Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D)





télécharger 90.17 Kb.
titreLabellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D)
date de publication09.02.2017
taille90.17 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos

Demande du label E3D Académie de Lyon

2017 -2021


Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D)

2017-2021
Dossier de candidature
Première demande oui non Renouvellement oui non
Type d’établissement : établissement public / privé
Nom complet de l’établissement :
Ville : Département :
Nom de la collectivité de rattachement :
Dossier de candidature à envoyer au rectorat par mail

à l’attention de Madame Ghislaine WETTERLE à l’adresse : ipr@ac-lyon.fr)

avant le 22 novembre 2016
« Peut être considéré comme « E3D - École/Établissement en Démarche de Développement Durable » tout établissement scolaire ou toute école engagés dans un projet de développement durable fondé sur la mise en œuvre d'un projet établissant une continuité entre les enseignements, la vie scolaire, la gestion et la maintenance de la structure scolaire tout en s'ouvrant sur l'extérieur par le partenariat. » (extrait circulaire n° 2015-018 du 4-2-2015)


Comment remplir le dossier de candidature unique en vue de la labellisation E3D 2017 ?
Quels établissements sont concernés par ce dossier ?

Collèges, lycées (LG, LT, LGT, LPO, LP) de l’enseignement public et privé sous contrat d’association avec l’Etat.
Pour une première labellisation ou en renouvellement
Le label E3D est décerné pour une période de 4 ans. Un accompagnement (enquêtes, formations, suivi personnalisé, …) est proposé tout au long de ces quatre années.
Comment compléter les différentes rubriques ?

Ce dossier unique de candidature comporte en page de garde des éléments d’identification pour un dépôt individualisé.
Les cadres de réponse, sans volonté de suggérer un modèle à imiter, permettent de mettre en lumière l’organisation et les actions de l’établissement qui font la spécificité de sa démarche en lien avec le contexte (scolaire, territorial…). L’entrée en démarche ou sa poursuite en cas de renouvellement, n’est pas un aboutissement mais une manière de rendre lisible l’engagement des équipes au service de cette éducation au développement durable.
L’éducation au développement durable comporte quatre domaines en lien avec les dimensions sociales, environnementales, économiques et culturelles des phénomènes ou actions.

L’E3D nécessite que soient pris en compte ces quatre grands domaines d’intervention dans :

- la pédagogie et les apprentissages (les types d’acquis des élèves et leur évaluation, les stratégies pédagogiques et les liens avec les programmes, le caractère innovant et/ou expérimental du projet) ;

- la gouvernance et les instances de l’établissement favorisant la dynamique de la démarche EDD, ainsi que l’impact sur la qualité de la vie au sein de l’établissement ; (Conseil pédagogique, Comité de pilotage, CVC, CVL…)

- la gestion de l’établissement (Consommation de fluide, choix des fournisseurs…)

- l’inscription dans le territoire et la relation avec la collectivité de rattachement, sur les partenariats.
A titre d’information, et sans que cela soit obligatoire, des annexes pourront compléter ce dossier pour présenter toute action en lien avec des partenaires de la labellisation E3D.
Qui peut compléter le dossier de candidature ?

Une réflexion collégiale entre les différents acteurs de la démarche est souhaitable. Un comité de pilotage (constitué par exemple de personnels de l’établissement, d’élèves, de parents d’élèves ou de représentants de partenaires extérieurs) pourra être impulsé par le chef d’établissement qui est le pilote de la politique d’éducation au développement durable dans son établissement. Il s’appuiera sur un professeur référent EDD de l’établissement pour coordonner la démarche de développement durable.
Quels sont les critères d’une labellisation E3D ?

Il n’existe pas de grille cible à atteindre. Il n’est pas attendu de projet parfaitement finalisé, la démarche et l’implication des élèves priment. Pour estimer le niveau pour lequel la candidature est déposée, vous vous reporterez avec profit au Bulletin officiel n° 6 du 5 février 2015 ainsi qu’à l’annexe 1 intitulée « Démarche globale de développement durable dans les écoles et les établissements scolaires (E3D) - référentiel de mise en œuvre et de labellisation » publiée dans le Bulletin officiel n° 5 du 29 janvier 2015

Ce référentiel est suffisamment ouvert pour permettre une valorisation de la démarche sans exclusive.

