Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur»





télécharger 202.8 Kb.
titreBulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur»
page2/4
date de publication05.10.2017
taille202.8 Kb.
typeBulletin
e.20-bal.com > documents > Bulletin
1   2   3   4

La sous-épreuve porte sur tout ou partie des connaissances relevant des savoirs associés :

S1- Biologie humaine et microbiologie appliquées à la profession

S2- Méthodes et technologie

Évaluation

L'évaluation porte sur :

L'interprétation de la documentation, l'exactitude des connaissances, l'analyse des situations, la pertinence des propositions, la qualité de l'expression écrite.

Modes d'évaluation

Épreuve ponctuelle (durée 3 h 00)

La sous-épreuve prend appui sur des documents ressources et des situations professionnelles présentant :

- des choix technologiques de produits et matériels ;

- des données relatives aux conditions à respecter : hygiène, ergonomie, éclairement, etc.

Le questionnement, questions liées ou indépendantes, doit permettre au candidat d'utiliser ses connaissances en biologie humaine, microbiologie appliquée à la profession, méthodes et technologie, pour analyser les données, répondre aux questions, argumenter les propositions élaborées et présenter une ou des solutions adaptées à la situation décrite.

Contrôle en cours de formation

L'épreuve répond aux mêmes objectifs que ceux de l'épreuve ponctuelle.

L'inspecteur de l'Éducation nationale de la spécialité veille au bon déroulement du contrôle en cours de formation, organisé sous la responsabilité du chef d'établissement.

Sous-épreuve E22 - Économie-gestion - U22 - coefficient 1

Finalité de l'évaluation

La certification vise à évaluer la maîtrise des connaissances et compétences définies dans le programme d'économie-gestion (arrêté du 10 février 2009).

Modes de l'évaluation

a) Contrôle en cours de formation

L'évaluation de l' économie-gestion s'effectue dans l'établissement de formation.

Elle est réalisée dans le cadre des activités habituelles d'enseignement par un formateur d'économie-gestion ayant ou ayant eu le candidat en formation.

Elle donne lieu à une appréciation et à une note proposée au jury.

L'évaluation se décompose en deux situations :

Première situation d'évaluation : Résultats d'évaluations significatives (sur 12 points)

Les évaluations significatives, élaborées à partir de situations professionnelles contextualisées correspondant à la spécialité préparée, sont réalisées au cours de la formation et portent sur les thèmes suivants :

- pour l'axe 1 - le contexte professionnel :

Thème 1.2 La diversité des organisations, leur finalité et leur réalité

Thème 1.3 Les domaines d'activités des organisations

Thème 1.4 L'environnement économique, juridique et institutionnel

- pour l'axe 2 - l'insertion dans l'organisation :

Thème 2.2 L'embauche et la rémunération

Thème 2.3 La structure de l'organisation

Thème 2.4 Les règles de vie au sein de l'entreprise

- pour l'axe 3 - l'organisation de l'activité :

Thème 3.1 L'activité commerciale

Thème 3.2 L'organisation de la production et du travail

Thème 3.3 La gestion des ressources humaines

- pour l'axe 4 - la vie de l'organisation :

Thème 4.1 L'organisation créatrice de richesses

Thème 4.2 Les relations avec les partenaires extérieurs

- pour l'axe 5 - les mutations et leurs incidences :

Thème 5.1 Les mutations de l'environnement

Thème 5.2 Les mutations de l'organisation

Thème 5.3 Les incidences sur le personnel

Ces évaluations significatives doivent permettre d'évaluer au moins huit de ces thèmes et au moins seize compétences, telles qu'elles sont définies dans le programme d'économie-gestion.

