La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00





télécharger 45.28 Kb.
titreLa réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00
date de publication06.01.2017
taille45.28 Kb.
typeRéunion
e.20-bal.com > documents > Réunion
E.D.E.G.

ECOLE DOCTORALE ECONOMIE-GESTION

de Montpellier (ED 231)

Université Montpellier1 - Université Montpellier2 – Sup Agro Montpellier
Compte Rendu du Conseil de l’Ecole Doctorale Economie-Gestion de Montpellier

Vendredi 10 décembre 2010


Conseillers présents ou représentés : F. Le Roy, E. Montaigne, J-P. Neveu, J-M. Salles, P. Sentis, D. Serra, E. Sol, S. Chkair, J. Maurice, A. Girard, A. Rouaix, J. Mercier, F. Lasch (D. Jourdan)

Invités permanents : J-M. Boisson, Ch Mission Edeg, T. Blayac, Ch Mission Edeg, M. Montginoul (P. Garin) UMR G-Eau, Guy Faure (J-M. Touzard) UMR Innovation

Invité : C. Périgaud VPCS UM2

Conseillers ou invités permanents excusés : S. Thoyer, P. Perrier-Cornet, C. Lagarde, M. Lacroix, P. Ndiaye, P. Gilli, J. Maillet, J. Percebois, P. Batteau

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00.

Après avoir souhaité la bienvenue aux personnes présentes, DS salue les nouveaux conseillers (J-P. Neveu, qui remplace Y. Dupuy à la direction du Cregor ; J-M. Salles, qui remplace M. Willinger à la direction du Lameta) ainsi que les représentants de conseillers ou d’invités permanents (F. Lasch, qui représente D. Jourdan, SupdeCo ; M. Montginoul, qui représente P. Garin, G-Eau ; G. Faure, qui représente J-M. Touzard, Innovation).

Les débats suivent l’ordre du jour annoncé :

1/Bilan Contrats doctoraux 2010
2/ Inscriptions 2010 : un premier point
(thèses soutenues, nouvelles inscriptions, inscriptions par unités de recherche...)
3/ Présentation du projet "Initiatives d'excellence" du site de Montpellier
4/ Programmes d'actions 2011 (Budget, Cours, Insertion professionnelle, Manifestations)
5/ Proposition d'un nouveau Directeur adjoint
6/ Proposition de réorganisation des structures de gestion de l'école pour le contrat 2011-2014
7/ Questions diverses

  1. Bilan Contrats doctoraux

Le concours destiné à attribuer les Contrats doctoraux (CD) a eu lieu le vendredi 10 septembre. Le jury, présidé par DS, était composé de : J-M. Salles (Lameta), E. Montaigne (Moisa), J-C. Poudou (Laser), G. Naro (Erfi), P. Sentis (CR2M), J-P. Neveu (Cregor). 22 sujets sont remontés des unités de recherche (11 en Economie, 11 en Gestion). 24 candidats se sont présentés pour l’audition (après avoir été retenus par les « porteurs » de projet de thèse).

Le jury avait à attribuer 11 CD : 8 financés par l’UM1, 2 financés par SupAgro et 1 CD « fléché » financé par UM2. Compte tenu de la communication tardive de l’information et du manque corrélatif de publicité donné au sujet, ce dernier CD n’a pas pu être attribué (les 2 candidats retenus par les porteurs du projet ont été très mal classés par le jury, et la candidate proposé par le jury n’a pas été acceptée par les porteurs de projet). C’est donc 10 CD qui finalement ont été attribués. DS souligne que parmi les candidats sélectionnés, 4 sont issus d’Universités ou d’Ecoles extérieures au périmètre de l’EDEG ; ce qui confirme l’ouverture de l’école et sa capacité à attirer désormais de bions candidats extérieurs.

DS souligne que pour le futur une bonne coordination entre les Etablissements serait souhaitable. J. Mercier (VPCS UM1) et C. Périgaud (VPCS UM2) rappellent que les sujets « fléchés » Ministère n’existent plus et que la dotation globale de chaque établissement s’est retrouvée réduite. DS émet l’hypothèse d’un nombre au moins égal de CD attribué à l’école en 2011. De plus via MRM et ARTDEV, l’UM3 rejoint l’ED, et par conséquent cet établissement devrait financer également des CD.

