Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques





télécharger 421.66 Kb.
titreCentre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques
page3/12
date de publication15.11.2017
taille421.66 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

2.2. Finalités et catégories


La classification précédente n’apparaît jamais aussi nettement dans les ouvrages consacrés à l’évaluation des projets où on lui préfère souvent une classification par catégories telles que recensées ci-après. Cela tient au fait qu’une classification selon la nature et l’état d’avancement des projets ne permet pas de rendre compte de la finalité des travaux d’évaluation entrepris à leur sujet (un projet de R&D pourra, par exemple, aussi bien donner lieu à une évaluation socio-économique qu’à une évaluation technique).

En pratique, selon la nature des décideurs (techniciens, banquiers, industriels, hommes politique), il existe plusieurs niveaux ou catégories d’évaluation brièvement présentés ci-dessous.

S.D.E.R. : Fin 91, le Ministre des Transports a lancé une réflexion auprès des Directions Départementales de l’Equipement et des sociétés concessionnaires d’autoroutes pour élaborer un Schéma Directeur d’Exploitation de la Route. Depuis lors, les services et sociétés concernés ont effectué une analyse des réseaux routiers dont ils ont la charge en recensant les perturbations qui affectent le trafic routier ; selon le caractère plus ou moins stratégique des voies étudiées, ils ont proposé des niveaux d’exploitation adaptés aux fonctions de trafic et aux perturbations prévisibles.

2.2.1. L’évaluation technique


L’évaluation technique ("operational analysis" dans [2] et "technical assessment" dans [7]) consiste à apprécier la capacité d’un système technique à remplir une fonction particulière. On ne s’intéresse qu’aux performances techniques du système et les critères d’évaluation que l’on utilise sont souvent très liés à la nature même du système. Productrice de connaissances sur un système nouveau, l’évaluation technique est souvent associée aux projets de R&D.

Si l’évaluation technique permet de comparer différents systèmes candidats à la réalisation d’une même fonction, pour un système particulier, une évaluation technique "satisfaisante" peut déboucher sur des évaluations de "niveaux supérieurs" tels que l’évaluation des impacts ou l’évaluation socio-économique.

2.2.2. L’évaluation de l’acceptation par les utilisateurs


L’évaluation de l’acceptation par les utilisateurs ("user acceptance assessment") est souvent liée aux projets de démonstration permettant de tester la réaction du public face à la mise en oeuvre d'une nouvelle technologie. Pour conduire une telle évaluation, on a souvent recours à des enquêtes ou sondages d’opinion.

Il importe de signaler ici que le mot anglais "user" ne recouvre pas uniquement les utilisateurs finaux (grand public) mais également les utilisateurs intermédiaires (en particulier les exploitants).

2.2.3. L’évaluation des impacts


L’évaluation des impacts ("impact assessment") qui peut concerner tous les types de projets consiste, par exemple, à mesurer ou estimer les effets d’un projet sur la sécurité, l’environnement ou l’efficacité des moyens de transport. Lors d’une telle évaluation, on s’intéresse aux évolutions d’indicateurs d’impacts par rapport à une situation de référence.

2.2.4. L’évaluation socio-économique


L’évaluation socio-économique, concernant essentiellement les projets pilotes ou les projets de grande échelle, a pour objectif d’estimer les gains ou les pertes, pour la société, résultant de la réalisation d’un projet, par comparaison avec la situation "avant réalisation" ou par comparaison avec d’autres options (autres projets candidats). Les gains pour la société (ou les pertes) sont estimés en utilisant des indicateurs appropriés tels que les bénéfices et les coûts directs et indirects induits par le projet étudié, mais aussi en prenant en compte des "facteurs non monétaires" dès lors que ceux-ci sont affectés significativement par le projet.

S’appuyant sur les résultats des évaluations de premier niveau (évaluation technique, évaluation des impacts, etc.), l’évaluation socio-économique est nécessaire à des décideurs tels que DSCR, DDE, ou représentants de collectivité territoriale. Tous ces décideurs en effet, s’interrogent sur la pertinence de leurs futurs investissements. Pour eux, les aspects techniques d’un projet sont secondaires, et seuls comptent les bénéfices globaux que la collectivité peut tirer de la réalisation de tel ou tel projet.

