La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h





télécharger 42.52 Kb.
titreLa réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h
date de publication09.10.2017
taille42.52 Kb.
typeRéunion
e.20-bal.com > documents > Réunion
E.D.E.G.

ECOLE DOCTORALE ECONOMIE-GESTION

de Montpellier

- ED 231 -


Compte Rendu du Conseil de l’Ecole Doctorale
Vendredi 14 juin 2013


Conseillers présents (ou représentés) : K. Messeghem, S. Michel, G. Naro, F. Rodhain, J-M. Salles, D. Serra, P. Sentis, F. Lasch, E. Sol, M. Da Fonseca, S. Saïdi Boroujeni, M. Stephan (représentée par B. Mortet), M. Bakkour, N. Dieudonné, F. Hamadé, N. Khalifa, V. Llorca, S. Becque-Ickowicz

Invités permanents présents (ou représentés) : J.-M. Boisson, P. Garin (représenté par M. Montginoul), C. Gervais, J. Mercier, Y. Bentahar, J-M.Touzard, S. Thoyer,

Invités : P. Mahenc, J-L. Rastoin, S. Yami

Conseillers ou invités permanents excusés : A. Chollet, A. François-Heude, F. Noguerra, E. Montaigne, P. Perrier-Cornet, J.C. Poudou, P. Zidouemba, B. Blondin, P. Gilli, B. Godelle, D. Jourdan, A. Vernhet, C. Lagarde, P. Ndiaye, E. Stephany, P. Batteau, M. Salas, A.Y. Le Dain.
La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h.

Après avoir souhaité la bienvenue aux 28 personnes présentes, DS ouvrent les débats en suivant l’ordre du jour annoncé : 1. Le point sur les manifestations 2013 (rentrée officielle, DMM, journée insertion professionnelle) / 2. Les statistiques 2012-2013 / 3. Les concours CD 2013 (EDEG et LABEX) / 4. Validation du dossier AERES de la campagne 2013-2014 : Bilan et Projet (2015-2019) / 5. Proposition de la nouvelle équipe de direction (direction par intérim au 1° septembre 2013 et direction pour le prochain contrat quinquennal) / 6. Projet thèses labellisées « Chaire UNESCO » (agro-alimentaire) (invité : J-L. Rastoin)


  1. Le point sur les manifestations 2013


Rentrée officielle

DS rappelle que la rentrée de l’ED a eu lieu le 1° février 2013. Cette cérémonie, présidée par le Président de UM1, a été l’occasion pour le directeur de l’école de présenter sa structure, son fonctionnement et ses missions aux nouveaux doctorants. Les directeurs des six laboratoires rattachés à l’école ont ensuite présenté leur structure de recherche.

DS rappelle que la remise des diplômes de doctorat, qui avait lieu jusqu’à présent au cours de cette cérémonie, n’a pas eu lieu cette année, dans la mesure où il avait été prévu qu’une remise des diplômes ait lieu désormais au niveau du collège doctoral. Malheureusement, il n’a pas été possible de mettre en œuvre cette cérémonie en 2013. Il informe le conseil que certaines ED ont conservé cette remise des diplômes (comme l’ED de Droit) et se demande s’il ne serait pas bon (même si le collège doctoral organise une telle manifestation pour l’ensemble des 12 ED de son périmètre) de la réintroduire en 2014.
Doctoral Meeting of Montpellier (DMM)

Cette manifestation scientifique organisée tous les ans par les doctorants avec l’appui financier et scientifique de l’école a eu lieu les 13, 14 et 15 mai. Les responsables de cette manifestation, M. Stéphan et S. Saïdi, en rendent compte au conseil. Elles signalent que la manifestation a accueilli près de 150 participants dont la moitié correspondant à des doctorants extérieurs à l’EDEG. Elle a comporté 3 sessions plénières (Pr M. Roland, Univ. Laval, Québec), Pr. H. Kemps, ENS Cachan, Pr A. Trannoy, Aix-Marseille Univ./EHESS), 15 sessions parallèles, 33 communications dont 19 par des doctorants étrangers. La langue du colloque était l’anglais. Le budget s’est élevé à 11 000 euros, l’EDEG participant à hauteur de 1 800 euros. Elles signalent que des collaborations entre certains doctorants de l’EDEG et certains doctorants étrangers ont pris naissance lors de cette manifestation. DS remercie M. Stéphan et S. Saïdi pour leur implication et salue la réussite de cette manifestation. Il rappelle qu’il leur faut à présent songer à leur succession pour 2014.

