Synthèses des rapports





télécharger 1.18 Mb.
titreSynthèses des rapports
page14/17
date de publication06.01.2017
taille1.18 Mb.
typeThèse
e.20-bal.com > comptabilité > Thèse
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17


PROJET AP1-463

Intitulé du projet
1PACTE Réussir Moi Aussi

Structure porteuse du projet
Réussir Moi Aussi, RIANT Philippe, Directeur Général

Structure porteuse de l’évaluation
Roger DUTOIT, Gérant, DGC-Propédia
Durée d’expérimentation : 2009-2012

Date de remise du rapport d’évaluation : 30 septembre 2012

FICHE SYNTHÉTIQUE PROJET AP1-463



Décrochage scolaire Numéro du projet AP1-000

Titre : 1PACTE

Objectifs initiaux :

- Diminuer le décrochage des élèves des classes de 2nde professionnelle grâce à un accompagnement favorisant l’entraide et le diagnostic le plus précoce possible des situations de rupture ou de difficultés.

- Montrer que les élèves sont les premiers témoins du décrochage scolaire et que la dynamique de groupe contribue fortement à la réussite scolaire des élèves, en classe de 2nde professionnelle.

- Prouver que le projet scolaire et professionnel de chaque élève sera renforcé par le regard de ses pairs, quand ces derniers y sont associés.

Public(s) cible(s) :

24 classes de 24 à 30 élèves de 2nde professionnelle

Descriptif synthétique du dispositif expérimenté :

1. séminaire de cohésion par classe de 2 jours, à destination de classes de 24 à 30 élèves.

2. Préparation des équipes pluridisciplinaires à l’accompagnement des réunions de suivi des groupes dans chaque classe.

3. Douze réunions pendant toute l’année scolaire, 1 à 2 fois par mois.

Territoire(s) d'expérimentation :


Valeur ajoutée du dispositif expérimenté :

- Accompagner des classes entières de 2ndes professionnelles pour une plus grande cohésion.

-partage d’outil de coaching avec les enseignants pour enrichir leur pratique d’accompagnement

Partenaires techniques opérationnels :

(1) Partenaires initialement indiqués dans le projet : 11 lycées professionnels en IDF

(2) Partenaires effectifs de l’expérimentation : les mêmes.

Partenaires financiers (avec montant):

Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse : 151 008 €

Préfecture de Paris – FIPD : 46 582 €

Préfecture de l’Essonne : 23 605 €, Conseil général de l’Essonne : 23 605 €

Préfecture des Yvelines : 14 165 €

Préfecture de Seine Saint Denis : 5 666 €

Durée de l'expérimentation

(1) Durée initiale : 21 mois du 01/10/09 au 30/06/11

(2) Durée effective : 21 mois du 01/10/09 au 30/06/11

LE PORTEUR DU PROJET

Nom de la structure : Réussir Moi Aussi

Portage financier: Association loi 1901

L'ÉVALUATEUR DU PROJET

Nom de la structure : PROPEDIA-DGC

Type de structure : . Structure privée


RESUME EVALUATION PROJET AP1-463



L’expérimentation des jeunes avait pour objectif de réduire le taux du décrochage scolaire dans les lycées professionnels. Le taux moyen de décrochage qui est mesuré par le rapport entre le nombre des élèves d’une classe ayant quitté définitivement le système éducatif avant de terminer la scolarité durant une période donnée et le total des élèves de cette classe au cours de cette même période, est moins élevée pour les élèves coachés en seconde, que pour les élèves non coachés en seconde. La formation du Pacte1 contribue à l’amélioration des facteurs du décrochage scolaire des élèves des lycées professionnels d’Ile de France.

Ces résultats sont à relativiser compte tenu:

- de la convention ministérielle avec le maître d’œuvre qui fixait la durée du projet à deux ans, alors qu’une annexe la fixait à trois ans. La signature d’un avenant en avril 2012 entre les parties pour corriger cette situation, n’a pas permis de résoudre le problème à temps: les établissements n’ont pas fourni les données de la classe de terminale en 2012, alors que le comité de pilotage n’a pas répondu aux sollicitations de l’évaluateur à compter de 2012;

- du principe de la participation volontaire des établissements au projet qui n’a pas permis d’obtenir un meilleur engagement des personnels enseignants et administratifs dans le processus d’expérimentation et d’évaluation.

