Synthèses des rapports





télécharger 1.18 Mb.
titreSynthèses des rapports
page4/17
date de publication06.01.2017
taille1.18 Mb.
typeThèse
e.20-bal.com > comptabilité > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

PROJET AP1-193

Intitulé du projet
ESPACE PARTAGÉ DES DONNÉES POUR LES JEUNES SANS SOLUTION (ESPADON-J2S)

Structure porteuse du projet
Rectorat de Nantes

Bernard COURCELLE, directeur du GIP FCIP Expérience

Structure porteuse de l’évaluation
Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN, Université de Nantes)

Pierre-Yves Bernard, maître de conférences

Christophe Michaut, maître de conférences

Franck Sanselme, ingénieur de recherche

Durée d’expérimentation : 18 mois

Date de remise du rapport d’évaluation : Septembre 2011

FICHE SYNTHÉTIQUE PROJET AP1-193



Décrochage scolaire Numéro du projet AP1-193

Titre : ESPADON

Objectifs initiaux :

Mise en place d’un espace partagé des données pour les jeunes sans solution de l’ensemble des systèmes de formation initiale afin de restituer à une organisation territoriale et interinstitutionnelle des données fiables et le proches possibles du temps réel.

Public(s) cible(s) :


Descriptif synthétique du dispositif expérimenté :

Les sorties sans solution des systèmes de formation initiale étaient nombreuses et peu visibles. L’objectif de réduire ces sorties a nécessité plusieurs engagements. La réactivité souhaitée a nécessité deux choses : l’établissement d’une liste sans cesse remise à jour, une organisation décloisonnée localisée. Le projet portait sur la mise en place d’un outil élaboré en partenariat au service d’une organisation.

Territoire(s) d'expérimentation :

Tout le territoire de la Région des Pays de la Loire

Valeur ajoutée du dispositif expérimenté :

Un outil permettant en temps réel d’obtenir des listes de jeunes sortis des systèmes de formation initiale et inconnus des partenaires n’existe pas.

Une mise en dynamique interinstitutionnelle autour d’un objet commun qui était le fruit d’un besoin identifié ensemble. C’était d’ailleurs le sens du portage pluriel de ce projet.



Partenaires techniques opérationnels :

1) partenaires initialement indiqués dans le projet : le Président du Conseil régional, le Recteur de l’Académie de Nantes, le Directeur de la DRAAF, la directrice de la DR-PJJ, le Président de l’association régionale des Missions Locales et le Directeur de Pôle Emploi

2) partenaires effectifs de l’expérimentation : le Président du Conseil régional, le Recteur de l’Académie de Nantes, l e Directeur de la DRAAF, la directrice de la DR-PJJ, le Président de l’association régionale des Missions Locales et le Directeur de Pôle Emploi + la DRJSCS et la Défense

Partenaires financiers (avec montants):

Le Rectorat était également co-financeur de cette opération via la prise en charge de la maîtrise d’ouvrage.


Durée de l'expérimentation :

Durée initiale: 18 mois

Durée effective : 16 mois


LE PORTEUR DU PROJET

Nom de la structure : : GIP FCIP EXPERIENCE

Type de structure : Groupement d’Intérêt Public


L'ÉVALUATEUR DU PROJET

Nom de la structure : CREN (Centre de Recherche de l’Education Nationale)

