Concours général des métiers Commerce session 2014





télécharger 45.1 Kb.
titreConcours général des métiers Commerce session 2014
date de publication19.05.2017
taille45.1 Kb.
typeCours
e.20-bal.com > documents > Cours

Concours général des métiers Commerce session 2014

CONCOURS GÉNÉRAL des MÉTIERS

Spécialité COMMERCE

Session 2014
RAPPORT de JURY
I. La session 2014 en quelques chiffres
Par rapport aux sessions précédentes, le nombre de candidats inscrits a légèrement fléchi (337) le nombre de candidats présents à la 1ère partie, épreuve écrite, s’est réduit, s’établissant à 286. Les candidats présents représentent, à cette session, 85 % des inscrits au lieu de 87 %, 80 % puis 75 % pour chacune des trois dernières sessions.
Ces inscrits relèvent de 25 académies contre 27 en 2011 et 2012 et 23 en 2013.

Aix-Marseille, Amiens, la Corse, Lyon, Limoges et les trois académies ultramarines présentent irrégulièrement très peu de candidats, voire aucun.

Aux cours des quatre sessions 2011 à 2014, les trois académies franciliennes, groupées sous la dénomination SIEC, ont accru régulièrement le nombre de leurs candidats. Ce nombre est passé de 3 à 12, puis à 27 et à 41, soit une multiplication par 13. A la session 2014, l’académie de Créteil a présenté 5 candidats, celle de Paris, 17 et celle de Versailles, 19.

L’académie de Reims maintient le nombre le plus élevé d’inscrits, proche de 60, tandis que l’académie de Nantes après avoir inscrit jusqu’à 53 candidats revient à cette session à la vingtaine de l’année 2011.

Les finalistes -cinq jeunes filles et trois jeunes hommes- sont de nouveau au nombre de 8. Ils sont issus principalement des académies situées dans la moitié Nord. L’académie de Reims compte trois finalistes et celles de Clermont-Ferrand, Dijon, Reims et Rennes, un chacune (voir annexes 1 et 2 p 6 et 7).
Les origines scolaires des finalistes se répartissent à proportion de deux tiers/un tiers entre la voie scolaire et celle de l’apprentissage.


  1. Lauréats


En 2011, le jury avait décerné un 1er prix et deux 3èmes prix. Les trois lauréats étaient issus de la voie de l’apprentissage et de l’enseignement privé sous contrat.
En 2012, le jury a décerné un 1er prix, un 2ème prix, un 3ème prix et un accessit. Deux des lauréats étaient issus de l’enseignement public et l’un de l’enseignement privé sous contrat, comme l’accessit.
En 2013, le jury a décerné un 1er et un 2nd prix à deux jeunes filles. L’une des lauréates était issue de l’enseignement privé (Académie de Nantes) et l’autre, d’un établissement public (Académie de Clermont-Ferrand).
En 2014, le jury décerne deux 1ers prix ex aequo, un 3ème prix et un accessit.

Deux jeunes gens et deux jeunes filles sont distingués. Les deux premiers lauréats sont un jeune homme et une jeune fille. Le jeune homme est âgé de 22 ans et la jeune fille de plus de 20 ans. Le lauréat du 3ème prix est âgé de 19 ans et la jeune fille qui reçoit l’accessit, de 17 ans et demi.

Les 1ers prix sont issus de l’enseignement privé et de l’apprentissage, les deux autres de l’enseignement privé et de l’enseignement public.
Le jury félicite les lauréats, leurs enseignants, formateurs et maître d’apprentissage ainsi que leurs établissements.
II. REMARQUES GENERALES
Le jury encourage vivement les enseignants à présenter des candidats dont ils auront repéré le potentiel et dont ils auront accompagné de façon personnalisée, le plus en amont possible, la préparation à ce prestigieux concours.
Le jury renouvelle les préconisations qu’il a émises lors des sessions précédentes.

Il attend des candidats qu’ils traitent les deux parties d’épreuves en faisant preuve d’une gestion rigoureuse et pertinente de leur temps.

Un traitement linéaire peut conduire à ne pas être en mesure d’aborder l’intégralité du sujet.
Attentes du jury :

  • Analyser,

  • Synthétiser les informations,

  • Coordonner son travail avec rigueur et logique,

  • Communiquer efficacement tant à l’écrit qu’à l’oral.


Il est également recommandé aux candidats de se situer personnellement, professionnellement, dans le contexte de l’épreuve technique et d’exposer des solutions pertinentes et réalistes en justifiant leur démarche.

III. EPREUVES
Le jury rappelle aux candidats que chaque étape de chaque mission s’inscrit dans la résolution progressive de la problématique que la feuille de route initiale détermine. Chaque document contient des données utiles à cette résolution. Il est par conséquent indispensable de prendre connaissance de façon approfondie et méthodique du dossier documentaire.


