Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l'usage





titreTable ronde 1 : Pourquoi et comment développer l'usage
page1/32
date de publication09.07.2017
taille0.7 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   32
COLLOQUE 2
LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS

L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR


Pourquoi et comment développer l'usage des Nouvelles

Technologies dans l'enseignement supérieur……………………………………………………….

Enseignants et étudiants, usagers des technologies de l'informatique

et de la communication (2 tables rondes)……………………………………………………………..

Formation ouverte et à distance : nouveaux publics et nouveaux

modes d'apprentissage……………………………………………………………………………………………..

Formation ouverte et à distance et lien social…………………………………………………….

Les mutations des pratiques d'enseignement universitaire

à l'heure d'Internet………………………………………………………………………………………………….




TABLE RONDE 1 : Pourquoi et comment développer l'usage

des Nouvelles Technologies dans l'enseignement supérieur

J.-F PERRET

Communication pédagogique médiatisée et

enseignement universitaire : étude de cas………………………………….

E. UYTTEBROUCK, A. COHEN, S. LUSALUSA, F. D'HAUTCOURT

L'expérience de l'Université virtuelle à l'Université

Libre de Bruxelles : état des lieux……………………………………………….




UTILISATIONS PEDAGOGIQUES D'UN FORUM DE DISCUSSION ELECTRONIQUE. EXPERIENCES EN COURS1
Jean-François PERRET, Dorothée THEVENAZ

Centre NTE "Nouvelles Technologies et Enseignement"

Université de Fribourg (Suisse)

1 Introduction
1.1 Objectifs poursuivis

1.2 Des pratiques de communication encore exploratoires

1.3 Le dispositif de communication

1.4 Les forums de discussions analysés
2 Observations
2.1 Présentation et structuration des forums par les animateurs

2.2 Nombre de participants

2.3 Nombre de message postés

2.4 Nature des échanges

2.5 Contenu des échanges

2.6 Interventions de type "relance" par les animateurs
3 Discussion des résultats
3.1 Une situation de communication encore peu familière

3.2 Animer un forum: une tâche nouvelle
4 Conclusions
Annexes

1 Introduction

Au sein de l'enseignement universitaire, les possibilités de communication didactique médiatisée qu'offrent actuellement les technologies de l'information et de la communication (TIC) font l'objet d'un intérêt croissant; les expériences se multiplient, de nombreux projets sont actuellement en élaboration. Ces développements rapides et récents se sont trouvés facilités par les conditions d'accès aux services de l'internet dont bénéficient aujourd'hui les étudiants. Cette évolution est sans doute destinée à se poursuivre avec le développement des connexions à l'internet depuis leur domicile, connexions actuellement encore peu fréquentes.

La communication médiatisée par ordinateur ouvre tout un champ de réalisations possibles pour de multiples utilisations didactiques. Dans la diversité des projets mis en oeuvre, quelques axes principaux peuvent être toutefois distingués selon que l'accent est mis sur les interactions asymétriques de type "tutoring", avec une attention particulière aux tâches de guidance, de médiation2, d'accompagnateur-organisateur3 et aux conduites de questionnement et de demande d'aide de la part des étudiants4, ou sur les interactions horizontales lorsque l’instauration de situations d'apprentissages collaboratifs entre apprenants est privilégiée (O'Malley 1995; Hansen 1999).

Une autre dimension de classification porte sur le degré de « mise à distance » d’une offre de formation, mise à distance qui n'est certes pas que géographique ou topologique, mais qui recouvre, comme l’analyse Bernard (1999) une pluralité de distances (sociales, culturelles, technologiques) souvent encore à « apprivoiser » selon l'expression de Jacquinot (1993).

Par rapport à cette dernière dimension, les attentes à l'égard de la communication pédagogique médiatisée s’inscrivent dans des modèles de communication qui tentent de répondre à des besoins et des contraintes différents. Nous distinguerons schématiquement deux cas de figure.