La liste nominative des candidats retenus, accompagnés de leur sujet de thèse, de leur directeur, de leur laboratoire de rattachement et de l’établissement d’inscription, est distribuée en séance (document joint).

2. Inscriptions 2010 : un premier point

* DS rappelle que 181 doctorants étaient inscrits à l’EDEG en 2009-2010. Il présente les dernières statistiques pour 2010-2011 : 172 inscrits, plus une dizaine d’inscriptions encore en attente, pour des problèmes de compléments de dossiers ou d’acceptation (inscriptions en 1ière année). Ce qui devrait conduire à un nombre de doctorants sensiblement identique à celui de l’année dernière.

DS constate que d’année en année les doctorants retardent leur inscription ou réinscription et ne respectent plus les délais recommandés. Il souhaite un peu plus de vigilance à cet égard dorénavant. Il informe le conseil qu’il sera par ailleurs plus exigeant sur les inscriptions en 1° année, en conformité avec le décret d’août 2006 relatif à la formation doctorale. En particulier, même si le texte ne reconnaît plus la distinction entre master « recherche » et master « pro », il indique clairement que l’inscription en doctorat d’un candidat est conditionnée au suivi d’ « un parcours de formation établissant son aptitude à la recherche ». DS précise que certains directeurs de thèse semblent trop laxistes. Il insiste sur la nécessité d’un projet de recherche très clairement défini et sur le rôle que doit jouer à cet égard la commission des thèses dans chaque unité. Par ailleurs il propose que la date de réunion de la commission des thèses pour les réinscriptions ait lieu dès courant juillet. F. Le Roy répond que beaucoup d’étudiants avancent une grande partie de leurs travaux en été. DS se dit sensible à cet argument et en déduit que chaque laboratoire doit faire à sa façon. Mais il insiste sur la nécessité du respect des délais d’inscription recommandés et l’élaboration d’un dossier complet avant que celui-ci ne parvienne à l’école. E. Montaigne rappelle que MOISA n’accepte les 1ières inscriptions qu’assorties d’un financement et que cela retarde certains dossiers. F. Lash parle des étudiants étrangers et des difficultés pour obtenir les visas (hors CE).

* Les nouvelles inscriptions sont au nombre de 39 (auquel il faudra rajouter les dossiers acceptés parmi la dizaine en stand by).

* A ce jour, 32 thèses ont été soutenues en 2010. En outre, 7 soutenances supplémentaires doivent avoir lieu au début de l’année prochaine, sans réinscription. DS souligne que, en matière de production de thèses, avec 39 thèses soutenues, 2010 sera une très bonne année (la moyenne sur les 3 premières années du quadriennal étant de 32). Les thèses se répartissent ainsi par discipline : 22 en Gestion, 17 en Economie. Par établissement, la ventilation est la suivante : 32 soutenances UM1, 2 soutenances UM2 et 5 soutenances SupAgro.

3. Présentation du projet “ Initiative D’EXcellence ’’ (IDEX) du site de Montpellier

Le VPCS UM2, C. Périgaud, présente le projet IDEX (présentation vidéo). Etat des lieux, Prospection, Description du projet. Il rappelle que la réflexion a démarrée en février 2010. La thématique générale retenue est : “ L’Homme dans un environnement en mutation”. Il s’agit d’une démarche transdisciplinaire autour de cinq Axes structurants et comprenant 15 projets EQUIPEX et 8 projets LABEX.

C. Périgaud souligne que les délais sont très courts (une quinzaine de jours) pour rédiger le document final d’ensemble, puisqu’il faut envoyer le dossier au plus tard le 4 janvier 2011.

L’une des thématiques de l’IDEX tourne autour du « Développement régional durable », pilotée par C. Périgaud. Une réunion du groupe de travail qui doit se constituer aura lieu le lundi 13 décembre, de 16h à 18h, dans la Salle des Actes, BT 7, UM2. C. Périgaud souhaiterait que des économistes / gestionnaires participent à ce groupe de travail. Cela doit aboutir à la production d’un texte de 5 à 10 pages sur la thématique considérée. Il s’agit d’afficher un certain nombre d’actions à mener dans les 10 années à venir et voir dans quelles mesures les établissements partenaires seront aptes à initier concrètement ces projets, à démontrer leurs perspectives, leurs engagements en termes de moyens, etc. C. Périgaud pense que les disciplines économiques et de gestion ont une place majeure à jouer.

