Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi





télécharger 28.19 Kb.
titreConférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi
date de publication20.10.2017
taille28.19 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos
Agence de Presse Sénégalaise

Accueil du site > Francais > Agriculture > Conférence de presse sur le 1er congrès du projet AFTER, jeudi

SENEGAL-AGRICULTURE

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet AFTER, jeudi


Dakar, 13 oct (APS) -

lundi 13 octobre 2014, par stagiaire

Le comité d’organisation du premier congrès du projet AFTER (African Food Tradition Revisited by Research) organise une conférence de presse, jeudi, à partir de 15 h, à l’École supérieure polytechnique (ESP) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, selon un communiqué transmis à l’APS.

Cette rencontre avec la presse entre dans le cadre des préparatifs du 1er congrès du projet AFTER axé sur le thème : ‘’Valorisation des aliments traditionnels africains : innovations, qualité et accès au marché’’, précise la même source.

Prévu du 11 au 12 novembre 2014, à l’hôtel Ngor Diarama, ce congrès ’’s’inscrit dans la phase de présentation de l’ensemble des résultats de recherche et de développement obtenus dans le cadre des activités du projet AFTER…’’, souligne le communiqué.

SENEGAL-MONDE-ALIMENTATION-CORRIGE

Congrès sur un projet de valorisation des aliments africains, le 11 novembre

http://www.aps.sn/image/clock.gif2014-10-13 10:09:38 GMT

Dakar, 13 oct (APS) - L’Ecole supérieure polytechnique (ESP) de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, de concert avec le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) de France, organise à partir du 11 novembre prochain, le premier congrès du projet AFTER (African Food Tradition Revisited by Research).

Cette rencontre de deux jours s'ouvre à l’hôtel Ngor Diarama, sur le thème "Valorisation des aliments traditionnels africains : innovations, qualité et accès au marché", indique un communiqué.

Il précise que ce congrès est placé sous le haut patronage du Premier ministre du Sénégal, sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de celui en charge de l’Agriculture et de l’Equipement Rural ainsi que du ministère de l’Industrie et des Mines.


L’organisation de ce premier congrès s’inscrit dans la phase de présentation de l’ensemble des résultats de recherche et de développement obtenus dans le cadre des activités du projet AFTER, selon la même source.


"Le Projet européen AFTER vise à réunir l’Afrique et l’Europe autour d’un même objectif, celui d’améliorer les produits traditionnels africains à travers le partage et l’enrichissement des connaissances sur les technologies agroalimentaires", explique le communiqué.


Dans le but de "développer ou créer un produit ou une technologie d’intérêt pour des entreprises agroalimentaires européennes ou africaines", dix produits traditionnels de trois catégories différentes ont été étudiés dont les produits à base de céréales fermentées comme l’akpan (bouillie de maïs fermenté et partiellement cuite).


Il y a aussi le gowé (pâte de sorgho fermentée), le kenkey (aliment fermenté à base de maïs), le kishk Sa’eedi (produit fermenté à base de blé et de babeurre), les poissons et viandes fermentés et salés comme le lanhouin (mélange salé et séché de plusieurs poissons), le kitoza (type de viande de porc et de bœuf séchée, salée, fumée) et le kong (poisson-chat fumé).


Le reste des produits étudiés sont des extraits à base de plante pour les aliments fonctionnels comme le bissap (calice sec de l’Hibiscus sabdarifa utilisé comme boisson), le bouye (fruit du baobab utilisé sous différentes formes), le jaabi (fruit du jujubier transformé).

BSN, echos-senegal.com

Sénégal, les chercheurs du projet AFTER pour un accompagnement des entreprises nationales

