Bilan scientifique





télécharger 0.75 Mb.
titreBilan scientifique
page1/16
date de publication13.12.2016
taille0.75 Mb.
typeProgramme
e.20-bal.com > documents > Programme
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   16
Laboratoire Génie Industriel

EA2606

Contractualisation vague D 2010-2013

BILAN SCIENTIFIQUE

ECOLE CENTRALE PARIS


SOMMAIRE

PARTIE 1 : BILAN SCIENTIFIQUE
Chapitre 1 - Rapport scientifique depuis le 1er janvier 2005

  1. Compte-rendu des activités de recherche

  2. Auto-évaluation

  3. Evénements importants

  4. Personnels

  5. Répartition des crédits et valorisations


Chapitre 2 - Productions scientifiques depuis le 1er janvier 2005
Chapitre 3 - Formations, Hygiène et Sécurité

  1. Enseignement et formation par la recherche, information et culture scientifique et technique

  2. Actions de formation permanente des personnels de l’unité

  3. Hygiène et sécurité

  4. Ethique



PARTIE 2 : FORMULAIRE BILAN SCIENTIFIQUE
Voir le fichier formulaire_bilan.xls
PARTIE 3 : FICHES INDIVIDUELLESD'ACTIVITÉS
Voir les fiches individuelles des chercheurs

Bilan : Chapitre 1

Rapport scientifique

depuis le 1er janvier 2005
SOMMAIRE
Introduction p 3

  1. Compte-rendu des activités de recherche p 4




    1. Thème "Systèmes de développement de biens et de services" p 4

    2. Thème "Systèmes de production et de distribution de biens et de services" p 17

    3. Equipes "Management" p 26

      1. Equipe "Equipe Management de projet" p 26

      2. Equipe "Management des connaissances et des informations" p 31

      3. Equipe "Management de l’innovation" p 37




  1. Auto-évaluation p 38




    1. Bilan des publications et des thèses soutenues p 38

    2. Partenariats nationaux p 39

      1. Programme de l'ANR p 39

      2. Pôles de compétitivité p 40

      3. Groupements de Recherche p 40

      4. Programmes de recherche p 40

    3. Relations contractuelles internationales p 41

      1. Relations contractuelles européennes p 41

      2. Relations contractuelles non-européennes p 41

    4. Partenariats internationaux p 41

      1. Echanges académiques internationaux p 41

      2. Séjours à l'Etranger p 42

      3. Accueil de chercheurs étrangers p 42

      4. Participation à des instances internationales p 43

  1. Evénements importants p 43

    1. Distinctions et prix p 43

    2. Organisation de manifestations scientifiques p 43

  2. Personnels p 43

    1. Direction p 43

    2. Composition du Conseil de Laboratoire p 44

    3. Liste des personnels p 44

    4. Evolution du personnel p 46

    5. Organigramme p 47

    6. Pyramide des ages p 47

  3. Répartition des crédits et valorisations p 47

    1. Investissements p 47

    2. Budget hors salaires p 48

    3. Budget consolidé p 48

    4. Valorisations p 48

Introduction
Bref historique du Laboratoire Génie Industriel:
1990: Un nouveau laboratoire dédié à la productique « Laboratoire Productique Logistique » se crée à l’ECP à la demande du Directeur de l’Ecole Centrale Paris.

1992: le Laboratoire «Productique Logistique » (PL) est reconnu (JE) par le Ministère.

1992-2001 : L'éclosion, le Laboratoire est reconnu comme Equipe d’Accueil par le ministère, il se crée alors un DEA, puis le Master Recherche.

2001 : le Laboratoire devient « Génie Industriel ».

2001-2008 : la reconnaissance internationale est devenu la priorité stratégique du Laboratoire.

2010-2013 seront les années de la croissance et de la performance scientifique.
Notre devise : « créer de la valeur scientifique pour des valeurs industrielles » des valeurs durables c'est-à-dire de la valeur économique mais aussi de la valeur sociale et de la valeur environnementale.
Photographie aujourd’hui (octobre 2008)
Le Laboratoire Génie Industriel de l’ECP est aujourd’hui équipe d’accueil (N° 2606)

Il est un des sept laboratoires de l’ECP (EM2C, SPMS, MSSMat, LGPM, MAS, LGI, ERASME)

Il compte 16,5 enseignants-chercheurs (5,5PU dont 2 associés, 8 MdC ou équivalents dont 2 HdR et 2 associés, 3 assistants docteurs) pluridisciplinaires (sections CNU 60, 61, 27, 06), 29 doctorants, 2+7 ITA.