J. Mercier, VPCS UM1, insiste à plusieurs reprises sur la parfaite identité de vue entre UM1 et UM2 sur ce projet. Il ajoute que l’apport des économistes/gestionnaires devrait être important également au niveau de la thématique autour de « la prise en charge des maladies chroniques et émergentes » qu’il pilote. Il souhaite également une participation des économistes/gestionnaires à la rédaction du document, la réunion ayant lieu le lundi 13 décembre de 10h à 12h, salle de réunion, Services centraux, UM1.

Suite à cette présentation, un échange a lieu entre C. Périgaud, J. Mercier, F. Le Roy, J-M. Salles, T. Blayac et J-P. Neveu. Il est entendu que des représentants des économistes/gestionnaires participeront aux deux réunions évoquées.

4. Programmes d’actions 2011 (Budget, Cours, Insertion professionnelle, Manifestations)

A) Budget

Le document retraçant le budget 2010 et le budget prévisionnel 2011 est distribué en séance (document joint). DS commente les deux documents.

Au niveau des recettes, UM1 (établissement « support » de l’école) apporte la plus forte contribution (dotation 2010 : 35 000 euros, dotation 2011 demandée : 40 000 euros). A relever que pour la première fois, en 2010, SupAgro a participé au financement du budget de l’école (3 000 euros). Il convient également de noter que la Faculté d’Economie (UM1) et l’IAE (UM2), indirectement, apportent une contribution financière à l’école dans la mesure où des cours dispensés dans le cadre de l’école sont pris dans leur charge par certains collègues rattachés à ces composantes. DS considère que cela peut se justifier – en tout cas pour UM1 - puisque ce sont les composantes de cet établissement qui perçoivent une fraction des droits d’inscription des doctorants (à UM2, ces droits étant reversés aux ED et sont inclus dans la dotation EDEG versée par UM2 : 6 800 euros). A cet égard, au niveau de UM1, le fait que seule la Faculté d’Economie contribue au financement peut poser problème car des doctorants sont inscrits également à l’ISEM et à la Faculté d’Administration et Gestion. F. Le Roy fait remarquer que la directrice de l’ISEM ne devrait pas accepter le principe en arguant du nombre excessif des heures complémentaires que l’Institut doit déjà assurer.

Au niveau des dépenses, sur un budget 2010 de 50 500 euros, les deux postes les plus importants restent le financement des soutenances (21 380 euros) et celui des formations propres à l’école (13 380 euros). Il est rappelé que l’EDEG prend à sa charge le déplacement de l’un des rapporteurs – en général, le plus coûteux – ainsi que le repas des membres du jury. Compte tenu de l’accroissement constaté du coût moyen d’une mission en 2010, dans le budget prévisionnel 2011 le coût estimé par soutenance passe de 500 à 600 euros, en incluant le repas. DS fait remarquer à cet égard que, en raison de certaines dérives constatées (50 euros par tête…), le budget repas sera plafonné à 30 euros par tête. En raison de ces hausses, et dans l’optique d’un paiement de toutes les heures de cours effectuées au niveau de l’école (plafonnement à 300h), le budget prévisionnel 2011 se monte à 56 000 euros.

B) Cours

La liste des cours envisagés en 2011 est distribuée en séance (document joint). DS insiste sur l’obligation de proposer aux doctorants un certain nombre de formations utiles à leurs projets de recherche et nécessaires à l’acquisition d’une culture scientifique élargie. Ces formations doivent non seulement permettre de préparer les docteurs au métier de chercheur dans le secteur public, l’industrie et les services mais, plus généralement, à tout métier requérant les compétences acquises lors de la formation doctorale. Il rappelle que l’évaluation AERES récente de l’école à saluer la richesse de l’offre de cours mis à la disposition des doctorants.

