Ville et Environnements Urbains





télécharger 85.71 Kb.
titreVille et Environnements Urbains
date de publication30.09.2017
taille85.71 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos


Mention de master

Ville et Environnements Urbains

Le site de Lyon – Saint-Etienne est l’un des tous premiers pôles français de recherche portant sur la ville et les environnements urbains. Il bénéficie d’une large visibilité internationale, faisant de lui une place attractive qui mérite d’être renforcée dans le champ de la formation en études urbaines. En mobilisant des compétences à une échelle inédite, la mention Ville et environnements urbains répond à l’ambition de former des futurs professionnels de grande qualité et à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui et de demain, au plus près des recherches et de l’expérience des acteurs-praticiens.

10 Universités, Ecoles et Instituts de Lyon et de Saint-Etienne : Université Lumière Lyon 2, Université Jean Monnet Saint-Etienne, Université Jean Moulin Lyon 3, Ecole Normale Supérieure de Lyon, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon, Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat, Institut d’Etudes Politiques de Lyon, Institut National de Sciences Appliquées de Lyon, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Saint-Etienne, Ecole Supérieure d’Art et Design de Saint-Etienne.

3 Universités partenaires : Université Grenoble Alpes, Université de Genève, Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale.

Soutenue par la Communauté d’Universités et d’Etablissements de Lyon Labellisée par le Laboratoire d’Excellence Intelligences des Mondes Urbains.
37 acteurs-praticiens impliqués : Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie ; Agence Nationale de l’Habitat ; Direction Urbanisme Habitat Construction du CEREMA ; Commissariat Général à l’Egalité des Territoires ; Région Rhône-Alpes ; Pôle Métropolitain ; Métropole de Lyon ; Saint-Etienne Métropole ; Ville de Saint-Etienne ; Agences d’Urbanisme de Lyon et de Saint-Etienne ; SEPAL ; SERL…

100 enseignants-chercheurs et 17 disciplines représentées : anthropologie, archéologie, architecture, design, droit, économie, géographie, géomatique, histoire, informatique, psychologie, sciences de l’éducation, sciences de l’information et de la communication, sciences de l’ingénieur, sciences politiques, sociologie, urbanisme et aménagement.

16 laboratoires de recherche et équipes d’accueil associés :

1. Environnement, Villes, Sociétés (UMR 5600)

2. Triangle (UMR 5206)

3. Centre Max Weber (UMR 5283)

4. Laboratoire de Recherches Historiques en Rhône-Alpes (UMR 5190)

5. Laboratoire Aménagement et Economie des Transports (UMR 5593)

6. Laboratoire Histoire et Sources des Mondes Antiques (UMR 5189)

7. Laboratoire d’Etudes Rurales (EA 3728, Lyon 2)

8. L’Equipe de recherches de Lyon en sciences de l’Information et de la COmmunication (EA 4147, Lyon 2, IEP de Lyon)

9. Le Groupe de Recherche En Psychologie Sociale (EA 4163, Lyon 2)

10. Santé Individu Société (EA 4129, Lyon 3)

11. Histoire et Sources des Mondes Antiques (UMR 5189)

12. Equipe de recherches Droits, Contrats, Territoires (EA 4573, Institut des Sciences de l’Homme)

13. Laboratoire Ambiances architecturales et urbaines (UMR 1563)

14. Laboratoire Architecture Morphologie/Morphogenèse Urbaine et Projet (ENSAS)

15. Laboratoire Politiques publiques, Action politique, Territoires (UMR 5194)

16. Groupe de Recherche Formation Tranformations (ENSASE)
Objectifs de la formation

La Mention Villes et Environnements Urbains est une nouvelle offre de Master qui ouvrira en septembre 2016. Elle porte sur la diversité des problématiques et enjeux gouvernant à ce jour l’évolution des villes et plus largement des territoires et environnements urbains, à partir de cinq ambitions :

- Elle forme à de multiples professionnalités de l’urbain (de l’activité d’analyse à la conduite de l’action), par des parcours ouverts à de nouvelles thématiques, et avec des compétences pluridisciplinaires reconfigurées et élargies ;