  1. 1ère partie de l’épreuve (écrit : 30‘ de lecture + 3 h de composition)


1) Remarques relatives à la forme
Le jury déplore toujours, pour certaines copies, la qualité médiocre de l’expression et de l’orthographe ainsi que l’absence de numérotation des réponses. Ceci ne correspond pas au niveau attendu d’un candidat au concours général des métiers.

Il est souhaitable que les réponses, sur annexes ou sur copie modèle EN, soient rédigées de façon structurée et qu’elles soient présentées de façon à ce que cette structure soit rendue apparente par des interlignes, retraits d’alinéa, énumérations.

Les compétences de communication écrite sont appréciées par le jury.
2) Remarques relatives au fond
Parmi les trois missions du sujet 2014, les missions 1 et 3 ont été traitées de façon recevable par une majorité des candidats Ce n’est de nouveau pas le cas, à cette session, de la mission 2. Les calculs et l’analyse de ces calculs ont été très partiellement, voire aucunement effectués et traités.
3) Conseils aux candidats
L’épreuve vise à évaluer les savoirs et savoir-faire théoriques des candidats. Elle a été conçue pour couvrir largement le référentiel du Baccalauréat Professionnel COMMERCE.

L’épreuve ne peut être abordée sereinement sans une préparation sérieuse portant sur l’ensemble du programme, préparation qui est plus exigeante que celle des épreuves du baccalauréat professionnel.

Cette préparation porte à la fois sur la gestion du temps et sur la méthodologie. Il est nécessaire que le candidat s’entraîne à une méthodologie de traitement de l’étude de cas en temps limité à partir des sujets des années précédentes.

La lecture préalable de l’intégralité du sujet doit permettre au candidat de s’approprier les spécificités de la situation professionnelle, de se situer dans l’organisation. Elle procure une vision globale des attentes des différentes questions.

Une attention particulière doit être portée aux libellés des questions pour permettre une réponse précise, argumentée et ainsi éviter de rédiger hors sujet.
Il est conseillé de contextualiser les réponses et de faire preuve de rigueur dans les formulations. L’utilisation de la terminologie commerciale ainsi que la maîtrise des compétences du pôle « Gérer » sont induites.

Il est également nécessaire de faire preuve d’une culture commerciale solide.


  1. 2nde partie de l’épreuve (oral : 4 h de préparation + 30’ d’entretien)


1) Rappel du déroulement de l’épreuve orale
Cette seconde partie d’épreuve du concours est orale et se déroule en deux temps.
1er temps : préparation individuelle de 4 heures, en loge

Le candidat dispose :

  • du sujet (version papier) de l’épreuve,

  • d’un poste de travail bureautique équipé du pack Microsoft Office relié à une imprimante,

  • d’une clé USB contenant un dossier documentaire et d’annexes à compléter.

Si la spécificité de la situation professionnelle y conduit, des produits peuvent être soit présentés au préalable à tous les candidats soit donnés à observer en loge.
2nd temps  prestation orale de 30 minutes, en deux étapes, dans une salle d’entretien
Étape 1 : entretien individuel de 20 minutes avec un responsable d’unité commerciale.

La salle dans laquelle se déroule cette première étape comporte deux zones distinctes :

  • 1ère zone : espace de réunion équipé d’un poste bureautique, d’un vidéo projecteur et d’un tableau papier

  • 2nde zone : espace magasin


Étape 2 : entretien de 10 minutes, en face à face, avec les membres du jury.
Le candidat procède à l’auto-analyse de sa prestation puis répond à des questions relatives à sa prestation, à sa culture commerciale, à son expérience et à son projet professionnel.
2) Conseils aux candidats
Le jury réitère ses conseils formulés pour les sessions précédentes.
1er temps : préparation individuelle
Les candidats doivent intégrer que la prestation orale de 30’ repose sur 4 h heures de préparation individuelle en loge. Ils doivent par conséquent adopter une stratégie de traitement du sujet en fonction de leurs propres compétences.
Comme pour l’épreuve écrite, la mise en œuvre d’une méthodologie s’impose.
Une gestion rigoureuse du temps permet de traiter convenablement la problématique en exploitant les éléments présents dans la documentation.

Une lecture attentive des données et des consignes permet de se situer dans l’organisation et de s’approprier la situation professionnelle, de se projeter dans la mission, de fournir des réponses pertinentes et réalistes et d’argumenter en faveur de ses choix.

Il convient donc de contextualiser les réponses en fonction des spécificités de la situation professionnelle proposée. En l’occurrence, à cette session 2014, il revenait au candidat d’analyser les caractéristiques données de la clientèle de l’unité commerciale en croisant ces éléments avec les données d’une revue de presse (et non de résumer celle-ci), de déterminer des produits à promouvoir susceptibles de répondre aux attentes de la clientèle et d’effectuer –dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité- une animation aboutissant à des ventes.

Il convient aussi, à ce moment du concours, d’exploiter les compétences et attitudes professionnelles acquises durant la formation. Les productions, soignées et très construites, démontrent des aptitudes à la communication professionnelle tant écrite qu’orale. La distance prise par rapport aux notes ainsi que l’esprit de synthèse et d’à propos, manifestent la maîtrise du sujet.