Le premier modèle vise une mise à distance de certains enseignements sous la forme de cours "online". L'intention est alors de mettre à disposition des étudiants un accès directe à un matériel de cours, sur support informatique, conçu pour un travail indépendant, ainsi que des possibilités de communication électronique pour l'accompagnement du travail d'étude, (sans exclure toutefois certains temps de regroupement en situation présentielle). Les dispositifs de ce type se situent dans le prolongement directe des pratiques classiques de l'enseignement à distance; ils s'adressent à des étudiants intéressés et prêts à adopter cette modalité d'étude, du moins pour une part de leur cursus. Plusieurs expériences recensées par Berge & Collins (1995) dans leur ouvrage: "Computer Mediated Communication and the Online Classroom" dont le troisième volume est consacré à l'enseignement supérieur relève de cette catégorie. En Suisse, le projet "Classroom 2000" concernant la formation continue des ingénieurs est typiquement de cette nature (Delley, 1998). Le projet de développer un Campus Virtuel Suisse s'inscrit également dans cette visée; l'objectif est de favoriser le déploiement d'une offre de cours "online" en vue du grand "marché de la formation" que d'aucuns pensent aujourd'hui en émergence.

Dans le deuxième modèle, la communication médiatisée vient appuyer le déroulement d'un cours conventionnel par des possibilités complémentaires de questionnement et de discussion électronique. C'est dans cette perspective que l'on peut situer notamment les travaux de Light & Light (1999), Light, Colbourn & Light, (1997), ou la recherche de Kirkley & al. (1998), ainsi que plusieurs expériences relatée dans l'ouvrage de Bonk & King (1998). Ce n'est pas ici une mise à distance radicale des activités d'études qui est visée mais plutôt une recomposition des temps de communication directe et des temps de communication médiatisée. Une des question de recherche est alors de savoir pourquoi et comment, sur un même site de formation, les partenaires concernés investissent ou non les moyens de communication électroniques mis à leur disposition.

Les expériences présentées dans le présent rapport, relèvent de ce dernier cas de figure. Notre intention est de rendre compte des expériences d'interactions didactiques médiatisées (par le biais de forums de discussion) conduites au sein de l'Université de Fribourg au cours de l'année académique 1998-1999, et de donner un aperçu de leur prolongement actuel (1999-2000).

L'introduction d'un premier forum de discussion spécifiquement dédié à un cours avait fait l'objet d'une expérience pilote. Nous avions alors documenté cette expérience de manière détaillée (Perret et al. 1998). A la suite de cette première réalisation, il y a eu extension de l'expérience. Le Centre NTE a en effet proposé aux enseignants qui le souhaitaient, l'ouverture de forums de discussion leur permettant de disposer ainsi d'un espace de communication médiatisée entre enseignants et étudiants. En début d'année académique 1998, une quinzaine de forums ont ainsi été ouverts5.

Comme nous le verrons plus loin, les buts poursuivis par chacun présentent des caractéristiques propres. Cependant, il est possible de dégager les intentions générales qui sous-tendent ces expériences et qui motivent leurs initiateurs.

1.1 Objectifs poursuivis

D'une manière générale, ce qui est attendu des possibilités de communication didactique médiatisée au sein d'une université est une contribution au maintien voire au développement de la qualité de la formation, tout particulièrement dans les disciplines qui touchent un nombre croissant d'étudiants. Les outils de communication médiatisée sont alors perçus comme une opportunité de créer un espace d'interactions didactiques favorisant chez les étudiants la prise de parole, le questionnement, la réflexion, le débat, la collaboration, qui sont toutes des démarches essentielles pour une formation universitaire.

L'intention poursuivie est ainsi de renforcer un encadrement pédagogique devenu dans bien des cas insuffisants, pour des raisons budgétaires. Les problèmes soulevés par l'augmentation de la taille des groupes d'étudiants dans l'enseignement universitaire ont fait l'objet d'études systématiques qui ont permis d'identifier chez les étudiants une série de difficultés liées notamment à la difficulté de saisir les visées d'un enseignement, au manque de points de repère sur le travail à entreprendre, sur les progrès effectués, au manque de possibilités de discussion, à la motivation aux études, etc. (Gibbs et Jenkins, 1992; Leclercq, 1998).

Face à ce constat, l'enjeu est de savoir aujourd'hui dans quelle mesure, et de quelle manière, le développement d'une communication didactique médiatisée peut apporter des réponses intéressantes.