- Elle associe étroitement les étudiants (workshops, forum des métiers, retours post stages en fin de master, summer school avec l’Université de Genève…) et les différents mondes professionnels au fonctionnement de la formation (veille dans l’évolutivité des formations, débouchés…) ;

- Elle propose des innovations pédagogiques dans les types d’activités et dans leurs formats (ex : formation continue), et dans les outils de mise en œuvre notamment dématérialisés (ex. pédagogies inversées, workshops et ateliers, MOOC et articulation SPOC, etc.) ;

- Elle développe de nouvelles formes et activités de recherche non seulement académique, mais aussi opérationnelle, appliquée, finalisée, action, etc. par des relations multiples avec les mondes de la recherche et de la société civile ;

- Elle déploie une large ouverture internationale (reposant sur des partenariats d’échanges scientifiques et pédagogiques).
Compétences et débouchés

Les compétences communes à l’ensemble de la formation correspondent aux savoirs et connaissances de base nécessaires dans les métiers de la ville et de ses environnements urbains (études urbaines). Elles seront particulièrement enseignées de manière mutualisée dans le socle commun des compétences et par les transversalités.

  • Une solide culture pluridisciplinaire sur la ville et ses environnements urbains qui vise à offrir aux étudiants des bases en termes de savoirs territoriaux, concepts, notions et démarches

  • Une connaissance des problématiques innovantes permettant la maitrise d’enjeux actuels, et celle des diverses méthodes d’analyse (ex : comparaisons internationales)

  • Une culture de la réflexivité pour la production des connaissances comme pour la conduite de l’action.

Les aptitudes développées visent la mobilisation d’une pluralité de savoirs (scientifiques et non scientifiques), la conceptualisation des enjeux, la problématisation des questions, le renouvellement des démarches d’observation, d’analyse et d’action, la veille stratégique, les capacités d’anticipation pour la prospective de signaux plus ou moins faibles…

Cette formation vise les fonctions de directeurs de services, de chefs de projet, de responsables de pôle, de consultants internationaux, etc., dans les domaines des stratégies territoriales et urbaines, de la prospective, du développement durable, de la transition écologique… : responsable de pôle territorial, stratégie urbaine, programme local de l’habitat… ; chef de projet réhabilitation et patrimoine urbains, politique de la ville et renouvellement urbain, logement social, aménagement rural, transition territoriale, agenda 21… ; animateur de développement local ; chargé d’études du patrimoine, villes intelligentes, territoires à énergie positive, modes de vie et solidarités… ; chargé de mission revitalisation des centres et bourgs, observatoires de territoires… ; ingénieurs urbains et ingénieurs de recherche…

Les débouchés sont de manière non exhaustive :

  • dans les institutions territoriales déjà largement ouvertes à l’innovation et aux expériences internationales (ex : coopération) : collectivités territoriales et particulièrement leurs services de direction (ex : prospective), agences d’urbanisme, observatoires territoriaux, parcs naturels régionaux, chambres consulaires et institutions de conseil, établissements publics de coopération intercommunale, pays, syndicats mixtes, services ministériels…

  • dans les grandes institutions métropolitaines, les organisations internationales, les bureaux d’études transnationaux, les organisations non gouvernementales, les grands groupes privés (ex : services urbains)…

  • mais aussi dans de plus petites structures, innovantes, des domaines associatifs et coopératifs, renouvelant les champs de métiers et domaines de compétences (autour de l’énergie et des techniques, de l’image et de la communication, des mobilités et des modes de vie, des systèmes locaux et des formes de développement…)

  • et enfin dans les organismes et institutions de l’enseignement et de la recherche : enseignants-chercheurs, chercheurs et ingénieurs de recherche, gestionnaires de projets et administrateurs…


Dimensions internationales

Large ouverture internationale : 30 % des stages, enseignants-chercheurs invités, voyages d’études, 10 - 15% d’enseignements en langue anglaise…

Partenariats existants avec : la Chine, le Brésil, le Canada, le Vénézuéla, le Mexique, les Etats-Unis, le Japon, la Pologne, la Roumanie, l’Italie, la Suisse, le Maroc, l’Egypte et la Turquie.