Axes d’amélioration

  • la généralisation de l’expérimentation au niveau national, suppose un ciblage des établissements à partir des zones d’éducation prioritaire et des zones d’éducation traditionnelle;

  • choix de la durée totale du projet : trois ans. L’expérimentation s’étendra sur un an en seconde, alors que l’évaluation se porte sur les trois années à raison de deux vagues par année (seconde, première et terminale);

  • gouvernement du projet avec un comité de pilotage regroupant les responsables des académies, les représentants des établissements, des parents d’élèves, des élèves et de l’évaluateur. L’ensemble sera placé sous l’autorité d’un coordinateur ministériel qui aura un pouvoir de sanction direct sur les responsables des établissements de manière à obtenir les données dans les temps requis ;

  • suivi administratif systématique des élèves qui ont suivi la formation en seconde jusqu’en terminal, moyennant un système de codification permettant d’extraire leurs résultats  dans le logiciel de gestion des élèves de l’établissement;

  • contrôle des données par le responsable d’un établissement à partir d’un tableau de bord de gestion des principaux indicateurs de décrochage scolaire.

La mobilisation des élèves a permis d’obtenir des résultats satisfaisants dans la logique de l’effet observé de Hawthorne observé par E. Mayo (1933) et son équipe de psychologues du travail sur les ouvrières, où la présence d’un coach au leadership participatif, améliore la productivité de ses collaborateurs. Il paraît nécessaire que le professeur du lycée professionnel ait des compétences en matière de coaching pour améliorer les performances des élèves orientés vers l’apprentissage de la vie dans les organisations en général et dans les entreprises en particulier.

- Au niveau institutionnel, l’élaboration d’un observatoire sur le décrochage scolaire permettra de mieux suivre et de mieux gérer le phénomène du décrochage scolaire.



PROJET AP1-492

Intitulé du projet
Création de deux plateformes de repérage et de suivi des jeunes décrocheurs – missions locales Paris-Centre et Paris-Est


Structure porteuse du projet
Département de PARIS, Direction de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé (DASES)

Catherine Trombetta, Chef du bureau de l'Insertion et de la Lutte contre les Exclusions

Structure porteuse de l’évaluation
CRÉDOC, Département Evaluation des Politiques Sociales

Isa Aldeghi, chargée de recherche

Léopold Gilles, Directeur du Département
Durée d’expérimentation : 18 mois

Date de remise du rapport d’évaluation : octobre 2011

FICHE SYNTHÉTIQUE PROJET AP1-492



Décrochage scolaire Numéro du projet AP1-492

Titre : Création de deux plates-formes territoriales de repérage et de suivi des jeunes « décrocheurs » en risque d’errance

Objectifs initiaux :

Repérer et mobiliser des jeunes qui échappent aux dispositifs d’insertion de droit commun, favoriser le recours aux dispositifs existants.

Public(s) cible(s) :

200 jeunes parisiens, âgés entre 16 et 25 ans (dont 50 % de 16 à 18 ans), sortis prématurément du système éducatif (ou en passe de l’être), en risque de rupture vis-à-vis de l’école, du service public de l’emploi, des dispositifs d’insertion.

Descriptif synthétique du dispositif expérimenté :

Développer les collaborations opérationnelles entre la mission locale et chacun des organismes susceptibles d’effectuer le repérage et la mobilisation des jeunes les plus éloignés des dispositifs. Favoriser l’information sur les différents dispositifs et mesures d’insertion qu’ils proposent afin d’en faire bénéficier les jeunes les plus éloignés des dispositifs.

Territoire(s) d'expérimentation :

1er, 2, 3, 4, 9, 10, 11, 19 et 20ème arrondissements de Paris dont 7 territoires classés politique de la Ville.

Valeur ajoutée du dispositif expérimenté :

Développement des moyens de prévention et d’insertion des jeunes échappant aux services de droit commun, diversification des moyens d’action en matière d’insertion selon une approche transversale des publics et des acteurs.

Partenaires techniques opérationnels :

(1) Partenaires initialement visés dans la convention : CREDOC et Mission locale de paris

(2) Partenaires effectifs de l’expérimentation : CREDOC et Mission locale de paris

Partenaires financiers (avec montant):

Pas de financeurs autres que la DASES et le FEJ

Durée de l'expérimentation

(1) Durée initiale : du 1er janvier 2010 au 30 juin 2011 (évaluation comprise) soit 18 mois

(2) Durée effective : 24 mois.