Journée Insertion professionnelle

DS rappelle que cette manifestation doit avoir lieu dans l’après-midi à 14 heures. Elle sera l’occasion d’une discussion autour des débouchés professionnels des docteurs dans le monde non académique avec une table ronde qui réunira d’anciens docteurs insérés dans des entreprises, des bureaux d’études ou des administrations (AREVA, IBM, BRL, Mairie). Les débats seront conduits par Thierry Blayac, le Chargé de mission « insertion professionnelle ». Interviendront également des enseignants-chercheurs et chercheurs pour évoquer les emplois dans l’enseignement supérieur ou les organismes de recherche publics (S. Michel, VP de la 5° section CNU, P. Sentis, 6° section CNU, J-M. Salles, CNRS).


  1. Les statistiques 2012-2013

DS commente les tableaux des effectifs distribués :

  1. doctorants 2012-2013 : effectif global : 167 / ventilés par discipline : Economie : 78 (47%) / Gestion : 89 (53%) / ventilés par établissement d’inscription : UM1 : 95 (57%) / SA : 43 (26%) / UM2 : 29 (17%) / par année d’inscription : 1° année : 48 / 2° année : 38 / 3° année : 39 / 4° année : 32 / 5° année : 9 / 6° année : 1 / par unités de recherche : MRM : 69 / LAMETA : 48 / MOISA : 35 / ART-DEV : 7 / INNOVATION : 7 / G-EAU : 1

  2. nombre de thèses soutenues en 2012 : 26

  3. encadrement des thèses 2012-2013 (total HDR : 109 / HDR « actifs » : 63 / co-encadrants non HDR : 35 / encadrants ventilés par unités de recherche).

DS relève que l’effectif de l’école s’est stabilisé autour de 170/180 depuis 2008 (pour mémoire les effectifs avoisinait les 200 auparavant). Il informe le conseil que le nombre moyen de thèses encadrées par HDR « actif » est aujourd’hui de 2,6. Ce qui est satisfaisant. La politique de contrôle de ce paramètre menée ces dernières années se révèle payante. Reste encore quelques exceptions : 8 HDR dirigent ou co-dirigent entre 6 et 8 thèses, 1 HDR en dirige 9. G. Naro intervient pour signaler que ce qui compte au final est l’efficacité de l’encadrement (durée de la thèse limité à 4 ans au maximum, emploi correspondant à un niveau doctorat à l’issue de la soutenance dans un délai raisonnable). DS indique qu’il partage totalement cette position : il convient d’appliquer avec discernement le critère de limitation du nombre des thèses encadrés. S. Thoyer demande s’il est possible de préparer sa thèse à mi-temps. DS répond que cette question peut renvoyer à l’idée d’un doctorat « professionnel » ? Cette question doit être à l’ordre du jour de la prochaine réunion des directeurs d’ED Eco-Gestion en septembre, dont il a l’initiative. Il sait qu’elle était également étudiée par les juristes.


  1. Les concours CD 2013


DS informe le conseil que les établissements financeront cette année 8 CD (5 UM1 / 2 UM2 / 1 SA). Un CD supplémentaire sera financé conjointement par UM1 et le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier (programme « vieillissement en bonne santé » : 2 CD pour l’ED Biologie-Santé et 1 CD pour l’EDEG). 31 sujets ont été proposés par les unités de recherche (MRM : 12 / LAMETA : 11 / MRM : 5 / ART-DEV : 1 / G-EAU : 1 / INNOVATION : 1). Un appel à projet a été lancé pour le CD UM1/CRHU : un seul sujet a été communiqué [information postérieure à la date du conseil : 1 CD supplémentaire Agglo/UM1 est également prévu].

Tous les sujets sont affichés sur le site de l’école.

Les modalités du concours restent inchangées par rapport aux années précédentes. L’audition des candidats devrait avoir lieu le 13 septembre.