Le taux d’encadrement moyen de presque 4 (3,8) thésards par Professeurs et HdR confondus est trop élevé. Il s’explique pour deux raisons :

  • une politique volontariste de pousser les MdC ou équivalents à aller vers l’HdR donc à participer à des co-encadrements de thèses. Deux d’entre eux (Julie Le Cardinal et Aurélie Dudezert) sont à un an de la possibilité de soutenir et trois (Oualid Jouini, Franck Marle et Evren Sahin) à deux ans, ce qui ramène le taux d’encadrement inférieur à 3 thésards par encadrant si ces derniers sont comptés comme 0,5 HdR.

  • Une thématique très porteuse avec de nombreuses sollicitations industrielles (plus de 0,5 Million d’€ par an de contrats de recherche) pour les accompagner dans leur recherche, qui garantit un emploi très bien valorisé pour les docteurs de cette thématique (le problème étant le plus souvent qu’ils ne soient pas débauchés avant la fin de leur thèse comme Julien Durand ou Ali Ouni qui ont fini par soutenir leur thèse avec plus d’un an de retard du fait qu’ils aient été débauchés pour leurs compétences quelques mois avant la fin planifiée de leur thèse).


Organisation des thèmes scientifiques
Le Laboratoire Génie Industriel est organisé en 2 thèmes qui s’intéressent à la modélisation, simulation et optimisation de deux systèmes complexes de l’entreprise et 3 jeunes équipes qui s’intéressent à trois 3 natures de leur management.

  • 2 thèmes: Système

    • Systèmes de développement des biens et services

    • Systèmes de production et de distribution des biens et services

  • 3 équipes: Management

    • de projet

    • des connaissances et des informations

    • de l’innovation


La cohérence thématique du Laboratoire réside dans le fait que tous les thèmes et équipes s’intéressent à la modélisation simulation et optimisation des opérations, qu’il s’agisse d’opérations de conception, de projet, de production, de distribution et même d’innovation.

La jeune équipe « management de l’innovation », est une petite équipe de recherche principalement animée par Eléonore Mounoud (MdC HdR) qui était rattachée au laboratoire Stratégie et Technologie animé par Thomas Durand. Le laboratoire Stratégie et Technologie ayant cessé ces activités début 2007, cette petite équipe (3 thèses en cours et 2 enseignants chercheurs) nous a naturellement rejoint (voir détail dans les activités de l’axe).





  1. Compte rendu des activités de recherche




    1. Thème "Systèmes de développement de biens et de services"


Responsable du thème : Bernard YANNOU, Professeur
Participants :

Professeurs : Bernard Yannou, Jean-Claude Bocquet
Maîtres de Conférences (et équivalents) : Gwenola Bertoluci, Marija Jankovic, Julie Le Cardinal, Mounib Mekhilef.
Doctorants : Roy Awedikian, Mhamed Bendaoud, Moustapha Dandache, Romain Fricheteau, Vincent Holley, Corinna Hornig Flöck, Ndrianarilala Rianantsoa, Aude Schindler,Wided Sghaier.

Objectifs visés durant ces 4 dernières années :
Les objectifs visés durant ces 4 dernières années ont été :

  • de consolider des axes de recherche originaux en ingénierie de la conception, de manière à se différencier (de manière concurrentielle à des équipes plus importantes en nombre).

  • de consolider notre excellence et production scientifique en augmentant significativement le nombre de nos publications de revues internationales.

  • de développer notre représentation et renommée à la fois sur le plan national et sur le plan international.

Nous pensons avoir produit, dans les 4 dernières années, des résultats significatifs dans ce sens et nous désirons à l’avenir persévérer tout en développant une stratégie de croissance externe par les chaires et de croissance de recrutement de doctorants centraliens.


Synthèse des activités et des résultats du thème "Systèmes de développement de biens et de services"


  • Contexte


Le thème s’intitule Systèmes de développement de biens et services. Nous nous intéressons essentiellement aux activités de conception des entreprises de production de biens et de services. Mais notre originalité n’est pas de nous intéresser directement à l’acte de conception mais plutôt de Modéliser, Analyser (Simuler et Evaluer) et Concevoir les systèmes de conception.
Nos systèmes de conception portent sur des produits complexes et des organisations industrielles.