____________________________________________________________________________________

Organisation de la formation

La Mention Villes et Environnements Urbains se compose d’un tronc commun de compétences (réunissant différentes activités, des enseignements disciplinaires, des enseignements de transversalités thématiques et par enjeux), et des enseignements et activités de parcours bien identifiés dans la mention (spécialisation sur deux ans).

Les transversalités sont au nombre de quatre :

Environnement, énergie-climat, transition écologique et développement durable (Semestres 2 et 3)

Participation, médiations sciences / société et nouvelles expertises (Semestres 2 et 3)

Démarches, méthodes et outils (Semestre 2)

Enjeux internationaux (Semestre 3)
Les parcours sont au nombre de six, renvoyant chacun à des grands enjeux de l’urbain


Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles (Altervilles)

Parcours existant

Recycler

les héritages urbains : patrimoines, environnements, mémoires (Recyclages)

Villes intelligentes et villes apprenantes (VIVA)

Villes en tension(s) : formes, flux, risques (VET)

Nouveaux modes de vie et espaces de la ville contemporaine

Parcours Espaces Publics et Ambiances

(EPAM)


Parcours Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles

Université(s) et établissement(s) porteurs : Université Jean Monnet Saint-Etienne et Institut dEtudes Politiques de Lyon

En formant à la mobilisation de ressources dites “faibles”, celles qui sont rarement valorisées par les stratégies urbaines mainstream (ex : la présence de l’industrie, les activités économiques informelles, la jeunesse, les minorités ethniques, les personnes âgées), le parcours Altervilles participe de la compréhension de la diversification des configurations urbaines. Nourri d’approches critiques puisées notamment dans les travaux de la géographie radicale, il forme les étudiants aux problématiques particulières des territoires qui ne sont pas toujours au centre des dynamiques de globalisation - métropoles secondaires, villes industrielles, villes en déclin, interstices métropolitains – et qui nécessitent un surcroît d’imagination politique et technique. Cette formation engage réflexions et actions sur de possibles politiques urbaines alternatives.

Parcours Recycler les héritages urbains : patrimoines, environnements, mémoires

Université(s) et établissement(s) porteurs : Ecole Nationale Supérieure dArchitecture de Lyon et Université Jean Monnet Saint-Etienne

Il s'agit, dans une optique autour des métiers de la mise en valeur et de la transformation des héritages urbains (dans leur diversité et leur complémentarité), de traiter de ces héritages dans leurs dimensions à la fois matérielles et idéelles : de leurs usages, des formes d’appropriation, de transmission, de transformation et de valorisation. En contexte de changement climatique, au vue des mouvements de populations croissants, la problématique du recyclage et de la durabilité de ces héritages, conçus comme des ressources non renouvelables, apparaît comme centrale, intégrant à la fois les enjeux de transmission mémorielle et de gestion économe de ressources partagées. Il s’agit bien de penser le recyclage comme réinscription des héritages urbains dans une continuité, qui soit compatible avec les objectifs de durabilité (des matériaux, des formes, des mémoires…)

Parcours Villes intelligentes et villes apprenantes

Université(s) et établissement(s) porteurs : Université Jean Monnet Saint-Etienne, Université Lumière Lyon 2, Ecole Nationale des Travaux Publics de lEtat

Particulièrement centré sur les sciences de l’information et de la communication, les savoirs de l’ingénierie et l’informatique, ce parcours vise à former des futurs experts de la ville numérique, en équilibrant compétences techniques et approche humaniste. L’objectif est d’articuler les problématiques de la ville intelligente, fondée sur la régulation des fonctions urbaines par les flux d’information et la généralisation de capteurs et d’objets connectés, avec les approches de l'environnement urbain comme structure capable de favoriser les apprentissages collectifs et individuels. L’accent sera mis sur les capacités des technologies numériques à non seulement relier mais faire lien, à produire du « vivre ensemble connectés » et à renforcer les capacités d’action et de représentation des agents.