DS rappelle que le Labex Entreprendre propose cette année 3 CD ; l’audition des candidats est prévue le 6 septembre.

Il rappelle que le jury qui attribue les CD lors de ces deux concours a la même composition : il est présidé par le directeur de l’ED et comprend le directeur adjoint de l’école, le directeur et le président du CS du Labex, les directeurs des 4 unités de recherche (d’au moins 10 HDR) (ou leur représentant).

DS rappelle que le concours est largement ouvert : tous les ans, de nombreuses candidatures extérieures aux établissements rentrant dans le périmètre de l’ED et plusieurs candidats étrangers. F. Lasch indique qu’il convient de faire la différence entre les candidats francophones et les autres. DS répond que des étudiants non francophones candidatent chaque année : ils peuvent s’exprimer et présenter le papier de recherche en anglais.


  1. Dossier d’évaluation AERES


DS rappelle que l’évaluation AERES de l’EDEG devrait avoir lieu début 2014 [information postérieure à la date du conseil : 25,26 et 27 mars 2014]. Il a préparé le bilan, et Patrick Sentis (qui devrait lui succéder) s’est chargé du projet.

Il commente le bilan en rappelant la bonne évaluation globale de l’école lors de la dernière évaluation (A+) mais aussi les points que le comité d’évaluation suggérait toutefois d’améliorer : (i) dispositif administratif d’appui à l’école (ii) ouverture internationale (iii) suivi de l’insertion professionnelle des docteurs. Ces trois points ont fait l’objet d’une amélioration certaine ces dernières années. DS évoque ces améliorations.
Dispositif administratif. L’ED dispose depuis décembre 2010 d’un poste IATOSS à temps plein (catégorie C) fourni par l’Université Montpellier 1 pour assurer le secrétariat, celui-ci étant localisé dans les locaux de la Faculté d’Economie (site « principal » de Richter). Un relai est assuré sur les deux sites « secondaires » (La Gaillarde, Triolet) par les secrétariats des laboratoires qui y sont implantés. A partir de septembre 2013, l’ED disposera d’un bureau de direction spécifique, à proximité du bureau de la secrétaire.
Ouverture internationale. (i) La proportion de doctorants étrangers au sein de l’EDEG oscille entre 40 et 50%. (ii) L’école dispose d’un Chargé de mission pour l’ouverture internationale et européenne, qui travaille en relation étroite avec les Services de relations internationales des établissements et le PRES. Il participe à de nombreuses réunions internationales, notamment celles du Groupe de Coimbra. Il a également participé en décembre 2010 à une mission en Chine (présentation de l’école dans plusieurs universités chinoises). (iii) L’EDEG a reçu en juin 2009 la visite d’une délégation de directeurs d’ED du Maroc (universités Rabat, Tétouan, Settat, Mohammedia), qui a amorcé une collaboration avec ces écoles de création récente. Par ailleurs, après de premiers contacts pris en juin 2011, une Convention de coopération est actuellement en cours de signature avec le réseau des Universités de l’Afrique sub-saharienne francophones (NPTCI) (Dakar, Burkina Fasso, Cameroun, Bénin, Côte d’Ivoire, République du Congo, Gabon). La convention a été signée par les établissements français et le CIRAD ; elle est en cours de signature au niveau des établissements africains. En ce qui concerne le Canada, des discussions sont engagées avec l’université de Sherbrooke pour instaurer une collaboration entre l’EDEG et le nouveau programme de doctorat de cette université (notamment, accueil réciproque de doctorants). Un premier séminaire réunissant des enseignants-chercheurs et des doctorants des deux pays a eu lieu les 26-27 et 28 juin 2013. (iv) Dans le cadre du programme ERASMUS, l’ED s’est chargée d’informer les doctorants sur les possibilités de mobilité offertes par les Bourses AVERROES. Plus récemment l’ED est impliquée dans le programme ERASMUS MUNDUS : à ce jour, implication dans le programme SIGMA avec l’Europe centrale et dans le programme PANACEA avec la zone Asie (via UM2) ainsi que dans le programme AGTRAIN avec l’Afrique, l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Sud (via SupAgro). Par ailleurs, dans le cadre du PRES, un projet de programme TEMPUS d’échange de doctorants avec les Pays du Maghreb est en cours (pilote : UM3). (v) En relation avec les Services des relations internationales des établissements, l’EDEG gère les thèses en cotutelle internationale (23 en 2012-2013). Parmi les principaux pays concernés figurent les pays d’Europe du Nord (Suède, Pays-Bas, Danemark), d’Europe du Sud (Espagne, Italie), d’Afrique (Algérie, Maroc, Tunisie, Sénégal, Burkina-Faso) ou encore l’Inde et la Thaïlande. (vi) Entre 3 à 4 Professeurs étrangers sont invités chaque année par UM1 dans le domaine économie-gestion. Ils interviennent notamment dans le cadre des cours dispensés par l’école (10h chacun). (vii) Depuis septembre 2012, l’EDEG amis en place une aide à la mobilité internationale pour les doctorants. Les déplacements des doctorants pour participer à des séjours scientifiques de moyenne durée (deux à trois semaines) peuvent être financés en partie par l’école qui complète le financement des équipes d’accueil ou sur fonds personnels (un budget prévu de 4000 € a dû être ramené à 1700 € en raison de la restriction du budget de l’école en 2013). La procédure ne se révèle pas facile à mettre en place d’un point de vue administratif car l’école ne peut rembourser les doctorants que sur facture (difficile pour le logement). L’aide à la mobilité internationale reste assurer très largement par les unités de recherche (notamment pour la participation à des manifestations scientifiques à l’étranger).

