Emmanuel roch





télécharger 0.94 Mb.
titreEmmanuel roch
page5/12
date de publication23.10.2017
taille0.94 Mb.
typeManuel
e.20-bal.com > documents > Manuel
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12


Schéma détaillé des interfaces

Localisation : tracking (TRK01)
Ce service permet d’effectuer une demande de localisation d’un véhicule. Suite à la demande, le véhicule répond en transmettant ses coordonnées au format GPS. Nous obtenons alors de nos fournisseurs d’informations l’adresse postale et une carte centrée sur le véhicule.
Schéma fonctionnel

Description :


  1. L’utilisateur renseigne les champs du formulaire nécessaire au bon fonctionnement du service. Voici la liste des données renseignées par le formulaire :




    • sNomClient

    • sVinClient

    • sGSMClient



  1. Création d’une trame « xml » en utilisant un template «template_TRK01.xml ». Cette trame contient toutes les données saisies par l’utilisateur auxquelles on ajoute une variable « sInterfaceId » contenant la date complète (JJ/MM/AAAA hh’’mm’’ss’’).

Connexion au serveur Webmethod, authentification (utilisateur et mot de passe).

Envoi de la trame « xml » à l’URL du service webmethod prenant en charge le TRK01.
2’- Parallèlement à l’étape 2, les interfaces vont lire en base de données (COM_SUIVI_SERVICES) les messages déposés par Webmethod. On affiche alors les messages à l’écran pour que l’utilisateur puisse suivre l’état d’avancement du service. Les interfaces effectuent cette opération de manière répétitive durant un laps de temps défini.


  1. Stepe inscrit en base de données « COM_SUIVI_SERVICES » les messages décrivant son état d’avancement. On récupère également la position du véhicule en coordonnées GPS.




  1. Après réception de la position du véhicule, les interfaces font intervenir un fournisseur de cartographie. Les interfaces communiquent directement avec PTV (fournisseur de cartographie) par l’intermédiaire d’une requête de demande de cartographie.




  1. PTV envoi la carte aux interfaces centrée sur l’icône représentant le véhicule.

template_TRK01.xml





















Schéma détaillé des interfaces

Service de configuration matérielle : provisionning (PRO03)
Ce service permet de configurer à distance les paramètres de communication et d’activation du matériel embarqué (RT3). L’utilisateur web choisi par l’intermédiaire d’un menu déroulant les services qu’il souhaite provisionner. Les données sont récupérées en base de données puis formatées dans une trame xml « template_PRO03.xml » afin d’être envoyées au RT3 par l’intermédiaire de l’EAI Webmethods. Cinq tables sont utilisées :


    • SRV_PRO_CONFIG : cette table regroupe toutes les informations connues des différents opérateurs téléphoniques (numéro de SMS-C, de vocal E-call etc.).

    • SRV_PRO_TEMP : cette table stock temporairement les données qui seront envoyées.

    • SRV_PRO_MNC : cette table fait correspondre à chaque opérateur téléphonique un numéro unique ainsi que le numéro de pays correspondant.

    • SRV_PRO_MCC : cette table fait correspondre un numéro à chaque Pays.

    • SRV_PRO_LISTEVIN : cette table est utilisée pour conserver la liste des provisionning.





La base de données
Les contraintes de la base de données
Voici les trois grandes règles de base nécessaire à l’organisation et au maintien de la logique des tables de l’environnement STEPE :

  • Un client peut avoir plusieurs numéros de GSM

  • Un client peut avoir plusieurs VIN

  • Un numéro de GSM n’est pas unique au VIN


Le nommage des tables
Il est essentiel de respecter une convention de nommage des tables STEPE, ceci permettra à terme de faciliter la compréhension du modèle de données. On distingue trois groupes de tables, celui des tables concernant un service en particulier, celui des tables ne comportant que des données clientes et enfin celui des tables communes à plusieurs services. Voici ci dessous la convention de nommage en place :

  • Tables comportant des données clientes : DATA_ « table»

  • Tables utilisées pour un seul service : SRV_ « serviceId»_ « table»

  • Tables utilisées par plusieurs services : COM_ « table»


Les actions sur les données
Certaines tables contiennent des données dont le format n’est pas respecté d’un enregistrement à l’autre, ceci étant dû aux différentes saisies des utilisateurs. Afin d’y pallier des règles concernant les données devront être respectées, à savoir :

  • L’identifiant client est généré automatiquement de la façon suivante :

    • Composé de 6 caractères ;

    • 1er caractère : 1ère lettre du prénom en majuscule ;

    • Du 2ème au 4ème caractère : les 3 premières lettres du nom en majuscule ;

    • Les 5ème et 6ème caractères correspondent à un nombre (de 01 à 99) incrémenté s’il existe des doublons dans le base de données.