Parcours Villes en tension(s) : formes, flux, risques

Université(s) et établissement(s) porteurs : Université Lumière Lyon 2, Ecole Nationale des Travaux Publics de lEtat

Les interactions entre formes et flux, entre logiques aréolaires et logiques réticulaires, sont depuis l’origine constitutives de la ville. Le formidable développement des villes au cours des dernières décennies, depuis l’automobile jusqu’à l’Internet, a toutefois engendré un changement d’échelle, générateur de tensions multiples. Ainsi le développement spectaculaire des flux et des mobilités de toutes natures, a-t-il modifié considérablement les formes de la ville héritée au cours des siècles antérieurs, ceci tant dans la dimension horizontale que dans la dimension verticale. Réciproquement, les évolutions des formes urbaines ont transformé les mobilités des ménages, les flux d’échange de biens, de fluides, d’informations et les réseaux associés, et plus largement, l’habiter dans les espaces urbanisés devenus protéiformes.

Parcours Nouveaux modes de vie et espaces de la ville contemporaine

Université(s) et établissement(s) porteurs : Ecole Normale Supérieure de Lyon, Université Lumière Lyon 2, Université Jean Moulin Lyon 3

La thématique des modes de vie est ici resituée dans les transformations sociales plus globales (transformation des rapports au travail, des temporalités sociales, des relations familiales, des structures des ménages, vieillissement de la population, révolution numérique, etc.), des mutations des environnements urbains (soit par les politiques urbaines – transports, logement, gentrification, rénovation urbaine – soit par les effets de composition des logiques individuelles – ségrégation, privatisation des espaces urbains, mobilités) et de l’imbrication de ces différents processus (nouvelles manières d’habiter et de cohabiter en ville, nouvelles attentes, nouveaux voisinages, appropriations, désappropriations et conflits d’usage, etc.).
Parcours Espaces Publics et Ambiances (EPAM)

Université(s) et établissement(s) porteurs : Université Jean Monnet Saint-Etienne, Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Etienne, École supérieure d'art et design de Saint-Etienne.

Pensé comme un composite de matérialités architecturales, urbanistiques, paysagères et sociales, l’espace public est ici pris en compte en tant que terrain d’expériences de la société, à la fois de pratiques et usages multiples, parfois conflictuels, à la fois de virtualités et d’expressions sensibles. Ce parcours propose de s’intéresser aux flux d’échanges, de relations, de tensions, synergies… qui traversent ces espaces, au niveau économique, territorial et socio-environnemental. Cette entrée par la notion contemporaine d’espace public, avec les pratiques habitantes et représentations du projet inhérentes, permettra d’aborder les dimensions concrètes des sociabilités urbaines (pratiques et comportements, attentes, conflits d’usage…) et d’évaluer les enjeux en matière de qualités d’espace public (accessibilité, sûreté, citoyenneté, mixité sociale, etc.). Par là, ce parcours vise à questionner les méthodologies d'analyse et de conception des espaces publics (architecture, design et ambiances), et tout particulièrement leurs outils critiques. 

____________________________________________________________________________________________

Candidatures
Conditions d’admission :

  • Etre titulaire d’une 3ème année de licence en Sciences Humaines et Sociales, dans le champ des études urbaines ou de parcours plus techniques en lien avec les problématiques de l’urbain.

  • Certains parcours sont ouverts aux étudiants de 4ème année de Sciences Po Lyon dans les conditions d’admission prévues par cet établissement.

  • Etre titulaire d’un niveau bac +2 et ayant une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans les champs de l’urbain (après procédure de validation des acquis professionnels - VAE).

Modalités d’admission : sur dossier (examen par le Conseil pédagogique) et entretiens pour certains parcours

Date limite de candidature pour la 1ère session : 20 mai 2016

Date limite d'envoi des pièces complémentaires pour la 1ère session : 15 juillet 2016

Seconde session de candidature : septembre

Capacité d’accueil de la Mention : 105 étudiants en formation initiale, 15 en formation continue

Début et lieux des cours : 15 septembre 2016, sites de Lyon et de Saint-Etienne

Renseignements : http://imu.universite-lyon.fr/formation/mention-ville-et-environnements-urbains/