Suivi du devenir professionnel des docteurs. Les résultats de l’insertion des docteurs proviennent de deux sources d’information croisées : (i) les renseignements fournis par les docteurs eux-mêmes via l’ADUM et validés par l’ED chaque année (ii) les informations transmises par les directeurs de thèse et les unités de recherche. Cette information, même si elle n’est pas exhaustive (tous les docteurs ne renseignent pas l’item concerné – ou le renseigne de manière incomplète – et tous les directeurs de thèse ne connaissent pas le devenir professionnel de l’ensemble de leurs docteurs), donne toutefois une image correcte des débouchés professionnels des docteurs en économie et gestion issus de l’EDEG. Dans le cadre de la préparation du Bilan de l’EDEG, un effort a été entrepris pour utiliser au mieux la première source d’information en distinguant en particulier les financements au cours des 3 premières années de la thèse de celui de la 4° année et en définissant de manière plus fine les débouchés professionnels par rapport à la nomenclature retenue jusqu’ici. D’un autre côté, l’EDEG encourage les laboratoires à faire remonter régulièrement les informations relatives au devenir professionnel des docteurs en sollicitant plus particulièrement les directeurs de thèses qui disposent souvent d’une information privilégiée via les contacts qu’ils peuvent conserver avec leurs anciens doctorants. Pour la préparation du Bilan de l’ED au cours de la période qui va du 1/01/2009 au 30/06/2013, l’EDEG a contacté tous les HDR concernés par des soutenances de thèse au cours de cette période pour qu’ils transmettent les informations en leur possession (nature du financement des thèses sur toute la durée de la thèse, devenir professionnel des docteurs dans l’année suivant la soutenance puis trois ans après la thèse). La grande majorité des directeurs de thèse concernés a collaboré en fournissant toutes les informations dont ils avaient connaissance. Un travail de recension est en cours. Les résultats de cette étude statistique (qui remontera jusqu’en 2005) sera largement diffusé.
J-M. Boisson demande si tous les établissements (et toutes les composantes) bénéficient chaque année de professeurs invités qui participent aux enseignements de l’EDEG. DS lui répond que, jusqu’à présent, seuls les professeurs invités affectés à la faculté d’économie interviennent. C’est effectivement un point sur lequel il faudra revenir. Ponctuellement, des enseignants-chercheurs étrangers invités par des unités de recherche interviennent également dans la formation.