En outre, une attention toute particulière sera apportée aux démarches mettant l’accent sur la continuité du parcours scolaire de l’élève, notamment par la valorisation des liaisons inter-degrés et inter-cycle.
Pour toute aide ou question relative à la rédaction de dossier vous pouvez adresser à Madame Éliane Cognard : eliane.cognard@ac-lyon.fr

1. Informations générales

Noms du (ou des) référents EDD / E3D :

Discipline(s) :
Adresse mail du (ou des) référent(s) EDD / E3D :
Est-il (sont-ils) membre(s) du conseil pédagogique ? OUI / NON

Le(s) référent(s) EDD est (sont)-il(s) abonné(s) à la liste de diffusion académique EDD ? OUI / NON

Avez-vous des partenaires extérieurs dans le cadre de l’EDD ? OUI / NON

Quels sont vos partenaires extérieurs (collectivité, associations, institutions, projet européen, …) ? Sur quels sujets et selon quelles modalités interviennent-ils ?


Quelles structures sont-elles mises en place ?
Comité de pilotage EDD (COPIL) OUI / NON

Conseil pédagogique OUI / NON

CESC OUI / NON

COLLEGE LYCEE

Conseil de vie collégienne OUI / NON Conseil de vie lycéenne OUI / NON

Conseil Ecole-Collège OUI / NON Liaison Collège-Lycée active OUI / NON

Conseil de cycle 3 OUI / NON Liaison école-Lycée active OUI / NON

Dans quelles structures évoque-t-on de l’éducation au développement durable dans votre établissement ?

Au conseil d’administration ? OUI / NON

Au conseil pédagogique ? OUI / NON
Pour les collèges, au conseil école-collège ? OUI / NON


Si oui, décrivez en quelques lignes en quoi l’éducation au développement durable intervient dans ces structures ?




L’EDD intervient-il dans le projet d’établissement ou le contrat d’objectif ? OUI / NON

Le contrat d’objectif tripartite (lycée) a-t-il été signé ? si oui, à quelle date ?

Quelle est la date de rédaction

du projet d’établissement ……………………………

du contrat d’objectif (non tripartite :………….

Si oui donnez-en le ou les axes





Quels personnels de l’établissement sont moteur dans les projets EDD ?


Nom Prénom

Fonction

Mail

Exemples d’action / classe






































Y a-t-il, dans votre établissement, des élèves élus éco-délégués ? OUI / NON

Si oui quels sont leurs rôles ?



2. Actions pédagogiques

Quelles sont les actions pédagogiques qui ont été menées au sein de votre établissement  en lien avec l’éducation au développement durable ces dernières années ? N’hésitez pas à renseigner les classes concernées, le nombre d’élèves, les personnels, …



Quelles pratiques pédagogiques ont été mises en place dans le cadre de l’éducation au développement durable (évaluation, pédagogie de projet, compétences, interdisciplinarité, …) ? Expliquez en quelques lignes certaines actions pédagogiques.





Des personnels ont-ils suivi des formations propres à l’EDD ? Si oui lesquelles


Avez-vous des idées de formations qui seraient utiles au personnel de votre établissement au niveau de l’éducation au développement durable ?




4. Communication

Comment communiquez-vous sur l’éducation au développement durable en interne, par rapport au partenaire extérieur, vers l’institution ?



5. Perspectives

Quelles sont les perspectives pour les deux prochaines années concernant l’éducation au développement durable au sein de votre établissement ?



Date : Tampon de l’établissement :
Nom et signature du Chef d’Etablissement :

Nom et signature du référent EDD :


Concours « Les experts du papier »

L’académie de Lyon en partenariat avec Ecofolio, l’éco-organisme des papiers vous invite à participer à un grand concours sur le thème du développement durable
Ouvert à tout établissement scolaire situé dans l’académie de Lyon, ce concours propose aux classes de s’engager en faveur du développement durable.

Comment ? En créant une campagne de sensibilisation au tri et au recyclage des papiers à destination des autres élèves de l’Académie.

Le choix du support et du style est libre : affiche, BD, reportage photos / vidéo, exposition, jeux ou toutes autres idées originales bienvenues !

Le projet aboutira à la réalisation d’une œuvre collective qui aura pour vocation d’inciter les autres à agir en citoyens responsables.

Pourquoi s’inscrire ?

  • Pour inciter les élèves à s’engager dans un projet interdisciplinaire et fédérateur.