Type de structure : Université de Nantes via un GIP



RESUME EVALUATION PROJET AP1-193



ESPADON-JSS — Espace de Partage de Données pour les Jeunes Sans Solution — est une expérimentation portée par l’académie de Nantes qui vise à « établir le repérage et le suivi des sortants du second degré sans certification reconnue (sans diplôme ou seulement le brevet des collèges ou le certificat de formation générale). Pour se faire, un outil informatisé partagé entre différentes structures ayant en charge l’insertion des jeunes en difficulté sera élaboré. Cet outil doit permettre de réduire fortement le nombre de jeunes sortants du système éducatif « sans solutions » ou en situation de décrochage. Il vise surtout à proposer systématiquement un dispositif de prise en charge, en renforçant la collaboration entre les différentes structures. » [projet ESPADON, 2009, p. 2]. Le Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN), en charge de cette évaluation, se trouve dans une position délicate pour évaluer de manière complète ce dispositif, car la mise en œuvre du projet n’a pas été menée jusqu’à son terme, faute de sollicitation de la Commission nationale Informatique et liberté (CNIL) d’une part, de l’instauration d’un autre outil, appelé SIEI (Service interministériel d’échanges d’information), par l’administration centrale du Ministère de l’éducation nationale, d’autre part. Cette décision a été prise avant même la remise de ce rapport et rend donc a priori l’évaluation d’ESPADON-JSS sans objet (il n’y a pas de résultats à analyser), et inutile (le résultat de l’expérimentation n’a pas d’enjeux). Toutefois, il nous a semblé nécessaire d’aller jusqu’au bout de la mission d’évaluation qui nous a été confiée, ne serait-ce que pour rendre compte des actions menées pendant plus d’un an au titre d’ESPADON, à savoir la réalisation d’un système d’informations partagées et l’instauration d’un partenariat interinstitutionnel. D’un point de vue méthodologique, notre évaluation s’appuie sur des comptes rendus de réunions et de documents compilés lors des réunions du comité de pilotage et de bassin, complétés par dix-huit entretiens semi-directifs réalisés auprès des responsables institutionnels.

Il convient tout d’abord de souligner que l’expérimentation s’inscrit dans un contexte particulier où le décrochage scolaire est considéré comme un problème public que le politique entend résoudre, avec l’appui du Haut commissariat à la jeunesse. Soulignons également que l’académie de Nantes a accumulé une longue expérience en matière de partenariat interinstitutionnel et qu’elle avait, bien avant l’expérimentation, une application informatique similaire, intitulée JASMIN.

Les observations et les entretiens réalisées révèlent des positionnements et des conceptions propres à chaque institution dans la définition de ce que sont les « jeunes sans solutions » (décrocheurs, déscolarisés, « rupturants »…) et dans les référentiels d’action à mener : orientés vers la qualification scolaire pour les uns, vers l’insertion sociale et professionnelle pour les autres. Cela étant, la convention signée entre les acteurs crée véritablement les conditions d’une action collective en fonction des postures stratégiques de chacun, visibles dans l’usage qui peut être fait de l’outil informatique, mêlant appréhension (perte de sens du « métier », non prise en compte de la complexité des sujets) et attentes (innovation professionnelle, collecte de données de pilotage et institutionnalisation de la coopération entre acteurs)

collecte de données de pilotage et institutionnalisation de la coopération entre acteurs).

Certains aspects de l’expérimentation demeurent néanmoins peu interrogés, en particulier, l’objectif final du dispositif : quel type d’actions, de suivis, quelle orientation globale, plutôt le maintien en formation initiale, plutôt des voies d’entrée spécifiques dans le monde du travail, quelle part relève de l’action sociale, en un mot, de quelles « solutions » relèvent les « sans solutions » ?


PROJET AP1-211

Intitulé du projet
« Accompagnement individualisé de jeunes en filière professionnelle »

Structure porteuse du projet
AFEV – Association de la Fondation Etudiante pour la Ville

Eunice Mangado-Lunetta, Directrice Déléguée

Structure porteuse de l’évaluation
Trajectoires - Groupe Reflex

Pascal Bavoux - Directeur

Valérie Pugin – Chef de Projet

Durée d’expérimentation : 3 ans

Date de remise du rapport d’évaluation : 28 décembre 2012

FICHE SYNTHÉTIQUE PROJET AP1-211



Décrochage scolaire Numéro du projet AP1-211

Titre : Accompagnement individualisé de jeunes en filière professionnelle

Objectifs initiaux :Pour prévenir le décrochage scolaire des jeunes en filière professionnelle à l’entrée en seconde professionnelle, le projet vise à instaurer un continuum éducatif autour du jeune via un accompagnement individualisé mené hors temps scolaire par un étudiant bénévole.