DS informe le conseil que deux nouveaux cours sont proposés : « Economies institutionnelle et évolutionniste : théories et applications » par Etienne Montaigne (PR SupAgro) et Jean-Marie Codron (DR INRA), « Croissance et environnement : une croissance durable » (incluant notamment les analyses en termes de modèles à générations imbriquées et de croissance optimale) par Fabien Prieur (MCF bénéficiaire d’une chaire d’excellence UM1/INRA). E. Montaigne fait également mention d’une proposition de Philippe Perrier-Cornet (« Microéconomie du développement »), qui n’a toutefois pas été transmise dans les délais, et qu’il est difficile de prendre en compte pour cette année.

S’ensuit un débat sur le choix des cours, l’utilité de ces cours et l’alternance entre certains cours (des cours n’étant ouverts qu’une année sur deux). F. Le Roy insiste sur le fait que les membres de son équipe se sont restreint dans leurs propositions de cours en optant pour une alternance entre deux cours et qu’il ne s’agit pas d’accepter toutes les propositions de cours. DS rappelle que tous les intervenants ne sont pas dans la mesure de proposer leur cours en alternance, car pour certains cela fait partie de leur service (ils ne peuvent pas faire d’heures complémentaires). Des échanges ont lieu sur l’aspect “pointu” ou “généraliste” de certains cours (A. Rouaix, T. Blayac, J-P. Neveu, P. Sentis). Il est notamment avancé l’idée de compléter l’offre de cours par des conférences plus « pointues » (d’une durée de 2 à 3h maximum). DS retient l’idée, sachant que les demandes doivent être émises par un nombre suffisant de doctorants intéressés. P. Sentis propose de valider la présence des doctorants aux soutenances de thèses comme une partie d’un module, ceci pour inciter les doctorants à participer aux soutenances (qui sont apparemment désertées). Cette proposition ne recueille aucun écho favorable. DS rappelle du reste que les doctorants peuvent déjà faire valider leur assistance à des conférences ou séminaires. F. Le Roy émet l’idée d’un affichage clair des thématiques principales de l’ED et de retenir en priorité les cours qui s’inscrivent dans ces thématiques. Cet affichage démontrerait l’existence d’une politique volontariste de l’école, en relation notamment avec le projet IDEX. DS répond que c’est déjà le cas : ce travail a été mené lors de l’élaboration du projet scientifique de l’EDEG pour le quadriennal 2011-2014. Les deux nouveaux cours proposés cette année rentrent d’ailleurs dans le cadre des thématiques prioritaires retenues. J.P. Neveu suggère de regrouper certains cours de manière à améliorer la lisibilité de l’offre de formations. DS répond que c’est une suggestion pertinente qui sera suivie.

C) Insertion professionnelle 

* T. Blayac, Chargé de mission « Insertion professionnelle » de l’EDEG, fait un bref compte rendu de la réunion organisée le 25 novembre par la Maison des Ecoles Doctorales de Montpellier (MED) en partenariat avec l’association Contact dans les locaux de UM2, à laquelle il a assisté. Les deux thèmes principaux de la réunion étaient le déroulement de la thèse et la poursuite de carrière des docteurs. Chaque ED a présenté en 3 à 4 minutes les caractéristiques des compétences et qualités acquises au cours de la thèse, des docteurs issus de chaque école. Dans une liste proposée, l’EDEG a choisi de mettre en avant la « méthodologie scientifique » et la « crédibilité ». Une table ronde entre d’anciens docteurs, faisant part de leur insertion professionnelle, a clôturé cette demi-journée d’informations ouverte à tous les doctorants des établissements d’enseignement supérieur de Montpellier. A cet égard, T. Blayac regrette que très peu de doctorants de l’EDEG aient cru bon d’y participer.

* P. Sentis fournit un bref compte-rendu de la réunion de rentrée de la MED, qui a eu lieu le 7 décembre dans les locaux de UM2, à laquelle DS lui avait demandé de le représenter, étant indisponible ce jour là. Au cours de cette réunion, présidée par Christian Le Peuch, le nouveau directeur de la MED, ont été présentés les différents services qu’offre aux doctorants de Montpellier cet organisme interuniversitaire. Il s’agit d’un certain nombre de modules de formation transversaux à vocation professionnelle, parmi lesquels figurent notamment les « Doctoriales » et le « Nouveau Chapitre de la Thèse » (NCT). Un nouveau module est mis en place cette année : Docteurs-Entreprises “ Bougez-vous ”, qui consiste en la participation à une table Ronde entre des docteurs et des représentants d’entreprises. Toutes ces formations dispensées par la MED concernent plutôt les doctorants qui ont l’intention d’embrasser une carrière dans l’industrie et les services, hors du monde académique. Le budget prévu cette année est de 233 000 euros.

