable.

Après ces dernières décennies de volontarisme, d’engouement développementaliste et technicien vient le temps des inquiétudes. Après les années 1950, dans le Monde Arabe tout l’effort a été tendu vers la mobilisation de volumes croissants, on a loué les avantages attendus de l’agriculture irriguée, de la production d’électricité, de l’extension des réseaux de distribution dans les quartiers des villes et dans les campagnes. C’est l’époque des grandes réalisations qui contribuent à la légitimation des équipes en place : le haut barrage d’Assouan en Égypte, qui, en son temps a été le plus vaste chantier du Monde, le barrage syrien de Tabqa, le slogan marocain du million d’hectares irrigués. Sous le triple choc de la sécheresse, des pollutions, de la croissance spectaculaire des besoins consécutifs à l’augmentation de la population et à la croissance urbaine, la ressource naturelle que l’on croyait disponible à jamais devient un bien économique rare. Le discours change radicalement : rareté, pénurie, pollution, affrontements sont les mots clefs d’une nouvelle problématique. Envolées les certitudes d’hier, le temps des bilans et des interrogations s’impose à tous. Peut-être faut-il se garder en ce domaine d’adopter des attitudes trop tranchées, de critiquer systématiquement ce qui, il y a peu, passait pour la voie du progrès.

L’analyse de la question hydraulique ne peut pas se résumer à des données purement techniques et économiques, à de simples analyses de volumes et de flux. L’eau raconte la société. Les facteurs sociaux et politiques sont aussi déterminants. L’utilisation de la ressource, sa destination compte autant que le simple décompte des quantités consommées. Le partage d’une ressource médiocre et irrégulièrement répartie pose de multiples problèmes de tous ordres. Concurrences et conflits, déjà anciens, ne font que s’aviver, s’exacerber à l’intérieur des espaces nationaux entre la ville, l’usine et les champs mais aussi entre les États. Les arbitrages sont de plus en plus difficiles à rendre. L’eau, son usage, son appropriation sont plus que jamais un enjeu dans le Monde Arabe.

Nous avons tenté de dresser un tableau, d’élaborer une synthèse aussi claire et précise que possible d’une situation complexe, aux multiples facettes. Les sources sont constituées par les nombreuses publications spécialisées de chercheurs français, maghrébins mais aussi anglo-saxons. Les informations sur le sujet sont fort dispersées, parfois contradictoires ou peu fiables car elles peuvent refléter les intérêts des parties en cause. Aussi avons-nous privilégié les données émanant d’organismes internationaux : ONU, Banque Mondiale, World Ressources.

L’analyse de la ressource a tout particulièrement retenu notre attention et le recours à des résultats concrets d’enquêtes de terrain privilégié dans toute la mesure du possible. Les problèmes sont toujours exposés dans un cadre physique bien précis : le bassin fluvial est le cadre naturel étudié.

Les divers aspects du problème de l’eau sont par nature étroitement imbriqués. Nous avons pourtant tenté de les traiter séparément. C’est ainsi que le premier chapitre est consacré à une présentation fouillée des conditions naturelles, essentiellement climatiques, et à une approche globale qui conduit à la détermination de la pénurie qui caractérise le Monde Arabe.

Deux chapitres mettent l’accent sur les résultats d’une mise en valeur fondée sur l’eau et les conflits interétatiques qui menacent en raison de la dépendance dans laquelle se trouvent placés les pays arabes : c’est le cas du bassin du Nil et de celui du Tigre et de l’Euphrate.

Un quatrième chapitre est consacré aux redoutables problèmes posés par un partage inégal de la ressource au Proche-Orient (Israël, Territoires autonomes palestiniens, Jordanie, Syrie).

Enfin le cadre maghrébin nous a permis d’analyser toute l’acuité du partage de la ressource Un quatrième chapitre est consacré aux redoutables problèmes posés par un partage inégal de la ressource au Proche-Orient (Israël, Territoires autonomes palestiniens, Jordanie, Syrie).

Enfin le cadre maghrébin nous a permis d’analyser toute l’acuité du partage de la ressource entre les différents utilisateurs : la ville, l’usine et les champs.

entre les différents utilisateurs : la ville, l’usine et les champs.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   26

similaire:

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconLa science politique et le monde arabe : d’une relation problématique à un savoir problématisé
«naturelles». Afin que la science politique arabe, ou sur le monde arabe, complète son parcours, IL faudrait que les objets dont...

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconLes Communautés et l’Union Européenne face au défi de l’élargissement

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconI. 1947-1953 : le temps de la bipolarisation du monde et du face...
«rideau de fer» s’est abattu sur l’Europe (doc 1 p. 106 : le discours de Fulton). En 1947, l’opposition se durcit; le monde devient...

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconEconomie / Tunisie / Monde arabe

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconEconomie / Développement / Eau
«Eau et Energie», «Eau et Santé», «Eau et Alimentation», «Eau et villes» parmi les priorités d’actions

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconNiveaux d’explications du «printemps arabe»
«Printemps arabe» fait référence au «Printemps des peuples» de 1848 auquel IL a été comparé. Ces mouvements révolutionnaires nationaux[...

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconTraducteur et interprète de conférence, franco-espagnol-arabe
«une vie pour l’art» sur la vie et les œuvres de l’artiste peintre marocaine Meriem Mezian (espagnol-arabe, 250 pages) pour le compte...

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconMonde arabe/generalites/islam
«Urbanisation et agriculture en Méditerranée : conflits et complémentarités», L'Harmattan/ciheam, 580 pages

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconEau chaude sanitaire – énergie de combustion – eau dure – dosage...

Le Monde arabe face au défi de l’eau iconEau chaude sanitaire – énergie de combustion – eau dure – dosage...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com