Public(s) cible(s) : Jeunes entrant dans la voie professionnelle (LP), repérés par les équipes éducatives, en fragilité et potentiellement en risque de décrochage. 256 jeunes ont été accompagnés individuellement sur les 3 ans de l’expérimentation.

Descriptif synthétique du dispositif expérimenté :Une fois le jeune repéré par les équipes éducatives, l’accompagnement se déroule tout au long de l’année scolaire à raison de deux heures par semaine en adaptant le suivi à ses problématiques propres et en l’articulant autour de trois pôles d’activité : Scolarité / Orientation et projet professionnel / Mobilité et autonomie. L’accompagnement se fait à domicile, dans l’établissement scolaire ou dans un lieu tiers.

Territoire(s) d'expérimentation :Rhône-Alpes (Lyon, Saint Etienne, Grenoble), Poitou-Charentes (Poitiers), Provence-Alpes-Côte-D’azur (Nice). Les établissements visés sont situés en zone urbaine sensible ou accueillent majoritairement des publics issus de ces zones.

Valeur ajoutée du dispositif expérimenté :

Pour l’Afev, qui mène des accompagnements individualisés depuis près de 20 ans sur les écoliers ou des collégiens, il s’agissait d’un nouveau public.

L’accompagnement Afev a été pensé dès le début comme complémentaire à l’aide personnalisée mise en œuvre au sein de l’établissement : le jeune et le bénévole travaillent ensemble la question de la motivation, la capacité à se projeter dans un parcours et l’autonomie. Le jeune dans un contexte non scolaire où il ne subit aucune évaluation ni pression. La figure même de l’étudiant peut constituer pour le jeune un facteur de remotivation, voire de raccrochage.

Partenaires techniques opérationnels :

Partenaires (initialement visés ET effectifs): équipes des lycées professionnels, référents académiques, Dgesco, Trajectoires-reflex, Aziz Jellab (pour le conseil scientifique)

Partenaires financiers (avec montants):

Partenaires financiers

Montants

Fonds d'expérimentation pour la jeunesse

183 312

Collectivités Territoriales

 

- Région (Rhône Alpes, PACA, Poitou-Charentes)

33 100

Autres organismes

 

- Lycée professionnel

2 200

Emplois aidés (fonjep)

5 812

Partenariats privés (Fondation BNP Paribas, Auchan)

34 250

Fonds Propres

14 764

TOTAL

273 438




Durée de l'expérimentation :

(initialement prévue et effective) : 27 mois

LE PORTEUR DU PROJET

Nom de la structure : AFEV

Type de structure : Association

L'ÉVALUATEUR DU PROJET

Nom de la structure : Trajectoires Groupe Reflex

Type de structure : Cabinet d’études privé

RESUME EVALUATION PROJET AP1-211



Cette évaluation vise à analyser les effets et les impacts de l’accompagnement de jeunes entrant en lycée professionnel en difficulté scolaire et sociale par un étudiant bénévole de l’AFEV. Etudiant et jeune se rencontrent en binômes, soit au domicile du jeune, soit au lycée, soit dans un autre lieu. Cet accompagnement vise trois objectifs :

  • Accompagner le jeune dans sa scolarité, pour les matières générales et pour une aide méthodologique

  • Accompagner le jeune dans son orientation et son projet professionnel

  • Accompagner le jeune dans son développement personnel pour favoriser l’autonomie et la mobilité


Si l’accompagnement d’enfants et de jeunes en fragilité scolaire et sociale pour sécuriser leur parcours éducatif fait partie du cœur d’action de l’AFEV, l’expérimentation a permis d’élargir son champ d’action à un nouveau public. Les effets et les impacts de l’accompagnement de ces jeunes se sont révélés positifs sur plusieurs points.