* DS signale que pour les doctorants qui visent une carrière d’enseignant-chercheur, cette année l’EDEG a organisé une réunion d’information CNU qui a été animée par Sandrine Michel (section 05, MCF UM1) et Agnès Mazars-Chapelon (section 06, MCF UM2). Malheureusement, peu de doctorants étaient présents (une quinzaine) malgré une large diffusion de l’information.

* J-M. Boisson rappelle enfin la réunion d’information qui a eu lieu en juin à Agropolis International sur les appels à propositions 2010 du programme « Personnes » (actions Marie Curie, formation et mobilité des chercheurs) du 7ième PCRT. Cette manifestation, à laquelle il a participé en tant que Chargé de mission « relations européennes et internationales » de l’EDEG, était destinée à informer les doctorants et les jeunes docteurs sur les possibilités de post-doc et les financements européens. Elle était animée par Stéphane Aymard (Point de contact Mobilité en France du comité Europe), qui est un ancien docteur en économie de Montpellier (Lameta). J-M. Boisson pense qu’à l’avenir l’obligation d’un post-doc devrait devenir quasi systématique pour prétendre à une carrière académique (enseignement supérieur, recherche publique). Il regrette que peu de doctorants de l’EDEG ait participé à cette réunion d’information, malgré une large diffusion. J-P. Neveu fait remarquer que cela ne concerne que très peu les gestionnaires car, dans la section 6 du CNU, le problème est de trouver des candidats pour pourvoir le nombre de postes de MCF offerts…

D) Manifestations 

* DS propose la date du vendredi 4 février 2011 pour la cérémonie de Rentrée officielle 2011 de l’EDEG, au cours de laquelle seront accueillis les nouveaux doctorants et seront honorés les docteurs 2010. L’événement se déroulera à partir de 17h00 et sera suivi comme les années passées d’un cocktail musical. Elle devrait être présidée par le Président de UM1.

Compte tenu du nombre important de thèses soutenues en 2010 (39), de manière à ne pas trop allonger la durée de la manifestation, DS se demande s’il ne serait pas opportun de dissocier la cérémonie de Rentrée de l’école et l’organisation de la table ronde organisée entre d’anciens docteurs, qui l’an passé était incluse dans la cérémonie. Bien sûr, cela implique une charge supplémentaire au plan de l’organisation et aussi au niveau des motivations. Après un bref débat, il est décidé à titre expérimental de mettre en place la table ronde à une date séparée.

* DS évoque le Doctoral Meeting organisé par l’ADDEGeM. Il rappelle qu’il s’agit d’un colloque organisé par les doctorants et jeunes docteurs de l’école depuis trois ans, dont l’objet est d’accueillir des doctorants étrangers qui viennent présenter des papiers de recherche qui font l’objet d’une sélection préalable par un comité local d’enseignants-chercheurs de l’école. Cette année l’événement est prévu du 3 au 5 mai 2011 (affiche jointe). Les organisateurs sont François Benhmad et Hamza Boudaoud, deux doctorants en économie. DS rappelle que les gestionnaires participent peu à cette manifestation. F. Le Roy précise que c’est peut-être dû à une mauvaise interprétation du titre de l’événement : « Economics, Management and Finance ». En outre, le fait que seuls des doctorants étrangers puissent présenter un papier est sans doute peu attractif. Un appel aux gestionnaires devrait être fait par les organisateurs du congrès et de leur côté, les directeurs d’équipes devraient mieux informer et motiver leur doctorants. DS suggère que toutes les revendications soient transmises aux organisateurs.