Nous entendons par produits complexes des produits nécessitant la collaboration d’un nombre important de concepteurs répartis sur plusieurs disciplines ou métiers, produits qui sont généralement définis par de nombreux paramètres et une conception par parties/sous-systèmes/modules. La conception industrielle de ces produits complexes requiert une organisation, une synchronisation et une structuration des processus de conception aussi bien que des modèles fonctionnels et organiques des solutions potentielles de produits en cours de développement. Nos approches sont celles de l’ingénierie système, du management de la conception (par les coûts, par les performances, par les valeurs), de la gestion du processus d’innovation, de l’aide au choix et à l’exploration en conception, de la pré-optimisation d’un système paramétré complexe.

Nous entendons par conception des organisations industrielles, la conception de systèmes d’activités (de processus contribuant à des produits et services), régis par un modèle de valeurs, le tout soutenu par une gestion des connaissances et des compétences en adéquation. La gestion des ressources consommées par les activités et la prise en compte du temps peuvent parfois (sur certaines thèses) rapprocher cette problématique de celles traitées dans le thème 2.



  • Participants (avec des personnes en % de temps)


Professeurs : Bernard Yannou (100%), Jean-Claude Bocquet (33%)

Maîtres de conférences (et équivalents): Gwenola Bertoluci (100%), Marija Jankovic (80%), Julie Le Cardinal (25%), Mounib Mekhilef (50%).

Doctorants : Roy Awedikian (100%), Mhamed Bendaoud (100%), Moustapha Dandache (100%), Romain Fricheteau (100%), Vincent Holley (100%), Corinna Hornig Flöck (100%), Ndrianarilala Rianantsoa (100%), Aude Schindler (25%), Wided Sghaier (25%).
Le décompte des pourcentages de présence sur le thème Systèmes de développement de biens et services amène à 4 enseignants-chercheurs et 8 doctorants.

Un MdC, HDR, M. Mekhilef a cessé officiellement ses activités dans notre laboratoire en septembre 2007. Il avait rattaché ses activités de recherche depuis des années au LGI de l’ECP alors qu’il est MdC à l’Université d’Orléans. Il poursuit toutefois ses encadrements (M. Schumacher, C. Hornig-Flöck, R. Fricheteau) et co-encadrements de thèse (R. Awedikian).

A l’inverse, une MdC d’AgroParisTech (site de Massy), G. Bertoluci, vient de rattacher ses activités de recherche au LGI de l’ECP depuis septembre 2007. Elle apporte un savoir-faire supplémentaire en éco-conception et en management des processus d’innovation de systèmes complexes.

2 autres enseignants-chercheurs post-doctorat interviennent dans le thème sur des statuts différents : M. Jankovic (assistante, 100%) et J. Le Cardinal (chef de travaux, équivalent Maître de conférence, 50%). Elles sont toutes deux co-encadrantes de thèses.

Un professeur agrégé, P. Morenton, bien que non docteur, apporte un savoir-faire reconnu sur le plan national en Conception Assistée par Ordinateur (CAO, voir [Morenton, 2006]), ingénierie numérique et Product Lifecycle Management (PLM), voir http://cao.etudes.ecp.fr/. Il est en effet responsable CAO/PLM de l’ECP et organise 2 fois par an une journée AIP-PRIMECA « REX CAO-PLM » rapprochant enseignants-chercheurs et industriels sur l’utilisation de haut niveau et l’évolution des pratiques en CAO et PLM. Il a apporté un support méthodologique à plusieurs reprises à des doctorants (pour autant, il n’est pas compté comme EC).



  • La problématique du thème


Le thème Systèmes de développement de biens et services est organisé en deux axes : Conception des produits complexes (B. Yannou) et Conception des organisations industrielles (JC Bocquet).