  • Les champs CL_NOM et CL_VILLE de la table DATA_CLIENTS doivent être en majuscule ;

  • Le champ CL_PRENOM doit commencer par une majuscule ;

  • Les champs CL_PAYS doivent avoir la valeur ‘FRANCE’ par défaut ;

  • Tous les champs de la table CLIENTS doivent être remplis.


Liste des tables


NOMMAGE

Tables actuelles

Description




DAT_ABONNEMENTS

Associe un service télématique à un client et une date de fin d’abonnement

DAT_CLIENTS

Répertorie l’ensemble des données clients

DAT_COMMUNICATIONS




COM_CORRELATION

Table de corrélation Webmethods

SRV_DP_POSITION




DAT_DROITS

Cette associe des droits aux utilisateurs Web

DAT_LISTEVIN




SRV_PRO_MCC

Table de référence contenant les différents numéros des opérateurs

SRV_PRO_MNC




COM_POI_FAVORIS

Liste des adresses favorites utilisées pour le service d’envoi d’adresse

SRV_PRO_CONFIG

Table de référence des différents opérateurs téléphoniques

COM_PTV_REQUEST_LOG




DAT_SERVICES




COM_SUIVI_SERVICES

Cette table stocke tous les messages de suivi de service (Webmethods)

SRV_TCU_GEOFANCING




SRV_TCU_REQUEST_REF




SRV_TCU_STATUS




SRV_TCU_SUIVI_POSITION




SRV_TDG_RESULT

Contient le résultat de la trame de télédiagnostic

COM_TICKETING

Contient les informations propres au ticketing

SRV_ITP_RESULT




SRV_PRO_TEMP




SRV_TRK_RESULT

Contient le résultat de la trame de tracking

DAT_UTILISATEURS

Table contenant les utilisateurs web

DAT_UTILISATEURS_WEB





2.2 Mode de fonctionnement
Schéma de l’architecture de STEPE

1

2

3

6

4

7

8

Internet

5



    1. Serveur SGP (https), c’est une zone démilitarisée destinée à sécuriser l’intranet du groupe des attaques extérieures ;

    2. Intranet PSA (http), cette partie du réseau héberge la totalité des applications web interne du groupe ;

    3. Reverse invoke : cette technique permet de protéger l’intranet d’éventuelles attaques provenant de l’Internet. En effet, lorsqu’une application doit communiquer avec le monde extérieur, il n’est pas possible de recevoir des requêtes directes provenant d’Internet. Le reverse invoke permet de répondre à cette problématique. Une instance de Webmethods en intranet interroge régulièrement une seconde instance déployée sur la zone SGP (démilitarisée) ; ceci permet de sécuriser l’intranet PSA ;

    4. Instance de Webmethods déployé sur le serveur interne PYASQ1 ;

    5. Base de données Oracle utilisée par Webmethods et par le lanceur Stepe ;

    6. Le lanceur Stepe désigne les interfaces utilisateurs. Ces interfaces sont installées sur la zone SGP ;

    7. Seconde instance de Webmethods déployé sur la zone SGP. Elle est utilisée pour la mise en application du reverse invoke ;

    8. Netsize, agrégateur capable de s’interconnecter avec l’ensemble des opérateurs téléphoniques. Fournisseur de service extérieur, la communication entre les systèmes PSA et cette entreprise se fait par requêtes http.

2.3 Organisation des interfaces
Organisation et logique des pages
Présentation de la partie globale des pages
La partie globale est la zone de la page qui sera commune à toutes les pages nécessitant la présence d’un menu. Cette page se découpe selon quatre frames:
Schéma de la partie globale

Pied de page

Description des différentes parties composant la page :


  • La bannière : Cette zone se situant à l’intérieur d’une frame horizontale doit répondre à la charte graphique de PSA. À l’intérieur de celle-ci, on distingue quatre zones distinctes :




    • la zone identitaire du site : Cette zone doit comporter, à sa gauche, le nom du site ainsi que son libellé (facultatif si le nom est assez explicite). À droite, on trouve le logo de PSA. En ce qui concerne le graphisme de cette zone, nous avons la liberté d’agir. Il serait intéressant de mettre en place une bannière originale faisant appel à flash afin d’animer son contenu. On tiendra compte du poids de la page afin qu’elle puisse être accessible via le GPRS.

    • la zone d’outil du site : Dans cette zone on trouve dans l’ordre les liens suivants (Accueil – A propos – Liens – Contact – Déconnexion - Portail).