  • Pour travailler sur des contenus en lien avec le socle commun qui répondent aux enjeux de l’éducation au développement durable.




  • Pour renforcer et légitimer la participation des éco-délégués à la vie de votre établissement




  • Pour enrichir les parcours de l’élève : citoyen, Avenir, éducation artistique et culturelle et éducation à la santé.




  • Pour faciliter la liaison entre l'école élémentaire, le collège et le lycée.


Participez à une émulation positive entre établissements et mettez en place un projet ambitieux avec vos élèves !
Les meilleurs projets seront récompensés en fin d’année scolaire !!!

Dès maintenant 

Pour commencer un travail sur le tri et le recyclage des papiers avec votre classe, commandez gratuitement les outils sur www.ecofolio.fr/jeunesse


Inscrivez-vous en complétant le formulaire ci-joint à renvoyer avant le 20 décembre 2016

  • Par mail à : ipr@ac-lyon.fr avec en sujet : concours « Les experts des papiers»

Ou

  • Par courrier : A l’attention de Mme Wetterle au Secrétariat des IPR Rectorat de Lyon 92 rue de Marseille 69007 LYON

Renvoyez-nous vos productions avant le 10 mai 2017

Même adresse mail ou postale






Fiche d’inscription au concours « Les experts du papier »






École ou établissement porteur du projet




Personne référente

(nom et adresse électronique)




Titre Du Projet



Valeur(s) portée(s)




Inscription dans le projet d’école ou d’établissement




Résumé du projet en quelques lignes





Disciplines, dispositifs éducatifs




Personnels engagés




Calendrier indicatif des différentes actions






Partenaires extérieurs

(noms, adresses, contact)




Production finale, événement, communication extérieure envisagés





Bénéfices attendus pour les élèves






e:\00 lyon\000 annee scolaire 2016-2017\edd 2016-2017\edd labelisation 2016-17\region logo-web-cartouche-bleu-jpg (2).jpg acad-lyon-complet-couleur-quadri-3

Concours « Economie Circulaire »

Académie de Lyon – Région-Auvergne-Rhône-Alpes

Ce concours, soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et pour l’Académie de Lyon, la coordination académique éducation au développement durable, est destiné aux élèves des lycées généraux, technologiques et professionnels de l’académie de Lyon (départements de l’Ain, de la Loire et du Rhône).
Pour concourir, les élèves doivent présenter un projet prenant en compte l’économie circulaire (voir document de présentation ci-dessous) et dans lequel ils produiront un ou des objets, produits ou services innovants.

Par exemple :

- fabrication d’un drone à partir de matériaux recyclés servant à la surveillance sur autoroute ;

- mini-entreprise de réparation de biens de consommation ;

- réflexions, débats, décisions prises par les élèves par rapport à la maîtrise des consommables dans un établissement ;
La participation à ce concours peut favoriser la démarche E3D (Etablissement en démarche de développement durable) de l’établissement et l’obtention du label E3D. Toutefois, elle ne constitue pas une condition à son obtention.

Elle peut s’enrichir et se conjuguer avec la participation à d’autres concours liés à l’EDD dont le concours Ecofolio, Prix Zayed…

Elle pourra également entraîner la participation au concours national « les clés pour l’EDD » remporté par l’académie de Lyon en 2015.
Le concours se déroulera en deux étapes, une épreuve de sélection et une épreuve finale.
Sélection : Les élèves devront produire un compte rendu présentant leur projet, sa mise en œuvre, sur le support de leur choix : rapport (maximum 10 pages), PowerPoint, vidéo (maximum 10 minutes) reportage, jeux, …

Le jury composé d’au moins un membre de l’équipe de labellisation, professeur ou personnel de direction, et d’un représentant de la Région sélectionnera trois projets notamment au regard des critères suivant : originalité du projet, viabilité économique, possibilité de le dupliquer, engagement des élèves, présence de partenaires extérieurs.