  • Concernant scolarité, si les jeunes accompagnés ne progressent pas de manière significative dans leur niveau de compréhension des cours et dans leurs résultats scolaires, ils semblent néanmoins avoir davantage confiance dans leurs capacités. L’attention aux difficultés propres à chaque jeune, le soutien méthodologique apporté ainsi que les encouragements des étudiants sont importants.

  • Les jeunes accompagnés sont davantage mis en lien par les étudiants avec des structures ressources en matière d’orientation scolaire et professionnelle. Ils savent davantage où trouver des offres de stage, etc. Ils échangent beaucoup avec les étudiants sur leurs envies, leurs projets. Ils ne savent pas pour autant mieux le métier qu’ils souhaitent faire plus tard, mais cela témoigne sans doute d’une ouverture des possibles engendrée par les discussions avec les étudiants.

  • Les effets et les impacts de l’accompagnement sont les plus importants en matière d’ouverture des jeunes sur d’autres pratiques, sur la fréquentation d’autres lieux ressources de leur environnement. Accompagnés de l’étudiant, ils se rendent dans des endroits où ils n’avaient pas l’habitude d’aller et se sentent légitimes à le faire, au-delà de l’accompagnement.

C’est notamment la qualité de relation individuelle qui se noue entre les étudiants et les jeunes qui provoque ces effets et impacts. Il s’agit d’une relation privilégiée, d’un regard et d’une attention particulière de la part d’un étudiant pour un jeune qui se sent valorisé et soutenu, et qui peut reprendre confiance en lui.

Plusieurs marges de progression sont repérées pour améliorer l’action :

  • Le nombre de rencontres jeune / étudiant qui est très limité du fait du démarrage tardif des accompagnements durant l’année scolaire. Une identification plus rapide des jeunes à accompagner ou la prolongation de l’accompagnement au-delà d’une année scolaire permettrait d’augmenter les effets et les impacts.

La volonté des jeunes pour s’impliquer dans l’accompagnement est déterminante. Il est nécessaire d’aller à la rencontre directe des jeunes dans les établissements scolaires pour leur présenter l’action et les inciter à y participer.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

similaire:

Synthèses des rapports iconII/ les principaux courants de la pensee economique traditionnelle
«l’objectif de l’économie n’est pas le seul problème des rapports entre l’individu et la richesse, c’est aussi et surtout celui des...

Synthèses des rapports iconII/ les principaux courants de la pensee economique traditionnelle
«l’objectif de l’économie n’est pas le seul problème des rapports entre l’individu et la richesse, c’est aussi et surtout celui des...

Synthèses des rapports iconRapport sur le contrôle interne 2014
«fusionnée» des rapports établis en application des articles 42, 43 et 43-1 du règlement n° 97-02. Toutefois, les établissements...

Synthèses des rapports iconMesurer la fluidité sociale
«rapports des chances relatives», autrement dit les rapports entre le taux de réussite et le taux d’échec

Synthèses des rapports iconSynthèses et environnement
«verte» ou durable, en ce qui concerne les choix des matières premières, des réactions et des procédés, ainsi que d’éco-compatibilité...

Synthèses des rapports iconRapports sexuels: nettoyage sans excès (savons doux), uriner après les rapports
«Cystites aiguës bactériennes», Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph, site antibioclic com

Synthèses des rapports iconRapport final pour la Délégation Interministérielle à l’Innovation...
«Le programme Nouveaux Services Emplois Jeunes en 2000 : Près du tiers des embauches effectuées par des associations», Premières...

Synthèses des rapports iconGrigorakis anastasios
«juste» pour la famille pourrait ainsi rendre «tolérable» l’existence des rapports de pouvoir entre les sexes et les générations...

Synthèses des rapports iconLe programmes de géographie de 5°
«La troisième partie s’attache aux rapports entre les sociétés et les ressources. Ces rapports sont étudiés sous l’angle du développement...

Synthèses des rapports iconSynthèses chimiques moins nocives
«chimie verte» («green chemistry») a été développé aux États-Unis au début des années 1990 dans le but d'offrir un cadre à la prévention...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com