Deuxième situation d'évaluation : Présentation du projet professionnel du candidat et entretien (sur 8 points)

Le projet professionnel est matérialisé par un dossier-projet de 3 à 5 pages, hors annexes, élaboré à l'aide de l'outil informatique. Il porte sur les thèmes suivants :

Thème 1.1 Un secteur professionnel, une diversité de métiers

Thème 2.1 La recherche d'emploi

Thème 4.3 La création et la reprise d'entreprise

Ce projet professionnel est structuré de façon à mettre en évidence :

- la présentation du candidat et de son cursus ;

- sa connaissance du secteur professionnel et de ses métiers à partir de l'expérience acquise en entreprise ;

- la présentation structurée et argumentée de son projet professionnel (objectifs à court et moyen terme, motivations, démarches).

L'évaluation se déroule en deux temps :

présentation orale, par le candidat, de son projet professionnel pendant laquelle il n'est pas interrompu,

entretien avec la commission d'évaluation portant sur le projet et sur les connaissances et compétences relevant des trois thèmes cités précédemment.

À la date fixée par le formateur d'économie-gestion, le candidat se présente à l'entretien muni de son dossier-projet. Celui-ci sert uniquement de support à l'épreuve et n'est pas évalué en tant que tel.

La commission d'évaluation est composée du formateur d'économie-gestion et, dans la mesure du possible, d'un autre formateur de l'équipe pédagogique ou d'un professionnel.

Tout candidat se présentant sans dossier-projet ou avec un dossier-projet non conforme à la définition de l'épreuve (quelle qu'en soit la raison) doit être considéré comme présent. La commission d'évaluation lui fait constater l'absence de dossier-projet ou sa non-conformité et l'informe de l'impossibilité de procéder à l'entretien. La note de zéro lui est alors attribuée.

Un dossier-projet est considéré non conforme dans les cas suivants :

- il n'est pas personnel ;

- il n'est pas réalisé avec l'outil informatique ;

- il comporte moins de 3 pages, hors annexes.

La note globale proposée au jury est accompagnée des documents d'évaluation (pour chaque candidat : contrôles significatifs, grilles d'évaluation).

b) Contrôle ponctuel

L'évaluation de l' économie-gestion s'effectue sur la base d'une prestation orale d'une durée totale de 30 minutes maximum.

Elle porte sur la maîtrise des connaissances et compétences du programme d'économie-gestion.

L'évaluation donne lieu à une appréciation et à une note proposée au jury par la commission d'interrogation, composée d'un formateur d'économie-gestion et d'un formateur de la spécialité ou d'un professionnel de la spécialité.

L'appréciation chiffrée prend en compte deux éléments :

Première partie : Présentation du projet professionnel du candidat et entretien (sur 8 points)

Le projet professionnel est matérialisé par un dossier-projet de 3 à 5 pages, hors annexes, élaboré à l'aide de l'outil informatique. Il porte sur les thèmes suivants :

Thème 1.1 Un secteur professionnel, une diversité de métiers

Thème 2.1 La recherche d'emploi

Thème 4.3 La création et la reprise d'entreprise

Ce projet professionnel est structuré de façon à mettre en évidence :

- la présentation du candidat et de son cursus ;

- sa connaissance du secteur professionnel et de ses métiers à partir de l'expérience acquise en entreprise ;

- la présentation structurée et argumentée de son projet professionnel (objectifs à court et moyen terme, motivations, démarches).

L'évaluation se déroule en deux temps :

présentation orale, par le candidat, de son projet professionnel (5 minutes maximum) pendant laquelle il n'est pas interrompu ;

entretien avec la commission d'interrogation (10 minutes maximum) portant sur le projet et sur les connaissances et compétences relevant des trois thèmes cités précédemment.

À la date fixée par les services académiques des examens, le candidat se présente à l'entretien muni de son dossier-projet. Celui-ci sert uniquement de support à l'épreuve et n'est pas évalué en tant que tel.

La commission d'interrogation prend connaissance du dossier pour orienter et conduire l'entretien.