Concernant les formations dispensés par l’école, deux doctorant interviennent : M. Bakkour (SA) et Y. Ben Tahar (UM1). Ils indiquent qu’ils ont effectué un sondage sur 19 étudiants (essentiellement des doctorants en gestion). La moitié se déclare insatisfait du contenu de certaines formations, soit le niveau est trop basique, soit trop avancé (pour les gestionnaires). Ils relèvent également une forte demande pour augmenter le volume horaire du cours de « méthodes qualitatives en gestion », qui en l’état ne fait que survoler les éléments abordés. Ils regrettent enfin qu’il n’y ait pas de cours de langues. DS remercie les doctorants pour leur initiative. Il répond à plusieurs niveaux : (i) il est prévu pour les doctorants qui ne possèderaient pas les bases dans certains modules de pouvoir suivre les cours correspondant en master 2 (ii) il faudra certainement prévoir d’offrir deux cours de méthodologie qualitative pour les gestionnaires. Une réflexion générale sur la maquette des formations est prévue en 2014 (iii) il existe des cours d’anglais dispensés par le collège doctoral. Il remarque enfin que la représentativité de l’échantillon de doctorants qui ont répondu est faible (moins du quart des doctorants en 1° et 2° année).


  1. Proposition de la nouvelle équipe de direction

Suite à la cessation d’activité du directeur à compter du 1°septembre 2013, c’est le directeur adjoint, Patrick Sentis, qui assurera l’intérim jusqu’au 31 décembre 2014. Il sera secondé par Philippe Mahenc, qui est candidat pour faire partie de la prochaine équipe de direction avec Patrick Sentis lors du contrat 2015-2019.

Patrick Sentis et Philippe Mahenc (invité au conseil) présentent leur candidature comme directeur et directeur adjoint respectivement.
Patrick Sentis (PS). Doctorat de Gestion à Montpellier. Agrégation de Gestion en 2001. Nommé Professeur à l’université du Havre. Mutation à Montpellier 1 (Faculté AES) en 2003. Directeur adjoint du GESEM. A l’origine de l’habilitation (avec Philippe Aurier) du CR2M (premier laboratoire co-habilité entre UM1 et UM2). Membre du comité de direction de MRM. Remplacement de Jean-Laurent Viviani comme DA de l’EDEG (suite à la mutation de ce dernier).
Philippe Mahenc. Doctorat d’Economie à Toulouse. Agrégation d’Economie. Professeur à l’université de Perpignan où il dirige le JEREM. Mutation à l’université de Montpellier 1 où il intègre la faculté d’économie et le LAMETA.
Présentation du projet pour le contrat 2015-2019 

PS salue l’énorme travail réalisé par DS. Il se situera dans sa continuité. Quelques points particuliers :

  1. L’international. Un gros travail a déjà été réalisé par J-M. Boisson. Il continuera à encourager l’ouverture internationale via le DMM, les Bourses internationales, les co-tutelles, l’invitation de professeurs étrangers, la finalisation du site en anglais

  2. Les formations. Les demandes émanant des doctorants seront prises en compte. Un audit sera mis en place concernant la satisfaction des doctorants. Une certaine rotation des enseignements est certainement à prévoir. Il confirme que dès la rentrée prochaine une large réflexion sera menée sur ces formations

  3. Les moyens financiers. Les moyens financiers de l’école devront retrouver le niveau qu’elles avaient avant 2013 (soit environ 50 000 euros). Les facultés ou instituts seront sollicités pour prendre à leur charge les dépenses afférentes aux enseignements

  4. Le périmètre de l’école. Compte tenu de l’intégration de l’université de Perpignan comme tutelle de certaines unités de recherche, il faudra solliciter sa co-habilitation pour l’EDEG. Ce qui devrait conduire à des modifications de la composition du conseil et du bureau de l’école.

  5. L’émergence d’un pôle rassemblant les économistes et les gestionnaires. L’EDEG devra poursuivre la réflexion engagée par DS sur l’opportunité de constituer un pôle de site Economie-Management, rassemblant l’ensemble des laboratoires menant des travaux dans les domaines de l’économie et de la gestion, les différents établissements et les divers organismes de recherche concernés sur le site de Montpellier, voire au-delà au niveau régional (à l’image des pôles Chimie « Balard », Biologie-Santé « Rabelais »…).