1.2 Des pratiques de communication encore exploratoires

Les forums de discussion ouverts à l'automne 1998 à l'attention des enseignants intéressés et de leurs étudiants ont été instaurés avec différentes idées quant à l'usage qui en serait fait. Pour la quasi totalité des enseignants intéressés, il s'agissait d'une démarche nouvelle qui se voulait par conséquent exploratoire. Nous aurions pu laisser sous silence ce temps d'essais et de tâtonnements dans l’attente que des pratiques éprouvées et viables se cristallisent, pour rendre compte de résultats probants. Si nous jugeons utile de nous arrêter à l'examen de ces tentatives exploratoires, c'est qu'elles nous offrent l'occasion de mieux saisir comment de nouvelles pratiques se construisent et en particulier comment se négocie entre partenaires l'utilisation de ce nouvel espace d'interaction que constitue un forum de discussion. Le caractère encore ouvert et parfois bien incertain des utilisations préconisées permet de comprendre d'autant mieux (un peu comme sous une loupe grossissante) comment se construit une signification partagée des opportunités de communication didactique médiatisée.

Dans ce processus où se jouent à la fois l'émergence de nouvelles pratiques et leur interprétation par les partenaires, nous porterons aussi une attention particulière au rôle des personnes (enseignants et assistants) impliquées dans l'animation de ces espaces de communication médiatisée. Il s'agit là de rôles nouveaux qui font tantôt appel à des tâches d'enseignement, de médiation, de tutoring, de scaffolding, d'accompagnement, de coaching, de conseil ou encore de dépannage.

1.3 L'outil de communication utilisé

L'outil de communication utilisé est un forum de discussion intitulé "WebBoard". Cet outil a été choisi et adopté par le Centre NTE en raison de son utilisation relativement simple pour les usagers et les fonctionnalités intéressantes qu'il offre notamment dans la gestion des accès, le classement des messages et des thèmes de "conférences". Comme presque tous les forums, il se présente en deux grandes fenêtres; celle de gauche montre la liste des messages envoyés et celle de droite, le contenu des messages sélectionnés dans la liste.

Un ensemble d'indications concernant ce forum de discussion et en particulier les différentes possibilités d'en gérer et d'en contrôler l'accès ont été mises à disposition des personnes intéressées sur le site-web du Centre NTE, à l'adresse: http://iiufpc01.unifr.ch/nte/forums.asp. Une copie de ces indications se trouve en annexe A du présent rapport.

Concernant les modalités d'inscription et de contrôle de l'accès aux forums, la procédure retenue a généralement consisté à demander aux étudiants de s'inscrire eux-mêmes sur le ou les forums qui les concernent. Dans quelques cas, les étudiants ont eu la possibilité d'adopter comme nom d'utilisateur un pseudonyme, mais dans la plupart des cours, les étudiants étaient tenus de s'inscrire sous leur propre nom. La figure ci dessous montre comme se présente à l’écran un forum avec WebBoard:



1.4 Les forums de discussions analysés

La présente étude porte sur 14 forums6 liés à des cours dans les domaines du droit (8 forums), de la médecine, de la psychologie, de la pédagogie (2 forums), de l'informatique de gestion, ou encore de la gestion d'entreprises. La plupart de ces forums ont été ouverts dans le courant du mois d'octobre 1998, soit au tout début de l'année académique. Quelques-uns l'ont été plus tard. L'un d'entre eux a été mis a disposition des étudiants pour le deuxième semestre (dès le mois d'avril 1999). Notre analyse porte sur les messages qui se sont échangés jusqu'au mois de septembre 1999).

Notons encore que le présent rapport ne rend pas compte de l'ensemble des expériences en cours. Nous ne procéderons pas ici à l'analyse de deux situations de communication médiatisée quelque peu différentes mises en oeuvre également dans l'année 1998-1999.

La première de ces expériences concerne un dispositif de communication par e-mail initié dans le cadre de l'institut Pratique de Français en collaboration avec une enseignante de l'Université de Milan. Ce projet a permis à des étudiants de Fribourg, qui perfectionnent leur connaissance du français juridique, d'entrer en contact avec des étudiants de Milan engagés dans une formation analogue. Une communication électronique entre les deux groupes a été animée par les enseignantes concernées, autour de différents thèmes de droit comparé.

Le deuxième projet a été lancé dans le cadre de la formation des maîtres de l'enseignement secondaire. L'idée était ici de proposer un moyen de communication permettant à ces étudiants confrontés à leur premier stage de soulever et de discuter toute question pédagogique liée à la conduite d'une classe. Cette fonction particulière d'un forum de discussion a rencontré un large échos, puisque près de 400 messages ont été échangés durant les quatre semaines de stage.