Tout candidat se présentant sans dossier-projet ou avec un dossier-projet non conforme à la définition de l'épreuve (quelle qu'en soit la raison) doit être considéré comme présent. Il est reçu par la commission d'interrogation qui lui fait constater l'absence de dossier-projet ou sa non-conformité et l'informe de l'impossibilité de procéder à l'entretien. La note de zéro lui est alors attribuée.

Un dossier-projet est considéré non conforme dans les cas suivants :

- il n'est pas personnel ;

- il n'est pas réalisé avec l'outil informatique ;

- il comporte moins de 3 pages, hors annexes.

Deuxième partie : Évaluation des connaissances et compétences en économie-gestion (sur 12 points)

Dans la continuité de la prestation orale (présentation et entretien) du dossier-projet, la commission d'interrogation s'entretient avec le candidat afin d'évaluer la maîtrise des autres connaissances et compétences en économie-gestion.

Le questionnement prend appui sur des situations professionnelles contextualisées correspondant à la spécialité préparée. Il porte sur les thèmes suivants :

- pour l'axe 1 - le contexte professionnel :

Thème 1.2 La diversité des organisations, leur finalité et leur réalité

Thème 1.3 Les domaines d'activités des organisations

Thème 1.4 L'environnement économique, juridique et institutionnel

- pour l'axe 2 - l'insertion dans l'organisation :

Thème 2.2 L'embauche et la rémunération

Thème 2.3 La structure de l'organisation

Thème 2.4 Les règles de vie au sein de l'entreprise

- pour l'axe 3 - l'organisation de l'activité :

Thème 3.1 L'activité commerciale

Thème 3.2 L'organisation de la production et du travail

Thème 3.3 La gestion des ressources humaines

- pour l'axe 4 - la vie de l'organisation :

Thème 4.1 L'organisation créatrice de richesses

Thème 4.2 Les relations avec les partenaires extérieurs

- pour l'axe 5 - les mutations et leurs incidences :

Thème 5.1 Les mutations de l'environnement

Thème 5.2 Les mutations de l'organisation

Thème 5.3 Les incidences sur le personnel

Cet entretien (15 minutes maximum) porte sur les connaissances d'au moins quatre de ces thèmes et sur au moins huit compétences, telles qu'elles sont définies dans le programme d'économie-gestion.

Pour conduire l'entretien, la commission d'interrogation orientera son questionnement sur des situations professionnelles liées à la spécialité.

La note globale proposée au jury est accompagnée des grilles d'évaluation.
E3 - Épreuve pratique prenant en compte la formation en milieu professionnel - U31, U32, U33, U34 - coefficient 11

Sous-épreuve E31 - Pose, adaptation, conseils, vente et entretien de compléments capillaires - U31 - coefficient 4

Contenu

La sous-épreuve porte sur tout ou partie des compétences listées ci-après :

C2.1 Accueillir le client

C2.2 Recevoir, transmettre et reformuler un message oral

C3.1 Identifier les besoins du client

C3.2 Conseiller une solution adaptée

C3.4 Conclure la vente

C4.3 Adapter une perruque, un postiche

C4.5 Entretenir un complément capillaire

C5.1.Gérer ses activités, organiser son poste de travail, s'intégrer dans une équipe

Et les savoirs associés correspondants :

S2.1 Technologie des techniques professionnelles, des matériels et matériaux, des produits

S3 Communication, conseils, vente

Évaluation

L'évaluation porte sur :

La qualité de l'accueil d'un client, l'analyse de ses besoins et la pertinence de la proposition d'un complément capillaire.

La qualité de la pose d'un complément capillaire et l'harmonie de l'adaptation de ce complément par la coupe et le coiffage avec la chevelure et la calvitie du client.

Le choix des techniques de dépose du complément et de son entretien.

La sous-épreuve consiste à :

Sur un modèle homme présentant une zone de la tête dépourvue de cheveux :

- accueillir le client, recueillir sa demande et lui faire une proposition ;

- poser un complément capillaire ;

- adapter le complément capillaire et l'ajuster par la coupe et le coiffage avec l'ensemble de la chevelure ;

- entretenir le complément capillaire.