  6. La gouvernance de l’école. La structure de l’équipe de direction sera conservée : un directeur adjoint, deux chargés de mission (« Ouverture internationale et européenne », « Insertion professionnelle »). Philippe Mahenc a été sollicité comme directeur adjoint (il assurera également l’intérim dans cette fonction jusqu’au 31 décembre 2014, à sa place). Des initiatives sont engagées pour remplacer Jean-Marie Boisson et Thierry Blayac à partir de 2015. Daniel Serra sera professeur émérite à compter du 1° septembre 2013. PS propose de le nommer directeur honoraire de l’école, compte tenu de la forte implication dont il a témoigné dans cette fonction depuis 2006. Il pourra ainsi faire bénéficier de son expérience la nouvelle équipe de direction.



DS remercie Patrick Sentis et Philippe Mahenc. Il se dit très honoré de la distinction qui lui est attribué. Il contribuera à aider la nouvelle direction dans sa tâche lorsqu’il sera sollicité.
S’agissant de l’émergence d’un pôle de site rassemblant les économistes et les gestionnaires évoqué par PS, il rappelle l’historique récent des procédures mises en place pour conduire à la fusion entre l’université Montpellier 1 et l’université Montpellier 2 au 1° janvier 2015, en insistant sur la dimension recherche. Un certain nombre de Comité thématique d’établissement (CTE) ont été définis. Constatant la séparation entre l’Economie et la Gestion, il a effectivement pris l’initiative de rassembler ces communautés afin de les sensibiliser aux risques que pouvaient leur faire courir cette séparation dans l’université fusionnée. Les évènements récents (élection de représentants doctorants au CTE Gestion à UM2) le confortent dans son anticipation de l’évolution de la structuration de la recherche dans la nouvelle université (UM1/UM2). Ces CTE seront de fait la déclinaison dans l’université des pôles de site. Les économistes et les gestionnaires ont ainsi un intérêt évident à se rassembler pour témoigner de leur potentiel de recherche et assurer une meilleur lisibilité des disciplines au niveau régional.
La candidature de la nouvelle équipe de direction de l’EDEG est mise au vote. L’ensemble des 18 votants se déclare favorable à la candidature de Patrick Sentis et Philippe Mahenc.



  1. Thèses labellisées « Chaire UNESCO »


Le professeur Jean-Louis Rastoin (invité au conseil) présente le projet de thèses labellisées « Chaire UNESCO ». Il rappelle que Montpellier a obtenu la première chaire sur la sécurité alimentaire (septembre 2011). Il s’agit d’une problématique pluridisciplinaire et internationale : 20 masters, 12 UMR, 3 groupements (Agropolis International, Système alimentaire localisé, MSH de Montpellier), 35 universités et 21 pays étrangers sont concernés. L’UNESCO délivre des labels au niveau L/M/D et décerne des prix pour les étudiants. A l’école SupAgro de Montpellier, un master ter est labellisé. L’objectif du label est de contribuer à la visibilité internationale des formations et à favoriser l’insertion professionnelle des doctorants. Une commission aura pour rôle de juger de la pertinence des sujets de thèse des candidats. Seront concernées à Montpellier les ED EDEG, Droit et SIBAGHE.

DS remercie Jean-Louis Rastoin et se félicite de cette initiative qui contribuera à améliorer l’ouverture internationale de l’école.

La séance est levée à 12h40.

similaire:

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconLa réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 14 h

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconLa réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 9h00

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconLa réunion, présidée par le Directeur, Daniel Serra (DS), débute à 14h10

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconLa réunion, présidée par le Directeur de l’école, Patrick Sentis débute à 10h

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconLa réunion, présidée par le Directeur de l’école, Patrick Sentis (PS), débute à 10h

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconProces-verbal de reunion
«pot» délicieusement concocté par l’instance dirigeante, la réunion a débuté sous la présidence de Laurence Molines, qui ouvre la...

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconRéunion générale M1 Mardi 09/09-George V 9h-10h

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconRéunion de rentrée du centre social d’animations (lire p. 8) Maison...

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconLa réunion débute à 19h. 10
«Conseil de la charte» chargé du suivi, vœu concernant la passerelle Simone de Beauvoir

La réunion, présidée par le Directeur de l’école, Daniel Serra (DS), débute à 10h iconVenez découvrir le marché suisse !
«Pourquoi investir en Suisse ?» présenté par Daniel loeffler, directeur du Service de la promotion économique de Genève, et Stéphane...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com