EQUIPE PEDAGOGIQUE

Catherine Abadie-Reynal

Stéphane Frioux

Harold Mazoyer

Healy Aisling

Frédéric Gache

Luc Merchez

Manuel Appert

Simon Gadras

Kadher Mokkadem

Christina Aschan

Romain Garcier

Christian Montès

Marie Augendre

Isabelle Garcin-Marrou

Christelle Morel-Journel

Jean-Yves Authier

Catherine Gauthier

Jean-Pierre Nicolas

Jacqueline Bayon

Bernard Gauthiez

François Nowakowski

Dominique Belkis

Georges Gay

Nathalie Ortar

Fatiha Belmessous

Philippe Genestier

Maria-Anita Palumbo

Karine Bennafla

Gilles Gesquière

Philippe Pelletier

Julia Bonaccorsi

Ludovic Ghirardi

Pierre-Albert Perillat

Loïc Bonneval

Eva-Marie Goepfert

Pascale Pichon

Lise Bourdeau-Lepage

Laurent Grégori

Pascal Planchet

Louafi Bouzouina

Luc Gwiazdzinski

Jean-Sébastien Poncet

Céline Broggio

Salima Hassas

Michel Rautenberg

Stéphane Cadiou

Fanny Hérbert

Elise Roche

Eric Charmes

Florence Jacquinod

Laurence Rocher

Virginie Chasles

Thierry Joliveau

Laurence Roulleau-Berger

Viviane Claude

Camille Jutant

Valérie Sala Pala

Marie Clément

Olivier Klein

Eric Sanchez

Thierry Coanus

Emilie Lanciano

Silvana Segapeli

Natacha Coquery

Antoine Laporte

Olivier Soubeyran

Pierre Cornu

Isabelle Lefort

Stéphanie Souche

Lydia Coudroy-de-Lille

Julie Le Gall

Pauline Texier

José Antonio Cuba-Segura

Patricia Lejoux

Jean-Pierre Thibaud

Claire Cunty

Gwenola Le Naour

Jean-Yves Toussaint

Claire Delfosse

Rachel Linossier

François Tran

Michel Depeyre

Michel Lussault

Sophie Vareilles

Philippe Dufieux

Muriel Maillefert

Roelof Verhage

Guillaume Faburel

Isabelle Mallon

Vincent Veschambre

Nicolas Fieulaine

Pascal Marty

Marie Vogel

Sandra Fiori

Genevière Massard-Guilbaud

Thomas Zanetti

Joëlle Forest

Laurent Matthey

Philippe Zittoun



Coordinateur :

Guillaume Faburel, professeur, Université Lumière Lyon 2, UFR Temps et Territoires

UMR Triangle, LabEx Intelligences des Mondes Urbains






similaire:

Ville et Environnements Urbains iconDe la ville réelle à la ville rêvée: Espaces urbains dans l’Espagne de la fin du xviiie siècle
«trois angles d'attaque: la pratique d'un support objectif que l'on peut décrire, sa représentation, qui n'est que subjective, l'imaginaire...

Ville et Environnements Urbains iconStratégies barcelonaises : reconfigurer la ville entre projets urbains...

Ville et Environnements Urbains iconCompte rendu de la reunion du conseil municipal
«Transport Urbains» Assujettissement à la tva du budget «Transports Urbains»

Ville et Environnements Urbains iconRésumé : Parallèlement à la démarche Vivapolis lancée par Nicole...

Ville et Environnements Urbains iconBibliographie : Le guide de l’élu transports agir et amf «les transports...
«le financement des transports urbains» Olivier duperon annuaire des collectivités locales, année2005, Volume 25, numéro1 P31-42

Ville et Environnements Urbains iconLe programme régional feder actuel appuie la mise en œuvre de projets...
«emploi» soutenu par le fse vise des démarches de requalification et de reclassement des salariés

Ville et Environnements Urbains iconLes zones périphériques industrielles et commerciales : de nouvelles...
«ville automobile» a succédé à la ville pédestre et du transport collectif. L’agglomération est devenue “aire urbaine“ et les espaces...

Ville et Environnements Urbains iconUtopie urbaine, Corée du Sud, Séoul, Astana, Kazakhstan, capitale...
«Habiter les utopies urbaines du xxie siècle : deux mégaprojets urbains euro-asiatiques en construction à Songdo (Corée du Sud) et...

Ville et Environnements Urbains iconLanières assemblées de la série hdm : une gamme de solutions fiables...

Ville et Environnements Urbains iconApprobation du compte-rendu de la réunion commune du Conseil de la...
«Interactions et Dynamique des Environnements de Surface»(ides), par Eric chassefiere






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com