5. Proposition d’un Directeur Adjoint

DS informe le conseil que lors de la réunion du Bureau de l’EDEG le 9 novembre, Patrick Sentis, Professeur de Gestion à UM1, a été pressenti pour occuper la fonction de Directeur adjoint de l’école, cette fonction étant vacante à la suite de la mutation de Jean-Laurent Viviani. Il présente cette candidature au conseil et donne la parole à Patrick Sentis. Celui-ci rappelle au conseil qu’il est directeur du CR2M, spécialiste en Finance et qu’il est également Président de l’Association Française de Finance. Il tient également à préciser que son acceptation du poste de Directeur adjoint de l’école ne sous-entend aucunement qu’il sera candidat à sa Direction quand le mandat de DS prendra fin. Le conseil se prononce en faveur de cette candidature qui sera transmise aux tutelles.

6. Proposition d’une réorganisation des structures de gestion de l’Ecole pour le contrat 2011-2014

DS présente le nouveau périmètre scientifique de l’Ecole à compter du 1ier janvier 2011. L’adossement scientifique de l’école sera désormais assuré par trois gros laboratoires : le LAMETA (Dir : J-M. Salles), MOISA (Dir : E. Montaigne) et MRM (Dir : P. Aurier). Ces trois unités de recherche regrouperont 80% des HDR et des doctorants de l’école. Les autres personnels scientifiques et doctorants de l’école se répartiront entre : Innovation (Dir : C. Soulard, représentant Edeg : J-M. Touzard), G-Eau (Dir : P. Garin) et ART-DEV (Dir : G. Cortes, représentant Edeg : J. Percebois).

Il faut modifier la composition du Bureau et du Conseil de l’EDEG pour tenir compte de cette nouvelle structuration.

* En ce qui concerne le Bureau, la question a déjà été évoquée lors de la réunion du 9 novembre de cette instance de gestion. Il a semblé légitime de conserver la représentation actuelle des économistes (puisque ART-DEV comprend plus de 5 HDR) et, s’agissant des gestionnaires, de conserver les représentants actuels des trois équipes en y ajoutant le directeur de la nouvelle unité qui les rassemble. Le Bureau sera donc composé comme suit :

P. Aurier (Dir MRM), T. Blayac (Ch M Edeg), J-M. Boisson (Ch M Edeg), F. Le Roy (Dir MRM-ERFI), E. Montaigne (Dir MOISA), J-P. Neveu (Dir MRM-CREGOR), J. Percebois (Rep ART-DEV), J-M. Salles (Dir LAMETA), P. Sentis (Dir Adjt Edeg / Dir MRM-CR2M), D. Serra (Dir Edeg)

* En ce qui concerne le Conseil, les contraintes sont fortes car il ne faut pas dépasser 26 membres en tout et il existe des quotas à respecter entres les collèges. DS propose donc de conserver 12 membres pour le collège A, répartis à égalité entre les économistes et les gestionnaires. Du côté des économistes, une fois intégrés le Directeur de l’école et les 3 directeurs de laboratoires, il reste 2 sièges à pourvoir. DS propose de retenir les directeurs des 2 masters à orientation Recherche, à savoir P. Perrier-Cornet (master A2D2 : UM1/SupAgro) (qui siégeait dans le conseil) et J-C. Poudou (master Choix publics : UM1). S’agissant des gestionnaires, une fois intégrés le directeur de MRM et les 3 directeurs de composantes de MRM, il reste 2 postes à pourvoir. DS propose de retenir F. Lasch, au titre de Directeur de la dernière composante associée de MRM (CEROM, Sup de Co). Il faudra pourvoir le dernier poste. DS propose aux gestionnaires de se concerter et de faire une proposition. Le collège A du conseil de l’EDEG sera donc composé des personnes suivantes :

P. Aurier, F. Le Roy, F. Lasch, E. Montaigne, J-P. Neveu, J. Percebois, P. Perrier-Cornet, J-C. Poudou, J-M. Salles, P. Sentis, D. Serra, X

* DS signale que, dans le collège D des personnalités extérieures, C. Neau Leduc, nouvelle Directrice de l’ED Droit et sciences politiques (UM1), remplacera D. Mainguy (ii), et qu’il faudra désigner un remplaçant de M. Lévita, qui ne siège plus dans le Conseil Régional.

7. Questions diverses

* DS fait une lecture de morceaux choisis du rapport d’évaluation AERES de l’UM1 et de la réponse du Président en centrant son intervention sur les passages concernant les Ecoles doctorales.