En raison de leur intérêt tout particulier, ces deux expériences (qui se poursuivent actuellement) feront chacune l'objet d'un rapport spécifique.

2 Observations
Nous examinerons successivement:

- la manière dont les forums sont présentés et structurés par les modérateurs

- le nombre de participants chaque fois concernés

- le nombre de message postés

- la dynamique des échanges au sein des forums

- le contenu des échanges

- les interventions de type "relance"
2.1 Présentation et structuration des forums par les modérateurs

2.1.1 Des messages introductifs

Les visées des modérateurs telles qu'elles s'expriment dans les messages de bienvenue sur les forums sont de différentes natures, il est nécessaire de s'y arrêter. L'intention la plus fréquente est d'ouvrir un espace qui permet à chaque étudiant de poser des questions, d'exprimer son point de vue, d'apporter aussi des réponses. Cet espace virtuel est alors désigné comme un complément aux lieux habituels d'enseignement. L'accent est mis sur la facilitation des échanges; comme l'exprime un modérateur: Avec la participation de tout le monde, ce Forum peut rendre possible une discussion stimulante et un échange d'informations rapide et facile. Les étudiants sont alors responsabilisés dans les termes suivants: Ce Forum de discussion est une expérience, sa qualité (et sa continuation) dépend de l'utilisation que vous en faites. Je vous invite donc cordialement de participer à ce colloque virtuel, de faire part de vos questions, idées, informations intéressantes ou de vos sujets de dispute.

La volonté de valoriser les échanges horizontaux entre étudiants peut encore être plus explicite: Jeder Studierende hat die Möglichkeit, Fragen und Probleme aufzuwerfen, die von den andern Forumsteilnehmern beantwortet werden. Der Lehrstuhl schaltet sich nur ausnahmsweise in die Diskussion ein.

Le caractère ouvert et libre des échanges attendus est aussi souligné dans la présentation du forum consacré à l'hypertension: Welcome to the Blood Pressure Measurement Forum on the Hypertension Homepage. This is an unmoderated discussion site for all of you interested in accurate and reliable BP measurement.(...) Please, do not hesitate to express your views on BP measurement and take actively part in the discussion. The forms for an online survey on BP measurement will soon be available on the Hypertension Homepage. Revisit this site for news !

Dans d'autres cas, l'accent est mis sur l'opportunité offerte de questionner plus particulièrement les enseignants: Si vous n'avez pas eu l'occasion de poser une question durant le cours ou que l'assistant présent durant les heures d'exercices n'a pas pu vous répondre, cette conférence vous permet de poser des questions sur la matière du cours.

D'autre forums poursuivent des buts quelque peu différents. Ils visent tantôt à adresser des questions et des tâches aux étudiants, ou encore à recueillir les réponses élaborées, les travaux réalisés ou encore à transmettre la synthèse d'un débat. Un forum est également utilisé pour indiquer aux étudiants des ressources complémentaires (textes ou adresses de sites-web). Un forum est également présenté comme un moyen privilégié de transmission d'informations organisationnelles et administratives relatives à un cours.

Voici un exemple de présentation des intentions multiples qui peuvent présider à l'ouverture d'un forum:

Bienvenue! Vous êtes au forum de discussion du cours Comptabilité de Gestion. Ce forum a été instauré spécialement pour les étudiants qui suivent ce cours. Il a pour objectif de favoriser le contact entre les étudiants et le Séminaire de Contrôle de Gestion, entre les étudiants, moi-même - le chargé de cours - et mes sous-assistant/es, mais aussi entre vous, les étudiants. En dehors du cours, le forum est le moyen par lequel on communique toutes les informations de nature organisationnelle /administrative. On y traitera également des questions sur la matière enseignée. Les informations de ce genre ne seront données que dans le cours et dans le forum. Il est donc recommandé de consulter le site régulièrement. C'est la participation active des étudiants qui va inspirer de la vie à ce forum. J'aimerais donc vous encourager à poser des questions et/ou à répondre aux sujets relevés par vos collègues. J'espère qu'un échange d'informations intéressantes va se développer. Les questions concernant le forum de discussion peuvent être posées soit directement au forum soit à moi par email. En attendant d'entamer des discussions captivantes… à bientôt

Une semaine plus tard, sur le même forum, des précisions sont encore apportées concernant l'utilisation qui va être faite du forum au cours de périodes bien délimitées:

Petites explications sur le déroulement du Forum:

Nous allons vous proposer cinq périodes où les discussions concerneront des thèmes précis et seront plus intensives. Le reste du temps sera consacré aux questions générales venant de votre part.