D’autres catégories d’évaluation, plus spécifiques, telles qu’"évaluation financière", "évaluation (étude) de marché" ou "évaluation d’impacts juridiques et institutionnels" existent encore pour répondre aux besoins en information de décideurs particuliers (opérateurs de services, banquiers, industriels, juristes, etc.).

Toutes ces catégories d’évaluation ne sont pas disjointes mais au contraire très imbriquées les unes dans les autres :

- il ne peut y avoir d’évaluation socio-économique sans évaluation d’impacts ;

- un projet ne donnera pas lieu à une évaluation socio-économique si les résultats des évaluations techniques ou d’acceptation par les utilisateurs de tel ou tel de ses composants ne sont pas satisfaisants ;

- avant de se lancer dans l’évaluation « a priori » de projets à grande échelle, il sera toujours utile de connaître les résultats d’évaluation - obtenus dans le cadre de projets de R&D ou de démonstration - des éléments qui constituent ces projets.

De plus, si toutes ces catégories d’évaluation se distinguent par le point de vue de celui qui évalue (technique, financier, juridique, politique, etc.), elles ont toutes le même objectif général :  renseigner un décideur afin de lui permettre de prendre une décision en connaissance de cause, et cela quel que soit le niveau ou le domaine d’action de ce décideur.

En se référant à la définition de la Théorie de la Décision (§ 2.1.1), on peut toujours considérer qu’une évaluation est un processus destiné à éclairer le choix de décideurs par la présentation à ces derniers d’un classement des alternatives ("solutions") auxquelles ils peuvent recourir pour traiter un problème donné. L’implémentation rigoureuse de ce processus passe toujours par les grandes étapes décrites dans les paragraphes suivants.

Pour les équipements d’exploitation de la route, les différents niveaux d’évaluation sont fréquemment représentés comme sur le schéma ci-après.

Les différents niveaux d’évaluation

pour les équipements d’exploitation de la route




   Evaluation socio-économique

Rentabilité socio-économique (collectivité)



Rentabilité financière



Bilan coûts -avantages pour l’exploitant

Bilan coûts-avantages pour l’usager

Bilan coûts-avantages pour non usager



     Evaluation opérationnelle



  Impact sur trafic

Impact sur exploitation



  Contexte trafic

  Comportement usager



    Stratégies d’utilisation



Evaluation technique



Fonctionnement

du système



Architecture



Composants

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconBibliographie : Le guide de l’élu transports agir et amf «les transports...
«le financement des transports urbains» Olivier duperon annuaire des collectivités locales, année2005, Volume 25, numéro1 P31-42

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconCalendrier universitaire 2016-2017 65 Emploi du temps 2016-2017 66...
«Centre d’études féminines et d’études de genre», a fêté ses quarante années de vie. Le «Centre d’études féminines» a été fondé à...

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconAtelier de formation doctorale p. 66 Emplois du temps 2015-2016 p....
«Centre d’études féminines» a été fondé à Paris 8 (Vincennes) en 1974 par Hélène Cixous. La filière Études féminines proposait alors...

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconAtelier de formation doctorale Emplois du temps 2016-2017 Le département...
«Centre d’études féminines» a été fondé à Paris 8 (Vincennes) en 1974 par Hélène Cixous. La filière Études féminines proposait alors...

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconMise à jour 26. 09. 2012 Master Urbanisme, aménagement et transports...

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconEnseigner les réseaux sociaux au lycée
...

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconRésumé : Construire un chrono-urbanisme implique de passer d’une...

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconRésumé Cet article montre que les résultats des études menées sur...
«l’économie de l’information». Enfin, et dans une troisième partie, nous montrons que les résultats des études empiriques sont sensibles...

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconLe programme «Urbanisme, territoires et amélioration de l’habitat»...
«Urbanisme, territoires et amélioration de l’habitat» regroupe les crédits de l’ancien programme «Développement et amélioration de...

Centre d’études sur les réseaux, l’urbanisme, les transports et les constructions publiques iconNote d’accompagnement des sujets zéRO
Les études visent à permettre aux élèves le réinvestissement des connaissances relatives à un thème donné, sur un objet d’étude donné,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com