Conclusion et recommandations du comité d’évaluation : « L’économie et la gestion à l’UM1 représentent une part très importante des recherches menées sur le site montpelliérain et peuvent se prévaloir d’une école doctorale très efficace … Parmi les points faibles :… sous-financement des ED, insuffisamment structurées et mal articulées avec les activités de recherche … Recommandations :… Renforcer les moyens des ED et harmoniser leur fonctionnement ». / Observations du Président : « L’UM1 développera une politique incitative pour la formation des doctorants … Des actions correctives déjà entreprises :… Concernant les ED…la répartition des contrats doctoraux entre les ED par le Président se fait selon une procédure qui prend en compte les attributions antérieures, l’évaluation par l’AERES des ED et des équipes de recherche rattachées et la stratégie de recherche de UM1 … La volonté de l’établissement est de placer les ED au centre du dispositif doctoral … Des pistes d’amélioration à prendre en compte :…Concernant les ED :…L’UM1 se fixera comme objectif prioritaire de renforcer les moyens à leur attribuer dans l’intérêt des doctorants… »

F. Le Roy pose la question des résultats des habilitations par le Ministère. DS répond que le ministère a émis un avis favorable à l’habilitation de toutes les unités de recherche…et de l’ED bien entendu. DS rappelle que l’établissement principal de MRM pour le prochain quadriennal est l’UM2. Il indique que la politique de UM1 devrait être de financer également les équipes dont elle n’est pas établissement principal, mais à moindre hauteur bien sûr que les équipes dont elle est l’établissement principal, et à la condition de réciprocité des autres établissements partenaires. Pour aucune équipe, les dotations 2011 ne seront inférieures à la dotation 2010, mais le montant du budget d’une équipe sera fonction de l’évaluation AERES.

*J-M. Boisson fait un bref compte-rendu de sa mission en Chine à l’occasion de la « Tournée des Ecoles doctorales » (Hongkong, Pékin pour le Workshop, Wuhan, Canton). La mission répondait à l’appel de l’Ambassade de France (et de Campus France) adressé aux Ecoles Doctorales françaises en vue de participer au ‘PhD Workshop’ organisé à Pékin les 27 et 28 Novembre par une Agence spécialisée du Ministère Chinois de l’Education, pour promouvoir la coopération bilatérale et l’échange d’étudiants en thèse de Doctorat. (document joint)

J-M. Boisson rappelle qu’il serait nécessaire d’afficher toutes les propositions de sujets de thèse sur le site de l’EDEG en anglais, et qu’il serait opportun d’accepter et d’organiser la participation au concours des Contrats Doctoraux en visio-conférence.

*DS signale qu’il a reçu une demande de partenariat de l’Université Libanaise Francophone avec l’EDEG pour la mise en place de co-directions et de co-tutelles de thèse. J.P. Neveu doute de l’intérêt partagé de cette démarche pour l’EDEG ; son expérience l’amène à penser que l’Université en question serait la seule bénéficiaire.

La séance est levée à 12h45.

similaire:

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconLa réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 14 h

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconLa réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 14h10

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconLa réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h
«insertion professionnelle». Interviendront également des enseignants-chercheurs et chercheurs pour évoquer les emplois dans l’enseignement...

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconLa réunion, présidée par le Directeur de l’école, Patrick Sentis (PS), débute à 10h

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconLa réunion, présidée par le Directeur de l’école, Patrick Sentis débute à 10h

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconProces-verbal de reunion
«pot» délicieusement concocté par l’instance dirigeante, la réunion a débuté sous la présidence de Laurence Molines, qui ouvre la...

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconRéunion de rentrée du centre social d’animations (lire p. 8) Maison...

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconLa réunion débute à 19h. 10
«Conseil de la charte» chargé du suivi, vœu concernant la passerelle Simone de Beauvoir

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconVenez découvrir le marché suisse !
«Pourquoi investir en Suisse ?» présenté par Daniel loeffler, directeur du Service de la promotion économique de Genève, et Stéphane...

La réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00 iconAu programme : Accueil par
«l’économie régionale» par Florent belleteste, Directeur International de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Rhône-Alpes...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com