L’originalité et la qualité de la présentation seront également prises en compte.
Finale : les trois établissements retenus présenteront leur production à la fin de l’année scolaire lors d’une remise des prix sur le développement durable. Les trois premiers prix seront alors annoncés, ce jour-là, à la suite des présentations des établissements.
Les productions des établissements sont à retourner, avant le 31 mars 2017 :

- par mail à ipr@ac-lyon.fr avec en sujet : concours « Economie Circulaire », à l’attention de Mme Wetterle

- ou par courrier à : A l’attention de Mme Wetterle Secrétariat des IPR Rectorat de Lyon 92 rue de Marseille 69007 LYON
Pour vous aider dans la réalisation, vous pouvez contacter :

- Madame Florence Charnay, chef de projet économie circulaire, Région Auvergne-Rhône-Alpes (Florence.CHARNAY@auvergnerhonealpes.eu)

- Madame Robichet Muriel chargée de mission éducation économie (muriel.robichet@ac-lyon.fr)

- Monsieur Vincent Camet, IA IPR Economie Gestion (vincent.camet@ac-lyon.fr)

- Monsieur François Ferey, IEN STI, référent EDD auprès des IEN ET EG (Francois.Ferey@ac-lyon.fr)

- Madame Eliane Cognard, chargée de mission EDD (eliane.cognard@ac-lyon.fr)

- Madame Marie-Laure Jalabert, Co-coordinatrice académique EDD (marie-laure.jalabert@ac-lyon.fr)

- Monsieur Alban Heinrich, Coordonnateur académique EDD (alban.heinrich@ac-lyon.fr)
NB : La participation à ce concours permet également la participation à d’autres concours liés à l’éducation au développement durable (clés pour l’EDD, concours Ecofolio, Prix Zayed, …). La production de l’établissement liée à ce concours peut également entraîner la participation au concours national « les clés pour l’EDD » remporté par l’académie de Lyon en 2015.

L’économie circulaire : présentation

Nous sommes actuellement 7 milliards d’habitants et nous serons 9,5 milliards à l’horizon 2050, soit une hausse de 30%. Nous consommons beaucoup de ressources et par conséquent nous accumulons beaucoup de déchets. En passant de 7 à 9,5 milliards nous allons encore augmenter ce volume de ressources et ce volume de déchets. Ce mode de vie et d’organisation socio-économique ne sont donc ni durables, ni pérennes.
L’objectif est de passer d’une logique linéaire « extraire, fabriquer, consommer, jeter » qui génère une exploitation non maitrisée des ressources de notre planète et une profonde perturbation du système biosphère, à une économie circulaire qui se caractérise par la recherche d’un fonctionnement cyclique ou quasi-cyclique s’inspirant des écosystèmes naturels (« rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »)
L’objectif d’une économie circulaire n’est pas seulement d’augmenter la valorisation de nos déchets mais de stabiliser, réduire la quantité de matière en circulation tout en couvrant les besoins.

I. Définition de l’économie circulaire
L’économie circulaire se définit donc comme un « système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en permettant le bien-être des individus.». Il s’agit donc de découpler la croissance économique de l’épuisement des ressources naturelles par la création de produits, services, modèles d’organisation (affaires, politique,…) publiques innovants à faible impact environnemental et sanitaire.

c:\users\flinget\appdata\local\microsoft\windows\temporary internet files\content.outlook\gufcyq2l\schéma ec avec titre.pngSource Ademe

II. Les concepts-clés de l’économie circulaire
L’approvisionnement durable concerne le mode d’exploitation/extraction des ressources visant leur exploitation efficace en limitant les rebuts d’exploitation et l’impact sur l’environnement, notamment dans l’exploitation des matières énergétiques et minérales (mines et carrières) ou dans l’exploitation agricole et forestière tant pour les matières/énergie renouvelables que non renouvelables
L’ÉCOCONCEPTION prend en compte tous les impacts environnementaux sur l’ensemble du cycle de vie d’un procédé ou d’un produit. Par exemple, hausse de la durée de vie tout en réduisant la masse du pneu.
L’ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE est un mode d’organisation industrielle mis en place par plusieurs opérateurs économiques d’un même territoire et caractérisé par une gestion optimisée des ressources (matière, énergie mais aussi à travers l’organisation des relations sociales entre les acteurs qui génèrent ces flux). Il peut concerner tous les acteurs du territoire.