    • la barre de navigation principale : C’est le premier niveau d’arborescence du site Internet. Cette zone est utilisée pour mettre les liens suivants (Services / Gestion / Administration). Afin de bien distinguer ces trois parties du site, il serait intéressant d’utiliser des couleurs distinctes entre services/gestion/administration. Pour faciliter la navigation, un petit clic électronique retentit lors du survole d’un menu à un autre. Enfin, l’affichage au passage de la souris de la fonction supportée serait idéal (exemple : lorsque je passe avec la souris sur « services », on m’indique en survol « accès aux interfaces de lancement des services télématiques ».

    • la barre de navigation secondaire : C’est le deuxième niveau d’arborescence du site Internet. Dans cette zone se trouvent les différents outils proposés par chaque entité de niveau supérieur.


Schéma de la bannière





Zone d’outil







Barre principale



Barre secondaire

Zone identitaire





  • Le menu : Cette zone est réservée pour l’affichage du menu qui sera propre à chaque service, l’objectif étant de créer une identité pour chaque service et outil de gestion de la plateforme (icônes, palette de couleurs…). Dans le menu on trouve les champs que l’utilisateur doit renseigner afin d’utiliser l’outil qu’il a préalablement sélectionné. On simplifie au maximum le menu en proposant à l’utilisateur les champs les plus couramment utilisés, on met en options cachées les champs de moindre importance. Le menu contient également les boutons (type flash) nécessaires au lancement de l’application.




  • La page principal : Cette page se découpe en deux parties. La première partie présente une aide en ligne facilitant l’utilisation de la page en cours. La deuxième partie contient une description et une explication détaillée de l’outil ou du service sélectionné. La zone restante est propre à chaque service (affichage d’une carte, d’un formulaire, visualisation des étapes que le service effectue).




  • Le pied de page : Dans le pied de page se trouve des in formations communes à toutes les pages (date, heure…) ainsi que des informations particulières à chaque service et outil de gestion (liens hypertextes internes et externes au sites, les liens externes s’affichent dans la page principale). Cette page sert aussi à l’affichage de la barre de progression lors de l’exécution d’un service. On affiche également dans cette page le sigle CVCO (Canal Véhicule Communiquant).


Les éléments de navigation
Les boutons :
Afin de faciliter la navigation et l’utilisation de la plate-forme, on utilise des moyens visuels. Quatre types de boutons sont utilisés :


    • Les boutons nécessaires à l’identification d’un client (NOM, VIN, GSM). Lorsque l’on clique sur l’un d’entre eux, un formulaire apparaît dans la page principale. Ces boutons de petites tailles sont identiques et affichent au survol de la souris l’action réalisée.

    • Les boutons utilisés dans le cadre d’un envoi multiple. Ce bouton propose à l’utilisateur d’envoyer à dix clients la même information. Lors d’un clic sur ce dernier, un formulaire apparaît dans la page principale.

    • Le bouton dit d’action, permet le lancement du service une fois que l’utilisateur a renseigné les formulaires nécessaires à son exécution. Ce bouton de type flash réagira au passage de la souris (changement de couleur et affichage de l’action en survol) ; on utilise le même type de bouton pour tous les services.

    • Les boutons de validation de formulaire (« entrer » de la page de login, « ok » / « annuler » / « effacer » dans les formulaires d’identification du client…). L’action que le bouton effectue est inscrite à l’intérieur même du bouton. Ils sont toujours placés en bas à droite du formulaire qu’ils doivent valider.


Les icônes :
Les icônes sont utilisés afin de distinguer visuellement chacun des outils proposés par la plate-forme. Ils doivent être le plus représentatif de l’outil qu’ils accompagnent. Ils sont utilisés dans les différentes pages d’accueil ainsi que dans l’en tête des menus. Ils sont aussi utilisés dans les menus à coté des liens hypertextes (exemple : « ajouter, modifier, supprimer un utilisateur »).
Les liens hypertextes :
Les liens hypertextes se trouvent principalement dans le pied de page, ils affichent en survol la cible exacte sur laquelle il renvoie. On distingue deux types de liens hypertextes (liens internes dont la cible fait appel à une page du site et les liens externes dont la cible entraîne l’ouverture d’une page web dans la page principale).
Schéma des interfaces
Schéma des interactions entre les pages


1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Emmanuel roch iconCours de Monsieur Mouline par Michaël Roch cm de Stratégie et Qualité
«l’art de positionner ses troupes avant la bataille, d’établir des positions défendables et durables, donc choisir le terrain, le...

Emmanuel roch iconEmmanuel Kemel

Emmanuel roch iconEmmanuel spitz

Emmanuel roch iconEmmanuel constans

Emmanuel roch iconEmmanuel dockes

Emmanuel roch iconEmmanuel chene

Emmanuel roch iconEmmanuel Arnaud

Emmanuel roch iconEmmanuel Gaudez

Emmanuel roch iconEmmanuel champs

Emmanuel roch iconEmmanuel César & Bruno Richard






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com