Mise à jour le Jeudi, 16 Octobre 2014 18:51 Jeudi, 16 Octobre 2014 16:11

Écrit par Administrator

envoyerimprimerpdf
La marginalisation des produits locaux par les consommateurs et la concurrence par ceux exportés qui sont de meilleures qualités avec un prix plus compétitif, handicapent les entreprises nationales qui travaillent dans le domaine de la transformation des produits locaux. Pour amener ces dernières à être plus compétitives sur le marché international, des chercheurs et experts de l'école supérieure polytechnique (ESP), vont tenir les 11 et 12 Novembre à Dakar le 1er congrès international sur les aliments traditionnels africains. Le congrès du projet AFTER axé sur le thème: ‘’Valorisation des aliments traditionnels africains : innovations, qualité et accès au marché’’s’inscrit dans la phase de présentation de l’ensemble des résultats de recherche et de développement obtenus dans le cadre des activités du dit projet, selon Mady Cissé, prédident du comité scientifique AFTER. Pour Babacar Ndir, expert qualité AATEX, la valorisation des aliments traditionnels très riches en vitamines peut participer à diminuer la malnutrition. ''Nous voulons passer de la fabrication traditionnelle à l'industrialisation pour mieux répondre aux exigences du marché international avec une production moderne et de haute valeur nutritionnelle et de qualité. En effet, le projet AFTER a pour ambition d’améliorer des produits traditionnels africains et leur savoir-faire associé en partageant des connaissances et des techniques européennes et africaines, afin d’en faire bénéficier les consommateurs et les producteurs en Afrique et en Europe. Financé par l'Union Européenne (FP7) le projet lancé en septembre 2010 pour une durée de 4 ans, est coordonné par le centre de recherche français qui répond, avec les pays du Sud, aux enjeux internationaux de l'agriculture et du développement (Cirad). Il mobilise des partenaires de 7 pays africains: Bénin, Cameroun, Ghana, Egypte, Madagascar, Sénégal et Afrique du Sud et de 4 pays européens: France, Italie, Portugal et Royaume-Uni. Ce congrès va regrouper des chercheurs d'Afrique, d'Europe et d'Amérique latine et à terme va permettre aux entreprises d'avoir des moyens techniques et scientifiques pour mieux valoriser leurs produits, a noté M Ndir. http://www.echos-senegal.com/images/stories/pain%20de%20singe.jpg
Lepayssenegal.com

(0 Votes)

les aliments traditionnels bouye, le kong et le sidém revisités au congrès du 11-12 novembre 2014 à dakar

 vendredi, 17 octobre 2014 12:30

Les aliments traditionnels Bouye, le Kong et le Sidém revisités au congrès du 11-12 Novembre 2014 à Dakar


Financé par l’Union Européenne, le projet AFTER organise un congrès scientifique du 11 au 12 Novembre 2014 à Dakar sur le thème « Valorisation des aliments traditionnels africains : innovations, qualité et accès au marché ». Le congrès sera une opportunité pour faire promotion des aliments traditionnels africains tels que le bouye, le kong (poisson fumé) et le Sidém. Le Comité scientifique piloté par le Pr Mady Cissé a fait face à la presse ce Jeudi 16 Octobre 2014 à l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar pour présenter le projet et informer sur l’état de l’organisation.

 Le choix d’organiser la rencontre avec les journalistes dans l’enceinte de l’ESP n’est pas gratuit pour parler de valorisation de produits alimentaires. En effet l’Ecole Supérieure Polytechnique dispose des infrastructures et de solides expertises pour mener à bien ces travaux scientifiques.

Selon le Pr Pape Alioune Ndiaye Directeur des Etudes de l’ESP « notre Institut regorge de 11 laboratoires et des experts dans les sciences agroalimentaires ». Par ailleurs les aliments traditionnels africains doivent répondre d’abord aux besoins alimentaires des africains ». Ce qui donne tout le sens que l’ESP et le CIRAD de France autour du projet AFTER organisent le premier congrès international sur les aliments traditionnels africains à Dakar le 11 et 12 Novembre 2014. Ce projet vise à réunir l’Europe et l’Afrique à travers les connaissances agroalimentaires ajoute le Pr Pape Alioune Ndiaye selon qui « la transformation et la valorisation constituent une partie primordiale des aliments. Il appelle ainsi à valoriser les produits locaux et à marginaliser les produits qui nous viennent de l’extérieur. Cette valorisation permettra de contribuer significativement aux économies du Sénégal et des autres pays étrangers. Et le Pr Ndiaye ajoutera que le bissap peut faire l’exemple d’une labellisation.

Babacar Ndir représentant l’AAFEX (Association Afrique Agro Export) partenaire du projet s’est félicité de ce congrès et a insisté sur l’aspect culturel des aliments. Selon Babacar Ndir « la recherche scientifique doit avoir une base culturelle pour atteindre ses véritables objectifs ».

 Il est ainsi échu au Pr Mady Cissé Président du comité Scientifique du Congrès de rappeler que le projet AFTER a été financé par l’Union Européenne pour 2010 –Novembre 2014. Le Pr Mady Cissé a fait savoir que 10 produits africains ont été revisités pour leur meilleure valorisation pour que ces produits puissent dépasser les frontières africaines. Le Pr Mady Cissé a également insisté sur l’objectif du projet qui est « d’améliorer la qualité des aliments africains avant de les mettre à la disposition du public. Aussi en améliorant la qualité des aliments traditionnels, ils peuvent participer à l’amélioration des conditions de vie des populations.