Elle répond à une logique collective de mutualisation et d’échanges (déchets, matières premières, énergie, services...).
L’ÉCONOMIE DE FONCTIONNALITÉ privilégie l’usage à la possession et tend à vendre des services liés aux produits plutôt que les produits eux-mêmes. Par exemple : vente d’impressions réalisées plutôt que de photocopieurs.
La consommation responsable doit conduire l’acheteur, qu’il soit acteur économique (privé ou public) ou citoyen « usagers » à effectuer son choix en prenant en compte les impacts environnementaux à toutes les étapes du cycle de vie du produit (biens ou services).
L’allongement de la durée d’usage par le consommateur conduit au recours à la réparation, à la vente ou don d’occasion, ou à l’achat d’occasion dans le cadre du réemploi ou de la réutilisation.
Le RÉEMPLOI permet de remettre dans le circuit économique les produits ne répondant plus aux besoins du premier consommateur. Par exemple, la vente de pneus d’occasion.
La RÉPARATION : les biens en panne peuvent retrouver une deuxième vie par le biais de la réparation (comme les pneus crevés par exemple) avec des pièces neuves ou d’occasion issues du processus de réutilisation.
La RÉUTILISATION certains déchets peuvent être réparés ou démontés et les pièces encore en état de fonctionnement triées puis revendues. Le rechapage prolonge ainsi la vie du pneu.
Le RECYCLAGE vise à réutiliser les matières premières issues des déchets, en boucle fermée (produits similaires) ou en boucle ouverte (utilisation dans d’autres types de biens), comme les terrains de sport fabriqués à partir de pneus recyclés.

Recyclage et Valorisation des déchets

Ensemble des techniques de transformation des déchets après récupération, visant à en réintroduire tout ou partie dans un cycle de production.

Toute opération de valorisation par laquelle les déchets, y compris les déchets organiques, sont retraités en substances, matières ou produits aux fins de leur fonction initiale ou à d’autres fins. Les opérations de valorisation énergétique des déchets, celles relatives à la conversion des déchets en combustible et les opérations de remblaiement ne peuvent pas être qualifiées de recyclage1 et sont à mettre en œuvre en dernier recours.
Source : ADEME - ARF « Guide méthodologique du développement des stratégies régionales d’économie circulaire en France », novembre 2014


e:\00 lyon\000 annee scolaire 2016-2017\edd 2016-2017\edd labelisation 2016-17\region logo-web-cartouche-bleu-jpg (2).jpg acad-lyon-complet-couleur-quadri-3
Agences de l’énergie des lycées



Contexte

Le projet « Agences de l’énergie des lycées » (AEL), a été lancé à la rentrée scolaire 2011 à titre expérimental dans des classes de Première STI2D option ‘énergie et environnement’ de 10 établissements. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la réforme du baccalauréat STI2D2 et a été construit en étroite coopération avec les autorités académiques de Lyon et Grenoble (DAET et IPR STI2D). Il a été reconduit à la rentrée scolaire 2012 avec 18 lycées puis en 2013 avec 19 lycées, en 2014 avec 20 lycées et en 2015 27 lycées (23 RRA et 4 Auvergnats). Pour cette année le dispositif a été élargi au lycée disposant d’une filière professionnelle dans les domaines de l’énergie / l’électrotechnique et au lycée participant au dispositif régional des Lycées écoresponsables

. C’est donc la cinquième édition de ce dispositif à laquelle participent les lycées volontaires
Ce projet consiste à proposer aux enseignants d’utiliser les bâtiments du lycée comme terrain d’expérimentation pour leurs travaux pédagogiques tout au long de l’année scolaire. Plus précisément, les AEL ont pour objectif d’identifier et de mettre en œuvre des pistes d’amélioration de la consommation des fluides de leur lycée (chaleur, électricité, eau). Elles ont un fonctionnement calqué sur celui d’un bureau d’études thermique professionnel, dont le client est la Région (plus particulièrement la DIL).
Ce projet suscite un accueil très favorable de la part des équipes enseignantes, qui y voient une opportunité de travailler sur des problématiques très concrètes et avec des moyens conséquents. Les élèves aussi semblent ‘accrocher’ au défi qui leur est proposé : réussir, comme de véritables bureaux d’études professionnels, à faire diminuer les consommations du lycée.
Les autorités académiques de Lyon et de Grenoble (représentées par les DAET, MM Gaillard et Guyot, et les IPR STI2D) sont également satisfaites du dispositif et saluent la valeur ajoutée pédagogique qu’il apporte aux lycées. Les résultats de cette pédagogie ont été reconnus au niveau des Régions avec le prix remporté ‘’énergie citoyenne’’ et au niveau européen avec le prix ‘’U4energy’’. L’année dernière, l’AEL du lycée Aragon Picasso à Givors s’est vue nominée au concours de l'innovation pédagogique organisée par les services du ministère de l’éducation nationale, et s’est vue remettre le prix du public à Paris le 27 mars 2014.