Chaque axe est animé par un professeur animateur, chaque axe recense des problématiques sur lesquelles nous maintenons un effort permanent de recherche en maintenant à minima une thèse en continu. Chaque problématique est prise en main par un ou plusieurs animateurs qui sont en charge de la mise en œuvre d’évènements comme la rédaction de chapitres d’ouvrages, la collaboration avec un professeur invité ou un séminaire d’experts avec des personnalités extérieures.
Conception des produits complexes (resp. B. Yannou)

Il s’agit ici de développer des savoirs formels et appliqués sur tous les aspects de modélisation, de gestion et d’évaluation des produits complexes en cours de conception, et tout particulièrement dans les phases de conception préliminaires (conception conceptuelle et avant-projet ou encore prédimensionnement). Cela signifie, entre autres, que nous ne désirons pas investir dans les problématiques et outils d’ingénierie numérique qui caractérisent plus les phases de conception détaillée. Les grandes problématiques actuelles et d’avenir de conception préliminaire des produits complexes, et qui sont aussi les nôtres, sont l’ingénierie système, l’exploration des espaces de conception et ingénierie robuste, l’aide à la décision multicritère, l’évaluation sémantique et perceptuelle, l’apport des systèmes d’information en conception, la conception, la conception modulaire, plate-forme et famille de produits.
Conception des organisations industrielles (resp. JC Bocquet).

Cet axe est particulièrement original dans le paysage de la recherche française. Il s’agit de développer des méthodes de conception des organisations industrielles à partir d’approches d’analyse systémique, de développement de scénarios (alternatives de conception), de modèles de coûts et de valeurs, de modèles de gestion des connaissances/compétences et quelque peu ressources. Il s’agit donc d’approches de modélisation et de simulation permettant aussi bien de dégager des formalismes (processus, indicateurs de performance…) pour mettre en œuvre le processus de conception que pour piloter de manière efficace ce processus une fois mis en place dans un but de création de valeurs. Les problématiques sont la conception de systèmes et d’organisations, le management du processus de conception / pilotage par les valeurs, le management des processus d’innovation, la conception collaborative.



  • Contributions scientifiques et industrielles


Depuis le 1er janvier 2005 (3 ans ½), nous avons publié dans 12 revues avec comité de lecture (ACL : 9 revues internationales, 3 revues nationales), nous avons présentés 68 Communications avec actes (ACT : 58 conférences internationales, 10 conférences nationales), et nous avons contribué à 2 Communications sans actes (COM), 25 chapitres d’ouvrages scientifiques (OS), 7 contributions à ouvrages internationaux, 6 directions d’ouvrages (DO), 3 revues techniques, 2 tables-rondes.

Nous avons acquis une place certaine dans le paysage international et national de la recherche en ingénierie de la conception (voir collaborations académiques).

Les contributions scientifiques et industrielles ont été réalisées d’une part dans le domaine de la conception des produits complexes et d’autre part dans le domaine de la conception des organisations industrielles.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   16

similaire:

Bilan scientifique iconProgramme Facing Societal, Climate and Environmental Changes Edition...
«document scientifique» est la description scientifique et technique de la proposition de projet

Bilan scientifique iconP. 1 Bilan du livret personnel de compétences p. 2 Bilan des attestations...

Bilan scientifique iconRÉsumé. Cet article se propose de tirer un bilan d’étape sur les...

Bilan scientifique iconIntroduction : explorer le dépassement de la territorialité
«tout territorial» est un bel exemple de ces percolations fameuses qui, du social au scientifique, et du scientifique au politique,...

Bilan scientifique iconClasse terminale de la serie scientifique
«extraire» et «exploiter» des informations; elles seront mises en œuvre fréquemment, notamment dans les situations identifiées dans...

Bilan scientifique iconDirection de l'Economie Régionale, de l’Innovation
«Rayonnement scientifique», la Région entend contribuer au rayonnement international des laboratoires de Provence-Alpes-Côte d'Azur,...

Bilan scientifique iconBibliographie indicative G. Rochdi, «Le bilan de santé de la pac : fin ou renouveau de la pac ?»
«Le bilan de santé de la pac : fin ou renouveau de la pac ?», Rmcue, décembre 2009, n° 533, pp. 663-669

Bilan scientifique iconProgramme arcus 11 ecos : Evaluation Orientation de la coopération...

Bilan scientifique iconPour qui observe l’état actuel de la recherche scientifique, le divorce...
«Repenser la science», en 2003, décrit aussi la «gigantesque et unique machine à innover» dont disposent les sociétés modernes :...

Bilan scientifique iconLe cas de l’Afrique du Nord à travers les articles des Annales de Géographie (1892-1942)
«Les Annales sont l’une des mémoires de notre savoir géographique» (p. 513); une mémoire longue et sans doute assez représentative...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com