Plus pratiquement, cela signifie:

25.01-1.02. le calcul du coût de revient

22.03.-29.03. la comptabilité par activité

19.04.-26.04. la comptabilité avec coûts planifiés

17.05.-24.05. les situations de décision

Durant ces périodes, nous vous proposerons des questions théoriques, des exercices, des répétitoires, des réponses à vos demandes, des compléments d'informations, sur le cours ou sur les exercices, et autres...

Nous espérons que ce site interactif vous intéressera et que vous prendrez une part active à nos discussions.

Notons que toutes les visées n'ont pas toujours été formulées d'entrée de jeu par des messages introductifs tels que ceux repris ci-dessus. Ces messages se limitent quelque fois à souhaiter la bienvenue sur le forum et à donner par exemple un code de conduite à respecter sur un forum. Certaines visées ont pu aussi être présentées oralement, lors d'un cours, ou être encore explicitées sur le site-web du cours, site auquel les étudiants sont alors renvoyés.

C'est par exemple le cas sur le site web d'un cours de droit où les objectifs visés sont présentés aux étudiants de la manière suivante:

La création de ces deux forums de discussion est destinée, dans un premier temps, à atteindre les buts suivants:

- offrir la possibilité de poser des questions à distance et en dehors du cadre —

nécessairement limité — du cours et des exercices;

- fournir, au besoin, des compléments aux explications données lors du cours et des exercices;

- favoriser la collaboration et la discussion scientifiques entre les étudiants;

- familiariser les étudiants à l'utilisation des nouvelles technologies d'enseignement (NTE) et, plus généralement, à l'outil informatique.

Cette liste n'est pas exhaustive. Le projet se veut en effet aussi ouvert que possible. Il n'est pas exclu qu'il puisse également être mis au service d'autres buts: discussions sur un sujet précis, tests de connaissances, évaluation périodique de l'enseignement, etc.
2.1.2 Des conférences différentiées

Toujours sur la question des intentions poursuivies, il est intéressant de prêter attention aux différentes manières dont les forums ont été structurés. Cette structuration en plusieurs "conférences" (rubriques distinctes renvoyant à des fonctions distinctes) est un indicateur qui reflète indirectement les buts poursuivis. La création de conférences (ou sous-forum) est gérée librement par les modérateurs eux-mêmes à partir de l'option "Conference Profile" que propose le dispositif WebBoard.

Le découpage le plus fréquent revient à adjoindre à la Conférence générale initialement prévue par le système, différentes sous-conférences consacrées à telle ou telle chapitre d'un cours. La préoccupation est ici de mettre d'emblée de l'ordre dans les messages échangés, en les organisant selon leur contenu. Mais on trouve également d'autres rubriques correspondant à d'autres fonctions: fournir des documents complémentaires (anciens examens, ressources, références, exemples, ...); des exercices, offrir la possibilité de régler des problèmes divers, (administratifs, techniques, organisationels); apporter des supports techniques; ou encore transmettre des informations générales.

La diversification et l'explicitation des catégories structurant l'espace d'un forum tend à répondre à un besoin que nous avions identifié lors de l'expérience pilote susmentionnée et qui nous avait conduit à la recommandation suivante: "Les différentes fonctions qu'un forum est susceptible de remplir en cours d'année gagneraient à être explicitées de manière à ce que les étudiants perçoivent plus facilement les différents types d'appui qu'ils peuvent en tirer (aide à la résolution d'exercices; clarification d'une question de cours; obtention d'un complément d'information; recherche collective d'une solution; demande d'avis; débat; ...). De ce point de vue, l'expression "forum de discussion", utilisée au sens technique du terme, paraît trop restrictive pour couvrir l'ensemble des fonctions qu'offre un tel dispositif, il pourrait même induire l'idée, pour un non initié, que c'est un lieu où l'on discute (au sens courant du terme, proche de bavardage) et non où l'on étudie, travaille, collabore et où se transmettent des documents" (Perret et al. 1998).