Pour la Région, ce projet offre l’intérêt d’une appropriation de la question énergétique du lycée par l’ensemble de la communauté éducative, rejoignant en cela l’objectif voté au Plan Energie II de « poursuivre les efforts en faveur de l’implication des lycées et de l’ensemble de la Communauté éducative dans la démarche d’économie d’énergie ». Egalement, il peut déboucher sur des économies concrètes dans le budget fluides des lycées concernés.
Soutien apporté par la Région aux AEL

  • mise à disposition d’un fonds documentaire (données de consommations, audits énergie, etc.), et de matériel scientifique et technique (comme par exemple les caméras thermiques infrarouges dont chaque lycée a été équipé sur financement Région dans le cadre de la réforme du baccalauréat STI2D) ;

  • mise à disposition par la Région d’une enveloppe de 15.000 euros pour l’exécution de petits travaux d’économie d’énergie préconisés par les élèves de l’AEL (ex : installation d’éclairage basse consommation dans une classe, remplacement d’huisseries, boutons presto sur des robinets etc.). Ce financement sera accordé si les propositions sont jugées pertinentes à la fois par le gestionnaire et par le chargé d’opération DIL, et sera prélevé sur la ligne DIL PMILP-Petits travaux d’économies d’énergie (pas de création de nouvelle ligne budgétaire pour ce projet). En gérant cette enveloppe de 15.000 euros, les AEL constituent aussi un terrain d’expérimentation de budget participatif lycéen ;

  • Accompagnement humain : La DIL pilote le projet et assure la relation avec les partenaires académiques ; les chargés d’opération DIL rencontrent les élèves et les enseignants et leur fournissent des informations au besoin ; des réunions d’avancement et d’échange de pratiques sont organisées avec tous les enseignants, un ‘site AEL’ a été mis en place par la DSI à la fois pour présenter le projet au public mais également pour organiser les échanges sur ce projet en mode collaboratif (accès restreint aux enseignants et aux chefs de travaux des 27lycées).

La journée du 18 mai 2016

La Région a accueilli dans sa salle des délibérations les participants au dispositif AEL de l’année 2015-2016: élèves, équipes enseignantes et partenaires. L’objectif de la journée est d’offrir un cadre et un contexte convivial aux AEL pour leur permettre d’une part de présenter l’avancée de leurs travaux et d’autre part de créer des liens indispensables au travail en mode collaboratif. L’année dernière cette opportunité est renforcée par l’après midi dédiée aux échanges inter-AEL, inter-élèves, et entre élèves et partenaires (présentation de la journée par l’animateur.


1 Source : Code de l’Environnement

2 Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable, anciennement ‘Bac STI’


similaire:

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconLabellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D)
«Démarche globale de développement durable dans les écoles et les établissements scolaires (E3D) référentiel de mise en œuvre et...

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconEngager votre Établissement dans une Démarche de Développement Durable (E3D)
«planète Manche» du Conseil général de la Manche, démarche pour un «Calvados durable» du Conseil général du Calvados et souhaitent...

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconEngager son école dans une démarche de développement durable

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconDemande de label «Tourisme et Handicap»
...

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconDeveloppement durable en etablissement de sante

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconUtiliser le documentaire Une vérité qui dérange de Davis Guggenheim...

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconDeveloppement durable
«De l'écodéveloppement au développement durable» de la semaine 1 du mooc «Environnement et développement durable». Ce n’est donc...

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconDeveloppement durable
«De l'écodéveloppement au développement durable» de la semaine 1 du mooc «Environnement et développement durable». Ce n’est donc...

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconCnfpt/inset montpellier en partenariat avec Plante & Cité, aitf, hortis
«Guide aux communes» du label «Villes et Villages Fleuris», un nouvel élan dans la démarche de labellisation des communes

Labellisation école/établissement en démarche de développement durable (E3D) iconLa difficile mise en place du Parc Amazonien Guyanais reflète-t-elle...
«Le parc amazonien, un projet de territoire pour un développement durable» a donné lieu à une confrontation entre deux approches...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com