  Il reste ainsi de chercher et de trouver les canaux de vente de ces produits du reste très prisés en Europe et aux Etats Unis et dont le monopole est confié aux Chinois. Rien qu’à voir le nombre d’Africains résidant dans la Diaspora, le circuit ne devrait poser de difficultés, cependant le respect des normes et une bonne campagne de communication devraient accompagner le projet qui pourrait bénéficier le Sénégal et créer beaucoup d’emplois. Le Projet Sénégal Emergent en verra aussi une source de création de richesses. 

Rewmi.com

SECURITE ALIMENTAIRE- Plaidoyer pour valoriser les aliments traditionnels africains

17 octobre 2014 dans ECONOMIE Laisser un commentaire

 Dakar abritera du 11 au 12 novembre prochain, le 1er congrès sur la valorisation des aliments traditionnels africains autour de l’innovation, qualité et accès au marché international. Organisé dans le cadre du projet européen « African food tradition revisited by research », il s’agit de promouvoir et  valoriser des produits alimentaires traditionnels africains. Pour une alimentation saine et nutritive, des chercheurs universitaires ont plaidé pour  la valorisation des aliments traditionnels africains. Mieux pour faire face à la souveraineté alimentaire certaines initiatives vont dans le sens de valoriser les aliments traditionnels africainsLes chercheurs comptent ainsi, améliorer la qualité des produits traditionnels africains à travers le partage et l’enrichissement des connaissances sur les technologies agroalimentaires et d’œuvrer à développer, créer un produit et une technologie d’intérêt pour des entreprises agroalimentaires européennes et africaines. Pape Alioune Ndiaye, directeur des études de l’école supérieure polytechnique de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar a souligné que ce projet est en parfaite synergie avec les préoccupations des gouvernements africains, qui sont de nourrir une population en forte croissance tout en réduisant sensiblement la forte dépendance aux produits alimentaires importés. «Les aliments traditionnels africains doivent mieux répondre aux besoins des populations», a-t-il relevé. Ainsi, les participants échangeront autour de l’optimisation des procédés traditionnels pour une meilleure sécurité alimentaire et sanitaire, nouvelles formes d’aliments traditionnels et technologies innovantes, la qualité sensorielle des aliments et l’appréciation des consommateurs, la propriété intellectuelle et l’accès au marché de nouveaux produits. Les produits étudiés sont regroupés dans 3 groupes savoir 4 produits fermentés à base de céréales (Akpan, Gowe, Kenkey, Kishk et Sa’eedi) 3 produits fermentés à base de viande et de poissons séchés (Lanhouin, Kitoza et Kong) et 3 produits à base d’extraits de plantes (Bissap, Bouye et Jaab).

M. Bâ

c:\users\bougaleb\desktop\premier congrès international sur les aliments traditionnels af0002.jpg

c:\users\bougaleb\desktop\premier congrès international sur les aliments traditionnels af0001.jpg


c:\users\bougaleb\desktop\premier congrès international sur les aliments traditionnels af0003.jpgc:\users\bougaleb\desktop\premier congrès international sur les aliments traditionnels af0004.jpg

similaire:

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi iconDébat public Caen/Flers Centre de Congrès, Caen Jeudi 1er juillet 2004

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi iconConférence de presse 1ère conférence annuelle de l’économie et de l’emploi durables
«positions dominantes sur le marché» comme disent les économistes. Voilà la motivation de notre choix de renforcer 6 de nos filières...

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi icon“ Travail et mondialisation : le choc des cultures ? ” Conférence du jeudi 19 avril 2001

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi iconU. F. R de langues centre international de langues session 1 1er semestre
«M. Bernanke rompt avec les habitudes et s'inquiète de la baisse du dollar», publié dans Le Monde du jeudi 5 juin 2008, en vous appuyant...

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi iconFiche presse Ile-de-France 2014
«Dans le cadre de la convention signée le 1er juillet 2013, nous prévoyons de travailler sur l’axe recrutement en orientant nos efforts...

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi iconRapport d’activité 2016. L’amrf au Congrès des Pouvoirs locaux et...
«Un avenir meilleur pour les régions rurales européennes». Ce rapport a été discuté le 4 mai 2017 à Eupen en présence du Président...

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi iconNuit de l’orientation 7 février 2014
«Atelier Go Between in Provence», qui se déroulera le Jeudi 30 janvier 2014 à 9h00 au Palais des congrès de la cci d'Arles

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi iconConférence de presse 14 janvier 2014

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi iconDébat public Caen/Flers Centre des congrès, Caen Lundi 10 mai 2004
«acteurs» (associations et autres) à exposer leur point de vue sur le projet présenté

Conférence de presse sur le 1er congrès du projet after, jeudi iconFemu a Corsica Conférence de presse «Sénatoriales 2014»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com