Modes d'évaluation

Évaluation ponctuelle (durée : 3h 00) :

Le candidat est accompagné d'un modèle homme présentant une calvitie. Le centre d'examen met à disposition des compléments capillaires et les matériaux et produits nécessaires à la réalisation de l'épreuve.

Le candidat échange avec son modèle sur ses besoins et formule des propositions de complément capillaire.

Il pose et adapte celui-ci. Il effectue ensuite le retrait et l'entretien du complément capillaire en vue d'une nouvelle utilisation.

La commission d'évaluation est composée d'un professeur de vente, d'un professeur d'enseignement professionnel et dans la mesure du possible d'un professionnel.

Contrôle en cours de formation :

L'épreuve comprend deux situations d'évaluation en entreprise au cours de la dernière année. L'évaluation est effectuée par le tuteur à l'aide d'un support académique.

- Première situation d'évaluation :

L'élève est placé dans une situation de vente (de prestations, de produits ou de perruque) ; il accueille le client, recueille ses besoins et les reformule, fait une proposition et conclut la vente.

- Deuxième situation d'évaluation :

L'élève pose et adapte un complément capillaire. Il effectue ensuite son retrait et son entretien en vue d'une nouvelle utilisation.

L'inspecteur de l'Éducation nationale de la spécialité veille au bon déroulement du contrôle en cours de formation, organisé sous la responsabilité du chef d'établissement.

Sous-épreuve E32 - Conception technique et artistique d'une perruque - U32 - coefficient 2

Contenu 

L'épreuve porte sur tout ou partie des compétences listées ci-après :

C1.1 Rechercher l'information

C1.2 Interpréter et sélectionner l'information

C1.3 Traiter l'information

C2.3 Produire un document écrit et graphique

C3.3. Établir un devis

C4.1. Renseigner un bon de commande sur mesure

C4.2. Fabriquer une maquette, une perruque

Et les savoirs associés correspondants :

S2. Méthodes et technologie

S5. Arts appliqués à la profession

Évaluation

L'évaluation porte sur :

La justification du choix du projet 

La structure et le contenu du dossier 

La qualité de l'expression écrite, graphique et orale 

La qualité de la fabrication 

Le choix des techniques, des matériaux, des matériels et produits 

Les connaissances artistiques et techniques du candidat présentées lors de l'exposé et de l'entretien

Modes d'évaluation
1   2   3   4

similaire:

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconBulletin officiel > 2012 > n° 4 du 26 janvier 2012 > Enseignements...
«Vente (prospection-négociation-suivi de clientèle)» : création et modalités de préparation et de délivrance

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconConseil municipal du lundi 11 octobre 2010, 20 H, salle consulaire
...

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconLe programme relève des enseignements d’économie et gestion. De ce fait
«C 6 caracteriser les différentes politiques de stockage, d’approvisionnement» sera davantage développée en baccalauréat maintenance...

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconAu Bulletin Officiel n°23 du 6 juin 2013

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconBulletin officiel spécial n° 4 du 29 avril 2010

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconBulletin officiel de l'Education Nationale n°24 du 16 juin 2016

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconRecherche Bulletin officiel de l'Education Nationale n° 23 du 9 juin 2016

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconL’education technologique au maroc : actualite 2005-2006
«secondaire qualificatif» se déroule sur 3 années : tronc commun, 1re année du baccalauréat, 2e année du baccalauréat

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconBulletin officiel n°20 du 20 mai 2010
«tertiaires» a pour objectif d'évaluer, chez les candidats, le niveau de compréhension et d'analyse

Bulletin officiel n°22 du 3 juin 2010 Enseignements primaire et secondaire Baccalauréat professionnel «Perruquier posticheur» iconBulletin de liaison n°7, 1 juin 2013
«des enseignements de mathématiques liés à des aspects de modélisation et d'interactions disciplinaires, à la simulation numérique...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com