L’usage des outils bureautiques, conformément aux attendus du référentiel, doit être maîtrisé et totalement fluide.
2nd temps : prestation orale
Les aptitudes du candidat à la communication professionnelle dans le cadre d’une présentation à un supérieur et à un jury sont évaluées.

Les candidats doivent maîtriser et utiliser le vocabulaire professionnel adapté au contexte de cette situation.

Ils doivent être capables de restituer, d’argumenter et de justifier leurs choix. Le jury apprécie la capacité à l’auto-évaluation, la sincérité, l’authenticité et l’objectivité de celle-ci ainsi que l’implication dans l’appropriation de la fonction proposée par la situation professionnelle.

Le jury attend donc, à l’écrit comme à l’oral, que le candidat s’approprie le contexte professionnel, se situe pertinemment dans l’organisation, se projette dans la fonction (éventuellement décrite par une fiche de poste), s’implique en tant qu’acteur professionnel dans la résolution de la problématique et dans l’accomplissement des missions confiées.

Le jury du concours n’attend pas le traitement scolairement correct mais distant d’une étude de cas fictive mais réaliste.

Le rang de classement dépend du degré de cette appropriation de la fonction proposée et de la pertinence du traitement de la problématique professionnelle, donc du positionnement dans l’entreprise et du professionnalisme qui émane du candidat.

Les lauréats et lauréates, comme lors de précédentes sessions du concours, ont montré des aptitudes particulières à la communication professionnelle et une aisance certaine à traiter des problématiques liées à la profession.

Par ailleurs, ces jeunes gens ont fait montre d’une maturité susceptible de leur permettre d’évoluer et de réussir rapidement dans un emploi et/ou une poursuite d'études supérieures.

Un accessit dit la volonté du jury de valoriser la prestation d’un candidat non classé.
Pour conclure, le jury reconnait les efforts de tous les finalistes. Il a été sensible à la qualité de leur prestation. Il félicite les lauréats et encourage les enseignants, formateurs et les tuteurs professionnels comme maîtres d’apprentissage à poursuivre un travail de préparation rigoureux et exigeant tant au profit des candidats qu’au profit des finalistes.

III. RESSOURCES en ligne

Les sujets et attendus des sessions 2004 à 2010 restent en ligne sur le site de l’académie de Dijon qui a assumé la charge du pilotage du concours durant cette période, à l’adresse suivante : http://economie-gestion-lp.ac-dijon.fr/spip.php?article151.
Les sujets et attendus, les barèmes, l’(les)enregistrement(s) vidéo du (des) premier(s) prix ainsi que la liste des questions posées en entretien par les jurys des sessions 2011 à 2014 sont en ligne sur le site du CRM (académie de Nancy-Metz) en activant le lien ci-dessous :

http://www4.ac-nancy-metz.fr/crm/index.php/sujets-et-cas/sujets-concours/concours-general-des-metiers/concours-general-des-metiers-specialite-commerce
Les sujets et rapports des jurys des sessions 2012, 2013 et 2014 sont accessibles sur Eduscol en activant le lien ci-dessous :

http://eduscol.education.fr/pid23173/concours-general-des-lycees-et-des-metiers.html

La rubrique académique Économie Gestion en LP du site de l’académie de Paris, pilote de la session 2011 à la session 2014, permet d’accéder aux rapports des jurys, aux listes de questions posées en entretien et à des photographies du magasin pédagogique.

Un lien vers la rubrique du CRM ci-dessous rappelé permet d’accéder aux sujets et attendus et à (aux) enregistrements vidéo du (des) premier(s) prix :

http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_757347/le-concours-general-des-metiers-specialite-commerce-session-2013
Le palmarès, qui se déroule en Sorbonne, est signalé sur Eduscol et sur le site de l’académie de Paris. Le lien suivant est à consulter :

http://www.education.gouv.fr/cid23025/le-concours-general.html
L’espace Social et Formation du site de la FCD http://www.fcd.asso.fr/ communique quant à la remise des prix par la profession.

Cette remise se déroule soit dans le cadre du séminaire des enseignants de baccalauréat professionnel Commerce soit dans celui de l’Université bisannuelle.

Annexe 1









Annexe 2







Académie de Paris /7

similaire:

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconConcours externes, internes, troisièmes concours et recrutements réservés Session 2014 2

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconConcours géNÉral des métiers

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconParcours pré-professionnels aux métiers de l'enseignement et de l'Education
«métiers de l’enseignement» et l’information sur l’iufm pour le concours de professeur des écoles

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconConcours général des lycées 2

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconConservatoire National des Arts et Métiers Ministère de l’Enseignement...

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconConcours et recrutement session 2016

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconConcours session 2015-2016

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconCalendrier des inscriptions, session 2014

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconCalendrier des inscriptions, session 2014

Concours général des métiers Commerce session 2014 iconCalendrier des inscriptions dcg/dscg session 2014






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com