2.2 Nombre de participants

Le nombre d'étudiants concernés par chacun des cours (ou séminaires) varie beaucoup d'une discipline à l'autre, ce qui se traduit par des effectifs d'inscrits sur les forums qui vont de 5 à 94 participants. Les effectifs des quatorze forums retenus ici pour l'analyse se distribuent ainsi (nous les avons classés par ordre croissant):


Forum No:

13

14

10

12

1

6

11

2

8

4

5

7

9

3

Effectif:

5

8

20

23

52

53

56

57

59

60

60

70

86

94

Intervenants

2

40%

7

86%

5

25%

14

61%

2

4%

4

8%

10

18%

3

5%

3

5%

4

7%

5

8%

5

7%

17

20%

6

6%


Par intervenants, nous entendons ici les étudiants qui prennent une part active sur un forum, en y laissant au moins un message en cours d'année. Leur nombre est relativement restreint, il correspond à près d’un quart des participants (24%). Les autres étudiants inscrits se limitent quant à eux à prendre connaissances des messages échangés. Pour chaque message, un compteur nous indique le nombre de fois qu'il a été lu. Ce nombre calculé automatiquement par le dispositif est certes souvent élevé, mais il est difficile à interpréter correctement puisque chaque inscrit, et en particulier le modérateur, peut être conduit volontairement ou non, à revenir plusieurs fois à la lecture du même message. Lors de l'expérience pilote mentionnée plus haut, une enquête par questionnaire avait toutefois confirmé qu'une grande partie des étudiants (plus de huit sur dix) prenaient connaissance des messages et trouvaient intérêt à cette consultation "passive". Nous n'avons pas de raisons de penser qu'il en va ici autrement.
2.3 Nombre de messages postés


Forum No:

13

14

10

12

1

6

11

2

8

4

5

7

9

3

Nombre de messages

7

53

40

78

3

7

81

8

12

7

10

19

145

22


La "fréquence des contributions verbales", pour reprendre l'expression de Light & Light (1999) varie beaucoup selon les forums, certains d'en eux ont été bien exploités, d'autres ont manifestement rencontré peu d'intérêt. Par intervenants, on dénombre en moyenne, selon les forums, 2 à 8 messages postés. Mais au sein d'un même forum, tous les participants ne sont bien entendu pas intervenus de la même manière. Par exemple, dans le forum 9 (cours d'informatique de gestion) les trois quart des questions viennent de six étudiants, un quart vient des 11 autres étudiants actifs.

Il est intéressant de constater que le nombre de messages n'est pas simplement proportionnel à l'effectif des étudiants concernés. L'hypothèse selon laquelle ce serait à partir d'une certaine masse critique (environ une centaine d'étudiants) qu'un forum trouverait vie n'est pas ici confirmée. Manifestement, ce facteur de "masse critique" n'est pas à considérer indépendamment du rôle attribué à un forum et de la manière dont il est animé.

2.4 Nature des échanges

2.4.1 Types d’interactions :

Pour saisir dans les grandes lignes la nature des interactions qui se sont déroulées sur ces forums, nous avons commencé par classer les messages en quatre grandes catégories selon qu'il s'agit d'une question, d'une information, d'une réponse ou encore d'interventions variées que nous avons classé comme "autres". Ce classement a été effectué pour trois groupes d'intervenants, professeurs, assistants, étudiants. Un premier classement des 484 messages est présenté dans le tableau suivant:





étudiants

professeurs

assistants

Totaux

Questions

98

10

11

119

Informations

50

39

51

140

Réponses

109

53

41

203

Autres

10

2

10

22

Totaux

267

104

113

484
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   32

similaire:

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Table ronde 1 : La découverte des études universitaires
«niçois», originaires de toute une académie, rencontrent souvent la «grande ville». Ce premier changement implique encore l’usage...

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Pourquoi développer l’investissement socialement responsable sur...

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Pourquoi développer l’investissement socialement responsable sur...

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Atelier 2 table ronde innovation

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Le programme santé environnement suite à la table ronde «finale»

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Table Ronde : Samedi 15 novembre 2014, 14h30 – 16h30

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Synthèse des interventions et de la table ronde sur le thème

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Table ronde sur Alimentation, production locale et circuits-courts

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Conte étiologique
«pourquoi» ou «comment» (Pourquoi les poissons vivent dans l'eau, un conte de Sibérie, Comment le mal de dents vint au monde, un...

Table ronde 1 : Pourquoi et comment développer l\Table ronde " Les représentations du management dans les œuvres artistiques "






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com