LE PORTEUR DU PROJET

Nom de la structure : Ville de Paris, Direction de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé (DASES)

Portage financier: collectivité territoriale (Département)

L'ÉVALUATEUR DU PROJET

Nom de la structure : CREDOC

Type de structure : . structure privée


RESUME EVALUATION PROJET AP1-492



L’expérimentation parisienne sur les « jeunes décrocheurs en risque d’errance » vise le public des jeunes sortis du système scolaire sans diplôme qualifiant (sans diplôme ou au plus titulaire d’un brevet des collèges) et qui rencontrent des difficultés d’insertion professionnelle durable en l’absence de suivi régulier par une institution proposant une aide à l’accès à l’emploi ou à la formation. Les jeunes de 16 à 18 ans sont visés prioritairement dans l’action.
Le porteur de projet est la Direction de l’Action Sociale, de l’Enfance et de la Santé (DASES) du Département de Paris. La création et l’animation des plateformes de repérage et de suivi des décrocheurs sont réalisées dans deux missions locales parisiennes, Paris Est et Paris Centre.
Dans chacune des deux missions locales, une chargée de projet se consacre à la mise en place d’actions de dynamisation du partenariat et à l’animation de l’équipe des conseillers des missions locales qui suivent les jeunes.
Principaux résultats de l’évaluation

Remarque importante : suite à la généralisation sur le territoire national des plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs, certaines étapes du protocole d’évaluation n’ont pu être réalisées : les conclusions de l’évaluateur doivent être interprétées avec prudence.
L’évaluation repose sur une campagne d’entretiens des acteurs, une enquête auprès des jeunes intégrés dans la plateforme, une analyse de la cible potentielle à partir du logiciel Parcours 3 et le suivi d’un tableau de bord mensuel rempli par les conseillers chargés de l’accompagnement.
Une des premières constatations porte sur la difficulté à repérer les jeunes susceptibles d’être intégrés dans l’expérimentation en l’absence d’une collaboration active sur le territoire parisien de l’Education nationale.
Le pari de mobiliser les jeunes décrocheurs des institutions a été en partie relevé sur le territoire expérimental parisien. Les jeunes concernés étant au départ très éloignés des institutions d’insertion, les mobilisations réussies peuvent être mises au crédit de l’expérimentation. L’expérimentation montre ainsi qu’il est possible de mobiliser les décrocheurs, y compris les plus jeunes d’entre eux, et de les faire adhérer relativement fréquemment aux propositions qui leur sont faites, sachant que ces jeunes expriment souvent une volonté d’améliorer leur niveau de formation, en particulier par le biais de l’alternance.
La fonction de chargé de développement partenarial mise en place dans le cadre de l’expérimentation semble être un réel apport pour ce type de dispositif. Cette fonction a ainsi permis d’améliorer le repérage et le suivi partenarial. La présence d’ « animateurs » de ce partenariat apparait ainsi comme un des facteurs clés du développement et de la pérennisation des échanges entre structures, qui contribuent à l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle ou à leur retour dans des parcours de formation. C’est une première étape qui pourra déboucher sur des collaborations et des échanges d’informations plus systématiques dans le cadre de conventions de partenariats formalisées.
La généralisation des plateformes interpartenariales de suivi et d’appui aux décrocheurs ne peut que contribuer à faire avancer le partenariat entre les structures de l’insertion et l’Education Nationale sur le territoire parisien.
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17

similaire:

Synthèses des rapports iconII/ les principaux courants de la pensee economique traditionnelle
«l’objectif de l’économie n’est pas le seul problème des rapports entre l’individu et la richesse, c’est aussi et surtout celui des...

Synthèses des rapports iconII/ les principaux courants de la pensee economique traditionnelle
«l’objectif de l’économie n’est pas le seul problème des rapports entre l’individu et la richesse, c’est aussi et surtout celui des...

Synthèses des rapports iconRapport sur le contrôle interne 2014
«fusionnée» des rapports établis en application des articles 42, 43 et 43-1 du règlement n° 97-02. Toutefois, les établissements...

Synthèses des rapports iconMesurer la fluidité sociale
«rapports des chances relatives», autrement dit les rapports entre le taux de réussite et le taux d’échec

Synthèses des rapports iconSynthèses et environnement
«verte» ou durable, en ce qui concerne les choix des matières premières, des réactions et des procédés, ainsi que d’éco-compatibilité...

Synthèses des rapports iconRapports sexuels: nettoyage sans excès (savons doux), uriner après les rapports
«Cystites aiguës bactériennes», Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph, site antibioclic com

Synthèses des rapports iconRapport final pour la Délégation Interministérielle à l’Innovation...
«Le programme Nouveaux Services Emplois Jeunes en 2000 : Près du tiers des embauches effectuées par des associations», Premières...

Synthèses des rapports iconGrigorakis anastasios
«juste» pour la famille pourrait ainsi rendre «tolérable» l’existence des rapports de pouvoir entre les sexes et les générations...

Synthèses des rapports iconLe programmes de géographie de 5°
«La troisième partie s’attache aux rapports entre les sociétés et les ressources. Ces rapports sont étudiés sous l’angle du développement...

Synthèses des rapports iconSynthèses chimiques moins nocives
«chimie verte» («green chemistry») a été développé aux États-Unis au début des années 1990 dans le but d'offrir un cadre à la prévention...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com